La Rosgosstrakh académie ne note pas Zenith-CSKA (1-3)

Dim Dimsk regarde aussi des matches parfois.

Match en retard de la 18ème journée. Le club de la ville de tonton Vladimir et de cousin Dmitri pouvait remporter le championnat de Russie, ce mercredi face au CSKA. Sûrs d’eux, les Zenitchiki annoncent « du spectacle et la victoire ». Bruno Alves sait que le « CSKA est une équipe capable de beaucoup de choses. Mais [ses] gars sont capables de bien plus. » Aucun doute, ils seront champions. Du moins pour l’ouvrir dans les médias. Sur le terrain, c’est une toute autre histoire. Les Moscovites s’imposent 3 à 1. Si Casey était footballeuse, elle leur dirait, « apprends à jouer foot s’te plaît ou apprends à te taire ».

Dès la 14ème minute, Vagner Love casse les reins de Bruno 22 millions Alves sans décrocher la caravane, et mystifie le gardien d’une superbe frappe à 20 mètres. Comment dire 22 000 fois « ta gueule », ici

Le Zenith qui voulait laisser l’initiative au CSKA afin de se créer des espaces et contrer est pris à son propre piège. Les hommes de Spalletti sont maintenant contraints d’attaquer. Les rouges et bleus (en blanc hier) attendent patiemment que des opportunités de contre se présentent. A la 33ème minute, Vagner Love qui ressemble de plus en plus à Proposition Joe (un gros qui a toujours une solution pour ses partenaires) part sur le côté gauche, et sert Oliseh qui manque sa frappe. 6 mètres. Le réalisateur se focalise sur le joueur libérien, quand arrive le moment moi-aussi-j’aimerais-signer-à-Arsenal. Zhevnov dégage curieusement, Vagner Love tacle le ballon pour transmettre à Mark Gonzalez, qui double la mise. Pas le moindre geste d’excuses de la part du gardien. Classe. Le sketch:

Au retour des vestiaires, rien ne change. Les bleus poussent, les blancs défendent leur avance. Ces derniers vont même ajouter un troisième but sur un contre en deux passes. La défense dégage, Lukovic qui avait promis « d’être à 200 % », laisse Vagner Love lancer Doumbia qui prend de vitesse Danny et Semak (mais où sont les défenseurs ?) et trompe le portier du Zénith d’un beau tir croisé. 3-0.

Pour l’anecdote, Rosina réduira le score à la 92ème. Tout le monde s’en fout sauf Akinfeev, visiblement énervé.

A trois journées de la fin, le titre ne devrait pas échapper au Zénith qui compte 6 points d’avance sur son adversaire du soir.

Le classement.

1 Zenith  63

2 CSKA 57

3 Rubin 55

4 Spartak M 47

5 Lokomotiv M 43

6 Spartak Nc 43

7 Dinamo M 38

8 Rostov 34

9 Terek 32

10 Tom Tomsk 30

11 Saturn 29

12 Anzhi 27

13 Kr Sovetov 26

14 Amkar 25

15 Alanya 25

16 Sibir 18

4 thoughts on “La Rosgosstrakh académie ne note pas Zenith-CSKA (1-3)

  1. Wagner c’est du Mozart. Doit vraiment aimer les deviouchkis pour être encore en Russie malgré son talent (pas que je dévalorise le championnat Russe, que par ailleurs je suis un peu, mais il faut bien avouer qu’au delà de la 4 ou 5eme place, ça vaut pas un kopek).

  2. Sinon il fait une bonne saison Necid ? Parce qu’avec les deux de devant qui plantent non-stop…

  3. Necid fait une saison correcte. Il a une vingtaine d’apparitions mais n’a été titulaire que onze fois et a marqué 7 buts. Pas mal pour un gamin.

    Ils ont quand même des jeune pas dégueulasses le CSKA. Necid, Dzagoev, Schennikov, Tosic, Doumbia (qui fait 42 mais qui a 22 ans)…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.