La Scapulaire académie note Rennes-Bordeaux (0-0)

Un remake (un peu) moins pire que l’original.

Après avoir loupé le match face à Sainté, la victoire et le nouveau tube du Virage Sud décidemment plus en forme que certains joueurs, je suis de retour pour le déplacement des Bordelais en terre Bretonne, en espérant que l’embellie bordelaise des deux derniers matchs ne soit pas qu’un feu de paille. Pour tout dire j’espérais même une victoire bordelaise sur ce match au vu des dernières prestations Rennaises, puis je me suis rappelé du match aller, un frisson me parcouru l’échine et je décidais de garder à porter de main un stock d’alcool suffisant pour endurer un match de Nancy suivi d’un débat sur l’éthique avec Taye Taïwo, Francis Decourrière et Jean-Michel Aulas. Autant dire que je ne peux même pas poser les pieds sur la table basse, ni autour d’ailleurs.

Pour ce match, Tigana pouvait compter sur la quasi-totalité de son groupe excepté les blessés habituels que sont Gouffran et Ayité. Il a donc choisi de laisser au repos Henrique qui doit se ressentir de sa longue blessure alors qu’Ulrich Ramé, Salif Sané et Pierre Ducasse iront renforcer la CFA2 qui se doit de gagner pour espérer monter. L’ouverture du groupe aux jeunes est terminée puisque Sanchez et Chevalier retournent aussi en CFA2 alors que Tigana se déclarait prêt à écarter les joueurs qui ne semblaient pas concernés par l’avenir du club. Quel beau retournement de veste. 5/5 au challenge Wayne Rooney.

En face on a une équipe à qui il manque pas moins de 6 joueurs et dont l’attaquant le plus expérimenté est Razak Boukari. Mais attention tout de même, Rennes n’est pas juste une équipe composée de joueurs que Laurent Blanc adore (Mangane, Doumbia, Boye…) il y a aussi des joueurs techniques (M’Vila, Tettey, Kembo, ah merde moi qui croyais comme le DTN et la Fédé que les « blacks » n’étaient que grands et physiques, l’honneur est sauf il reste Danzé, Lemoine et Leroy, du bon français, bien blanc, du genre qui plait à Marine L.).

Au niveau compo, Jeannot décide de garder le même onze de départ que face à Sainté, ce qui nous donne Carrasso dans les buts, Chalmé à droite, lui qui semble être revenu en grâce auprès du coach, Marange àgauche parce que Trémoulinas est trop juste et surtout Marange est plus sérieux, défensivement notamment. Dans l’axe on retrouve la paire Savic – Fernando. Autant je comprends qu’on garde Savic qui, s’il continue, fera fermer sa gueule à un mec comme Larqué, mais je n’arrive pas à comprendre que Jeannot continue à positionner Fernando dans l’axe alors qu’il a le choix sur le banc avec Planus et Ciani qui seraient de très bonnes alternatives. Surtout qu’au milieu on se retrouve avec la paire Diarra – Sané à la récup’ qui certes est très bien pour récupérer le ballon mais après pour le relancer il y a plus personne. Et bizarrement tout le monde trouve ça bien alors que quand Raymond faisait la même en équipe de France tout le monde trouvait ça scandaleux.

Pour mener le jeu on retrouve Jaroslav Plasil, aidé (ou pas) sur les ailes par Ben Khalfallah et Wendel. En pointe, on a l’homme qui concentre la quasi-totalité des sifflets sur sa personne alors qu’il abat un travail considérable chaque week-end face à des défenses physiquement impressionnantes (je défie quiconque d’aller mettre une beigne à un mec comme Mangane), je parle d’Anthony Modeste.

En face on a un gardien « international » selon Foot+ (ah bon ?), une défense à la fois solide mais aussi capable de relancer, un milieu plus technique que physique (Tettey, M’Vila, Dalmat ça joue au ballon même si Dalmat c’est plus le ballon de rouge) et trois mecs devant qui espéreront marquer sur un malentendu tant le seul qui me semble dangereux revient juste de blessure (Kembo).

Le match débute et les 15 premières minutes sont plaisantes, même si je suis à deux doigts de descendre une bière cul-sec sur un mauvais contrôle de Fernando à l’entrée de la surface dont profite Boukari qui place une bonne frappe qui fait briller Carrasso. Rennes joue, Bordeaux balance, les deux équipes manquent de justesse pour pouvoir se procurer de réelles occasions. Le drame intervient à la 11ème minute, Kembo, le Rennais le plus dangereux (ou capable de l’être selon moi) se blesse connement en tirant un corner. Faire tirer un corner à un mec qui revient d’une blessure musculaire c’est con, et Guy Roux le confirme sur Foot+, en remettant une couche lorsque le joueur tire un nouveau corner alors qu’il a déjà demandé le changement. En attendant le changement Kembo joue à « tu me vois, tu me vois plus » avec l’arbitre en entrant sur le terrain pour se faire soigner, puis en ressortant, puis en revenant, tout ça pour finir par sortir et être remplacé par Camara, Abdoul de son prénom, plus Zoumana que Souleymane techniquement.

Là je comprends que le match va perdre de son intensité pourtant pas très élevée. Le match est désormais animé par quelques corners et surtout par des fautes bordelaises, Chalmé ouvrant le bal par un tacle dont il a le secret sur Dalmat. Carton jaune logique pour le roux. Dalmat est décidemment la cible favorite des bordelais puisque c’est au tour de Diarra de le découper. Jaune pour le capitaine qui n’aura pas réussi à abuser l’arbitre avec sa feinte de blessure. Le match se déroule donc tranquillement jusqu’à la mi-temps, les Rennais manquant de solutions devant depuis la sortie de Kembo, les Bordelais ne semblant pas vouloir en trouver tant les joueurs sont statiques, notamment Ben Khalfallah, incapable une nouvelle fois de passer son adversaire direct.

La mi-temps arrive donc tranquillement mais celle-ci sonne le glas de ma sobriété. En effet, interviewé par Foot+, Marange déclare que Bordeaux n’est pas la pour faire le spectacle mais pour prendre un point. Le message est clair, si je veux tenir pendant la seconde période, l’alcool sera de la partie. La question est : oui mais je bois quoi ? Le choix se porte donc sur trois types de shooters différents, vodka-caramel, pour la couleur, vodka-menthe, pour l’haleine et des shots de Jack Daniel’s pour la digestion. Pour éviter que ça fasse alcoolique je rajoute quelques cacahuètes et des chips.

C’est donc dans une douce euphorie que je commence à regarder la seconde période, euphorie bien sur provoquée par les multiples shooters avalés et les mélanges plus ou moins réussis effectués. Euphorie de courte durée vu le faible niveau du match. La plus grosse occasion est rennaise mais due à un Bordelais. Sur un corner Diarra manque tromper son gardien qui sauve l’équipe d’une parade exceptionnelle. Pour fêter ça je me prépare un bol de vodka-glace au caramel qui bien que pas dégueu au niveau du goût, l’est franchement au niveau visuel. Le match s’achemine tranquillement vers un 0-0 tout comme moi vers une cuite de qualité, le seul fait me sortant de ma torpeur étant l’ultime occasion du match dans les arrêts de jeu lorsque Leroy dribble Carrasso qui ne fait pas faute (c’est bieng) mais ne peut redresser son ballon qui finit dans le petit filet.

Fin du match sur cette frayeur, 0-0 moche mais moins qu’au match aller qui avait été franchement ignoble. Bordeaux ramène 1 point de son déplacement, point qu’il faudra confirmer au prochain match pour espérer accrocher l’Europa League même si j’ai quelques doutes quant à la motivation de Tigana pour l’accrocher au vu de ses dernières déclarations : « On considérera la Ligue Europa comme des matchs amicaux améliorés. ». Place à l’analyse :

 

Les gars :

Carrasso (5/5) : Je l’avais privé de Onze Mondial lors du match face à Lille mais là je milite pour qu’il y soit. Un premier arrêt sur une frappe de Boukari, un arrêt fantastique (le mot est faible) sur la connerie de Diarra et une sortie efficace (il oblige le joueur à s’excentrer sans faire de faute) à la fin du match. Un gros match qui rapporte une nouvelle fois 1 point au club.

Chalmé (2/5) : Match difficile pour lui face à Boukari (j’aurais jamais imaginé écrire ça un jour). Souvent pris à défaut par les mouvements de Dalmat qui apportait le surnombre il a été à la peine et a commis plusieurs fautes. Son carton jaune l’a calmé et lui a permis d’être meilleur par la suite. Une qualité de centre bien meilleure que son ancien concurrent à ce poste.

Marange (4/5) : Cette note c’est essentiellement pour emmerder Trémoulinas, mais aussi pour deux choses : défensivement, Florian est sérieux, rarement pris à défaut. Offensivement, il monte avec parcimonie mais de façon efficace, et surtout il lève la tête avant de centrer, ce qui lui permet d’avoir une bonne qualité de centre, que ce soit de près ou de loin. Et il frappe au but de 35 mètres, et ça, ça me fait rire, en tout cas plus que son interview à la mi-temps (même si entendre une interview sans faute de français fait du bien aux oreilles).

Savic (5/5) : Ok, Verhoek n’est peut-être pas un foudre de guerre, mais c’est peut-être aussi parce que Savic l’a bouffé pendant toute la mi-temps. Il n’a jamais pu prendre le dessus sur le défenseur serbe qui joue de façon appliquée et simple, ce qui contraste avec son partenaire de la défense. Il n’hésite pas à mettre le ballon en touche si besoin est et s’applique dans ses relances. Il fait très peu de fautes et apporte offensivement sur les coups de pieds arrêtés. Certains « spécialistes » qui l’ont enterré très vite feraient mieux de revoir leur jugement.

Fernando (3/5) : Sérieux Jeannot, c’est pas parce que ça marche que c’est forcément ce qui est le mieux pour l’équipe. Fernande nous coute la première occasion sur son contrôle loupé et me fait toujours aussi peur en voulant absolument relancer proprement ses ballons alors qu’il y a le feu. Sa place est au milieu.

Sané (2/5) : Présent physiquement, absent techniquement. Ce match a montré les limites d’un système à deux milieux défensifs purs lorsqu’aucun des deux n’a de grosses qualités de relance.

Diarra (2/5) : Je sais même plus ce que je dois attendre de lui. Ses prestations sont aussi fades que son passage au CFC et aussi utiles qu’Isabelle Moreau sur le plateau de ce même CFC.

Plasil (2/5) : M’Vila va moins bien parait-il. Heureusement parce qu’il a bouffé un Jaro qu’on aura vu seulement sur coup de pied arrêtés. Un match difficile pour le tchèque, très peu aidé par ses ailes et ses milieux défensifs incapables de lui amener le ballon proprement.

Ben Khalfallah (Blague/5) : Sérieux Fahid, je regrette presque que Gouffran ne soit pas là. Depuis quand t’as pas pris le dessus sur ton adversaire direct ? Depuis quand t’as pas été décisif ? On te voit plus souvent en interview que sur le terrain, j’ai l’impression de voir Chalmé époque Blanc les prestations en moins. Remplacé par Jussie à la 62ème mais je m’en suis aperçu que 10 minutes plus tard.

Wendel (3/5) : Il revient en grande forme selon les commentateurs de Foot+ toujours prompts à s’enflammer pour un corner bien tiré. Il revient tout de même preuve en est un bon coup-franc des 35 mètres arrêté par Douchez. Le Bordelais le plus dangereux offensivement.

Remplacé par Trémoulinas à la 77ème, grosse prise de risque de Tigana sur le coup.

Modeste (3/5) : Il continue son tour de France des videurs de boîte et a fait la rencontre samedi soir de la paire Mangane – Boye qui ne lui a laissée l’occasion de s’exprimer qu’une seule fois sur un coup de pied arrêté en première période où il a placé une tête au dessus de la barre. Soirée difficile pour lui. Remplacé par Diabaté à la 67ème parce que Jeannot c’est un dingue, il prend des risques.

 

Les entrants :

Diabaté (non noté) : A eu autant de mal à bouger la défense adverse que Modeste.

Jussie (non noté) : Je me suis aperçu qu’il était entré 10 minutes après le changement.

Trémoulinas (non noté) : Entrée aussi utile qu’un piercing aux testicules.

 

Le coach :

On a rapidement compris qu’il voulait prendre un point et son coaching l’a confirmé. Ne pas compter sur lui pour voir du spectacle.

 

Les mecs en face :

Dommage pour Kembo qui se blesse trop vite et qui semblait être le seul à pouvoir mettre le feu dans la défense bordelaise, M’Vila a bien tenu Plasil, Souprayen a rigolé face à FBK, Danzé a souffert quelque peu face à Wendel, Leroy a apporté une touche technique qui a rendu le match plus agréable, j’ai trouvé Boye très bon même si ses tacles sont parfois mal exécutés alors que Verhoek a semblé perdu et limité, que ce soit physiquement que techniquement.

On se retrouve la semaine prochaine avec un match à Chaban face à Sochaux, où la victoire sera impérative pour continuer à espérer une qualification en Europa League.

Ils soutiennent l’activité du Claude : http://webgirondins.com , http://www.chezlesgirondins.com, http://www.girondinsanalyse.com, http://svsch.b3dgs.com. Pour les suivre, vous avez aussi leur page facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net  ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés.

 

9 thoughts on “La Scapulaire académie note Rennes-Bordeaux (0-0)

  1. Pour FBK, il a le mérite d’avoir tenté les deux premiers débordements (enfin, foetus de débordement) côté Bordelais mais s’est bien fait tacler les deux fois. Après je sais pas j’ai du changer de streaming et je pouvais pas reconnaitre les joueurs.

  2. Est-ce que Modeste continuera à être noté avec autant de mansuétude la saison prochaine? Parce que le système machin, il se bat bidulle, fort potentiel trucmuche mais au final la réalité c’est que c’est l’attaquant titulaire et qu’il est juste incapable de planter un but! Il a une ou deux occases par match, certes c’est pas beaucoup, mais il n’en converti AUCUNE! A un moment donné faut se poser les vrais questions? Si on décide mettre une pointe est-ce qu’on doit mettre Modeste? Ou alors on passe en 442. Mais si c’est le même schéma la saison prochaine moi je te l’enverrai illico en prêt en L1 parce qu’il y aura plus Arles pour faire gonfler ses stats avec nous et il faudra peut-être qu’on mette des buts avec nos attaquants un jour à Bordeaux…

  3. je n’arrive pas à comprendre que Jeannot continue à positionner Fernando dans l’axe alors qu’il a le choix sur le banc avec Planus et Ciani qui seraient de très bonnes alternatives. Surtout qu’au milieu on se retrouve avec la paire Diarra – Sané à la récup’ qui certes est très bien pour récupérer le ballon mais après pour le relancer il y a plus personne. Et bizarrement tout le monde trouve ça bien alors que quand Raymond faisait la même en équipe de France tout le monde trouvait ça scandaleux.

    +1000000000000[…]000000!

  4. Marc de Girondins Analyse

    Fernande est suspendu au prochain match donc on aura droit à Planus (ou ciani) aux côtés de Savic. Et le match d’après Diarra sera suspendu donc on peut espérer que la charnière Planus Savic (j’espère) soit reconduite et que fernande soit repositionner au milieu à la place de Sané. Avec un peu de chance dans trois match on aura alors Planus-Savic derrière et Diarra-Fernande au milieu… Ou pas!

  5. BenK, il rentre dans le club des sénateurs avec Jussie, Bellion et Wendel (entre autres), gros contrat inespéré, il n’aura jamais mieux ailleurs, à quoi bon se bouger… (?), y’a rien à gagner de plus (ah si les matchs mais ça je crois qu’ils ont oublié cette année)

    Sinon Alou, il était à Paris pour le CFC ou pour chercher son futur logement?

  6. @Plasil Power: c’est marrant comment on ne laisse rien passer à Modeste alors que Chamakh était une véritable pigne face au but (je compte pas le nombre de ballons qui ont fini à Pellegrin alors qu’il était seul face au but et le nombre de un contre un qu’il a loupé).

    Dans ce système t’as deux solutions:
    1) T’as un monstre devant, un buteur, un Trézéguet, capable de caler un cageot sur une demi-frappe genou-péroné dégueulasse et qui finit la saison à plus de 20 buts. Condition: qu’il ait des bons ballons. Modeste n’est pas dans ce style là, ou alors il le cache bien.

    2) T’as un mec qui harcèle la défense, qui est capable d’emmerder à lui tout seul une charnière mais qui marque peu. Par contre ses déviations et les décalages qu’il crée profitent à ses milieux qui peuvent s’en donner à coeur joie. Condition: avoir des milieux qui sont proches de toi et pas à 30 mètres. Modeste est bon dans ce système. Ses milieux beaucoup moins. FBK a marqué 1 but (sur une action de ce genre où Modeste gêne l’axe central, comme par hasard), Wendel en a marqué 2 dont 1 fantôme et 1 coup-franc, Jussie en a marqué 4, 1 exploit personnel et 3 lors de corners ou coup-francs, Plasil en a mis 4 dont certains provoqués par des frappes de… Modeste. Donc arrêtons de lui cracher dessus et occupons-nous plutôt du système de jeu.

  7. @Claude Pèze:

    Justement, je crache pas (ou très peu) sur Modeste, mais à un moment donné il faut dire la vérité: il n’est pas du tout au niveau!
    Je ne sais pas si on espère voir en modeste le nouveau chamakh mais en tout cas moi c’est vraiment pas mon souhait. C’est justement le problème la comparaison avec marouane. Chamakh on l’aime pour sa fidélité pendant des années au club et pour ses deux belles saisons avec Blanc mais en tant qu’attaquant c’est vraiment pas la référence bordelaise. pauleta, wiltord, laslandes, même cavé: ça c’est des attaquants! Chamakh il lui a fallu 6 saisons avant de mettre plus de 10 buts donc si on s’amuse à se dire que Modeste c’est pas mal comparé au Chamo, on est pas sorti de l’auberge!
    Et alors, si Modeste nous fait la même saison l’année prochaine et l’année d’après, on dira « ouais mais regardez Chamakh, il faisait pas mieux au même âge »!
    On a besoin d’un mec qui plante des buts. J’aime bien Modeste mais si il est pas capable de foutre un but à deux mètres des cages (ce qui est encore le cas sur le coup-franc à la 45em contre Rennes…), la saison prochaine soit on passe en 442 et il sera plus utile, soit il va sur le banc parce qu’il faut bien quelqu’un pour mettre des buts. Faut savoir si l’équipe première est un centre de perfectionnement pour jeunes espoirs ou si c’est une équipe qui joue les 5 premières places. mais là je te rejoins, c’est la faute à une direction et à un entraîneur, pas au joueur.
    Je crache pas dessus, c’est pas sa faute, mais aujourd’hui il est pas bon, en tout cas pas assez pour être la pointe des girondins dès à présent.

  8. Je continue à penser que Modeste peut être un bon attaquant de L1, capable de tourner à 15 buts par saison si on lui laisse une chance de s’exprimer.
    Pour cela il faut soit changer de système de jeu et passer à deux attaquants (et on recrute qui dans ce cas-là vu que M6 n’a pas vraiment l’intention de mettre du pognon cet été) soit on garde ce système mais les ailiers se mettent au niveau. FBK et Wendel devraient être à 10 buts chacun s’ils jouaient plus haut.
    Au lieu de ça on se retrouve avec Modeste qui dépense une énergie folle à tenter de conserver la balle en attendant le soutien de ses milieux qui n’arrive que plusieurs secondes après. Résultat il n’est plus forcément assez lucide devant le but ensuite.

    On verra ce que ça donne l’an prochain si on a un nouveau système.

  9. Je Veux un 4-4-2 avec modeste , André devant .

    André est un finisseur , pas un mec qui joue tout seul devant comme Modeste le fait , mais avec Jeannot aucune chance , L’epoque RICARDO revient !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.