La Scapulaire académie note Rennes-Bordeaux (1-0)

L’année finit comme elle avait commencée sauf au niveau du mois.

Ça y est ? C’est les vacances ? Tant mieux. Parce qu’au vu du match des bordelais hier soir, on sent qu’ils ont plus rien dans les chaussettes, comme un symbole de masturbation excessive. Oui, Bordeaux jouait hier soir, en semaine, mais en L1. Les joueurs étaient à Rennes pour le « soporifico », surnom glané la saison dernière grâce à deux matchs recommandés depuis par les médecins aux personnes qui ont des troubles du sommeil. Mais Rennes, c’est quoi ?

Dans une région loin d’être dégueu, Rennes est une ville sympathique, avec plein d’étudiants (et donc plein de bars) et sa fameuse Rue de la Soif. Je ne saurais malheureusement vous en dire plus. Son club de foot est pas mal aussi, annoncé chaque année par les « spécialistes » comme la possible surprise de la saison. Souvent ils font un bon début de championnat puis ils s’effondrent en 2ème partie de saison, permettant ainsi à Frédéric Antonetti, le calimero Corse, d’aller se plaindre à quiconque veut bien l’écouter. Sa voix mélodieuse et son accent chantant originaire de Corse font de lui un bon client des médias qui sont toujours prêts à l’interviewer. Pour ce qui est de l’histoire du club, je préfère vous laisser lire le Onze Mondial Historique du Stade Rennais écrit par Roazh, de peur d’écrire des conneries. Plus jamais je mangerai des ravioles. Par contre je peux vous parler de Madame Felipe, elle s’est fait refaire les nichons. Pardon, je peux vous parler de l’équipe actuelle, c’est mieux.

Dans le but, après le départ de Nicolas Douchez (qui s’est bien fait niquer au passage), c’est Benoît Costil qui assure (et rassure) le remplacement. Meilleur gardien de L2 la saison dernière avec Sedan, certains doutaient de sa capacité à s’imposer en L1. Depuis ils ferment leur gueule. A droite, alors que je m’attendais à voir Romain Danzé titulaire (un véritable breton, cordial, du genre qui mériterait à être nominé au Ballon d’Eau Fraîche), c’est Kévin Théophile-Catherine qui est titulaire, breton lui aussi même si c’est pas évident pour un mec comme Guéant. A gauche on a Chris Mavinga alias Mister Kung-Fu, formé au PSG (où il n’a jamais joué), passé par Liverpool (où il n’a jamais joué non plus) et Genk (où il a joué 9 pauvres matchs et s’est fait connaître pour son KO digne d’un match de K1). Dans l’axe, Mangane revenant tout juste de blessure, il n’est pas titulaire. A sa place on retrouve Kana-Biyik (neveu d’Omam-Biyik), challenger au concours du prénom ridicule de L1 (Jean-Armel quand même) et John Boye. Kana-Biyik, formé au Havre, s’est imposé depuis son arrivée à Rennes comme un bon défenseur de L1 alors que Boye a plus de mal à s’imposer.

Au milieu, pas de Féret, de Tettey ou de Dalmat, les cautions techniques assurant à Rennes le statut d’équipe « joueuse ». A la place on retrouve M’Vila, le bon père de famille (dixit le CFC l’an dernier) qui va aux putes (et qui y laisse sa montre, oui ça peut être sale). On retrouve Doumbia aussi, lui qui a fait subir un crash test au péroné de Plasil l’an dernier. Le seul inconnu du milieu est Vincent Pajot, je préfère laisser Roazh vous en parler.

En attaque on retrouve Pitroipa côté gauche, lui qui était le tube de l’été mais qui semble marquer un peu le coup physiquement. A droite, on a Kembo-Ekoko, le mec plus fort que Thierry Henry alors qu’en pointe c’est Victor Hugo Montaño qui est titulaire.

Pour ce match, Gillot ne peut toujours pas compter sur N’Guémo, trop juste (et puis on va pas prendre le risque de le casser), ni sur les habitués que sont Chalmé, Poko, Keita et Savic, rejoints par Marange qui perd sa place au profit de Traoré. Gillot est bon, il change ses coupeurs de citrons à chaque match.

18h, en rentrant du boulot, je vois que la compo est tombée. Dans le but, Carrasso est présent, à droite Sané est là, lui qui risque de perdre un rein (Fabien Lemoine dislike this) face à Pitroipa, à gauche Trémoulinas est là alors que dans l’axe on a Henrique et Planus qui sont reconduits. Pourquoi changer après tout ? Surtout que la seule solution sur le banc n’en est pas une. Au milieu, la paire Sertic – Plasil est là alors que Ben Khalfallah est titulaire côté droit. S’il regagne sa place, ce n’est pas à la faveur de l’automne puisqu’on est en hiver aujourd’hui. Ça doit être à la faveur du coup de mou de Saivet. A gauche Maurice-Belay continue, faute de remplaçant alors qu’en pointe, Diabaté perd sa place (quoi de plus logique ?) au profit de Bellion qui est aligné aux côtés de Gouffran. La compo est donc la suivante :

Pour le dernier match de l’année 2011, j’ai droit à un streaming en français, commenté par les gars de Foot+. Alors je sais pas qui étaient les commentateurs, et je ne veux pas savoir. Mais j’ai eu l’impression que le match était commenté par les Grosses Têtes, et c’est franchement ignoble.

 

1ère mi-temps :

  • Ben Khalfallah ne sait pas en rajouter sur une faute et se fait baiser par l’arbitre. Deux fois (3ème et 24ème). A sa place, Valbuena aurait obtenu 2 rouges pour ses adversaires.
  • Concours de frappes non cadrées côté bordelais
  • Le milieu bordelais a du mal face au milieu ultra-physique des rennais
  • Le milieu rennais a du mal à aligner 3 passes. Alors ça balance.
  • Antonetti hurle au scandale quand on siffle une faute contre son équipe. Au début ça fait sourire. Au bout d’une demi-heure c’est chiant.
  • Planus aurait pu être averti (ou exclu) à la 26ème après son tacle de débile mental sur Montaño (les deux pieds décollés).
  • Bilan de la première mi-temps : paquet de pistaches ? Mort. Knackyballs ? Mortes. Apéricubes ? J’ai répondu à toutes les questions. Verre ? Vidé à plusieurs reprise, Madame me sert des Bloody-Mary pour changer.

 

2ème période :

  • Remplacement côté Rennais à la mi-temps : Doumbia sort pour Brahimi. Ça va changer la physionomie du match
  • La grosse action de la fin du match : récupération de Kana-Biyik, relais avec M’Vila qui le lance en profondeur, un-contre-un avec Carrasso, duel remporté par le gardien. Sur le centre qui suit, Pajot loupe le cadre de la tête alors qu’il est aux 6 mètres.
  • 90+4 : Une main de Mangane dans la surface ? Honnêtement je ne sais pas. L’arbitre dit rien.
  • Fin du match, seconde période ignoble des bordelais, attitude de certains rennais pas beaucoup mieux. C’est enfin la trêve, les joueurs vont recharger les batteries, on se revoit en janvier. Place à l’analyse :
  • Perte de balle de débile de Ben Khalfallah face à Mavinga (dans sa propre surface), frappe de Pitroipa qui lèche le poteau.
  • Nouvelle frappe à ras du poteau, de Brahimi cette fois-ci. Alors autant à la mi-temps ce match puait le 0-0, autant là je le sens mal.
  • 52ème : le drame. Kembo, après avoir déposé Planus, se fait déboîter par Henrique qui est pas venu pour sucrer des fraises. Jaune pour le Brésilien et bon coup-franc que se charge de tirer Kembo himself. Les rennais forment un deuxième mur à côté du mur bordelais. Carrasso est masqué et encaisse le coup-franc. La bouteille de rhum prend cher mais j’évite le coma éthylique uniquement parce que « Just can’t get enough » retentit dans le stade et que je me met à danser.
  • Henrique est dépassé par la vitesse des rennais et passe pas loin du rouge
  • Bellion et FBK sortent, Modeste et Diabaté entrent
  • Kembo sort, Mangane entre. A ce moment-là, le match est déjà pas intéressant. Tu sais qu’avec l’entrée du Kader ça va devenir pire.
  • Brahimi est peut-être un très bon joueur mais c’est un sale con avec une attitude déplorable (simulations, fautes)
  • Planus aurait pu être exclu pour une faute dégueulasse (obstruction à la Spahic) en fin de match.

 

Les gars :

Carrasso (4/5) : Nous évite de repartir avec une valise de Rennes

Sané (3/5) : Ne peut pas à la fois faire son taff et celui de Henrique. Un bon match quand même puisque Pitroipa n’a pas été très dangereux.

Trémoulinas (2/5) : Une prestation digne d’un lendemain de cuite

Henrique (1/5) : Face à des rennais remuants on aurait dit un vieux avec un déambulateur. Prend un jaune suite à une faute de débile, quitte à chausser Kembo, autant le faire suffisamment fort pour qu’il ne puisse pas tirer le coup-franc.

Planus (1/5) : A mangé 9 galette-saucisse avant le match. Ça s’est vu. Dépassé plus souvent qu’une Lada sur l’autoroute, il aurait pu (dû ?) être exclu.

Sertic (3/5) : « Brahimi m’a tué » aurait pu écrire Greg sur les murs du vestiaire. Jusqu’à l’entrée de Yacine, Sertic tenait le milieu de terrain, jouant simple et juste.

Plasil (3/5) : A forcé M’Vila à jouer 3 mètres devant sa défense en première période. M’Vila l’a forcé à jouer devant sa défense en seconde période. La trêve devrait lui faire du bien.

Ben Khalfallah (1/5) : Ben Khalfallah c’est aussi utile que d’avoir des chaussures taille 38 quand on chausse du 45.

Maurice-Belay (2/5) : Il a essayé, balle au pied, mais n’a pas pu (su ?) faire la différence. Pour lui aussi la trêve arrive à point nommée.

Gouffran (2/5) : Du mouvement mais aucune occasion de conclure. Jean-Claude Duss

Bellion (2/5) : Face aux colosses de la défense rennaise, il n’a pas pu s’exprimer.

 

Les entrants :

Diabaté, Modeste, Jussie (non notés) : A revendre sur Ebay.

 

Les remarques à la con :

  • Les commentateurs qui rigolent 10 minutes sur le double mur rennais du but, le « mur-mur » comme ils disent.
  • Un des commentateurs qui appelle Carrasso « Benoît Costil » tout le match, sans jamais se reprendre.
  • Le coaching d’Antonetti : efficace.
  • Le coaching de Gillot : inutile. Bon on va pas blâmer Francis, il fait avec les chèvres qu’il a.
  • « Just Can’t Get Enough » après les buts, ça claque.
  • Le show Antonetti c’est juste ignoble. Et le pire c’est que les commentateurs trouvent ça marrant et demandent à ce qu’un micro soit posé à côté du banc rennais.
  • J’ai entendu Gillot encourager Sané. Quel Bel Homme. Il devrait rencontrer l’Editeur.
  • On se retrouve à la rentrée pour le match de Coupe à Sainté. En attendant, abusez bien des bonnes choses pour les Fêtes et surveillez horsjeu.net, on sait jamais, un bonus pourrait arriver.
  • Claude Pèze est lu jusqu’à Bangkok. Bonjour là-bas.

Message à caractère informatif :

Vous aimez Horsjeu.net et la Scapulaire Académie et nous vous aimons aussi. Si vous voulez que cet amour réciproque continue, abonnez-vous pour nous soutenir, ou faites un don. Et si vous n’avez pas d’argent, vous pouvez cliquer sur les pubs rapidement mais aussi en bas de page sur l’insigne +1, pour un meilleur référencement du site. L’éditeur est beau et rusé.

Ils soutiennent l’activité du Claude : Girondins33Webgirondins , Chez les GirondinsGirondins AnalyseSupporters Virage Sud Centre HautGirondins4ever et La Légende des GirondinsMade in GirondinsGirondins de Bordeaux.net. Pour les suivre, vous avez aussi leur page facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net, de la Scapulaire Académie ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés mais surtout de l’Editeur, ce si bel Homme, si beau et si intelligent (et je ne parle pas de son potentiel attractif mesdames). Le Claude est aussi sur Twitter pour des leçons sur l’alcoolisme, la vie, le nord, un peu tout.

Si vous ne deviez être fan que d’une seule page sur facebook (en dehors de celle de la Scapulaire Académie), ce serait celle-ci: Supporters des Girondins partout en France . La bise anale à ceux qui animent cette excellente page.

Claude rêve parfois de vous la nuit, c’est pour ça qu’il vous file des images. Il vous rappelle également le lien pour lire le match de son confrère Roazh Takouer.

 

25 thoughts on “La Scapulaire académie note Rennes-Bordeaux (1-0)

  1. Enfin, Claude! Tu sais bien que madame Felipe se coupe des bouts de nichons pour en faire des ravioles …

  2. Je pense que Gillot est vraiment un chic type qui connait son boulot. Pourtant je ne comprends absolument pas comment il peut s’entêter à aligner Bellion et FBK … C’est incompréhensible

  3. Je crois bien que nos ptits Bordelais ont du goûter la mousse au chocolat du patron vu leur prestation…

  4. Just Can’t Get Enough de Depeche Mode?

    Sinon, Lyon a été solidaire de Bordeaux hier soir. Comme un symbole des bonnes académies.

  5. Académie courte mais efficace (comme toujours !)

    Je serai également dans le 7-8 (le fief d’Anelka) à la rentré donc si jamais tu trouves un bon bistro qui retransmet les matchs de Bordeaux n’hésite pas à partager !

    Bonnes fêtes de fin d’année Monsieur Claude.

  6. Bonjour,
    Je découvre depuis peu votre site et, en particulier, la Scapulaire académie !
    Bravo à Claude Pèze…
    J’adore le ton mais par dessus tout je partage à 100% les moindres détails de l’analyse me revoyant moi-même devant ma télé à pester contre les folles chevauchées (parfois en oubliant le ballon) de Fahid et à épuiser mon stock de Corona !

  7. Claude est lu sur le Bassin d’Arcachon. Peut-être est-il nu aussi en été sur ce même Bassin…
    Défaite logique come l’a reconnu Gillot (quel bel homme) qui ne veut pas accabler ses joueurs par ailleurs (quel bel homme à nouveau). Allez, en espérant que ça aile un peu mieux en 2012, ce sera psa difficile cela dit. Si en plus Sarko pouvait se prendre une branlée aux élections (et pas aux érections, hein, bande de jean-foutre), l’année serait pas mal.
    Sinon, pour répondre à Clint : Gillot a pas franchement le choix, effectif (très) réduit, marge de manoeuvre serré comme un expresso italien. D’où les multiples rumeurs de transferts cet hiver en plus de l’arrivée confirmée de Mariano.

  8. Alors moi j’ai commencé à le lire sur le bassin d’arcachon puis sur bordeaux puis nantes puis strasbourg et bientôt berlin

  9. « Claude Pèze est lu jusqu’à Bangkok. Bonjour là-bas. »

    Et tu vas nous faire gober que c’est pour tes académies que tu es connu à Bangkok.
    Bravo Claude ! C’est Madame qui va être flatée de ta nouvelle notoriété.

    Bonnes fêtes à tous.

  10. perso heureusement que j avais fait le plein de cognac avant les fetes, j ai au moins passé un bon moment a picoler, eh encore bravo le claude!

  11. Lu également entérré sous la neige des vosges, lieu où à chaque fois qu’une chèvre bêle, je me retourne, papier et stylo en main espérant voir un joueur du Fcgb. Au passage, mariano, sanchez au coté de n’guemo et obraniak, ca pourrait nous faire un vrai coté droit !!

  12. C’est une super ville Bangkok, j’adore y aller, suffit juste de pas chercher une pute, on prend des risques.

  13. Il est même lu au Mans. Merci de ces analyses plus vivantes que les matchs de ceux que tu analyses.

    J’admire le style et je prend un plaisir à chacune de tes apparitions. Même ma femme qui n’aime pas le foot aime ce moment de lecture passionnée.

    Bonnes fêtes le claude.

  14. toujours aussi bon mon claude. p… mais c’est vrai qu’apres avoir vu ce match ça donne envie de se whiskyser ou autres selon les goûts.. Bonnes fêtes à toi

  15. @ Gourcuff et Ciani

    Je suis également du Bassin (Arcachon même) où Le Claude est à priori plus lu que jamais !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.