La Scapulaire académie note Sochaux-Bordeaux (1-1)

Claude Pèze à l’aise

Une semaine après la purge que fut le match face à Rennes, Bordeaux se déplaçait dans « l’enfer de Bonal » pour jouer des Sochaliens intenables à domicile depuis le début de saison. Avec sa défense décimée, l’équipe se présentait comme une victime idéale et personne ne donnait cher de leur peau. Au final un nouveau match nul pour les Bordelais qui, une semaine après le match à chier face à Rennes ont cette fois-ci eu un match haché tant le jeu fut entrecoupé de fautes mais tout de même un match plus intéressant, d’une part parce que Sochaux est une équipe joueuse mais aussi parce que Bordeaux avait des intentions dans le jeu et offensivement plus importantes que face à Rennes.

A Bordeaux, la liste des absents s’allonge de jour en jour puisqu’en plus des « habitués » de l’infirmerie (Henrique, Planus, Chalmé), Wendel était absent officiellement parce qu’il est malade et qu’il n’a pas récupéré. En plus de ça, le seul joueur étant digne d’être qualifié d’attaquant, Anthony Modeste, a pris un coup sur la cheville dans la semaine et était très incertain pour ce match. Le spectre de la titularisation de Maazou planait sur le match, rendant les Sochaliens sereins et les supporters bordelais inquiets. De plus Ciani est suspendu, remplacé par Lamine Sané qui a récupéré de sa blessure contractée face à Saint-Etienne. Côté Sochalien, la jeune classe est sur le pont, avec sa fougue et son talent qui ne laisse pas les recruteurs indifférents. A noter aussi la présence de Charlie Davies sur le banc qui revient petit à petit, plus d’un an après son terrible accident de la route.

Au niveau compo, pour éviter une vague de suicide, Tigana décide de titulariser Diabaté en pointe en lieu et place de Modeste qui est diminué et à la place de Maazou qui diminue le niveau de l’équipe. Jussie prend la place de Wendel, Lamine Sané celle de Ciani alors que Salif Sané est reconduit côté droit après son bon match face  à Rennes. Et alors que la composition semble tenir la route, c’est le déferlement du côté des pseudo-supporters bordelais (je parle de ceux qui suivent un certain site que j’appellerai G4E) qui annoncent que l’équipe va prendre une branlée et qu’il n’y a que des chèvres au club et qu’il faut recruter Gameiro au mercato parce que Modeste est une merde etc etc…

Le début de match bordelais leur fait retourner leur veste et ils semblent découvrir que Diabaté est un joueur de football de qualité et pas qu’un attaquant physique qui n’a que ça pour lui. Son jeu en mouvement et sa technique dos au but martyrisent la défense sochalienne qui a bien du mal à la contenir. Le match est plaisant à regarder malgré les nombreuses petites fautes qui empêchent les actions de se développer correctement. Bordeaux finit par ouvrir le score sur un corner dévié par Perquis vers Jussie qui marque de la tête et qui célèbre son but de manière originale dans une imitation convaincante de Sessegnon face à Monaco en restant au sol. Evidemment la défense bordelaise se relâche et Sochaux égalise tranquillement par Ideye qui est une sorte de Maazou évolué.

Un but partout à la mi-temps et je décide exceptionnellement de laisser mon foie au repos en prévision de Noël.

Début de la seconde période et tournant du match, sur une action anodine, l’arbitre de touche se claque une bourse sur la cuisse et est obligé de sortir remplacé par le quatrième arbitre. Pour le reste, Sochaux pousse, Bordeaux tient, Gouffran loupe tout ce qu’il tente, Tigana continue son coaching bizarre et Chapron se fait remarquer dans les arrêts de jeu en laissant Plasil sur la touche pendant 3 minutes alors que Bordeaux souffre provoquant la colère de Tigana et les questions des commentateurs anglais parlant d’une décision bizarre. Au final un but partout et Bordeaux continue de ramer loupant match après match l’occasion de se replacer dans ce championnat malgré un match intéressant où les joueurs ont réussi à être constants dans le jeu et l’effort. Place à l’analyse.

Les gars :

Carrasso (4/5) : Il est livré à lui-même sur le but sochalien. Pour le reste, son match est à l’image de sa saison, il est l’un des rares joueurs qui évolue à son niveau et sans lui Bordeaux ne serait probablement pas revenu de Sochaux avec 1 point. Il a -1 pour sa tenue franchement dégueulasse avec le combo jogging-chaussette aussi douteux qu’un caleçon de Valbuena.

Salif Sané (3/5) : Boudebouz et Martin comme opposition c’est autre chose que Kembo-Ekoko la semaine dernière. Après des bons débuts Salif devait confirmer à ce poste de latéral droit. Il a été enrhumé quelques fois mais s’en est globalement pas trop mal sorti. Sur le but sochalien il déserte son côté pour venir en renfort dans l’axe laissant ainsi le champ libre à Ideye pour ajuster Carrasso. Son aisance technique pourrait faire de lui un très bon latéral droit.

Trémoulinas (3/5) : Un match le cul entre deux chaises pour le latéral. D’un côté il y avait largement la place d’attaquer sur son côté et son entente avec FBK s’améliore de match en match mais de l’autre côté il fallait défendre face aux flèches que sont Martin et Boudebouz. Il ne s’en est pas trop mal tiré et semble avoir trouvé un certain équilibre entre attaque et défense.

Lamine Sané (3/5) : Monsieur dépannage remplaçait Ciani suspendu et face aux deux monstres dans le jeu aérien que sont Maïga et Ideye il n’a pas réellement été aidé par son compère de la défense centrale. Pour le reste il a été solide dans les duels mais a manqué d’agressivité face à Maïga sur le but sochalien où il le laisse se mettre face au but et délivrer le ballon à Martin.

Fernando (0/5) : Je ne comprends pas ce que peut lui trouver Tigana à ce poste et pourquoi les supporters continuent à le soutenir malgré des prestations plus désastreuses les unes que les autres. On dit qu’un bon défenseur n’a pas besoin de tacler et Fernando, en bon défenseur qu’il croit être, applique la consigne à la lettre : il ne tacle pas, ne saute pas, ne met pas le pied, ne défend pas, ne joue pas tout simplement. Sur le but sochalien, lorsque Martin récupère le ballon dans la surface, là où un vrai défenseur ramasse le ballon en mettant le pied de façon virile, Fernando y va en dilettante et se fait enrhumer dans les règles de l’art. Dernier point : mais putain qu’il arrête ses conduites de balle en défense où il se laisse tomber dès que l’attaquant presse trop. Un jour l’arbitre ne sifflera pas faute et on prendra un contre.

Alou Diarra (4/5) : Heureusement qu’on a récupéré notre capitaine. Son abattage au milieu de terrain est précieux et bon nombre d’attaques sochaliennes sont venues se briser sur ses grandes jambes. Les commentateurs anglais l’ont appelé « The Sentinel » tout au long du match et ont loué sa qualité dans la récupération, chose qu’on n’entend que très rarement pour ne pas dire jamais en France. Son tacle sur Anin dans la surface à la fin du match est un orgasme défensif.

Plasil (3/5) : Pas facile de briller quand on est la cible des joueurs adverses. Depuis plusieurs matchs maintenant Jaro est la cible des milieux défensifs adverses qui n’hésitent pas à appuyer leurs tacles comme Doumbia la semaine dernière (même si c’est de la maladresse d’après Antonetti) ou Anin et Carlão cette semaine. Dans le jeu il est toujours aussi précieux par son activité et sa qualité de passe et se trouve à l’origine du but bordelais en tirant le corner. Passe la fin du match sur le bord du terrain à gueuler contre Chapron qui refuse de le laisser revenir.

Jussie (3/5) : 3 parce qu’il marque et qu’il a eu une bonne activité, notamment dans ses déplacements. Pour le reste il laisse un goût bizarre en bouche, donnant l’impression qu’il pourrait faire plus dans le jeu et apporter plus de poids à l’attaque.

Gouffran (1/5) : 1 pour son bon centre au début du match et sa bonne frappe sur la fin. Le reste du temps il a raté tout ce qu’il a entrepris : passe, contrôle, débordement, tête, tir (il a quand même réussi à rater un ballon à 30cm du but et à tirer au-dessus face au but vide (l’arbitre avait sifflé mais bon…)). Il a tellement tout loupé qu’il a aussi loupé son remplacement qui semblait pourtant être évident.

Ben Khalfallah (3/5) : Il semble avoir trouvé sa place dans cette équipe sur le côté gauche où son entente avec Trémoulinas est bonne bien que perfectible. Il prend de plus en plus de responsabilités même si son envie de bien faire prend parfois le dessus sur les bonnes décisions (frappes lointaines par exemple). Sorti de façon incompréhensible par Tigana et remplacé par Modeste.

Diabaté (3/5) : La surprise de Tigana qui semble avoir compris que Maazou n’est pas une solution en attaque au cas où, comme ce soir, Modeste est diminué. Les « supporters » bordelais étaient inquiets à l’annonce de sa titularisation, certains allant jusqu’à dire qu’on jouait à 10. Pourtant son activité a été importante et ses déplacements très bons, provoquant plusieurs bonnes situations pour les bordelais. Son jeu dos au but est très bon et sa mobilité en font à mes yeux un complément idéal à Modeste, un peu moins mobile. A tester contre Lens ?

L’entrant :

Modeste (non noté) : Il a fait une entrée pas mauvaise et son association avec Diabaté pourrait se révéler prometteuse.

Le coach : Son coaching toujours aussi bizarre contraste avec le choix intelligent de titulariser Diabaté en pointe.

5 thoughts on “La Scapulaire académie note Sochaux-Bordeaux (1-1)

  1. Finalement on fait un nul face une équipe qui est actuellement à notre niveau (l’inverse est vrai).
    Ventre mou pour ventre mou, pourquoi ne pas tenter de faire plus jouer les jeunes en prévision de notre recrutement qui sera je le crains famélique… Diabaté fait péter (d’accord avec toi sur le combo Modeste-Diabaté), Salif peut donner du kif, alors pourquoi pas Tigana ?
    Sinon Claude Pèze sans alcool, c’est comme un Rennais sans crête…

  2. on a un bon centre de formation, ce serait effectivement sympa que le club s’appuie dessus le plus possible. Pas la peine de recruter pour recruter quand les jeunes font l’affaire…

  3. Fernande mérite la fusillade en place publique. Ne serait-ce que pour le fait que par deux fois (dont sur le but) il refuse de sauter et attend tranquillement que le ballon rebondisse devant lui, histoire de se le faire taxer ensuite.
    Par contre, j’ai trouvé Jussiê bon, moi. Bonne récup, percutant dans l’axe, belle célébration. Ne lui manque que la petite passe en profondeur qui ferait la différence.

  4. @Volume de Jeu: C’est les vacances pour mon foie… jusqu’à vendredi

    @Ciani: Si on est capable de sortir encore un joueur de bon niveau du centre qui joue milieu de terrain, en effet pas besoin de recruter, ou alors on rappelle Krychowiak de prêt

    @SacaMerde: J’avais zappé d’en parler de cette manie de laisser rebondir le ballon. Pour Jussie c’est vrai qu’il a été bon mais on est en droit d’attendre plus de lui tant il semble en garder sous la semelle

  5. Finalement on en vient à prier pour revoir Savic et remettre Fernandel au milieu, où il est un poil plus utile bien que tout aussi exaspérant.

    Tout à fait d’accord avec ce que tu dis sur le côté gauche, Tresh-FBK ça peut devenir très sympa.

    Gouffran à ce stade de manque de confiance je ne vois plus que l’hypnose, ou le vaudou peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.