L’Anti-France : les académies

Votre académie est peut être ici. Oui, peut être.

Retour aux affaires dans les championnats européens cette semaine. Si vous avez raté les matchs pour une quelconque raison (on ne veut pas savoir) où si vous avez envie de confronter votre point de vue à un éminent spécialiste du football, horsjeu.net est là. Grâce aux académiciens tout va mieux et vous savez qui a fait quoi à quel moment dans quel match. Ou presque.

 

Après des semaines difficiles, Marco Matrix retrouve un peu le sourire: l’Inter a fait le job contre le Chievo.

Lui a toujours le sourire, c’est Don Califano. Le Napoli continue de gagner, ça commence à sentir la Ligue des Champions et qui sait, peut être le Scudetto.

Pour Hristo aussi tout va bien, pendant que Perpignan squatte Montjuic, le Barça continue de gagner et se rapproche du titre.

Dudu et le Real ne lâchent pas l’affaire pour autant. José a fait tourner mais les Meringues vont s’imposer facilement chez les basques.

Adam nous présente son nouveau complice, John Terry Gilliam. Il nous narre la presque résurrection de Malouda contre Wigan.

Enfin revivez la dernière journée de la Bundesliga  avec Jan-Karl.

8 thoughts on “L’Anti-France : les académies

  1. « Pour Rhisto aussi tout va bien… », je ne sais pas ce que cherche à insinuer le Service mise en ligne mais il ne s’est rien passé entre Hristo et moi. Par contre si on fait un gosse, je crois bien que se appelorio Rhisto.

  2. Warren et le Père fêtent encore la première victoire d’Arsenal depuis janvier? Et qu’on ne me parle pas de titre, ça fait deux mois que je dis qu’on l’aura pas, il suffit d’y penser pour qu’on perde à domicile contre la première équipe de milieu de tableau venue, dans un match à 70% de possession avec 15 ratés de Bendtner et un but sur la seule occasion adverse.

  3. Patrick parce que plus d’affection pour ce joueur qu’on a pu admirer au temps de sa splendeur ajaxo-barcelonaise. Johan, on l’aime mais c’est pas pareil

  4. Patoche a tout appris à Govou et Ribéry… Ses partouzes, c’était quand même autre chose.
    Et puis, on peut toujours railler le challenge sportif turque de Niang, mais Kluivert dans la ville spécialiste des boîtes échangistes, ça vaut son pesant de cacahuètes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.