L’arbitrage vidéo démarre en Argentine

C’est historiquement bancal.

Regardez bien l’action qui suit, Martin Galmarini marque un but qui sera refusé pour un faute de main. L’attaquant des Tigres est expulsé, mais quelques heures plus tard, l’AFA, si elle ne peut rétablir le score, décide d’annuler ce carton rouge. Le service a pourtant bel et bien vu une main sur cette action… Ca promet.

13 thoughts on “L’arbitrage vidéo démarre en Argentine

  1. Honnêteté suprême de l’arbitre, qui reconnait que la vraie main est pas celle qu’il pensait au départ. Quel fair-play !

  2. Il est nul. Il rate la première main.
    Comme quoi, réussir deux contrôles de la main est un geste difficile. Gloire à Henry!

  3. On note la belle déviation du défenseur pour mettre le ballon dans la course de l’attaquant.

    Après y’a pas main puis y’a main, mais y’a pas main volontaire donc carton injustifié (but valide même selon moi).
    Donc bonne décision de l’AFA, et carton rouge au service visionnage qui sème le trouble.

    M’enfin je suis pas pour la vidéo mais sur ce genre d’action ça permet d’y voir plus clair il est vrai. Mais je suis pour des sanctions postérieures (ou des annulations de sanctions) suite à des visionnages d’actions litigieuses, comme cela a été le cas ici.

  4. Attendez je crois qu’on est en train de biaiser le débat sur l’arbitrage vidéo. Ici la leçon est claire : la vidéo est à 100% bénéfique, à condition de mettre les bons analystes derrière la vidéo ! Sinon forcément on risque de se planter ! Et oui !

  5. Ce n’est pas la première fois qu’on utilise la vidéo. Le 9 juillet 2006, le jour où la technologie a expulsé Dieu du monde des Hommes (ok, du football déjà).

  6. sauf erreur pour les mains la règle prévoit les notions de volontaire/pas volontaire, souvent transformé par nos cher consultants spécialistes en bras le long du corps/pas le long du corps.
    Bref toucher la balle de la main n’est pas obligatoirement sanctionné, même la vidéo ne règle pas le problème de « l’interprétation ».

    Ceci dit je doute que le rouge ait été retiré car la main a été considéré comme involontaire, et dans le doute il aurait été plus logique de respecter la décision de l’arbitre.

  7. Y’a pas main, et y’a peut-être même pas pied. En fait, il ne fait pas action de jeu, comme dirait Hervé Mathoux. Y’a but d’Echeverria, quoi.

  8. Le gardien et le buteur sont de toutes façons coupables d’avoir une coupe de cheveux de merde…

  9. @Volume

    C’est clair, on dirait Santander(que je n’avais jamais vu avant la TFC Academie de ce week-end, quel choc !).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.