Le Onze Mondial de la semaine ?

Javier, en plus ça rime avec la bière. C’est Aurélien Canot qui nous l’a dit.

Vous n’êtes pas sur lequipe.fr qui tente de vous faire croire que Teddy Riner va rejoindre Toulon, ni yahoo qui vous cause de Kate Middleton comme un Bern de bas étages, vous êtes sur horsjeu.net. Comme il n’y a pas suffisamment de notes cette semaine pour constituer un véritable Onze Mondial, les gros membres, le service vidéo, le service transfert et le stagiaire autiste vous proposent ce Onze Anal d’anticipation sur le week-end à venir, comme un symbole d’un cojon de cristal.

Pour ce onze, une sélection atypique a été réalisée entre deux litres, ce qui sur le papier fait peur.

Pas de coach pour le Onze Mondial qui n’en a jamais besoin et qui se la joue en 424 pour la gloire. Tout de suite, le Onze.

Lloris, Lyon 5/5 : Ferait beaucoup de bien à Arsenal. Une source anonyme nous a révélé qu’il devrait y aller cet été.

Danzé, Rennes 4/5 : Pierre Ménes va réclamer qu’on l’essaye en équipe de France après son but de la tête sur corner et son match de haute volée où il a totalement maitrisé le redoutable Dennis Oliech.

Kana-Biyik, Rennes, Patron/5 : Futur Stéphane M’Bia en plus fort. Et a compris en plus que son poste était défenseur.

M’Bia, Marseille 5/5 : Patron.

Zanetti, Inter 1664/5 : Quel homme ! Si c’était une blonde, le comité l’épouserait. Ou le boirait.

Xabi Alonso, Real Madrid 16cm/5 : Dudu a adoré sa prestation et nous a précisé qu’il l’épouserait même sans opération.

Matuidi, FFF 4/5 : Aucune blague à faire sur Blaise. Mais comme il a fait un bon match mardi, il faut s’attendre à des éloges dimanche si Sainté fait un résultat.

Messi, F.C. Bargentine 6/5 : Depuis que Ronaldo a avoué être moins fort que lui, le lutin se lâche et arrive même à mettre deux buts avec un seul ballon mais ne peut toujours pas en inscrire un seul en Angleterre.

Ibrahimovic, Suède 4/5 : Aïe. Aïe. Aie. Vous connaissez son low kick.

Santander, Toulouse 5/Santander : à sa manière il a été décisif. Certains ont des attaquants qui marchent sur l’eau, le Téf a choisi Sanprécaution qui préfère marcher sur l’attaquant adverse. Ce qui a été grandement utile.

Mollo, Caen 4/5 : Après avoir marqué le but de l’égalisation juste avant la mi-temps, il a fait 3 fois le tour du stade et a récolté un carton jaune pour avoir enlevé son maillot. Il a profité de la mi-temps pour dire qu’il ne comprenait pas pourquoi Laurent Blanc ne l’avait toujours pas appelé, et qu’il prenait ça pour un manque de respect. Expulsé après sa sortie pour avoir enlevé son slip pendant son tour d’honneur.

Remplaçants

Johny Placide, parce que le comité adore son nom.

Eto’o, Cameroun : a perdu avec le Cameroun mais a soigné son agressivité positive ( ?) sur un journaliste local mal chapeauté. Finira patron de chaine de télé, donc président de l’OM ou de Rennes.

Astrit Ajdarevic, Norrkoping : Il frappe pas, il marque pas, il jongle pas mais qu’est-ce qu’il dribble.

Les adversaire du Onze Anal seront-ils tels que présentés ? En tous cas ils sont .

Messi : 6/5 : depuis qu’il sait que Ronaldo a avoué être moins fort que lui, le lutin se lâche et arrive même à mettre deux buts avec un seul ballon mais ne peut toujours pas en inscrire un seul en Angleterre.

8 thoughts on “Le Onze Mondial de la semaine ?

  1. La fusée à trois étages Erding-Hoarior-Maurice mérite amplement sa place pour sa performance globale contre Benfica. Ah c’est pas ici le onze anal?

  2. On pourrait mettre Philippe Séguin en tribune mondiale.
    Ou sinon Kombouaré en tant que coach mondial d’honneur, puisque le onze mondial a pas besoin de coach, il serait là juste pour la déconne, et pour voir si il a les cojones de dire à Zanetti que c’est un « joueur de merde ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.