Notice: Undefined index: mime-type in /home/jdvu3391/horsjeu.org/wp-content/plugins/ultimate-social-media-icons/ultimate_social_media_icons.php on line 256

Le Onze Mondial de la semaine

Zanetti n’y peut rien. Il est trop fort.

Parce que nous aussi on veut faire dans le commercial et mettre nos plumes en avant, nous créons pour vous, un face à face unique en son genre, le onze contre onze.

C’est très simple, afin de tirer vers le haut nos académiciens et les footballeurs notés (ils se ruent sur les notes d’horsjeu.net afin de connaitre leur réel niveau ; les connivences avec L’Equipe font que leurs notes ne valent plus rien, et ils le savent), les gros membres choisissent chaque semaine les meilleurs et les pires performances avec les meilleurs et les pires commentaires de nos académiciens.


Carrasso – Bordeaux (5/5) : Sur le plateau du CFC (j’avoue je l’ai regardé, surement un effet de la maladie), Baup racontait qu’un bon gardien vous ramène 5 à 6 points par saison. On a donc un très grand gardien à Bordeaux. Il nous a sorti une nouvelle fois un grand match, écœurant Lisandro avec un arrêt « bite-genou » et rassurant ses coéquipiers sur chaque sortie. Dire que lui fera banquette mercredi…

Alves – Barça (4/5) : ce joueur est totalement taré! Pire qu’un clebs, il suit le ballon où qu’il se trouve sur le terrain. En plus de cela il découpe du colchonero, que demander de plus? De prolonger son contrat et d’arrêter de faire la pleureuse? Peut-être bien.

Ciani – Bordeaux (4/5) : Dans le duel de monstres athlétiques qu’il a livré face à Gomis, il a pris le dessus dans les airs et au sol, réduisant l’influence de Bafé au quasi néant, preuve en est la stat de Gomis à sa sortie : 0 tirs. Il semble plus à l’aise dans son entente avec Sané en tant que patron de la défense. A confirmer face à des attaquants plus vifs que Gomis tout de même.

Carragher – Liverpool (5/5) : De retour de blessure après deux mois d’absence, on pouvait craindre que Carra soit à court de rythme. Bien au contraire, Jamie a livré une copie parfaite, manœuvrant sa défense à grand coup de gueulantes et de tacles bien sentis. Il avait tellement la rage qu’il n’a pas lâché un sourire au coup de sifflet final.

Zanetti – Inter  (5/5) : Zanettiesque ! Impecabile ! Et même passeur décisif en fin de match. Que celui qui n’aime pas voir jouer Javier me jette la première pierre et se mange la seconde dans le nez !

Kovacevic – RC Lens (4/5) : L’homme au couteau entre les dents est de retour. Cachez vos mères, protégez vos sœurs et craignez pour vos enfants.

Lassana Diarra – Real Madrid (4/5) : Monte encore en puissance, il a été encore plus omniprésent que la semaine dernière. Il a parfaitement complété Xabi Alonso comme je le prédisais la semaine dernière et montre bien que cette paire est la meilleure à la récupération au Real.

Raul Meireles -Liverpool (5/5) : Encore une belle activité au milieu pour le Portugais et  un nouveau but, plus que déterminant. Beaucoup de justesse technique et de l’impact dans les duels, Raul a tout pour devenir un chouchou du Kop.

Sneijder – Inter (5/5) : Bon bah ça y est. Le meilleur joueur du monde 2010 est de retour. Buteur, avant dernier passeur, à la construction d’à peu près tout. « FIFA ballon d’or » va fa nculo !
Remplacé à la 75ème par Nagatomo qui est un arrière gauche… comment dire… l’ante-Chivu ! Très offensif, rapide et technique !

Messi – Barça (5/5) : son triplé lui permet de repasser en tête du classement avec 24 réalisations. Il a bien choisi son jour, bon anniversaire Cristiana. Le public culé a scandé des « Messi, Messi! » lors de son troisième but mais surtout quand il est revenu à toute blinde récupérer la balle dans les pieds d’Aguero à 20 mètres des buts de Valdes.

Eto’o -Inter (5/5) : Monstrueux, tout simplement, buts passes décisives, reins laissé par terre, et tutti quanti !

Les remplaçants :

Tabanou -TFC (4/5) : De manière définitive, milieu voire ailier gauche reste son meilleur poste. Des passements de jambe et une patate de ouf. Aurait pu marquer le but de la soirée si en face c’était Valverde dans les buts. Pas de bol, c’était Ruffier, et il arrive même à aller chercher des ballons dans sa lucarne.

Van Persie – Arsenal (4/5) : C’est triste à dire pour Chamakh, que j’apprécie, mais la comparaison avec le Hollandais est en train de tourner à la démonstration. RVP n’a pas joué depuis longtemps, et ça se sent dans sa motivation. Toujours mobile et disponible, il n’a pas arrêté de décrocher pour donner des solutions, et mieux prendre ses appels en profondeur ensuite. Son rôle dans la conservation de balle est capital. Sinon, encore un doublé. Mais ça, on s’y habitue vite.

Gignac – OM (4/5) : Un retourné sur la barre, un but et un pouce dans la bouche.

Un coup d’oeil aux idiots du Onze Anal d’en face ? C’est ici que ça se passe.

7 thoughts on “Le Onze Mondial de la semaine

  1. Equipe hebdomadaire de haut niveau: il n’y a même pas un joueur Rennais sur le banc, c’est dire… :(

  2. Ma préférée est la note de la Lens Académie. La plus courte mais la plus drôle et la plus imagée.

    Mais très heureux sinon de voir 2 Reds dans cette équipe, et Torres dans le Onze Anal.

  3. Justwide ça dépend du terrain. L’hippopotame serait plus fort dans l’eau mais l’éléphant devrait logiquement prendre le dessus sur terre.

    Enfin en tout cas Zanetti est plus fort que l’hippopotame et l’éléphant réunis, et sur tout les terrains imaginables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.