Le premier carton rouge de Zanetti

Mais vous êtes fou ? C’est Zanetti !

Javier… quelle déception. 548 matches de Série A, un carton rouge ? C’est quoi cet Argentin. Il est quelconque maintenant… Enfin, bon. Voilà les images, de mauvaise qualité, le service est colère.

19 thoughts on “Le premier carton rouge de Zanetti

  1. Busquets n’aurait jamais pris de rouge, c’est l’attaquant qui aurait été exclu.

  2. Zanetti ? Un rouge ? Il devient méchant. Il ne pourra pas jouer avec Busquet et les tous les autres gentils du Barça. Par contre, il reste bel homme quand même.

    @KingKahn : Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets,Busquets.

  3. Bon, c’est un double jaune hein, c’est pas comme si c’était un rouge direct. OUi l’arbitre aurait pu, mais il a su reconnaître la grandeur de Javier.

  4. Moi je trouve que Busquets il et moins bien coiffé. Mais heureusement, il est théoriquement moins méchant (et surtout il est adepte du beau jeu, même à terre) puisqu’il joue au Barça, hein KingKahn ?

  5. Dans le même temps, Gaby la malice Heinze a réussi à corrompre les arbitres italiens, puisque seul Gaby a le droit de la jouer comme Spahic sans être averti (en même temps, ce couillon de Bojan a été tellement nul que Gaby était tranquille)

  6. C’est dommage le reste de l’action vallait son pesant avec l’attaquant qui dribble le gardien et se vautre sur le dos de son coéquipier qui est à terre

  7. Oh non, oh non pas lui, pas maintenant! Pas après tout ce que tu as fait!

    (Ça va donner du grain à moudre à ceux qui veulent changer la photo du Onze mondial)

  8. C’est la faute du coach mondial, ce bel enculé qui traite Javier Capitano Zanetti comme un vulgaire Luyundula.

  9. Zanetti a voulu nous renvoyer à notre propre condition d’humains faillibles, pour que nous puissions mesurer la distance qu’il y a entre lui et nous. Son sacrifice est un don.

    Oui, son enseignement est une épreuve, et je vois les pleurs parcourir nos rangs, et le doute et le désespoir faire tomber les notre comme le souffle de l’adversaire met le barcelonais à terre les soirs de match.

    Mais n’oublions pas que son enseignement nous porte toujours plus près de la rédemption finale: contre-culture et alcoolisme total, pour les siècles des siècles.

  10. Che sfiga, Zanetti qui se prend un rouge, comme le Steve, un veritable enseignement de la condition humaine

  11. C’est ça d’avoir 38 balais tu cours aussi vite que quand tu marchais avec 15 ans de moins, résultat bah tu prends un vieux deuxième jaune. Forza Udine!

  12. Pour le Onze Mondial, Socrates s’impose, quand on connaissait son penchant pour la bouteille…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.