L’école des fractures Petr Cech

Comment dit-on « oups » en russe ?

Dikan, gardien titulaire du Spartak Moscou et de la sélection ukrainienne n’a pas froid aux yeux et grand mal lui en a pris. Sur une ouverture lumineuse, Korzakov, attaquant du Zénit rate son contrôle, frappe tout de même et, genou en avant  heurte le visage du portier qui souffre de plusieurs fractures au visage, ce qui doit être douloureux. Très. Bon courage pour venir à l’Euro.

9 thoughts on “L’école des fractures Petr Cech

  1. et meme pas pénalty + carton rouge pour ce geste d’anti jeu du gardien?
    ça sent la corruption

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.