La Lens Académie note Auxerre-Lens, 1-2

Coucou toi, lecteur chéri que je ne délaisse que bien trop souvent. Tu me manques tu sais. Je ne dois m’en prendre qu’à moi-même, mais pourtant, je te sais triste, contrit de tant de manque d’attentions de ton académicien favori (moi).

Il faut dire que mes maigres et ponctuelles contributions académiesques ne peuvent rivaliser avec la qualité scénaristique qui sied à l’actualité artésienne.
Après un an d’un feuilleton Martel-Mamadov qui n’a pas encore vu la diffusion de son final-episode actée, tu as ainsi subi en quelques semaines plus de malheur que les Egyptiens durant l’Exode. Les 10 plaies d’Egypte, on les vit à Lens toutes les semaines :
– Le Groupe Lempereur a décidé d’investir à Lens. Qui? Eux.
Eh bé.
– Un belge se positionne aussi. Un Belge putain…
– Percheron, notre président de région, qui non content d’avoir placé sa fille à un emploi fictif à un poste clé du Louvre-Lens, se voit bien reprendre la tête du Racing. Directement ou indirectement. La République exemplaire tout ça…
– On découvre que les travaux du nouveau Bollaert ont été de qualitey. Les sièges en Marek rendent l’âme les uns après les autres : on a vraiment bien fait de fusiller une saison pour se taper un Serbie-Pays de Galles à l’Euro « tout faire pour offrir l’Euro au peuple Lensois »
– Et, gâteau sur la cerise, Marine Le Pen vient de déclarer sa flamme au Racing. Cette grosse pute élue qui est tête de liste FN pour les régionales (sans vivre dans la région, mais chut, pas de politique) fait donc acte de présence à Bollaert, en Lepagnot, le peuple c’est sympa, mais pas trop près quand même, ce, avec toute sa clique.
Evidemment, je suppute que je dois avoir des lecteurs qui sont contents de ça. Je les informe donc que je leur chie dans la bouche.
Mais au-delà de ça, que le club ne se positionne pas clairement m’incite presque à aller bouffer mon caca avant de pleurer en PLS dans des chiottes de chantier.

Evidemment, sur le plan sportif, on surfe sur la vague du grand n’importe quoi. Car si Autret marche sur la ligue 2 en faisant l’hélicobite, derrière lui, c’est le néant.
AK teste et reteste ses systèmes, évince puis reprend dans le groupe des Olsen, ou Moore, gicle sans raison des Madiana, Ba ou GBamin avant de les reprendre dans la semaine qui suit…
Dans ce merdier, on en est quand même à titulariser Démé NDiaye sans que ce soit scandaleux, ou Valdivia en numéro 6. Voilà voilà…

Dernièrement, on a réinventé la lose à Clermont Ferrand en ne gagnant pas un match qu’une équipe de Cécifoot aurait plié 8-1,(ici, chez les copains de Bollaert Mécanique), puis enfin renoué avec la victoire en pliant Nancy à la maison dans un match d’une dégueulasserie que n’aurait pas renié un fan d’urologie.

C’est donc pointant à une sublimissime 15e place que nos racingmen s’en vont défier une AJA à l’ABD qui, elle aussi, sent méchamment rance.

Les gôrs.

AJA

Dans les buts, Delle, qui sort d’un clean-sheet est reconduit, Landre-Besle constitue la 25e charnière tentée par AK cette saison. Si Lala sans concurrence à droite, Moore enchaîne une 2nde titularisation à gauche.
Valdivia 17e homme après avoir réalisé ses 2 meilleurs matches depuis 3 ans est remplacé par Jean Philippe « slip-killer » GBamin, qui jouera le rôle de sentinelle dans une espèce de 4-3-2-1 où nos principales armes restent Autret et Chavarria. Si le 1e est clairement au-dessus cette saison, le 2nd fait un premier tiers de championnat décevant.
Ces deux là seront secondés par Bourigeaud, de retour en grâce, Cyprien, nommé chatteux de la semaine vs Nancy et Golgoth 13 Nanizayamo.

Le Môtch : 

  • -5′ : Les 2 équipes rentrent sur « the Final Countdown » du groupe Europe. Une des plus grands tubes des années 80. La classe bourguignonne. Plus que 10 ans, et le Minitel débarque dans l’Yonne.
  • 4′ : Après le traditionnel « round d’observation », Lala allume la 1e banderille. 3 morts en tribune Nord.
  • 8′ : Content du retour en grâce de N’Diaye, Chavarria se dit que lui aussi il peut rater des buts tout-faits et dédicace son immonde raté face à Boucher à son coéquipier sénégalais.
    Le groupe vit bien.®
  • Tir croqué, acte 3 : Bourigeaud s’y met.
  • C’est sympa ce match, y’a de l’envie, des tirs, c’est frais, c’est divertissant. Faut juste porter une armure si vous voulez assister au match depuis le stade.
  • GBamin fait son match pour l’instant au milieu. Ca fait bizarre d’avoir un mec qui sait courir à ce poste.
  • 20′ : 1e tir cadré auxerrois, Delle capte.
  • Lala et Autret d’un côté, Moore-Chavarria de l’autre, nos latéraux sont dans le match pour l’instant. C’est con que le but soit dans l’axe du terrain en fait.
  • 34′ : Nanizayamo tente une subtile déviation. Un peu comme si Terminator tentait de broder de la dentelle.
  • Après 2-3 corners mal tirés par les Bourguignons, et des centres « Avé Maria » pour Nanizayamo, on file au vestiaire.
  • Les 22 mêmes joueurs reprennent.
  • Moore n’a toujours pas compris qu’il n’est pas en Angleterre et que Nanizayamo se fera systématiquement sanctionné s’il joue aussi finement qu’Emile Heskey les centres envoyés dans la boîte.
  • Joli mouvement en 5 passes qui met au supplice la défense lensoise. En même temps, on n’a pas pas la possibilité de s’entraîner à gérer ce genre de situations à l’entraînement faute de joueurs capables de faire une passe. Alors 5…
    Quoi qu’il en soit, Delle s’incline sur un joli but. 1-0.
  • En fait notre défense doit rendre un quart d’heure d’hommage à tous les plots injustement écrasés sur les routes françaises. Je ne vois pas d’autre explication. Ou alors c’est l’happy hour.
Abri-Flex, pour des débuts de mi-temps bien au sec.

Abri-Flex, pour des débuts de mi-temps bien au sec.

  • Duel Puygrenier-Nanizayamo. La déflagration provoque un tsunami en Polynésie. Butterfly effect man.
  • 62′ : Instant Moïse.
    Autret se défait du marquage auxerrois et s’avance aux 25 m pour déclencher ce qui sera la 531e frappe hors de la surface non cadrée d’affilée pour le Racing. Mais il rate son coup et envoie une mine pleine lucarne. 1-1.

  • Boucher me paraît très suspect sur ce coup. Limite suce-pets.
  • Lalaina remplace Bourigeaud. Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdu.
  • 70′ : Lala frappe depuis 30m. Toute la Bourgogne se marre. Riez, manants.
  • Békamenga remplace meuble pour meuble Nanizayamo, puis N’Diaye-Chavarria, poste pour poste.
  • 81′ : Cyprien enchaîne 3 CPA tous pourris dans le camp Auxerrois. Il les dédicace à Pierrick Valdivia, assis en tribunes.
  • 82′ : NDiaye n’a toujours pas envie de marquer le but de la victoire cette année. Après Clermont, après Nancy, il enchaîne une 3e balle de match vendangée face à Boucher.
  • 88′ : Lala pour l’histoire.
    Ou quand un dégagement digne d’une équipe de district qui joue le match nul en finale de la consolante du tournoi de Pâques de Billy-Berclau se finit en but victorieux. Une star youtube est née, Franck Queudrue est vengé. 1-2.

Les Auxerrois râlent à juste titre : y’avait une chance sur 200 000 que Lens marque un but depuis leur milieu de terrain, et ça tombe sur eux. Les mecs se sont tapés Émile Louis, Michel Fourniret, Pierre Chanal, Joseph Vacher, Sid Ahmed Rezala, le bonnet de Guy Roux, Ulrich Muenstermann, Sébastien Puygrenier. Et on leur inflige ça. à la 88′.

On finit évidemment là-dessus, sur un 2nd succès d’affilée qui va évidemment permettre au public lensois de s’enflammer et de regarder vers le haut du classement avant notre prochaine défaite contre Niort.

Les Gôrs:

Delle : 3. Si on gagne, c’est qu’il a fait le job.
Moore : 4. Dans 3 ans, il est latéral titulaire à la coupe du monde pour l’Angleterre. Tu peux archiver.
Besle : 2. Dans 3 ans, il est remplaçant dans l’équipe UNFP. Tu peux archiver.
Landre : 4. Solide.
Lala : 5. A connu son quart d’heure Warholien et intégrera l’équipe de Norman lors du challenge Youtube des stars du web.
GBamin : 3. Valdivia. En plus rapide.
Bourigeaud : 3. J’aime bien l’idée de le revoir prendre les rênes du jeu lensois.
Cyprien : 2. Cette année, c’est lui qui tire mal les coup-francs. Il fait partie des cadres.
Autret : 5. Comme d’hab.
Chavarria : 1. Comme souvent.
Nanizayamo : 2. Le mec n’est déjà pas doué techniquement et on ne le lui envoie que des ballons de merde. Bienvenu dans l’Artois.

Remplaçants : Békamenga, NDiaye, Lalaina.

La bise.
Luissette @R_Direktor

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

7 commentaires

  1. J’ai jamais été fan de votre club, mais putain, cette grosse roulure de Saint-Cloud et son cartel d’anciens du gud qui tape l’incruste à votre match, ça me donne envie de pleurer des larmes de sang.

  2. Ce but de Lala… on a du mal à voir s’il ne l’a pas fait exprès ou si c’est le vent qui ramène le ballon.

  3. Courage!Là c’est le pompom du bout de la fin!
    La souillure qui vient déclarer sa flamme chez vous…
    Le gardien d’Auxerre c’est @Juste?

  4. Je ne sais pas quels sont les choix de vie du gardien auxerrois, mais « tenter d’attraper un ballon » n’en fait manifestement pas partie.

  5. Ça sent le coup du mec tiré au sort parce que personne voulait faire gardien

  6. alors en fait, il faut des buts venus d’ailleurs pour avoir une acacadémie…on est pas dans la merde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.