L’Internazionale Académie note Inter-Juventus (1-2)

Marco s’en fout, il connait les soeurs de Nagatomo.

Marco Matrix s’est octroyé 24h de décalage dans la parution de l’académie, car j’ai voulu revoir le match avec l’esprit sain. Faisons comme si je le découvrais en même temps que vous.

Squadra Nerazzura :
Castellazzi – Maicon, Lucio, Chivu, Nagatomo – Zanetti,Cambiasso, Obi – Sneijder – Pazzini, Zarate

Squadra Truffatrice :
Buffon – Lichsteiner, Bonucci, Barzagli, Chiellini -Vidal, Pirlo, Marchisio – Pepe, Matri, Vucinic

Le Match :

Le derby d’Italia, pas besoin de décrire l’hostilité, la rivalité, et donc la nécessité de victoire que déclenche ce genre de rencontre.

Les 2 premières minutes sont fébriles côté intériste. Obi rate une passe en retrait pour Cambiasso, Nagatomo dégage directement en touche. Mais le pied est finalement mis sur le ballon au bout de 2 minutes, et dans la foulée, Maicon déclenche la première frappe du match laquelle est déviée à la Madjer par Pazzini, mais Buffon est vigilant (3ème).

Puis sur un coup franc des 40m de Sneijder, Maicon gagne son duel de la tête, et le ballon arrive sur Cambiasso, esseulé à 6m côté gauche, mais sa reprise de volée lobée n’est pas cadrée. (4ème)

Les 10 premières minutes est 100% intériste, avec un énorme déboulé de Zanetti dans le couloir droit (5ème)
des centres de Zarate, Obi et Maicon. Mais les autres font mal dès la première attaque construite

12ème : But de Vucinic. Lichtsteiner, arrière droit, transmet le ballon à son défenseur central dans son propre camp. Puis remonte le terrain avant de lancer son appel de balle. entre temps le ballon de l’axe à l’arrière gauche, puis franchit la ligne médiane en trouvant le milieu gauche, qui transmet à l’attaquant qui est descendu. Lichtsteiner hérite du ballon et d’un boulevard côté droit dans les 30m. Son centre au premier poteau est coupé par Matri, mais Castellazzi s’interpose, cependant le ballon revient sur Vucinic qui concrétise la première opportunité de ces escrocs.

Dans la foulée, Matri a une énorme occasion en contre, mais sa frappe n’est pas cadrée (13ème), puis une autre dans la même situation mais cette fois détournée par le gardien nerazzuro.

Au quart d’heure de jeu, l’équilibre se fait dans la possession et la position sur le terrain.

26ème : Zarate crochette Barzagli, rentre dans la surface mais frappe de peu à côté.

28ème : But de Maicon Le corner de Sneijder est repoussé par la défense, mais Javier sollicite de nouveau le Néerlandais sur le côté. Le lutin élimine 2 joueurs d’une pichenette, repique dans l’axe, et lance Maicon dans la surface côté droit. Douglas envoie alors une cacahuète légèrement déviée sous la barre de ce vieux bouffon.

La Juve est alors à l’agonie, et sur une perte de balle dans ses 40m, Maicon centre et trouve la tête de Pazzini mais le ballon vient heurter la transversale d’un gardien battu.

33ème : but de Marchisio. Trouvé à 20m dans l’axe, Marchisio joue un pauvre une deux avec Matri, mais Chivu s’oublie et laisse le milieu international seul, et sa frappe vainc Castellazzi qui n’y peut rien.

Marchisio se procure une nouvelle occasion à la 39ème, lancé plein axe, couvert par un Chivu qui dort. Son lob passe à côté, et en plus il voudrait un penalty… on croit rêver… Demande à Battiston, y’a pas faute là-dessus !

La mi-temps est donc sifflée sur ce score de 1-2. L’Inter a le contrôle du ballon la majeure partie du temps, mais Chivu et Nagatomo montrent de grands signes de fébrilité qui coûtent 2 buts.

Le premier quart d’heure de la seconde période est équilibré et il faut attendre la 59ème pour voir Vucinic se créé une occasion sur un ballon qui traîne dans la surface intériste après un coup franc indirect de Pirlo.

La suite du match est assez hachée.

La minute « arbitrage italien » : 65ème Faute non sifflée sur Castaignos, Rizzoli laisse l’avantage à Sneijder, arrêté au milieu de 4 adversaires. Le Néerlandais ne peut donc conserver le ballon, gueule contre l’arbitre et prend un jaune ! Et oui : il est interdit de critiquer la médiocrité de nos jours… Dans la foulée, Cambiasso marche sur le pied de Vidal, rien n’est sifflé, et Sneijder simule une faute de Pirlo qui prend un jaune… Comme quoi ce n’est pas « que » de la mauvaise foi !

Vers la 68ème, l’Inter reprend sa pression, et Maicon est à son tour sanctionné pour une faute imaginaire sur Vidal.

69ème, Matri est remplacé par Estigarribia.

Le match s’enlise quelque peu et les occasions se font rares.

78ème, Sneijder est remplacé par Ricky Alvarez

Castellazzi s’interpose du pied face à Estigarribia à la 82ème, mais bien sûr Rizzoli siffle une remise en jeu au lieu d’un corner.

Peu de temps après, Stanko ouvre plein à axe à l’entrée de la surface pour Pazzini, qui tombe, légèrement bousculé par Barzagli, mais (jour à marquer d’une pierre blanche) j’estime qu’il n’y a pas penalty !

La fin du match est une litanie de longs ballons côté intériste, et de non-jeu côté tricheur, incarné par l’entrée de Del Piero qui tente de battre le record du meilleur ratio coup franc obtenu/minute de jeu puisqu’il se rend compte à la 88ème qu’il n’a plus la force de marquer seul en duel face au gardien… Inutile de préciser que c’est Chivu qui le couvre !

Fin du match, et une défaite de plus, qui fait vraiment très mal. Il va falloir trouver d’autres ressources pour arriver à la trêve à moins de 9 points de la tête de la Série A. Le mercato d’hiver devrait être actif, Ranieri ayant quelques idées en tête. En attendant, le redressement commence en Ligue des Champions face à Lille, où Julio César, Ranocchia, Samuel, Maicon, Thiago Motta entre autres seront absent… Mais la victoire est obligatoire !

 

Il note :

Arbitre : Nicola Rizzoli (2/10)

Très mauvais, comme tous les arbitres italiens, ce n’est pas lui qui fausse le match, c’est toujours ça ! En revanche, sa gestion des avantages ou des mains (soi-disant in-) volontaires est largement à revoir. Un match pitoyable !

Interisti :

Castellazzi : 4/5 Peut-on vraiment lui reprocher de relâcher le ballon frappé à bout portant sur le premier but ? Je ne crois pas. Il a été sobre et efficace sur le reste du match, et ne peut rien sur le deuxième but.

Maicon : 4/5 Décidément en grande forme ces derniers temps, il insuffle la révolte à chaque coup du sort. Malheureusement, il se blesse à la cuisse au cours du match , et sera absent pour 2 à 3 semaines si tout va bien.

Lucio : 4/5 Enorme dans la hargne et l’agressivité, il se comprend mal avec Javier sur l’occasion où Marchisio demande un penalty en décidant de ne pas sortir presser Pirlo qui a tout le temps pour trouver son partenaire plein axe. En dehors de ça ? Un match parfait.

Chivu : 1/5 Encore très en difficulté aujourd’hui, je pense qu’il est temps, en fonction des blessures bien entendu, qu’il retrouve son couloir gauche. Cela permettrait de renforcer l’axe central, de libérer Obi, et de mettre Nagatomo sur le banc.

Nagatomo : 2/5 Bon bah ça y est ! J’en ai marre ! Il n’apporte plus rien offensivement à part des sprints pour dédoubler, et ressemble de plus en plus à une passoire défensivement.

Zanetti: 5/5 ONZE MONDIAL ! ONZE MONDIAL ! ONZE MONDIAL !

Cambiasso : 4/5 Dès qu’il joue dans l’axe, on voit la différence. C’est bien simple, la Juve n’a pu jouer axialement que lors de contre attaque.

Obi : 2/5 On aimerait le voir avec un vrai gros arrière gauche derrière lui pour qu’il se libère un peu plus.
Remplacé à la 64ème par Stankovic qui s’est positionné dans l’axe aux côtés de Cambiasso, sans pour autant y trouver de zone d’expression.

Sneijder : 3/5 Touché aux adducteurs et à la cuisse, il n’a pas eu son rayonnement habituel. Ses coups de pied arrêtés ont rarement mis en difficulté la défense adverse. Remplacé à la 78ème par Ricky Alvarez qui gagnerait à débuter des matchs plutôt que de rentrer dans des matches perdus où l’équipe est déséquilibrée en donnant tout pour revenir au score.

Pazzini : 3/5 Plutôt bon dans le peu qu’il a eu à se mettre sous la dent. Sa grosse tête sur la barre aurait pu tout changer.

Zarate : 3/5 Encore un bon match de Zarate, qui était remuant mais parfois brouillon. En revanche, je comprends moins son remplacement à la mi-temps. Remplacé à la 46ème par Castaignos (1/5), qui est donc préféré à Milito. Le Néerlandais n’a pas su peser sur le match, mais le faire entrer dans un tel match alors qu’il n’a presque pas joué dans la saison était un pari risqué.

J’ai vu Michel Panini mettre des bonus dans son académie et de fait se prendre pour le Comité. J’en profite pour mettre les miens :

Bonus « le match avait bien commencé »

Bonus « changeons de sujet »

 

Bonus « l’éditeur n’a pas toujours été Bel Homme »

Marco Matrix : 2/5 En retard pour ne pas être insultant. Mieux vaut tard que jamais… Mais mieux vaut ne jamais perdre contre eux ! Je déteste la juventus…

Et surtout petit résumé, résumé plus long voire, le match en entier.

7 thoughts on “L’Internazionale Académie note Inter-Juventus (1-2)

  1. Est-ce qu’on peut dire que c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ?? Moratti a raison : Ranieri n’a rien à voir là-dedans. Par contre, les joueurs : entre les 10 blessés constants, les mecs qui se blessent 5 fois par saison alors qu’ils sont payés (en moyenne) 3 millions d’euros par saison et les gars qui n’en veulent pas sur le terrain ça commence à bien faire. Pour les blessures, si tout le monde d’entrainnait comme Javier il y aurait peut-être moins de monde à l’infirmerie et par conséquent moins de taches sur le terrain (je parle de Nagatomo en fait). Le côté gauche de l’Inter, c’est le leitmotiv, même en 2009-2010 quand on gagne tout on avait rien de ce côté. Mou était obligé d’improviser avec JZ en arrière gauche et Eto’o ailier gauche. L’année d’avant avec Santon (droitier d’origine, et arrière droit avec la Primavera). Rien sur l’aile gauche non plus, à part Obi mais qui doit encore confirmer. ça fait donc grossomodo depuis le départ de Grosso en 2007 qu’on n’a pas d’arrière gauche, quant à l’aile gauche on n’a jamais rien eu (je considère que Kily Gonzalez et Amantino Mancini compte pour du beurre). Alors forcément qu’à l’arrivée t’as une équipe complètement déséquilibrée, qui penche à droite et qui encaisse des buts côté gauche. Quelle merde de perdre contre ces voleurs-amnésiques !!!

  2. PS : j’oubliais, que Chivu aille au diable !!! Sa meilleure saison à l’Inter aura 2009-2010 : traumatisme cranien pour lui, Championat, Coupe et Champions pour l’Inter. Comme quoi…

  3. Suis pas d’accord avec italraf, chivu arrière gauche avec le Mou ca marchait bien, je dis surtout pas que ca marcherait aussi bien aujourd’hui mais pourquoi pas Ranocchia et lucio au centre et chivu a gauche?
    En tout cas Yuto-San (comme l’appelle le mec de radio inter) il m’énèrve tout autant. Il s’est pris une leçon de la part de Lichsteiner le mec. Bref, perdere con la Juve mi farà sempre male e schifo.
    Nous on ira en serie B et sans l’aide de la FIGC.
    Forza inter et merci Marco pour cette belle bien que triste académie.

  4. T’es méchant avec l’arbitre, Castellazzi peut faire péno (que tout le monde aurait sifflé) + rouge si c’est un enculé, et la vous prenez cher. En tout cas vous faites chiez de filer des points à la Juve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.