L’Internazionale Académie note Trabzonspor-Inter (1-1)

Marco note les arbitres sur 10, alors imaginez ces dames.

Marco Matrix a comme un turc dans la gorge depuis le match aller. Comme un symbole de Claude Pèze, les couleurs de l’équipe de Trabzon se disent Bordo-Mavi (grenat et bleu)… Dugarry postule-t-il ici également ?


Squadra Nerazzura :
Julio césar – Nagatomo, Lucio, Samuel, Chivu – Zanetti, Cambiasso, Alvarez – Stankovic – Milito, Zarate

Squadra Bordo-Mavi :
Zengin – Celustka, Glowacki, Kacar, Cech – Altintop, Serkan, Zokora, Colman, Alanzinho – Burak

 

Le Match :

Avec la victoire lilloise à Moscou en préambule, c’est un Inter déjà qualifiée qui se présente au stade Hüseyin Avni Aker (savez vous qui est-ce ? Selon Wikipedia, c’est le premier professeur de sport de la ville… en 1940-1944… Culte du sport et du physique en 40-44… Bizarre !).

Et d’entrée de jeu, les turcs ont la possession. Les deux premières frappes du match sont d’ailleurs pour Celutska et Giray (2ème et 6ème) mais passent à côté.

L’Inter ne voit pas le jour dans le premier quart d’heure, et à la 15ème, Burak se créé la première véritbale occasion du match, et permet à Julio Cesar de briller.

La première opportunité nerrazzura sera la bonne :

18ème : But de Ricky Alvarez

Le gaucher argentin s’enfonce coté droit, avant de repiquer dans l’axe pour s’appuyer sur Milito qui joue en une touche de balle. Alvarez lancé dans la surface et seul face au gardien conclu de l’intérieur du pied gauche.

Mais dès la 22ème minute, les Turcs sont proches d’égaliser lorsque Burak devance in-extremis la sortie de Julio Cesar mais sa déviation avec le bon effet frôle le montant intériste.

23ème : But de Altintop

Dans l’axe à 35m, Coleman trouve Altintop juste devant lui, entre les lignes. L’ailier né en Allemagne frappe et la trajectoire est déviée par le dos de Samuel avant de tromper un Julio César qui n’y peut rien.

Alvarez et Zarate seront les seuls à tenter leur chance avant la mi-temps côté intériste, et ce sont bien les joueurs de Trébizonde qui se créent les meilleures opportunités. Alanzinho (35ème) puis Burak (36ème) mettent à contribution J.C qui répond présent.

La mi-temps est sifflée sur ce score de parité, l’Inter se sait qualifiée et en première position en conservant ce résultat. Pour les turcs, la victoire serait opportune pour éviter de tout jouer à Villeneuve d’Asque lors de la dernière journée.

Didier Zokora entame les hostilités, mais sa frappe passe à coté (47ème).

Mais l’Inter n’est pas apathique pour autant, et à la 55ème, Stankovic reprend de demi volée un centre mal renvoyé par la défense mais Tolga sors ce ballon sur sa gauche. Ensuite à l’heure de jeu, Zarate, lancé en profondeur par Cambiasso, bute sur le gardien adverse en le dribblant, puis récupère la balle et bute sur un défenseur qui ne s’est pas jeté.

Dans la foulée, Trabzonspor se créer une occasion suite à une action collective : sur un centre venu de la droite, Burak a lu la remise de la tête de son coéquipier et envoie sa volée du droit dans les gants de Julio Cesar.

Sur le contre, c’est encore Zarate qui est proche de marquer, bien trouvé dans le dos de la défense par Milito, mais le gardien s’interpose.

On arrive à la 69ème minute, où Coutinho remplace Zarate. L’Inter n’aura d’ailleurs plus d’occasions réelles après cette modification.

A la 71ème, Alanzinho tente une reprise du pied gauche après un ballon mal renvoyé par la défense nerazzurra, mais sa tentative n’est pas cadrée.

Mais la dernière véritbale opportunité est donc pour Adrian (76ème), lequel, absolument seul au milieu de la défense, trouve le poteau sur une belle tête plongeante suite à un centre de Celutska venu de la droite.

Pazzini remplace Milito (85′) et Faraoni remplace Alvarez (88′).

L’arbitre siffle donc la fin du match sur ce 1 partout qui fait grandement nos affaire.

Encore une preuve que l’Inter sait ne pas jouer quand ce n’est pas nécessaire, mais 1 points en 2 matchs contre Trabzonspor, ça fait globalement peu rêver…

 

Il note :

Arbitre : Martin « Rowan » Atkinson (6/10) Enfin un arbitre non-italien… mais encore un anglais ! Match sans trop se faire remarquer, mais l’enjeu et le rythme n’étaient pas trop au rendez-vous.

 

Interisti :

Julio César : 5/5 S’il ne peut rien sur le but, tout le reste était parfait. La grande classe ! (s’il pouvait la garder d’ailleurs…).

Nagatomo : 3/5 Match on ne peut plus neutre. Ni bon ni mauvais… Allez Yuto ! Même Jean Calvé met des lucarnes de nos jours !

Lucio : 2/5 Plusieurs fois battu dans le combat, on sent qu’il était suffisant dans la combativité en début de match. Il s’est repris par la suite, mais bon…

Samuel : 4/5 Buteur… contre son camp, mais ce mec est une sangsue ! Drogba doit d’ailleurs s’en souvenir !

Chivu : 2/5 Euh… A pris un coup au crâne en tentant un ciseau-retourné au milieu de terrain, histoire de justifier le port du casque, en revanche pour ce qui est de justifier son niveau présumé…

Zanetti: 5/5 Il est beau, il fait éructer les Gros Membres (sauf GM2 qui a déjà repeint la pièce du sol au plafond) : c’est Javier quoi ! Et pourtant, il se trouve encore des jeunes impétueux croyant pouvoir le déborder balle au pied ou en vitesse…

Cambiasso : 4/5 Nouveau surnom : Snoop Digue !

Alvarez : 4/5 Son style de jeu commence à s’européaniser : il porte moins le ballon, réduit ses touches de balles, et comprend la notion de pressing (qu’il le fasse ou le subisse). Ajoutez à cela un but très bien exécuté, et ça donne le Ricky qu’on attend tous ! Remplacé par Faraoni à la 89ème.

Milito : 3/5 Diego n’a pas pu se trouver en bonne position pour conclure, donc il s’est mué en point d’appui pour lancer les autres. Il a ainsi trouvé Zarate et Alvarez a plusieurs reprises dans le sens du jeu dans les 20 derniers mètres, et c’est une qualité qu’il a travaillé ces derniers temps, en réponse à son manque d’efficacité. Félicitations Diego. Remplacé par Pazzini à la 85ème.

Zarate : 3/5 Il a eu les meilleures opportunités, qu’il s’est parfois créées seul, mais sans réussite au tableau d’affichage. Dommage, car ses intentions et son comportement étaient idylliques.
Remplacé par Coutinho à la 69ème (C.U.S), et petit couteau n’a pas pu faire grand chose dans une fin de match dominée par les turcs. Une bonne frappe qui passe de peu à côté quand même.

 

Marco Matrix : 4/5 Au taquet !

Être qualifiés avant la dernière journée en ayant perdu à domicile, c’est beau pour nous… ou moche pour la Ligue des Champions, c’est selon !

Buts, Résumés, match complet ? C’est ici.

3 thoughts on “L’Internazionale Académie note Trabzonspor-Inter (1-1)

  1. Salut Marco

    Première phrase tu as écris « c’est UN Inter déjà qualifiée ». Tu as fait l’accord à qualifiée mais tu as oublié un « E ».

    Sinon Nagatomo n’est pas « ni bon ni mauvais » mais « nippon ni mauvais »…

    Dsl

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.