Metz 3-0 Reims, la Champagne Académie vire au grenat

Salut à toi, l’ami de l’Est.

Enfin un match à l’extérieur, ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé, la dernière fois c’était à Lille et on avait pris…3-0…
Ray’ en déplacement donc, on sort la fiesta (la fiesta) et c’est parti pour les 200 bornes qui séparent Delaune de St Symph. Un bon souvenir de St Symph où Ray’ était venu affirmer haut et fort face à Nancy que la Lorraine est grenat, et qu’elle le restera. C’était il y a 1 an quasi jour pour jour, et il y avait eu…3-0…

Arrivé pour l’apéro à 19h, on attaque sec au ratafiul (ou autrement un rata fait maison), mais il est déjà temps d’aller au stade, on part avec la bouteille sous le bras. Places prises en tribune Est, au cœur de la Horda Frenetik, soit une bande de mecs qui se prennent pour des zombis déglingos. St Symph, c’est toujours aussi chaotique pour rentrer dedans, surtout quand tu te pointes en rouge et blanc, avec ton écharpe floquée Stade de Reims, et que les stadiers fouillent à la tête du client. S’en suit un échange improbable avec le stadier, qui, pour une fois, fait une demie tête de moins que moi :

– « C’est quoi cette écharpe ? » Il est con où il le fait exprès ?

– « Bin…une écharpe du Stade !?

– « C’est quoi ça, le Stade ? C’est un truc de casque à pointes ? T’es un hooligan qui vient foutre le bordel ?

– Euh…nan, c’est juste le Stade de Reims, j’suis venu avec des potes de Metz

– J’en ai rien à foutre, tu rentres pas dans le stade avec ton écharpe » sachant qu’il aurait pu tout aussi bien me demander de me foutre à poil vu ce que j’ai sur le dos »

– Attends grand (1,60m), j’ai fait 200 bornes pour venir et j’ai payé ma place, mes potes m’attendent en tribune, je vais rentrer » et commence à pousser un peu, profitant de ma supériorité numérique en terme de taille, mes 1,69m étant vachement impressionnants.

– « Nan, j’en ai rien à foutre tu sors, tu dégages, fallait prendre une place en visiteurs » et je vois les regards des autres stadiers, qui eux font la taille règlementaire, se braquer sur moi

– Attend mec, on peut trouver une solution, je veux rester avec mes potes. Promis, je fous pas le bordel » et tu veux pas que je te taille une pipe ? Il cogite quelques secondes…

– Tu rentres que si tu retires ton écharpe » Ah ouais, en fait t’es vraiment con. Je vais retirer mon écharpe alors que je suis en rouge et blanc, et surtout je la remets dès que t’as le dos tourné…

Bref, la première épreuve passée pour rentrer dans la tribune, la deuxième consiste à se débarrasser d’un relou qui pense que je suis venu faire de la provoque et que je n’ai rien à foutre dans la tribune. J’hésite entre un tacle à la Mavinga (voir plus loin) et la version diplomatique, je choisis la deuxième et lui explique que j’étais là il y a 1 an à chanter « Le lapin » (toi même tu sais).

Avec tout ce bordel, et l’alcool commençant à faire quelques effets rigolos, j’ai complètement raté la compo rémoise. On s’installe en tribune, on se demande si il y a des visiteurs tellement on n’entend rien, et c’est parti pour…90min de trou noir. Vous savez, le vrai trou noir du mec bourré, mais à qui il reste quelques flashs de ce qu’il s’est passé.

Le flash-match :

Eh Ray’, c’est qui votre gardien ? Oh putain j’avais même pas fait gaffe que ce n’était ni Placide, ni Agassa !

– Euh…ça doit être Malherbe, le troisième gardien… Raymond, premier sur la troisième mi-temps, premier sur la compo !
Il s’avère que c’est en réalité Bastien, un jeune gardien formé à Metz, comme un symbole de traitrise.

En fait non, ce n’est pas un traitre, vu que dès la première minute, il sort les tentatives de Malouda et le mec-jet privé.

Je me retrouve à sauter, car non je ne suis pas Nancéen, héhéhéhé, hohohoho.

Trou noir pendant 20min(.fr), à moins qu’en fait il ne se soit rien passé non plus sur le terrain.

22ème, c’est le drame : Bastien comprend qu’il aurait mieux fait de signer chez les grenats et se déchire tout seul sur un dégagement pour quitter cette galère. Petit frisson de bonheur dans le slip de Raymond qui est persuadé qu’on a pas de 4ème gardien sur le banc, que Tacalfred va devoir mettre les gants et qu’on va bien se marrer ! Mais en fait, on va se marrer quand même, en faisant rentrer un U19 dans les cages : l’improbable tableau de l’arbitre annonce le remplacement du numéro 40 par le numéro 50, autrement dit Garel.

Le reste de la première mi-temps reste assez flou, tant sur le terrain que dans la tête de Raymond.

En début de seconde période, nouveau flash-back : Bussmann dépose un centre millimétré sur la tête de Falcon qui profite du air-marquage du duo Conté-Roberge pour la mettre au fond des filets du -18. Raymond préfère se cacher les yeux pour ne pas voir la Horda se remuer de façon frénétik autour de lui. 1-0

55ème : Roberge doit sortir sur blessure, c’est Tacalfred qui rentre sur le terrain. Raymond à son pote messin : « Tu vas voir on va en prendre 2 de plus ! » Raymond = nostradanal ! On perd 1-0, on a deux blessés et Tacaldred sur le terrain, ça pue du cul pour nous tout ça…

60ème : d’une tribune à l’autre, ça s’envoie des « SSSSMMMMSSSSS « très bruyants.

Mavinga prend un jaune pour une grosse faute à  la 50ème.  Mais il sait qu’il peut faire mieux, c’est pourquoi il tente un tacle d’abruti au niveau du genou, ce qui lui vaut un second carton jaune et donc un carton rouge, qu’il prend en quittant le terrain sur une civière. Cyril Roll likes this. Mavinga, un grand habitué des tacles assassins (sur VdW) ou des high-kicks (sur Carcela) nous montre toute sa palette de moyens pour arrêter un joueur adverse.

Bref, on va finir à 10, avec 1 but de retard et le 4ème gardien dans les buts. Ça sent la seconde mi-temps de folie. Glombard rentre sur le côté droit, Mandi passe à gauche.

Le flanc droit du Stade est transformé en autoroute, ça tombe bien pour un Buss’ qui a la place pour distiller ses centres, cette foi c’est Kashi qui reprend de la tête au point de péno pour envoyer un missile façon « Wendel contre Landreau » dans le but rémois, et ça fait 2-0.

83ème, on évite de peu la branlée pour un but refusé pour une raison que Raymond a du mal à déterminer, tant c’est le bordel autour de lui et tant c’est le bordel dans sa tête. On me glisse dans l’oreillette que c’est pour horsjeu.net

Albaek se dit qu’il n’y a pas de raison que lui aussi ne quitte pas ses copains avant la fin, c’est pourquoi il y va les deux pieds décollés sur le héros de la soirée, et pour être certain de prendre un rouge, gueule bien fort après l’arbitre qui hésitait entre les deux couleurs. Bingo, on termine à 9. Pitre.

Dans les arrêts de jeu, Falcon bénéficie 1) d’un bon ballon de Malouda plein axe, 2) de l’écran d’un de ses potes qui embarque un défenseur avec lui, 3) d’un contre favorable après l’intervention de Mandi, 4) de la sympathie de Conté qui décide de ne pas intervenir, 5) de la sortie hésitante du gardien qui ne peut que s’incliner pour la troisième fois de la soirée. 3-0, on n’entend plus chanter les champenois, qu’on a pas entendu du tout du match en fait…

Fin du match, qui ne saute pas est un Nancéen. Les Messins se la pètent en chantant que leur ville est la plus belle et que leur club est le plus beau. Ce qui, dans l’Est de la France et comparé à Nancy, n’est pas tout à fait faux.

Après avoir enchainé 2 matchs sans prendre de buts, la défense rémoise en prend 8 les deux matchs suivants. On ne peut pas mettre cela sur le coup du sort lié aux blessures des gardiens, ni sur le dos du coach qui là n’y peut rien. Metz était également « on fire » façon promu qui n’a rien à perdre, défaite logique mais qui pique un peu. Heureusement, la troisième mi-temps fut belle pour Raymond, qui avait ce qu’il faut sous la main pour tenter d’oublier cette soirée.

Raymond Kropack

Si tu ne l’as pas encore lue, la Metz que un club académie te la raconte façon grenat : http://horsjeu.net/fil-info/metz-reims-3-0-metz-club-academie-crie-victoire-trop-vite/

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

2 commentaires

  1. Pour un résumé flashback avec dix jours de retard, c’était vachement bien ! La bisanale à toi et à Chris.

  2. Je n’ai pas mis de notes, j’ai aucune idée des performances individuels des joueurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.