METZ – RENNES (00-00) : La Metz que un club Académie dit des gros mots

Salut les couilles de tigre,

Que vous le vouliez ou non,

Interview :  « En vrai, je suis amoureuse de Romain Danzé »

 

# vivreavecunmonosourcil 

Cela fait bien longtemps que Rigobert n’avait été tâter de l’interview… Mais ce temps est révolu, puisqu’à la marge de la rencontre entre le FC Metz et le Stade Malherbe de Rennes, Rigobert décroche une interview au sommet, avec un ange mexicain aussi prolixe que poilue, Madame Salma Hayek.

Bonjour Señorita. Qu’est ce que vous êtes belle…
Bonjour Rigobert.

Normalement, si vous voulez garder un ‘clean sheet’ sur votre entre-jambe, vous devez soit répondre « Merci Senor », soit « Vous aussi vous êtes très beau ».  Dans le premier cas de figure l’interview se continue de manière cordiale ; dans le second vous divorcez de votre tapette de mari et vous m’épousez à Saint-Symphorien un soir de pleine lune, avec Guirane N’Daw en Djellaba comme maître de cérémonie.
Rigobert, vous êtes très beau mais j’ai déjà donné mon cœur à un autre homme.

C’est pas un homme François-Henri Pinault des Charentes ! On dirait Lilian Laslande avec du diabète !
Je ne parle pas de François-Henri…

Mais, vous êtes pourtant sa petite salope de femme. A qui d’autre avez-vous donné votre cœur si ce n’est à votre mari ?
Je ne peux pas vous le dire…

Salma. Quand vous avez accepté cette entrevue, pour qu’on vous rende saine et sauve votre fille, nous étions convenus qu’il n’y aurait ni tabou ni secret. Respectez votre parole Madame Hayek, je vous en prie.
En vrai, je suis amoureuse de Romain Danzé.

Salma. Quand vous avez accepté cette entrevue, pour qu’on vous rende saine et sauve votre fille, nous étions convenus qu’il n’y aurait ni tabou ni secret. Respectez votre parole Madame Hayek, je vous en prie.
Non, mais c’est la vérité ! J’aime Romain Danzé. Je l’ai découvert un dimanche matin sur téléfoot en 2008. Le journaliste se foutait de sa gueule parce qu’il était nul, mais moi il m’a touchée …

Petite coquine de menteuse…
Rigobert, je vous en prie, je dis la vérité. Je suis éperdument amoureuse de Romain Danzé…

Vous êtes amoureuse de Romain Danzé ? L’espèce de petit lutin de la forêt de Brocéliande qui joue arrière droit ? Romain Danzé ?
Il m’attire.

Vous mentez ! Vous en voulez juste à sa célébrité et à son argent je suis sûr…
Voyons Rigobert. Je suis Salma Hayek et lui c’est Romain Danzé. Respectez vous.

Non, non, non. Ce petit jeu là ne prend pas avec moi. Vous les Mexicaines, je sais très bien que vous êtes prêtes à tout pour 50 pésos et des papiers français…
Mais non Rigobert. Je comprends bien que cela puisse vous surprendre, mais c’est la vérité dans son plus simple appareil.

Je ne vous crois pas. Mais admettons que vous disiez vrai. Et dans ce cas, l’autre pontifiante tarlouze qui vous sert de mari vous en faites quoi alors ?
C’est juste un moyen de pouvoir côtoyer la Route de Lorient avec un alibi acceptable. Qu’aurais-je dit à la presse si j’étais régulièrement venue voir un match du Stade Rennais sans raison ? Aucun humain sur Terre ne fait ça. Il me fallait quelque chose…

Et dans votre cerveau machiavélique de croqueuse d’hommes, c’est à ce moment qu’entre en piste Monsieur Pinault.
Oui. Je n’ai pas eu besoin de beaucoup de temps pour qu’il tombe dans le piège. Depuis, je lui parle une fois ou deux par mois sur Skype pour donner le change, mais c’est à chaque fois que je peux voir un match de Rennes que mon cœur chavire.

Et Romain Danzé il en fait quoi de tout cet amour ?
Pas grand chose malheureusement. Un jour j’ai passé le cap et après un Rennes-Valenciennes (0-1), j’ai été lui dire la vérité. Il a éclaté de rire et m’a craché sur le visage. Il avait bu une pression d’après match et il était déjà complètement soul. Il a crié devant tout le monde « Ah la grosse pute de Salma Hayek ! Elle croit qu’elle peut me violer moi et mon argent. Je ne suis pas dupe … »

Ah, tout est bien qui finit bien ! Merci Salma d’être venue répondre à mes questions. Et merci de ne pas avoir essayer de vous attaquer à mon argent depuis que l’autre lutin des bois vous a refusé.
Mais je m’en fous de l’argent nom de Dieu ! Je suis Salma Hayek bordel !

Oui c’est ça. Allez, au revoir Madame Pinault.

 

 

Contexte :

Se déplacer à Annecy, déjà c’est la honte. Y perdre contre Evian-Thonon-Dragibus, n’en parlons pas. Y perdre 3-0, mieux vaut crever la gueule ouverte. Y perdre 3-0 dont un but de Gianni Bruno, là on est au-dessus du peuple juif en terme d’humiliation globale. Il faut se ressaisir et vite ! Heureusement, le calendrier fait bien les choses, et nous envoie le Stade Malherbe de Rennes au meilleur des moments. (Soit dit en passant, c’est toujours le meilleur des moments pour recevoir le Stade Malherbe de Rennes). Sans le grand scandinave qui plus est. Mais avec Romain Danzé.

Côté messin, ça pue la pisse. Falcon et Lejeune blessés, N’Daw et Métanire suspendus, Robert Pirès en Inde, Pouget à la retraite, c’est avec une équipe Bis’ que le FC Metz va devoir composer. Rivierez pourra honorer sa première titularisation et ainsi découvrir la liguain comment c’est nul. Tandis que Maïga se voit déjà donné une seconde chance.

Le cas Lejeune :

Lejeune est blessé. Pourquoi ? Parce qu’il a été au duel avec Guirane N’Daw le con. Résultat : deux dents pétées, multiples fractures du nez et 6 points de suture sur son gros front de Kévin.

Leçon numéro 1 : Ne jamais aller au duel avec N’Daw.

Rennes ?

Rien que d’en parler t’as déjà la gueule de bois, tant le Stade anal de Rennes pollue de son inconstance et de son manque d’ambition ses dernières années la Liguain. Son entraîneur, Gilbert Montanier tente de refaire en Bretagne ce qu’il a réussi à la Sociédad ; mais Hosiner n’est pas Carlos Vela et Vincent Pajot n’est pas Xabier Prieto. Rennes obtient donc haut les pattes son titre d’équipe la plus chiante de tous les temps. Avec en cadeau bonus toute une tripotée de noirs malhabiles qui prennent des cartons rouges sans faire exprès.

 

Le Match :

-6 : Guirane N’Daw étant suspendu pour la réception de Rennes, c’est Kashi et Doukoure qui à deux vont tenter de faire oublier le bonhomme dans l’entre-jeu messin.

-4 : Tifo à Sinsinf :

Metz que un club

0 : Les Rennais joueront en gris. Une couleur qui leur va à ravir.

4 : 4 minutes de jeu et c’est déjà officiel : Ahmed Kashi + Cheick Doukoure =

8 : Tacle de Guido Milan.

11 : Les relances de Jérémy Choplin. Un hommage à tous les portés disparus.

17 : Hosiner tente un contrôle.

24 : Les Rennais sont un peu trop entreprenants. Depuis le banc, Sylvain Marchal tente d’endormir le match.

30 : Missile de Guido Milan sur coup-franc. Olivier Giroud claque la frappe en corner.

34 : Toivonen regarde Hosiner essayer de lui prendre sa place.

38 : Le papa de Maïga tente de comprendre les intentions de son fils depuis les tribunes.

40 : Même Sylvain Alarmant va plus vite que notre attaquant du jour bonjour.

Mi-temps. Des nouvelles de Thibault Bourgeois.

55 : Pedro Henrique expédie sans faire exprès un dribble-centre-tir directement sur le poteau. C’est la meilleure occasion de Rennes en 2014.

58 : Maïga tente de prendre le jeu à son compte.

62 : Romain Danze avec les loups.

65 : Et pendant que Doukoure passe à côté de son match, Mayoro tente de comprendre son prêt en Bundesliga 3, au RC Strasbourg.

68 : Bouna Sarr lui, ne pense désormais plus qu’au record du monde de dribbles inutiles.

70 : Ahmed Kashi a beau avoir envie, aujourd’hui c’est pas brillant.

71 : Maïga soulève à lui tout seul une nouvelle déferlante de racisme dans le grand Est français.

73 : Entrée de Paul-Georges-Kévin N’Tep, qui a désormais 20 minutes pour nous permettre de comprendre le tarif « gala » de ce Metz-Rennes.

75 : Paul-Georges-Kévin N’Tep échoue.

77 : Tentative de débordement de Rivièrez.

78 : Sortie de Malouda. Malouda joue à Metz ?

81 : Gaëtan Bussmann essaie de prendre son couloir. La Grand-mère de Rigobert en fin de soirée dans un kayak avance plus vite que le capitaine messin.

84 : Exclu : le nombre de ballons perdus par Doukoure.

88 : Mais Doukoure a plus d’une corde à son arc anal et tente de frapper de 21 mètres. Au-dessus.

89 : Metz tente de pousser. Mais ça ne veut toujours pas sortir.

93 : Quel match !

Fin. Ironie du sort, Metz est septième.

 

Les notes :

An Taux Ni Aime Fat, 3/5 : Samba. Vacances. Beach Volley. Brésil. Rio. Soleil. Cellulite. Anthony M’Fa aurait certainement été plus heureux au Brésil, mais pour le moment c’est en tant que remplaçant professionnel en Moselle qu’il régale. Intérim assuré avec maîtrise.

Rot Main Riz Vie Aire Aise, 3/5 : Ridicule lorsqu’il a dépassé la ligne médiane, ultra solide lorsqu’il est dans son camps. Un gros Panzer noir venu du Havre qui avoue lui-même être nul au foot, mais qui promet que quoi qu’il arrive, vous ne passerez pas. Il a tenu parole.

Gay Temps Bus Manne, 1/5 : La dernière fois qu’on avait vu l’homme-bus, c’était un guerrier au pare-brise esquinté, prêt à tout pour enflammer Sinsinf’ et faire crier son nom par quelques petites chattes juvéniles. Le brassard au rétro, Bussmann n’a cette fois été que l’ombre de l’ombre de cet homme-là : de la pisse froide.

J’ai Raie Mie Chaud Plein, 1/5 : Ça y est c’est officiel, Jérémy est assez nul pour signer à Arsenal.

Guy Dos Mie L’âne, 3/5 : Seul, bien seul, le Guido Milan a fait du Guido Milan à coups de gros tacles, de grosses têtes, de gros contrôles du torse et de grosses passes en touche. Recruté pour jouer en Natianal il y a deux ans, Guido est aujourd’hui le meilleur défenseur central du FC Metz en liguain. Longue vie au monstre.

Chèque Doux Court Haie, 1/5 : Plus jamais ça.

Âme Aide Cas Chie, 1/5 : Donc là c’était Ahmed Kashi en entier ou juste un de ses Horcruxes ? Parce que Rigobert n’avait jamais vu un Kashi aussi pourri. Franchement prends un bain, ou fais toi carrément exorciser. Rigobert a des amis compétents en la matière.

Bout Naze Art, 2/5 : Insatiable petite fouine slalomeuse ! Bouna Sarr a des kilolitres d’envie à revendre mais seulement quelques centilitres de justesse lorsqu’après avoir dribblé les onze Rennaises, il s’agit de faire la passe un autre dribble.

Flot Rend Mâle Houx Da, 2/5 : Florianne Malouda a passé plus de temps à refaire ses lacets qu’à faire des passes. Sans doute fatigué lui aussi par ses deux matchs internationaux disputés cette semaine sur sa Game Boy Color avec son fils Lilianne (8ans et demi, CE2, souriant, discipliné), Malouda n’a rien su faire. Mais ne rien faire il l’a bien fait.

Sert Gay Crie Veste, 2/5 : Ben alors Serguey ? On a un nom et une gueule de tueur à gage sans scrupule et on arrive pas à enchaîner son 12ème match en 10 jours ? En dedans par rapport à quand il était en dehors, le Letton Bulgare n’a pas réussi à faire danser le rock à Sinsinf’ cette fois-ci. Le charisme de vendeur chez ‘But’ de Sylvain Armand a dû jouer son rôle également dans le match médiocre du Krivets. Non je déconne.

Mot Dix Beau Maille Gars, 1/5 : Ah ça pour faire des petites déviations de tarlouzes y’a du monde mais quand il s’agit de se battre comme un bon Vénézuélien y’a plus personne ! Monsieur Maïga, votre carrière est au point mort et vous vous en trouvez à un moment charnière ; que faites-vous ? A) Vous vous bougez votre arrière-train nonchalant de petite traînée nigériane et vous essayez de montrer un visage plus reluisant des richesses de l’Afrique Subsaharienne B) Vous ne changez pas et vous retournez à West Ham dès le mois de janvier avant d’être prêté à Novgorod et de tomber dans l’oubli C) Vous prenez énormément de drogues et vous claquez tout votre argent dans les putes de luxe D) Vous trouvez Dieu et partez rejoindre les frères qui combattent en Syrie E) La réponse E)

 

Autres :

J’ai Ni Haine Bas Coteaux, non noté : N’a pas changé le cours du match mais a sans-doute regagné sa place de titulaire en surpoids.

Fée Dérick Haut Andes Drap Da, non noté :


Tête de Fion, non noté : Mangeur d’espace, Rigobert aurait aimé voir l’anus ambulant un peu plus longtemps que 5 malheureuses minutes.

Sinsinf’, 4/5 : Un nouveau gros match de Sinsinf’, toujours au top, même dans les pires moments crasseux de ce match peu salubre. Seul bémol, les mangeurs de bites totalement abrutis qui poussent le vice jusqu’à siffler Maïga. OK il est nul, mais le respect bordel !

 

Rigobert Pirès.

Rigogobert Pirès

5 commentaires

  1. Parfois une image vaut mieux qu’un long discourt, donc ce résumé semble mieux que les 90 minutes…

  2. Cette fois, Luke Seafer a laissé les tags. Du coup, c’est plus drôle.

    Bravo Rigobert. Mais dimanche, vous êtes gentils de perdre. Dommage que Falcon soit blessé : y’avait un potentiel de blagues « ruquiesques » (donc à chier) à faire avec l’accident de De Margerie.

    PS : nous ne pourrons pas faire d’académie commune, je ne pourrai pas voir le match en direct normalement. Ce sera donc Gruger ou Vincent qui me remplaceront pour ce mâche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.