Qarabag – Saint-Etienne (0-0) : la Forez Académie livre ses notes

 

L’entraînement des Verts :

Pour ce retour en Europe, Notre Président était trop occupé, et l’ordinateur de Patrick a surchauffé devant le match contre Caen : la baraka de Vercoutre a bien failli lui foirer toutes ses prédictions. Finalement, la 2Cv est repartie la queue entre les jambes et c’est bien l’essentiel. Donc pour vous faire une petite intro, quoi de mieux que quelques photos de l’entraînement légendées :

Rocheteau_Galtier

–       Attends, mais il a vachement maigri Brison là !

–       Non Dominique, ce truc immobile c’est un poteau pour l’éclairage. Brison, il est là-bas.

 Gradel_Galtier

Max, vraiment… J’ai accepté les frites sur les cheveux de Saint-Maximin, la coupe neo-nazi d’Hamouma, le roux de Brison… Mais là, avec la raie des fesses sur le crâne, tu vas trop loin.

 

Le match résumé en 1 phrase : « On est toujours déçu par sa 1e fois »

Voilà, le retour de Sainté sur le continent se sera fait face à une équipe qui fleure bon la coupe d’Europe d’antan. Déjà, le nom de leur stade fait référence à la « gloire » locale, à savoir l’arbitre de touche qui a donné le fameux « but » à Geoffrey Hurst en finale de la Coupe du Monde 1966. De là à dire que le fait que ce soit l’Allemagne en face ait légèrement influencé sa décision… Et pour corser le tout, les Verts envoient les bizuts au front avec des mecs qui n’ont jamais joué de Coupe d’Europe ou presque : Pogba, Baysse, Brison, Cohade, Gradel, Monnet-Paquet…

Bref, une 1e mi-temps où on sent que les 2 équipes marchent sur des œufs. Si les Verts sont plus entreprenants, les Azeris tentent de combiner au milieu et de trouver les intervalles, notamment dans le dos des latéraux. Les 2 premières occasions sont pour Sainté et Max-Alain qui enroule un bon coup-franc mais trop peu puissant pour tromper le gardien. Sur le corner qui suit, après une déviation de Corgnet, Gradel est à 2 doigts de reprendre de la tête, mais la balle est trop loin. En tout cas, sur une quinzaine de minutes, cette équipe inconnue propose plus de jeu que certaines équipes qu’on a vu dans le Chaudron avec, en général, des sorties de balles propres depuis leur moitié de terrain. Puis, un faux rythme ronronnant à commencé à s’installer en milieu de 1e mi-temps, imposé par les Azeris qui cherchaient à nous endormir pour mieux nous poignarder dans le dos. Le contraste par rapport au début est clair : on voit 9 joueurs de Qarabag dans leur moitié de terrain quand les Verts ont la balle, avec un seul attaquant qui rode autour du rond central. Ils auront même failli surprendre les Verts avec un coup-franc joué rapidement qui finit dans les pieds de Reynaldo côté droit. Heureusement que Ruffier veille parce Brison s’était fait mettre à l’amende.

La 2e mi-temps démarre avec un remplacement côté Qarabag (sur blessure), et 3 minutes plus tard, c’est Corgnet qui sort côté stéphanois (changement tactique, pour ne pas dire qu’il a encore été transparent dans le jeu). Les Verts pataugent et se font bouffer petit à petit. On a une alerte sur un bon centre en retrait venu de la droite mais Reynaldo tire au dessus, alors qu’il était bien placé dans la surface. La danseuse brésilienne nous fera un petit numéro côté droit en passant en revue presque toute la défense stéphanoise, mais Ruffier sort vite dans ses pieds et l’empêche de croire que, oui, il est vraiment Brésilien. Très peu d’occasions stéphanoises : la plus dangereuse, c’est une frappe de KMP dans la surface mais il est hors-jeu (comme un symbole). Un match très, très pauvre sur le plan du jeu côté stéphanois, ce qui n’a pas dû rassurer les attaquants. Maintenant, on sentait clairement les joueurs avec le frein à main, comme cela avait déjà le cas en Turquie. Faut espérer que ça se passera mieux à domicile car, sur ce match, les Verts ne pouvaient pas espérer mieux que le nul. Après, cette équipe de Qarabag a tout du coupeur de têtes : très peu de défaites à domicile en Coupe d’Europe depuis 5 ans. Comme ne plus Galtier ne disposait pas de tout son groupe, ce n’est peut-être pas un si mauvais résultat que ça. Dans tous les cas, on savait qu’il faudrait assurer dans le Chaudron et ça sera le cas dès le prochain match face à Dnipopretovsk.

 Corgnet

Ce que je pense de mon match ? Merde, mais j’ai joué ?

 

La compo :

Compo

Une compo complètement bancale du fait de nombreuses blessures (Perrin, Tabanou, Théophile-Catherine, Hamouma), d’absence inexpliquée (sérieux Ricky ? Encore en congé paternité ? Pousse pas mec…) ou de reprise (Clerc). Donc on se retrouve avec la charnière toute en muscles Bayal-Pogba, épaulée par Brison (oui) et Baysse (oui-oui), qui jouera donc son 1er match officiel avec les Verts en Ligue Europa. Après, c’est plus classique avec toujours ce système en 4-2-3-1 et Corgnet à la baguette.

 

Les buts :

Hahaha… Non, pas cette fois.

 

Les notes :

Ruffier (MVP, 4/5) : très vigilant en 1e mi-temps, il a eu quelques parades à réaliser (notamment boxer un ballon vicieux qui venait de loin). En 2e mi-temps, il sort très vite dans les pieds de Reynaldo qui venait de s’offrir un petit numéro. De loin le meilleur, mais c’est jamais rassurant quand je dis ça.

Brison (le cercle vicieux, 2/5) : fait du Brison. Marquage élastique, fébrilité dans les duels, relance approximative… Le problème c’est que ce mec a besoin de jouer régulièrement pour donner son meilleur. Le problème (bis) c’est que, quand t’es nul, on a pas envie de te remettre sur le terrain. Il y a quand même ce tacle magique puis relance alors qu’il est encore à terre pour couper une contre-attaque en 2e mi-temps. Ce qui fait que je ne le défoncepas trop, parce que sinon…

Bayal (sobre, 3/5) : toujours aussi costaud, il a su imposer son physique aux attaquants azéris, qui ont préféré s’exiler du côté de Brison, un peu moins méchant et qui les laisse jouer. Il n’a pas abusé de ses grandes balles qui me rendent parfois fou, il a joué simple, c’est bieng.

Pogba (RAS, 3/5) :il n’a pas fait d’erreur, n’hésitant pas à dégager en touche quand il ne sentait pas le relance. Sinon, il a été mis quelques fois en difficultés par la vitesse de Reynaldo, mais sans que ça porte en conséquence.

Baysse (baptisé, 2/5) : pas forcément le plus facile pour Paulo. Il démarre face à un adversaire inconnu, dans un stade immense et dans un match à enjeu. Il s’en est pas trop mal tiré, jouant propre à un poste qui, je le rappelle, n’est pas son poste de prédilection. Invisible offensivement par contre, ce qui fait que le côté droit a souvent été déserté devant.       

Clément (capitaine abandonné, 3/5) : sa coupe de Yorkshire est ridicule, mais quand il se jette pour venir gratter les ballons, il fait moins rigoler les adversaires. Accrocheur et volontaire, il a bien maintenu le milieu à flots et permis même à Erding de se créer une belle occasion en 1e mi-temps sur une belle interception. Quand il y avait le feu dans la surface, on l’a même vu venir éteindre l’incendie. Il a mis de l’engagement mais il a été trop seul.

Cohade (inoffensif, 2/5) : préféré à Lemoine dans l’entrejeu, Renaud n’a pas pu apporter la touche technique nécessaire et accélérer le jeu depuis une position un peu plus reculée que Corgnet. Il n’a jamais pu peser sur le jeu en 4-2-3-1, ni en 4-4-2. On le sent plus à l’aise dans le 4-3-3, mais il est sorti peu de temps après le changement de tactique. Encore raté.

==> Remplacé à la 88e par Diomandé (non noté) pour la déconne.

Gradel (a essayé, 3/5) : oui, Max-Alain a bien essayé de percuter ou de proposer des solutions devant. Mais il a finalement eu assez peu de ballons exploitables, quand il n’était pas oublié par Erding. Il a bien tiré son coup-franc dès les 1ères minutes, mais trop faible pour inquiéter le gardien. Match passable dans l’ensemble.

Corgnet (hibernation, 1/5) : quand Erding est en pointe, il est trop loin. Quand Erding décroche, il est collé à lui. Bordel, mais qu’est-ce qu’il ne comprend pas ? Et puis la sortie à la 48e, ça fait mal quand même. Mec, sors toi les doigts ou alors arrête de faire jouer ton cousin, ça devient gênant.

==> Remplacé à la 48e par Saint-Maximin (non noté) pour un changement de système puisqu’avec son entrée, les Verts passent en 4-4-2. Une rentrée compliquée, surtout qu’il a évolué pendant 20 min seul en pointe. On espère quand même le revoir plus souvent.

Monnet-Paquet (enlisé, 2/5) : de l’activité, toujours. Mais pas de geste ou d’accélération décisive. Très peu en vue sur ce match, il a pataugé devant, peu soutenu par Baysse offensivement, et pas assez présent pour aider Erding.

Erding (esseulé, 2/5) : le mec a passé son temps à essayé de récupérer des ballons casse-croûtes et à dévier pour personne puisqu’il était complètement isolé devant. Finalement, la seule occasion qu’il aura eu, il l’aura magnifiquement croqué en oubliant de décaler Gradel sur la droite, alors qu’il était tout seul.

==> Remplacé à la 74e par Lemoine (non noté) pour un autre changement de système. On passe en 4-3-3 classique avec le jeune Saint-Maximin comme pointe.

 

Le coach (trop de blessés tue l’esprit guerrier, 3/5) : il était venu jouer le nul, il a eu un nul. Après, il a dû faire face à de (trop) nombreuses blessures et a été obligé d’aligner une équipe B. Malgré cela, on aurait aimé qu’il insuffle un esprit un peu plus guerrier à son équipe. On a senti les joueurs avec le frein à main, comme face à Karabük, et c’est dommage de ne pas avoir tiré les enseignements de ce match. Après, encore une fois, on jugera au match retour, quand l’équipe (on l’espère) sera au complet.

 

Les adversaires : solide. Ça tient bien le ballon au milieu, ça ne se précipite pas derrière. Leur milieu Almeida a été très bon, et leur Brésilien Reynaldo a pu placer quelques banderilles qui heureusement ont toujours trouvé Ruffier sur la trajectoire. Après, ça casse pas des briques, fait être honnête.

 

La question minitel : la question s’est bien préparée pour le chiantico face à Bordeaux.

Pour son entrée en Ligue Europa, les Verts font un match nul dégueulasse. Une équipe qui claque du fessier, un adversaire qui ne fait pas non plus des étincelles, tout était réuni pour qu’on passe une bonne soirée bien pourrie. Mais vous en retenez quoi de ce match ?

Question

Finalement, on va pas en retenir grand chose de ce match. C’est mieux comme ça. Après, rien ne sert de tomber dans la sinistrose : ce n’est que le 1er match de poule, face à un adversaire à l’aise chez lui et les Verts présentaient une équipe fortement diminuée. Le seul souci qu’on peut avoir, c’est que, finalement, à part Ricky, toutes nos cartouches offensives étaient là. Et ça n’a pas marché. Sinon, respect aux supporters qui se sont déplacés et qu’on entendu clairement à la TV à plusieurs reprises.

 Supps

 

Roland Gromerdier

Les images du mâche sont ici, mais franchement, c’est une perte de temps.

Le jour où HorsJeu aura une académie de Qarabag régulière, la verveine coulera à la place de l’eau potable à Saint-Etienne.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

9 commentaires

  1. J’ai beaucoup apprécié le Air pressing de nos attaquants, surtout Cohade et ses petits footings à côté du porteur du ballon. Mention spéciale à la presque-Nataka de Brison en 2ème mi-temps qui aura eu le mérite de bien nous faire rire devant cette purge infâme.

  2. J’ai 2400 bornes de prévu pour aller les voir a San Siro. S’ils sortent un jeu aussi miserable, je lance une campagne touitter (si quelqu’un m’explique comment ca marche) pour tondre Clement, teindre brison en blond et reconvertir Djaizon en promeneur de caniche. Le supp steph n’est pas content. Franchement le marcage sur les ailes etait degueulasse, les relances dans les pieds azeris ou en arriere, les attaques inexistantes. Heureusement que les supps, Ruffier et l’Acad’ sont la pour remonter le niveau… Seuls points positifs je trouve etaient de voir ASM et Baysse sur le terrain meme s’ils ont pas fait grand chose. ALV
    ps: chapeau l’artiste pour avoir sorti l’acad aussi vite.

  3. Notre recrutement a été trop frileux… Notre milieu de terrain risque de beaucoup souffrir et nos possibilités de changer de systeme sont limitées ! Et tant que cohade aura un temps de jeu aussi important on arrivera à rien… Ce mec est une plaie et ça fait un moment que ça dure

  4. @Nick : m’en rappelle pas de la Nakata de Brison. Je devais être en train de regarder le sol en secouant la tête de gauche à droite après une énième passe loupée de Cohade…

    @tonio : pour ASM, perso ça me fait chier de le voir plus de 40 min dans un contexte pareil. Putain, mais face à Reims, Rennes ou Caen à domicile, y’avait moyen aussi de le faire rentrer non ? Pour Baysse, ben on a la confirmation que ce n’est pas un arrière droit. Si défensivement ça tient à peu près la route (on va pas être trop dur pour son 1er match depuis presque 2 ans, dans un contexte particulier), offensivement c’est le néant.

    @Cuillère : de rien. On a essayé de faire comme l’OM en prenant 0 point en poule, mais même là, vous resterez à jamais les 1ers <3

    @piiair : pour le recrutement, faut faire avec. On a loupé Tremoulinas parce que finalement il avait décidé de demander une rallonge au dernier moment, Amalfitano était payé le triple en Angleterre, etc... Pour moi, ce qu'il nous manque, c'est un bon relayeur ou milieu offensif (un mec comme Amalfitano ça aurait été parfait), mais faut voir aussi qu'on a accumulé les petits bobos dernièrement. Faut juste espérer que ça va se calmer.

  5. Des verts, un petit peu stressés plus une équipe qui se regroupe vite bah ça donne une sacrée purge mais bon….
    Maintenant ce qu’im’inquiète un peu plus, c’est le niveau de jeu des verts, moins flamboyant depuis 2-3 matchs avec un (très) gros problème de construction offensive. Sinon on peu au moins retenir la solidité défensive dans ce match.

    Bien le bonsoir Roland et bonne acad’, comme toujours.

  6. Haha, les supporteurs qui font plus de bruits à 60. Un jour quand j’en aurais le temps, promis, je vous expliquerais le principe de cet objet appelé micro et l’influence qu’il peut avoir sur l’ouïe selon l’endroit où on le place.

  7. Haha ces mecs qui pensent tout t’apprendre de la vie parce qu’ils se sentent supérieurs. Un jour Mayoul on se rencontrera et tu verras qu’on est pas si cons. Après si tu veux croire que la tv azéri a foutu ses micros près du parcage visiteur, tu as le droit. Ça va sinon ?

  8. C’est siouper michel, On va pas se raconter tout nos petits tracas. On s’en branle des micros, c’est pas la ligue europa des tribunes les mecs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.