Red Star – ASSE (1-2) : la Forez Académie livre ses notes

L’avis de Notre Président :

La Coupe de France, cette belle fête populaire, ça lui parle. Sauf que cette fois c’était un peu différent, et Notre Président n’a pas manqué d’y revenir dessus. Extrait :

La Coupe de Freuance. C’est soi-diseuant une coupe populaire et on s’aperçoit bien qu’c’est plus vraimeuent le cas. Déjà, les p’tits du Raide Star sont obligés de jouer ailleurs que dans leur stade. Du coup, leurs supportères boycottent le mâche. Après, y nous disent qu’ça jouera dans un stade de rugby ! Dedzeu, mais faut pas dire ça à la tv !! Y savent pas qu’y faut qu’j’en éduque que’ques z’uns chez nous, neuon ?? Et ben pas raté, meuon Mollo qui avait pas tout compris vient m’voir en m’disant : « Président c’est pas possible là ! On sait pas jouer au rugby nous !

Pour découvrir la suite, ça se passe à cette adresse sur la page de la Forez Académie.

 

Le match résumé en 1 phrase : « La qualif et c’est tout »

Le match de Coupe de France vrai. On a tout eu : la pelouse immonde, les tacles à la gorge, le petit contre le gros. Sauf que cette fois, Sainté a gagné. Et c’est bon. On a pas vu un grand match, loin de là, mais les Verts ont su se sortir du bourbier au sens propre. Parce que oui, c’était un véritable bourbier cette pelouse.

Et ça, c’était avant le match…

Quand tu vois l’état de la pelouse, tu te dis que Haddad a forcément voulu tendre un traquenard aux Verts. C’est juste abusé de penser qu’une pelouse pareille puisse accueillir un match de foot. Bref, de toute façon, quand tu vas péter à Tatouïne pour jouer une CFA c’est pas forcément mieux donc fallait faire avec, c’est la magie de la Coupe de France. Les Verts démarrent mollement et se font une 1e frayeur : sur un coup–franc tiré de la gauche, Bouazza tente de couper la trajectoire plongeante du ballon mais ne touche rien. Par contre, Ruffier doit avoir un réflexe sur sa ligne pour sauver le but. 10 minutes plus tard, on inverse : coup-franc de Mollo plongeant vers le but, Ricky plonge et coupe la trajectoire de la balle devant un Bobby Allain en mode pucelle (« j’y vais mais j’ai peur ») et ouvre le score. But mérité car les Verts avaient repris l’ascendant sur leurs homologues audoniens depuis quelques minutes. Ensuite vient ça :

CRAAAAAAAAAC !

Je crois que ça ne sert à rien d’épiloguer : Ielsch arrive les 2 pieds décollés pour cisailler Ricky qui partait au but. Rouge logique malgré les protestations des joueurs du Red Star. Eurosport, et son génial consultant Alain Boghossian, étant particulièrement aux fraises sur ce coup là puisqu’ils disent que l’expulsion n’est pas méritée. Après la mi-temps et sans doute après avoir revu les images, leur discours s’inversera. Normal, quoi. Si la conséquence est rude pour le Red Star, la sanction est logique : Ielsch a débranché le cerveau et sorti son plus beau tacle de bourrin pour stopper Ricky. Dommage pour lui, mais fallait réfléchir un peu plus avant de se lancer les 2 deux pieds en avant sur la cheville de l’attaquant stéphanois. Heureusement, il n’a rien attrapé et Ricky pourra poursuivre le match.

Revival du mâche face à Lens : alors que la situation nous semble favorable (on mène 1-0, et on joue à 11 contre 10), le Red Star va égaliser. Baysse particulièrement amorphe se fait surprendre dans le dos sur une balle en profondeur, et Bouazza égalise d’une jolie reprise de volée en taclant. Je vous laisse admirer sa joie sur le but :

Conteeeeeeent !

Je l’avais déjà vu plusieurs fois jouer mais je ne m’étais jamais aperçu qu’il était aussi moche. Bref, son but est l’inverse de sa gueule, très joli, et vient nous calmer direct. Surtout que 5 minutes plus tard, le même Bouazza a une hénauuuuurrrrrrrrrme occasion avec toujours ce même appel qui, cette fois, surprend Perrin et MC Hameur reprend la balle de l’extérieur du pied. Heureusement, ça file au-dessus. Le Red Star a laissé passer sa chance, ça sera sa dernière occasion du match. S’en suit une longue domination des Verts, la plupart du temps stérile, malgré quelques frappes de loin de Hamouma ou N’Guemo qui poussent Allain à la parade. Finalement, Sainté trouvera la faille sur un coup du sort. Contre lancé par Mollo qui s’échappe côté gauche. Hamouma repique vers l’axe et demande la balle, Mollo tente de le servir avec un centre à ras de terre que Cros détourne dans son propre but. Moche, mais on prend quand même, surtout à la 80e. Le score en restera là, les Verts se sont sortis du traquenard tendu par le Red Star au terme d’un match pas terrible mais qu’il fallait gagner. Prochain tour, Sainté se rendra à Boulogne. Reste à savoir si les supporters auront le droit de les accompagner cette fois.

 

La compo :

Avec 9 absents au total (Clerc, Pogba, Bayal, Cohade, Corgnet et Monnet-Paquet blessés ; Gradel et Diomandé de retour de la CAN ; Lemoine suspendu), Galtier a dû faire avec les moyens du bord. Et malgré cela, l’équipe qu’il aligne tient la route. Un 4-4-2 avec Ricky et Merloute associés en pointe, ça me plaît bien. Pour le reste, c’est du classique, N’Guemo prenant logiquement la place de Lemoine dans l’entrejeu.

 

Les faits de mâche :

   18ème : but de van Wolfswinkel, 0-1. Coup-franc tiré par Mollo côté gauche. C’est rentrant vers le but de Allain qui sort un peu aux fraises et en mode fiotte. Ricky, lui, a coupé la balle avant qu’elle ne lui arrive dans les gants, et propulse le cuir dans les filets avec sa semelle.

   25ème : exclusion de Ielsch. La photo postée plus haut parle d’elle-même, pas besoin d’en rajouter.

  28ème : but de Bouazza, 1-1. Juste après l’exclusion de Ielsch, le Red Star égalise. Sur une balle en profondeur venu de la droite, Bouazza part entre Baysse et Perrin, et trompe Ruffier d’une belle reprise taclée. Le spectre de Lens plane au-dessus de nos têtes…

   80ème : but de Cros (CSC), 2-1. Contre mené par les Verts. Hamouma parti côté gauche décale Mollo sur le même côté avant de repiquer dans l’axe, et de faire l’appel. Mollo tente de le servir avec un centre à ras de terre, mais Cros s’interpose. Malheureusement pour lui, il dévie la balle dans ses propres filets et donne l’avantage aux Verts.

 

Les notes :

Ruffier (chaud, 3/5) : même pas 5 minutes de jeu et déjà à l’ouvrage sur un arrêt réflexe. Il ne peut rien sur le but de Bouazza et a failli prendre le même ou presque 5 minutes plus tard. Pas beaucoup de boulot mis à part ces 3 situations.

Théophile-Catherine (verrou, 3/5) : aucune attaque n’est venue de son côté, preuve qu’il avait bien verrouillé son couloir. Peu d’influence devant par contre, on aurait aimé le voir soutenir son ailier un peu plus.

Perrin (oula, 2/5) : complètement pris dans le dos sur la 2e occase de Bouazza, il ne m’a pas spécialement rassuré sur ce match. En dedans depuis plusieurs semaines, l’absence de Bayal à ses côtés se fait sentir. Faut se réveiller là, cap’tain !

Baysse (fautif 1/5) : c’est son marquage dégueulasse de Bouazza et son air-intervention qui permettent au Red Star de revenir dans la partie. Peu tranchant dans ses interventions, il nous a fait peur plusieurs fois avant d’encaisser ce but. Après l’expulsion, il a forcément eu moins de boulot et c’était pas plus mal.

Tabanou (un départ, vraiment ?, 2/5) : mec, avant de penser à partir en Angleterre, essaie de ne pas te faire mettre à l’amende par Farid Beziouen, joueur de National. Particulièrement mauvais sur son côté, lui aussi à bénéficié de l’expulsion de Ielsch pour passer une soirée plus tranquille. A oublier.

Clément (amateur, 1/5) : des énormes trous au milieu. Le yorkshire stéphanois s’est embourbé dans la nasse audonienne et n’a jamais pu en sortir. Honnêtement, s’il y avait bien un poste sur lequel je me disais qu’on allait dominer, c’était bien au milieu. Raté.

N’Guemo (Tsarnaque, 1/5) : ben lui c’est pareil. Même s’il a eu le mérite de se procurer une belle occase en 2e mi-temps, c’est pas normal de se faire mettre à l’amende par Sliti ou Makhedjouf. Bordel, mec, t’as été au chômage pendant 6 mois, mais maintenant tu bosses, alors arrête de donner l’impression d’être toujours en chaussons sur ton canapé à bouffer des chips.

Hamouma (encore une fois, 2/5) : très, très peu en vue. Même s’il est dans le coup sur le 2e but, sa production est largement insuffisante face à une équipe qui joue 2 échelons plus bas. Aurait quand même dû obtenir un penalty pour un ceinturage dans la surface, mais Kalt avait décidé de ne rien siffler pour les Verts après l’expulsion.

Mollo (au niveau, 3/5) : 1 passe décisive et 1 presque but, Yohan a été au niveau. On en demandait pas moins face à une équipe de National. Maintenant, j’aimerais bien qu’il ne retombe pas dans ses travers, et qu’il lève un peu plus ses balles sur les corners.

==> Remplacé à la 89e par Karamoko (non noté), le petit jeune envoyé au charbon pour éteindre les velléités audoniennes. Je l’avais vu jouer en finale de la Gambardela il y a quelques temps, et il m’avait fait bonne impression. Difficile de le juger sur cette rentrée.

van Wolfswinkel (buteur, 3/5) : pas un gros match, mais comme il marque ce but si important, il mérite quelques louanges. Après, il n’a pas été transcendant et a passé une grosse partie du match dans l’ombre quand même.

==> Remplacé à la 74e par Bamba (non noté), qui a fait une très bonne entrée. Vif, percutant et plutôt lucide sur ses choix devant, il mériterait qu’on le voit un peu plus souvent avec les pros.

Erding (bof, 2/5) : associé à Ricky, il n’a pas fait d’étincelles. Je me rappelle seulement d’une frappe qu’il a envoyé tuer les pigeons en 2e période et c’est tout. Je ne sais pas si cette association avec le Hollandais va nous mener quelque part…

 

Le coach (l’essentiel, 3/5) : avec une équipe décimée, il a fait comme il a pu. Son 4-4-2 semblait solide sur le papier, mais le milieu a tellement pris l’eau qu’au final, ça s’est révélé très peu convaincant. L’association Errding-Ricky ne semble pas complémentaire, ce qui est dommage. On devrait revenir au 4-2-3-1 avec le retour de Lemoine puis de Corgnet.

 

Les adversaires : le Red Star s’est bien battu et a failli nous faire douter. L’expulsion logique de Ielsch les a plombé. On a quand même beaucoup vu Bouazza et Beziouen aux avant-postes. Derrière, Cros a été solide jusqu’à son erreur, Allegro a été patron tranquille. Dommage en tout cas que ce match qui s’annonçait comme de belles retrouvailles ait été joué dans un stade de rugby et sans la majorité des supporters des 2 équipes.

 

La question minitel : la question continue son petit bonhomme de chemin.

L’important c’est de passer. Et sans jouer de prolongations. Mission accomplie pour les Verts qui poursuivent leur route en Coupe de France, c’est bieng. Mais vous en retenez quoi de ce mâche ?

Cliquez pour agrandir.

Grosse inquiétude sur la prestation de notre milieu et de notre charnière centrale. Pogba est out jusqu’à la fin de la saison, et Mouss devrait encore manquer quelques matches. Du coup, il va falloir que les titulaires se ressaisissent, en particulier Perrin qui doit montrer l’exemple. Après, vous avez bien aimé voir l’ami François parader dans les tribunes de Jean Bouin pendant que certains pékins n’avaient même pas le droit d’approcher du stade : je suis Charlie, mais visiblement c’est déjà loin tout ça. A ce propos, je ressors la très belle banderole des Green Angels, sortie pour le match face à nancy début janvier. Enfin, on a vécu un vrai match de Coupe contre un petit Poucet. Et noix de sarasson sur la râpée : cette fois, Sainté est passé.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match. En route pour les quarts.

L’avis d’en face, c’est l’ami Porthos Molise qui devrait te le donner. La 6e, il la voulait, alors ça serait bien qu’on la gagne pour lui montrer qu’il n’a pas été éliminé pour rien.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

7 commentaires

  1. On avait dit pas le physique !

    Concernant Ielsch il faut le comprendre. Il joue toute l’année sur du synthétique, là on lui propose un champ de boue. Le frisson de la glisse, quoi.

  2. Alors pour le physique, c’est pas gentil. Mais franchement, je l’avais vu d’aussi près et c’est vrai que bon…

    Le plus drôle sur le tacle de Ielsch c’est vraiment le changement de ton des commentateurs après avoir revu les images. Au début, c’était « Non mais il en rajoute, le rouge n’y est pas ». Ensuite, c’était « Oui, expulsion logique, il est arrivé les 2 pieds décollés ». Ils ont même parlé de dernier défenseur alors que non, pas du tout : s’il prend le rouge c’est parce qu’il y a annihilation manifeste d’occasion de but.

  3. Ah, sinon pour les nom des joueurs, c’est Farid BezIouen et Florian MakHedjouf…

  4. LA faute de Ielsch ça fait vraiment « chien fou », une petite poussette pas très nette aurait suffit. Vous auriez eu le coup franc, mais pas plus.

  5. C’est vrai que la photo du tacle est affreuse, ça rappelerait presque Cohade vs Gourcuff.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.