Rencontre avec un Charlie, 1ère

53

Quand on parle pas de foot, on parle d’autre(s) chose(s).

« Les mecs sont morts pour quelques dessins quoi… Même un système communiste ne fait pas ça. »

Jean-Charlie (le véritable prénom a été modifié) a acheté son premier Charlie Hebdo mercredi dernier. Il revient avec horsjeu.net sur cette expérience unique en son genre, mais pas en son nombre.

 

Salut Jean-Charlie. Merci d’avoir répondu favorablement à mon invitation. Labes ou Barbes ?
Ça va être comme ça toute l’interview ?

Non.
Tant mieux. Ben écoute ça va pas trop mal. Je pense qu’après tout ce qu’il s’est passé, j’aurais du mal dorénavant à dire que ça ne va pas bien.

Ça peut se comprendre. Et tu me permets du coup de transitionner tranquillement vers ma première question, que faisais-tu le 7 janvier au moment des faits ?
Merde, je suis suspect ? Ben écoute, j’ai un alibi en béton. J’étais en train de me faire chier à mon boulot comme la petite minorité de Français qui a un boulot. J’ai appris le truc immédiatement sur facebook. Ça m’a fait un choc, mais en même temps, je ne mesurais pas bien ce qu’il s’était passé.

Et maintenant, tu penses que tu mesures ce qu’il s’était passé ?
Non toujours pas.

Ok, revenons quand même sur ton ressenti au moment des faits …
Le choc, je te dis. Que ça puisse arriver à Paris, au XXIe siècle… Non, je ne comprends toujours pas.

Un attentat était pourtant fortement envisagé. Tu penses que tu aurais été moins choqué si une bombe avait explosé dans le RER ?
C’est horrible de présenter les choses comme ça, mais je pense que oui… j’aurais été moins choqué !
D’abord, là, tu avais la nouvelle : Charlie hebdo est attaqué. Tu te dis, encore ? Puis ensuite viennent la liste des victimes… Wolinski, Cabu, Charb…

Maris, Honoré…
Oui mais eux je ne les connaissais pas du tout. J’ai trouvé ça moins grave. Là on parle quand même de mecs que tu avais vus au moins une fois à la télé. Ou alors à la Fnac. Enfin, je veux dire, tu savais qu’ils étaient là quoi. Pas forcément pour très longtemps, je dis pas, mais tu ne pouvais pas t’attendre à ce qu’ils partent de manière aussi soudaine et dramatique. Les mecs sont morts pour quelques dessins quoi… Même un système communiste ne fait pas ça.

C’est à ce moment-là que tu as mis « Je suis Charlie » en avatar sur facebook.
Pas immédiatement. J’ai vu plusieurs personnes le faire. Devant le nombre de likes qu’ils récoltaient, j’ai décidé de faire pareil.

Décision fort courageuse. T’as dû récolter un paquet de likes toi aussi.
Oui. Mais dans de telles circonstances, c’est quand même très accessoire.

Tu m’étonnes… Et à quel moment t’as décidé de rejoindre l’évènement  « marche républicaine » du dimanche ?
Je ne sais plus exactement. Tout s’est passé très vite. Plein de liens étaient partagés. Au boulot, plus personne ne bossait vraiment, tout le monde en parlait aussi. J’ai quand même échangé quelques mots avec ma copine pour voir ce qu’elle en pensait avant de prendre la décision de m’y rendre moi aussi.

Jean-Charlie a rapidemment rejoint le groupe « Je suis Charlie »

C’est avec elle que tu as aussi pris la décision d’acheter le prochain numéro de Charlie ?
Non, c’était avec un pote. Le projet initial c’était de ramener Charlie avec les croissants.

Et ?
Jamais vu autant de monde à la papeterie… ça devait faire 3 ans que je n’y étais pas allé. La dernière fois c’était pour acheter… Je ne sais même plus ce que j’ai acheté. Mais à l’époque, j’avais l’impression que c’était un truc qu’il ne fallait pas rater.

Du coup ?
Ben du coup, l’heure avait passé et j’ai dû aller au taff direct. J’ai envoyé un texto à ma copine pour lui dire « sorry, y’aura pas de croissant finalement. Mais j’aurais une surprise ce soir. »

Alors ?
Ben alors, elle a pas été spécialement emballée par le journal. Je crois qu’elle aurait préféré que je lui ramène des fleurs.

Ah ça, c’est sûr que c’est pas un journal qui sent la rose…
Comme tu dis. C’est pas mal, hein. Y’a quelques trucs qui m’ont bien fait rigoler. Mais bon, si le truc était pas aussi collector, je l’aurais laissé quelques semaines aux chiottes sans sourciller.

Et là, vous en avez fait quoi ? Vous l’avez encadré ?
On l’a laissé sur la table basse du salon. On sait que tout le monde n’a pas eu la chance de le voir, donc on tenait à ce que les invités puissent en profiter au cas où.

 

« Peut-être qu’un jour, Patrick Pelloux aura sa marionnette aux Guignols »

 

Du coup, ton jugement sur le journal en question ?
Ben je t’ai dit. Ça se lit, y’a quelques trucs drôles, mais globalement, ça casse quand même pas des briques quoi.

Est-ce que tu crois que l’expression est vraiment bien choisie ?
Ouais, non, peut-être pas.T’as raison. Faudra que tu reformules.

Je pense que ça va me faire chier. Continuons. Qu’est-ce que tu en retiendras à part la Une ?
Honnêtement pas grand chose. D’ailleurs, si on ne parle que de la Une, ce n’est peut-être pas tout à fait un hasard.

Non mais sérieux..
Non mais je suis sérieux. C’est comme si tu me demandais quelle blague t’as préférée devant l’année des guignols ou quel article du Gorafi t’as préféré cette semaine. Globalement, tu passes un bon moment, je dis pas. Donc je vais dire « merci pour ce moment de lecture. »

Ouais ben moi, là, j’ai pas envie de te dire « merci pour ce moment » ou « merci pour ce détournement super original du titre du bouquin de l’autre conne ».
Comment ça ?

Ben déjà, tu parles d’un journal quand même. Tu vas pas me dire que t’apprends rien quand tu lis Charlie Hebdo..
Ouais, mais t’apprends aussi des trucs en regardant la semaine des guignols, non ?

Ils ont Patrick Pelloux aux guignols ?
Pas encore, ça. Mais peut-être qu’un jour, il aura sa marionnette aussi.

Oui, c’est pas faux sur ce point. Enfin… du coup, tu n’attends pas la parution de demain avec impatience.
Ben non pas spécialement.

On a préféré éviter de mettre la dernière une de Charlie Hebdo, ou une qui aurait été validée par Philippe Val

 

J’en étais sûr, tu ne vas même pas aller trouver l’énergie suffisante pour pousser la porte de ta papeterie et te procurer le numéro du jour…
Ben non, pas demain.

Super.
Essence ?

Non, mais on joue pas à Pyramide, là. Permets-moi de te dire que je te trouve sur ce coup très léger. Tu te dis Charlie parce que t’es pour la liberté d’expression. Tu vas à la marche citoyenne parce que t’es contre le terrorisme. Tu achètes après l’hebdomadaire pour montrer que t’es solidaire, et une semaine après, tu fous tout aux chiottes ?
Non, je fous pas tout aux chiottes, mais c’est que…

Si ! Si ! Tu fous tout aux chiottes ! Tu te prends pour un citoyen modèle, tu nous fais chier avec ta bonne conscience à 30 cents, pour au final te comporter comme une grosse merde de consommateur décérébré.
Bah c’est surtout que…

Mais c’est surtout que quoi ? C’est à cause de mecs comme toi qu’il y a des drapeaux français et italiens qui brûlent au Pakinighstan ! C’est à cause de mecs comme toi qu’il y a des églises qui brûlent au Niger ! Mais toi, tu t’en bats les steaks tant que tu peux aller acheter tes croissants et les ramener à ta meuf à temps.
Faut quand même pas exagérer, c’est pas moi qui..

Mais j’exagère pas trou du cul ! Tu sais ce que c’est de faire un journal déjà ? Non, tu sais pas. Alors renseigne-toi déjà. Et dis-toi qu’en plus les mecs font un journal directement après un attentat. Toi, t’es le genre de petite michnoute qui séchait les cours parce que t’étais déprimé que la meuf que t’avais emballée un samedi fasse comme si de rien était le lundi suivant. Alors tu crois que t’aurais assez de couilles pour te remettre au boulot direct après avoir connu un tel traumatisme ?
Bien sûr que non, c’est pour ça que j’ai acheté le numéro de mercredi dernier.

Voilà. Solidaire un jour mais pas toujours quoi. Un vrai tocard. Je te signale que moi, je connais un mec qui est sorti du métro Richard Lenoir 10 minutes avant l’attaque, et que je suis déjà entré dans une épicerie casher. Mais ça tu t’en fous…
Ah oui, ça, je m’en fous.

Bien sûr que tu t’en fous. Tu n’as aucun recul sur la situation. Tu fais partie de ces gens qui agissent sans penser. T’as tout fait pour que Charlie Hebdo devienne un symbole, alors que c’est ce contre quoi ils se sont toujours battus. Tu salis tout ce que tu touches, enfoiré !
Attends mec, calme-toi.

 

« horsjeu.net, ça c’est de l’engagement ! »

 

Non, je ne me calme pas ! Je me calme si je veux déjà. Tu crois que t’es qui pour me donner des ordres ? Ce sont les mecs comme toi qui me révoltent le plus au final. Tu bosses, tu consommes, tu chies, et tu baises quand t’es pas trop fatigué. Ton projet de vie, c’est de t’engager 2heures par mois grand max dans une cause que tu penses être juste, mais que t’auras déjà oubliée quelques heures après…
Hein ?

Ah oui, je sais, parce que je t’interviewe, je suis censé être journaliste et resté objectif, c’est ça ? Hé ben perdu, sur horsjeu.net, on n’est pas des journalistes, on est juste des chômeurs trouvant la vie moins pénible quand on s’occupe , parce que comme ça on n’a pas à supporter tous les jours les enculés de ton espèce !

Hé ouais, mon con ! Dans ta gueule ! J’ai pas de carte de presse. Je peux dire totalement ce que je veux. Même si ça n’a aucun rapport avec le sujet.
Ouais, enfin, ça les journalistes le font déjà.

Pas faux… Il n’empêche: horsjeu.net, ça c’est de l’engagement. C’est autre chose qu’acheter un Charlie Hebdo, une fois dans ta vie. Que tu sois rédacteur bénévole, ou gentil abonné, dans tous les cas, on lutte contre les dégâts que fait ta race de bâtards.
N’importe quoi.

Non pas n’importe quoi. On est là pour rappeler que les supporters ne sont pas des consommateurs, et les clubs de foot des entreprises contrairement à ce que les mecs répètent dans leurs grandes entreprises de média.
Mais…

Charlie Hebdo, c’est/était pareil. Les mecs n’étaient pas là pour vendre de l’espace publicitaire dans leur papelard. Y’avait de l’engagement au moins.
Ouais ben, achète-le le Charlie Hebdo. Et interviewe-toi toi-même au lieu de m’insulter.

Je n’achète pas Charlie Hebdo. Je n’ai jamais aimé ce qu’ils faisaient. C’est uniquement pour le principe que je tiens à dire que tu es une grosse merde.
Non mais t’es au courant au moins qu’il n’y aucun numéro de Charlie qui va sortir demain ?

Hein ?
Ouais, il font un break. Ils ne publient rien pendant quelques temps.

Ah…pardon. Je savais pas…
Jean-Charlie, en tous cas, merci de nous avoir répondu.

Y’a pas de quoi.

Un dernier mot pour la fin ?
Non.

La semaine prochaine, Jean-Charles Biétri-Sélectif interviewera un Charlix avec un peu plus de couilles.

53 thoughts on “Rencontre avec un Charlie, 1ère

  1. schizo.net

    Encore un article qui ne sert pas à grand chose…entre ça et Palmerin le service mise en ligne devrait songer à prendre un peu de repos.

  2. Pour une fois, totalement d’accord avec Spado. C’est quoi cette merde en barre (et pas de rire), après la purge de Palmerin? Je ne savais pas qu’Hors-Jeu était un site géranaliste. J’avais cru comprendre qu’on parlait foot, foot anal et anal ici. Des hackers des Anonymous du Rire ont-ils pris le contrôle du site? J’ai peur moi!

  3. Peut-être qu’ils cherchent à renouveler leur lectorat. Ou un partenariat avec la dieudosphère. Je ne vois pas d’autre explication.

  4. Spado… La Dieudosphère est ton point Godwin ?

    Cet article c’est une idée d’entretiens qu’on a eu, mais qu’on a surtout pas utilisée avant… pendant que tout le monde faisait son beurre sur l’affaire.

    Si tu n’y vois pas les aspects comiques, ce qui est largement envisageable, tu peux commenter et le dire, le crier même, mais alors sortir un argument de gros con en comparant le message qui y est contenu à la dieudosphère… Sérieusement, tu peux passer ton chemin et ne plus revenir. Tu es tombé au niveau du professeur B(u)RP. Tu n’as pas réfléchi et pris le premier raccourci possible et lâche.

    Pour ton info, Horsjeu n’a fait que resserrer son audience ses dernières années, involontairement parfois et volontairement en arrêtant toute politique de référencement, de partenariat avec d’autres sites (hormis un relais léger chez les cahiers) et en arrêtant les articles qui ramènent du monde. Parce que faut savoir que le comité qui est quand même un sacré taf, n’a jamais rapporté autant de clics qu’un article insultant Ronaldo et relayé sur les fils de merde type livefoot.fr

    On n’est pas là pour faire du clic, mais on est là aussi pour faire ce qu’on envie de faire. Et on a le droit que ce soit moins bien ou différent, ou même mieux parfois.

    Par exemple, à ce que je sache la semaine de l’éditeur n’a pas grand chose à voir avec le football ( en tous cas, pas celles que j’écris) et je ne vois pas en quoi ça pose problème, on a toujours causé plus que football, sans pour autant avoir la prétention de lancer un kisskissbankbank pour un bimensuel sociétal.

    Et Dès le départ, il y avait personnalisation de personnages de fiction, c’était une idée assez particulière à horsjeu, en tout cas dans les sites foot, et ça nous a toujours permis de parler de ce qu’on voulait, d’anus à la politique, en passant par les politiques anales de Sarkozy.
    Je n’ai pas aimé la semaine de Palmerin, et pour moi l’idée de « semaine » ne doit pas dépasser l’éditeur et le chef redac (le comité la faisant déjà implicitement) , mais je n’ai pas pour autant censuré… Ce sont des personnages fictifs… Pourquoi aller penser que leurs pensées sont celles de l’auteur… Par quel vilain raccourci passes tu ? Penses tu que le mec qui est Gros Membre n°2 est réellement shemale ?

    Bref ton argument m’a énervé, je n’ai pas très bien organisé ma réponse et je te sais pourtant fidèle de longue date, mais la comparaison Horsjeu / Dieudosphère c’est vraiment le point Godwin carrément Okpara du pauvre.

  5. @Spado. Un changement de lectorat? Mouai, ou alors la nouvelle cible ce sont les ados boutonneux de 13/14 ans, fans de Kev Adams (cet article), ou les membres de l’association Chasse, pêche, racisme et traditions (Palmerin). Rien à voir avec nous, la brillante cible actuelle (20 à 35 ans, chômeurs, rmistes, feignasses ceintures noires 3ème dan, alcooliques, gueulards, mauvais perdants, parfois bêtes et méchants et ayant des pratiques sexuelles interdites dans la plupart des États des USA… mais surtout fan de toofball!).

    Il faut une reprise en main de la ligne éditoriale les gars… car, là, j’ai mal à mon hors-jeu(.net)!

    Petite proposition,je ne sais pas si c’est possible, mais qui ne propose rien n’a rien: pourquoi ne pas faire une présentation vidéo de chaque club de L1 représentés dans Horsjeu? Comme les différentes nations lors de la coupe du monde… C’était bieng.

  6. J’avais un peu peur que ce soit très classique vu le début, mais la deuxième partie m’a bien fait marrer, joli.

  7. Wahou une réponse perso de l’éditeur rien que pour moi, avec des vannes et tout et tout, la chance… Je ne savais pas que j’allais toucher un point aussi sensible, et si j’avais su je l’aurai fait avant. Non, vraiment je trouve que les dernières publication (cf Palmerin et celle-ci) sont minables et je le fais savoir. Le parallèle foireux avec la Dieudosphère tout comme le renouveau du lectorat était à prendre au second degré, second degré que tu sembles avoir perdu après lecture de mes commentaires.
    En même temps être comparé à B(u)RP par l’éditeur himself, ça n’a pas de prix, j’ai failli mal le prendre mais maintenant j’en ris.

  8. Ah ben voilà vous avez pourri ma journée, j’apprends que gros membre numéro 2 n’est pas shemale. Je ne me branlerai plus jamais sur Horsjeu, c’est tout ce que vous méritez.

  9. Bah ça m’a fait marrer aussi, et vous avez le droit de faire ce que vous voulez. Horsjeu, c’est toujours surprenant (et merci pour le bonus sur l’enfance des Kouachi au passage).

  10. Lire ça donne un peu le sentiment qu’un mec de science po essai de te donner des leçons de citoyenneté. C’était mieux avant, genre quand y’avait les replays

  11. @Spado ne tombe pas dans la postrationnalisation « j’étais second degré les gars ».

    Deuxième point Godwin Okpara. j’espère que ce sera le second.

  12. Moi tout ce que je vois c’est que Spado dit :
    « Le parallèle foireux avec la Dieudosphère tout comme le renouveau du lectorat était à prendre au second degré, second degré que tu sembles avoir perdu après lecture de mes commentaires. »
    Apparemment, le fait qu’il trouve le papier minable non.

    Alors que Willy Pagnol répond :
    « Lire ça donne un peu le sentiment qu’un mec de science po essai de te donner des leçons de citoyenneté.  »
    Ce qui voudrait du coup dire que d’un point de vue 2nd degré, c’est super bien réussi. Non ?

    Parce que moi, dans tout ça, ce que je regrette le plus, c’est que les commentaires globalement sont soit gentils, soit méchants, mais jamais drôles donc.
    A part Ohissan Culé. Qui en plus a le bon goût de mettre une photo de Fred Déhu avec le maillot du Barça.

    Je sais bien que je vais devoir m’appliquer ces reproches à moi aussi, que mon intervention n’apporte pas une once d’humour au truc, mais je tiens quand même à signaler qu’il fut un temps où on se marrait parfois plus en lisant les commentaires qu’en lisant l’article en lui-même.
    Du coup, si la baisse de niveau en termes de qualité vous inquiète grandement, rendez-vous compte aussi que vous y contribuez largement.

  13. J’atténue un peu ce que je dis parce qu’entre temps, JPR a posté un truc qui m’afait marrer… et puisque j’ai endossé mon costume de donneur de leçons autant que j’en profite pour aller jusqu’au bout.

    J’espère donc que les mecs qui réclament le retour du Replay ou des One Hot Minute Chrono version L1 sont « abonnés ».
    Non pas que ça ne vous donne pas le droit de l’ouvrir, mais parce qu’il faudrait que vous compreniez sinon le temps conséquent que ça prend de faire l’un ou l’autre (sans parler même des risques de plainte de la LFP, de l’UEFA ou d’un simple diffuseur).

  14. Faudra peut-être qu’un jour les lecteurs se rendent compte qu’on en a rien à foutre de leur avis

  15. C’est bien beau de vouloir défendre la liberté de la presse mais personne ne gueule quand la meuf à gros nichons de la page 3 du Sun disparait.

    Elle reviendra. Mon fist, ma bataille.

  16. Les chinois ont choisi, plutôt que la liberté de la presse, ils ont préféré l’armée. Du coup, en guise de solidarité, ce sont des chars Lee.

  17. Je peux refaire ma blague sur les strasbourgeois qu’on fait caca dans leur trou ou pas ?

  18. Moi l’éditeur me fait peur maintenant, je voulais donc dire que j’aime beaucoup ce que vous faites !

  19. J’espère que Charb ou Cabu vous rendront rapidement hommage par un joli dessin après cet interview, d’ailleurs qu’est-ce qu’ils deviennent ?

  20. Merde, si d’autres que moi font des posts pas drôles que me reste-t-il ? Je viens en tous cas de découvrir que je ne rentrais pas dans les cases prédéfinies du lectorat d’hors-jeu. C’est déjà ça.

  21. Ah ben merde, du coup j’ai lu l’article (et ouais, je lis les commentaires d’abord). En fait c’est drôle tout le temps et ça vise juste (selon évidemment ma propre notion de ‘juste’).

    Bah alors pourquoi tout ce brouhahahahaha ? Décidément je rentre pas dans les cases prédéfinies du lectorat, ça regonfle mon égo.

  22. J’avais pas acheté Charlie depuis longtemps et perso en dehors des dessins ça fait beaucoup de texte à lire en tout petit mais parce que pour moi le dessin et l’humour sont sacrés je n’ai pas hésité à mettre 50€ pour acheter le dernier Charlie et les soutenir financièrement.

  23. Putain mais c’est vraiment devenu une dictature de Bisounours ici… puisque je dois choisir un camp, je me range du coté des réacs et amis de Francis Cabrel qui soutiennent que c’était mieux avant bien que je n’en sois pas franchement convaincu. Non y a toujours eu quelques contributeurs de qualité et d’autres fournisseurs officiels de grosses bouses. On a le droit de ne pas aimer et de le partager.
    Je ne suis pas Jean-Charlie. Dommage qu’il n’existe pas une version papier pour que je puisse me torcher avec, ceci dit je peux imprimer quelques exemplaires au bureau, je le note dans ma to do list.
    @ Padls : T’as qu’à lire ça avant de te remettre au gribouillage. http://www.zviane.com/prout/3707

  24. Ok.
    Ben puisque je dois choisir un bisounours, je prends pour ma part Gros Jojo. Je trouve que c’est celui qui a le nom le plus classe.

  25. @ Eric de Macon: Moi aussi j’aime pas les félins. Surtout les chats. Sauf avec une sauce aux champignons.

  26. Moi, si je devais choisir un camp, je prendrais celui de Da Show. ça semble être le plus festif.

  27. @spado : je lis Zviane tous les jours et là pour celui ci je pense que le message qu’il fallait lire derrière c’est « je suis bourrée laissez moi tranquille » sinon je pense qu’il faudrait créer un comité pour discuter de tout ça

  28. Dites donc les GM, quand je clique sur la pagination des commentaires vous me redirigez vers filipinocupid.com ??? Toute cette violence, je suis écœuré Maman, je veux quitter cette ville.

  29. Salut les trompettes,
    Ben qu’est-ce qui vous arrive? On se dispute comme des petites pucelles qui veulent aller la première s’assoir sur le manche du moké?
    Comme disait le philosophe sémite JJ Goldman, qu’on nous épargne à toi et moi bien longtemps d’avoir à choisir un camp.
    Du coup, je vous propose que vous alliez tous vous mettre un objet contondant dans le cul (au hasard, un saucisse) ça vous détendra.
    C’était ma contribution au débat,je m’en retourne à mon silence qui en dit long plutôt que d’être sourd.

  30. Merci Lord, mais c’est plus pour le combat que pour le journal. J’ai internet. Des nichons j’en vois quand je veux. C’est pour les bouffer le problème.

  31. Quand je pense que l’éditeur et spado partent en vrille alors que Moké ne bouffe pas à sa fin, et dieu que son régime paraît équilibré, ça me rend dingue.
    Putain de Charlie francky cébon

  32. Putain, mon BEPC et moi on n’y comprend plus rien du coup. C’est quand même toujours une salope Sergio Ramos du coup??

  33. Bon ça en est où ce Charliegate ? Je suis allé chez Palmerin, c’est très cosi et ça reste entre gens de bonnes moeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.