Saint-Etienne – Caen (1-0) : la Forez Académie livre ses notes

 

Les stats de l’institut Patrick Caïazzo :

 Pour cette 5e journée, l’institut Patrick Caïazzo faisait son retour. En effet, il avait quelques stats intéressantes à propos d’un joueur d’en face, le débonnaire Rémy Vercoutre. Extrait :

 1 – Comme le nombre de joueurs d’origine gitane dans chaque équipe : José Saez et Yohan Mollo. Bon OK, José est en fait un ch’ti pur souche, mais merde, quand on a la même dégaine qu’un patron de fête forraine, et qu’on s’appelle José Saez, on a du mal à croire que le mec est né en Belgique. C’est aussi un chiffre vercoutrien puisque Rémy est le seul joueur au monde à prendre plus de cartons sur le banc que sur le terrain #FermeTaGueule ;

Vous en découvrirez un peu plus si vous allez sur la page de la Forez Académie à cette adresse. Un vrai travail de pro à propos d’un joueur dont on se demande s’il l’est vraiment.

 

Le match résumé en 1 phrase : « Ce fût long, mais ce fût bon »

Voilà. Après une lourde défaite face à Paris, et juste avant de rentrer en Europa League, les Verts devaient se reprendre et gagner à domicile contre Caen. C’est chose faite avec cette courte victoire 1-0 sur un scénario qui aurait pu mal tourner. Une 1e mi-temps soporifique où le seul éclair fût ce lob de Erding (suite à un joli dégagement de Da Silva (j’l’aime pas Da Silva) dans sa propre tronche). Malheureusement, son tir passe à quelques centimètres du poteau droit de Vercoutre. Et c’est tout. En même temps, Caen est venu nous jouer la même partition que Rennes il y a 3 semaines : 10 derrière, et on attend chaque opportunité pour jouer le contre. Va falloir s’y habituer, les Verts font peur dans le Chaudron, et les équipes qui viendront y proposer du jeu ne seront pas nombreuses.

 Bref, 2e mi-temps. Les Verts attaquent cette période pied au plancher. A peine 5 minutes de jeu, et Erding envoie la 1e frappe dangereuse du match sur laquelle Vercoutre se couche. Un arrêt « à la Vercoutre » : manchette en extension, la balle rebondit dans la gueule, mais il réussit à y replonger dessus malgré la pression de Monnet-Paquet. Les Verts poussent, notamment Corgnet qui semble enfin vouloir tenter balle au pied. Il est accroché une 1e fois par Seube alors qu’il partait au but, mais il se fera encore plus remarquer à la 65e : Mollo, qui vient de remplacer Hamouma, joue un magnifique une-deux avec Tabanou en une touche de balle et Francky dépose un centre millimétré sur la tête du milieu stéphanois qui arrive lancé. Sa tête surpuissante laisse Vercoutre les pieds dans le béton, accroupi, un peu comme s’il allait chier, mais vient fracasser la barre transversale alors que tout le monde la voyait dedans. Le meilleur est à venir. Mollo tire son 3e corner côté droit : les 2 premiers ont atteint la hauteur vertigineuse de 50 cm. On l’exhorte tous donc depuis le Kop Sud à lever. Il le fait, ça part bien, Erding va au duel mais Pierre le devance. Il le devance tellement bien qu’il envoie un magnifique coup de casque dans la lucarne droite de Vercoutre, encore en position « je fais caca ». Superbe, Sainté mène 1-0 et c’est logique. Les Verts veulent en mettre un 2e et Mollo, qui a du feu dans les jambes ce soir, déborde côté gauche, centre au cordeau pour Monnet-Paquet qui laisse passer entre ses jambes. Erding est derrière, contrôle pour mettre le défenseur le nez dans la pelouse et frappe un peu trop sur Vercoutre qui boxe tant bien que mal. Ensuite, mésentente avec son défenseur pour récupérer la balle qui a bien failli profiter à Monnet-Paquet, mais finalement qui ne donnera rien. Malgré cela, les Verts n’arriveront pas à trouver la faille et seront à 2 doigts de se faire niquer sur un coup de tête de Duhamel (bien aidé par un marquage dégueulasse de Brison, auteur d’une rentrée cataclysmique). Heureusement, la balle cogne le poteau et les Verts peuvent exulter au coup de sifflet final.

D’ailleurs, revenons-y au coup de sifflet final. Le bon Rémy, après avoir passé 90 minutes à se faire insulter et voir dans son champ de vision quelques centaines de majeurs bien dressés dès qu’il posait les yeux sur la tribune derrière lui, nous a gratifiés de quelques mots doux nous invitant à aller niquer nos mères. Hahaha, mais vas-y Rémy, lâche toi, insulte nous. C’est la meilleure preuve qu’on t’a fait sortir de ton match et que cette défaite te fait mal au fion. J’espère que t’avais prévu la préparation H pour l’avion parce que là, le cul-cul a dû piquer sur le retour. Toujours un plaisir de te recevoir, surtout quand tu repars avec une défaite. C’est plus facile de gagner quand on est sur le banc et que les copains sont meilleurs, hein ? Et puis en même temps, on t’a tellement pourri la gueule que tu peux bien te lâcher : au final, c’est quand même nous qui avons gagné notre match contre toi. Plein de bisous tout doux.

bean-middle-finger_133898234069

Ce que Vercoutre retiendra de son match.

 

La compo :

 Compo

 En l’absence de Perrin et avec Baysse trop court, c’est Pogba qui est titularisé aux côtés de Bayal. Pour le reste, c’est du classique avec Galtier qui met en place son 4-2-3-1 avec Corgnet en meneur de jeu. 2 recrues sur le terrain (KMP et KTC) mais de pas de RvW (en congés paternité) ou de Gradel (de retour de sélection) sur le banc. Face à une formation regroupée, Galtier reconduit le même schéma que face à Rennes, ce qui ne nous avait pas forcément porté chance la dernière fois. Après ce choix peut se comprendre : à un milieu renforcé par au moins 1 attaquants, posséder un joueur comme Corgnet qui peut s’intercaler entre les lignes peut être intéressant. A condition d’avoir du mouvement sur les ailes pour créer des décalages car, on le sait, le jeu dos au but du n°8 stéphanois n’est pas son point fort.

 

Les faits de mâche :

Saint-Etienne   73ème : but de Pierre (CSC), 1-0. Mollo au corner côté droit. Sa balle est sortante et déposée au niveau du point de penalty. Erding va au duel face à Duhamel, Calvé et Pierre. Et c’est le défenseur haïtien qui a le dessus. Son coup de tête décroisé est parfait et finit dans la lucarne de Vercoutre. Un très joli but, bravo à lui.

 

Les notes :

Ruffier (rassurant, 3/5) : très peu sollicité, il a su assurer quelques bones prises de balle aériennes en fin de match. Son jeu au pied n’est toujours pas au top, mais il semble bien avoir digéré sa boulette (et arrêtez de lui casser les coui**** avec ça, il le dit lui-même). Battu 1 seule fois, heureusement le poteau veillait.

Théophile-Catherine (Dieudo, 3/5) : je lui trouve des airs de ressemblance avec l’ « inventeur » de la quenelle, mais heureusement, il n’a rien de lyonnais. Solide derrière, disponible devant, je lui reprocherai juste une qualité de contrôle approximative qui lui fait perdre quelques ballons facile parfois. Bon match dans l’ensemble.

Bayal (patron, 3/5) : en l’absence de Perrin, c’est lui le taulier de la défense. Très costaud dans les duels, il a su imposer sa loi au sol comme dans les airs.  A tenté d’allonger de grandes transversales depuis derrière, mais sans grand succès.

Pogba (ce qu’on lui demande, 3/5) :il a joué juste, sans fioriture, et s’est souvent montré intraitable dans les duels, gagnant de nombreux ballons (26 au total, meilleur total des 2 équipes). On l’a aussi vu tenter de mettre sa tête sur corner, mais ça n’a pas été cadré. Encourageant.

Tabanou (pente ascendante, 3/5) : très bon j’ai trouvé. Sur son côté gauche, il a rassuré défensivement en tenant bien son couloir et s’est souvent montré aux avant-postes grâce à une grosse débauche d’énergie sur presque 90 minutes. Son centre pour Corgnet après un joli une-deux en 1 touche balle avec Mollo est parfait.

==> Remplacé à la 87e par Brison (non noté), auteur d’une rentrée anale qui a bien failli nous coûter un but à cause de son marquage aussi lâche que l’élastique du slip de Pierre Ménès. Mais j’en reparlerai un peu plus loin.

Clément (capitaine, 3/5) : des responsabilités en plus pour notre punk à chien qu’il a assumé sans trop ciller. S’il a toujours (trop) tendance à jouer derrière, il a quand même bien emmerdé le milieu caennais en restant dans les pattes de Féret le plus souvent possible. Match correct.

Lemoine (pitbull, 3/5) : on a retrouvé le Fabien de l’année dernière. Agressif dans le bon sens du terme, il a chassé les ballons au milieu de terrain comme un enragé. Plaque tournante du jeu stéphanois, il a eu parfois trop tendance à jouer latéralement pour écarter le bloc caennais très regroupé, même s’il a tenté quelques fois de combiner avec Corgnet. Dans ce système là, il n’a pas non plus la latitude pour monter et être présent sur les 2èmes ballons, ce qui est dommage.

Hamouma (boudeur ?, 2/5) : face à son club, on le pensait motivé. Ben pas trop en fait. Défensivement, rien à redire : il se bouge pour venir gratter des ballons derrière et son replacement défensif fait du bien. Mais s’il est efficace derrière, il l’est beaucoup moins devant, avec toujours les mêmes lacunes : un entêtement à vouloir percuter (au sens propre) la défense et à lâcher sa balle trop tard comme sur ce contre où il donne une balle merdique à Monnet-Paquet sur sa gauche, pourtant idéalement lancé. Apparemment, il sort sur blessure, mais le fait qu’il ne serre pas la main de Galtier et sa rentrée directement au vestiaire (sans compter son attitude sur le terrain) me fait douter de la véracité de cette excuse.

==> Remplacé à la 59e par Mollo (non noté), qui a fait sa 1e bonne entrée en jeu depuis longtemps. 2 corners pour se régler puis le 3e qui pousse Pierre à la faute, de bonnes combinaisons avec Tabanou et des débordements tranchants : on a retrouvé un peu du Mollo qui nous avait fait du bien en 2013. Il a su proposer ce qu’Hamouma n’a pas su faire : du mouvement après une passe. Son retour ?

Corgnet (à demi, 3/5) : une 1e mi-temps insipide où on ne l’a quasiment pas vu, sauf sur une frappe qui passe à côté. En 2nde période, il profite du bon élan collectif pour mieux se montrer et son coup de tête magistral aurait mérité meilleur sort. Une question cependant : pourquoi ne tente-t-il pas plus souvent des percées balle au pied ? Il semble bien meilleur qu’Hamouma dans cet exercice.

==> Remplacé à la 76e par Cohade (non noté), qui a modifié l’organisation de l’équipe en 4-3-3. Il a souvent touché le ballon, mais sans jamais pouvoir l’exploiter vraiment.

Monnet-Paquet (infatigable, 4/5) : une note gonflée parce que j’ai vraiment bien aimé son match. S’il manque parfois de justesse dans le dernier geste, il n’a jamais cessé de courir, usant la défense caennaise, et notamment Pierre, jusqu’à l’os. Sa feinte de corps en 2e mi-temps est magnifique, et son abnégation pour aller chercher la balle jusque dans les mains de Vercoutre remarquable. De plus en plus fan du joueur.

Erding (terminator, 4/5) : encore plus impressionnant que KMP. 95 minutes de courses, d’appels, de pressing sur le gardien, et 3 grosses occasions pour lui dont ce magnifique lob qui méritait mieux. C’est aussi lui qui pousse Pierre à la faute, alors qu’il est à la lutte avec 3 joueurs. Mevlut est un roc, un battant, et ça fait tellement plaisir à voir. Alors si en plus il est décisif…

 

Le coach (pourquoi ?, 1/5) : oui, pourquoi ce changement à la 87e minute ? Tabanou en avait visiblement encore sous la pédale donc pourquoi prendre des risques de l’économiser 5 petites minutes pour faire rentrer un joueur pas chaud en défense au moment au l’équipe adverse pousse le plus fort ? Si la rentrée de Brison a été catastrophique (son marquage était aussi lâche que l’élastique du slip de Pierre Ménès), j’en veux surtout à Galtier d’avoir pris cette décision qui a failli nous coûter très cher. On a sévèrement pris le bouillon côté gauche après la sortie de Franck, et on est passé à quelques centimètres de perdre 2 points dans les arrêts de jeu. Faut plus refaire ça sérieux.

 

Les adversaires : José « R » Saez s’est beaucoup échauffé mais n’est finalement pas rentré. Ça doit être un diesel (vous l’avez ?). Sinon, avec tout le respect que j’ai pour cet ancien joueur et amoureux du maillot vert, Garande qui déclare en conférence d’après-match que son équipe méritait mieux, c’est non. Patrice, si t’es honnête, avec une équipe qui joue à 10 derrière et qui se procure sa seule véritable grosse occasion dans les arrêts de jeu de la 2e mi-temps, arracher un match nul tient du hold-up. Et non, Patrice, Sainté n’a pas eu qu’une seule grosse occasion mais au moins 4 (le lob et les 2 frappes d’Erding, la barre de Corgnet). Après, si Jean-Jacques se trompe de cage, c’est tant pis pour vous. Enfin, revenons sur l’ami Rémy : si on peut avoir du respect pour des joueurs comme Juninho ou Govou qui sont de bons joueurs de foot et qui ont contribué activement aux victoires lyonnaises, on ne peut pas en avoir pour toi. Ton seul fait d’armes sera finalement d’être tombé au bon endroit, au bon moment, et d’avoir croqué dans le gâteau sans avoir réellement mis la main à la pâte. N’oublie pas que « ton » club s’est débarrassé de toi pour faire la place à un jeune de 20 ans, 3e gardien du Portugal par défaut, et pas forcément une pointure. Tes insultes en fin de match ne font que confirmer que tu n’es pas un gardien de haut niveau, incapable de gérer la pression d’un public hostile que tu as pourtant provoqué régulièrement depuis des années. Seulement c’est plus facile de parader en doudoune en fin de match et de laisser ses coéquipiers gagner, que d’assumer sur le pré. Alors si je souhaite le meilleur au SMC qui est une équipe sympathique, je te souhaite une saison dégueulasse sur le plan individuel (sans aller jusqu’à la blessure), et de retrouver la place où, finalement, tu as passé le plus de temps en pro : le banc. A la revoyure, mon pote.

 

La question minitel : la question en remet une couche.

Et voilà. Les Verts reprennent leur marche en avant après la déroute au Parc, et engrange une nouvelle victoire. Plaisir supplémentaire : c’est Vercoutre qui repart avec une défaite et un cul-cul douloureux dans les bagages. Et vous, vous en retenez quoi de ce mâche ?

Question

Sans surprise, nos retrouvailles avec Vercoutre remportent largement ce sondage. Je dois avouer que c’était quand même jouissif de le voir rager contre le Kop Sud en fin de match quand nous on lui affichait notre plus grand sourire et nos majeurs bien dressés. En 2e position, on voit qu’on a quand même bien serré les fesses sur le poteau de Duhamel même si dans le stade, on était en plein « Ring of fire ». Après, sur l’ensemble du match, la victoire reste quand même logique comme souligné par la 1e proposition. Sinon, il ne fait pas bon d’avoir un prénom comme nom de famille, et Jean-Jacques vient de nous le prouver de nouveau.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match. On remarquera bien que sur le poteau, le public est bien trop occupé à chanter plutôt que de serrer les miches.

L’avis d’en face c’est la SM Académie qui peut-être te le donnera. Ils ont drû à un moment que nos insultes allaient motiver Vercoutre à faire un grand match. Oui, mais non.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

6 commentaires

  1. Brison, ou l’art de (presque) tout faire foirer en 3min. A la limite, je peux comprendre le remplacement de Tabanou, qui me semblait cramé après avoir beaucoup donné dans ce match.
    Mais depuis le début de saison, le niveau de Brison est digne d’un club qui vise le ventre mou en L2. Déjà que c’était pas top avant…

    Heureusement que ça se termine bien. Et Vercoutre est un tocard, même ses coéquipiers lui plantent des buts.

  2. Bonne acad’ ma foi roland bon, je te préviens: pavé en vue

    D’abord le mâche

    Caen qui défend, sainté qui attaque sans marquer, on s’y attendait (ricky allo ?!)
    Mevlout qui rate une occaz tout faite, Hamouma est digne des plus grand taureaux espagnols ( je fonce tête baissé), Clement même discours, bref un genre de match qu’on va souvent voir.

    Excepté que :

    Mollo…..MOLLLLLLLLLOOOOOOOOO putain ouais ! Ca change des rentrées de gradel qui a toujours un gros coup de moule pour gagner sa place de titulaire le match d’après (genre : un peno) et finalement, ne booste pas le jeu. Mais alors la Mollo…. en éspérant que ses 6 mois sabatiques lui ai servi.

    Garande: Pour sa réaction, juste un gros LOL

    Et enfin, Vercoutre: bon je ne veux pas me faire, avocat du Diable mais il paraît que des cerveaux (synonyme: Green angels) avait trouvé le moyen d’insulter sa fille (source: ami abonné en Sud)
    Ce qui est au foot reste au foot, j’ai pas trouvé ca super cool même si Vercoutre, est un enfoiré sur le banc de touche, et il mérite d’en prendre 3.

    Sur ce , la prochaine fois, c’est contre les corons ( Amitié Sainté- Lens ou Bordeaux, on s’en fout, ce ne sont que des obstacles pour la vague verte)

    #ALV

  3. @Rikou : j’ai peur qu’à part quelques excpetions notables (Paris et ???), la plupart des équipes viennent jouer le nul dans le Chaudron. Il va falloir s’habituer à affronter des équipes qui jouent à 10 derrière.

    @Slim : pour Ricky, il était pas dans le groupe (congé paternité). Et les insultes sur la fille de Vercoutre, c’est pas très intelligent. Mais lui qui se retourne et nous dit d’aller ni**** nos mères, ça l’est plus ? Il est « joueur professionnel » donc les insultes dans les stades, ça fait partie de son métier, qu’on le déplore ou non (on est pas encore chez les bisounours, mais ça va pas tarder). On voit que le mec a fait plus de banc que de terrain parce que sinon, ça lui passerait au-dessus. C’est ça d’être mauvais.

    @Ben : bien vu ;)

  4. @roland j’ai pas vu ce qu’il s’était passé précisément (l’alcool) après ceci explique cela et le plus important c’est qu’il reparte en ayant mal au q.

    Ah et le GIF est fameux

  5. @Roland : J’ai seulement pousser une gueulante sur notre rouquin pas très adroit^^.

    Sur le match en lui même, face à une équipe qui n’avait encaissé que deux buts sur péno (dont un injustifié), c’est pas trop nul. On s’est procuré 4 occases franches quand même. Mais on peut faire beaucoup mieux, même face à une équipe regroupé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.