Was für ein Tor

C’est le gardien qui en a une belle de sicherheit.

Ouais, le service a lu Mein Kampf ces derniers temps, c’est du remplissage. Tout comme cette première phrase d’ailleurs. Au-delà de cette superbe nouvelle, le service vous propose ce bien joli but allemand, oeuvre de Sacha Rosler pour Düsseldorf contre Bochum. La touch péruvienne de leur maillot leur permettrait-elle de se la jouer sud-américaine ? Après tout la Pampa, Heinze, tout ça… bref, le but.

 

8 thoughts on “Was für ein Tor

  1. Il ne faut pas négliger l’importance du défenseur de Bochum qui rate sa tête de 40 bon cm et qui abandonne le marquage de son vis à vis. Gestechnique splendide de l’attaquant, comme du défenseur, donc.

  2. Ouais mais on vois bien qu’ils sont pas si nombreux que ça, les allemands, quand on élargis sur tout le stade. Les parties supérieures des tribunes sont vides. Mais comme, quand ils crient, ils font autant de bruit qu’une division de panzer. Peut-être qu’ils se sont tous fait greffer le petit dispositif qui faisait faire tant de bordel aux stukas quand ils attaquaient en piqué.

  3. Génial le titre : possible but de l’année. Putain, la saison a pas commencé encore et il suffit qu’un keum fasse sa chaudasse en levant la cuisse sur le 1er match qu’on conclue déjà sur le reste de la saison. Monde de merde, journalistes de mes couilles.

  4. Vu comme le buteur se cale en admiration devant la porte du stade, je dirais plutôt Was fur ein Tur

  5. ce genre de buts n’a rien à faire en bundesliga.
    Seules les frappes d’au moins 35 mètres sous la barre, sont autorisées là bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.