ASSE – FC Olexandriya (1-1) : la Forez Académie soupire encore

Premier match européen sous l’égide de Puel, mais c’était pour mieux voir le travail qu’il nous reste à faire. On reste dans les traditions de la ville, va falloir sortir le bleu de chauffe et répéter ses gammes.

.

Le mâche résumé en une phrase : « La passivité fut notre maître mot. »

Ca fait un peu ampoulé, mais voilà : lorsque les Verts se sont relâchés, ils se sont faire punir. Et derrière, ils ont été incapable de proposer du jeu pour repasser devant. Au final, ça fait un match nul bien insipide.

On attendait une confirmation de ce match d’Europa League. Depuis l’arrivée de Puel, on a noté plus d’application dans l’équipe, notamment au niveau défensif. Là où le bât blesse encore, c’est dans les déplacements, notamment en phase offensive. Et vu notre classement dans le groupe, on s’attendait à voir les Verts prendre les choses en main pour se montrer à la hauteur de l’enjeu européen.

C’était sans compter sur un manque de confiance toujours latent chez certains joueurs – ce qui est pardonnable. Mais aussi sur un manque d’imagination et d’abnégation. En fait, on sent que les joueurs manquent de certitudes et qu’ils ne vont donc pas au bout de leurs efforts. Ca donne des séquences de jeu dont tu connais l’issue d’avance : cette offensive n’ira pas au bout, faute de soutien ou d’envie. Le match frustrant par excellence.

.

La compo

Puel innovait encore avec un 4-3-3 qui donne faim. Quand tu vois cette compo et surtout cette organisation, tu as envie de voir du jeu et des buts. Mais l’animation n’aura pas été à la hauteur…

Toujours est-il que Puel a décidé de passer à une défense à 4. Une première depuis son intronisation. Mais cela deviendra habituel : il a toujours eu ce système préférentiel à Nice, Southampton et Leicester. Et il se passe de Loïc Perrin, en titularisant Kolo et Saliba dans l’axe. Cela fait plaisir de remettre en cause l’apport du capitaine d’une part, et cela présageait d’une défense haute et donc d’un jeu d’attaque… On note le retour de Gabriel Silva sur la gauche, ce qui fait plaisir : c’est une option de plus pour le Glaude, mais c’est aussi le retour d’un joueur qui a un bon mental.

Au milieu, retour d’Aholou, qui après son bon match contre Dijon nous avait manqué. Et Puel renouvelle sa confiance à M’Vila et Youssouf. Le premier s’est réveillé depuis l’arrivée du coach, le second s’émancipe et montre des promesses.

Enfin en attaque, Puel récompense Nordin pour son entrée à Bordeaux, il aligne Hamouma pour l’expérience et Beric pour avoir de la  présence et un joueur de tête dans la surface. Quand on vous dit qu’on va dominer ce match !

.

Le mâche

Dès les premières minutes, on voit que les joueurs bougent bien. Les appels sont incisifs. Youssouf prend la gonfle dans le rond central, il se retourne et sert Hamouma d’un long ballon vers l’aile gauche. Hamouma effectue un superbe contrôle du pied droit avant de décalé Gabriel Silva qui a repiqué vers l’axe, qui contrôle et tire dans la foulée… 1-0 pour Sainté ! (7e) Silva exulte, sa joie fait vraiment plaisir à voir après ces mois de galères pour lui.

Malheureusement, ce but anesthésie les Verts qui vont être moins dynamique. Ils vont même se relâcher sur une action anodine. La défense est mal alignée avec Saliba qui n’est pas redescendu. Debuchy laisse l’ailier adverse prendre l’espace dans son dos. Grosse erreur. Le mec va attirer Kolo avant de centrer à ras de terre au point de pénalty. Sitalo est seul malgré le retour de Silva. L’attaquant rate le ballon… qui va taper dans le tibia de Silva qui marque contre son camp… (1-1, 14e). Le brésilien tombe à genoux et se prend la tête entre les mains… Il est immédiatement consolé par la Ruff’.

Sainté va ensuite vaguement dominer… Territorialement du moins. Parce que les Verts ne sont pas brillants. Miracle, les visiteurs ne sont guère mieux. Le match se fait dégueulasse techniquement, mais aussi dans l’imagination. C’est brouillon.

A la 35e minute, les Ukrainiens s’infiltrent dans notre surface. Kovalets sollicite le une-deux avec son attaquant de pointe. Sur un contrôle, Sitalo se débarrasse de Kolo et centre en retrait pour Kovalets qui frappe. La balle passe au-dessus de M’Vila qui s’est jeté, mais la Ruff était bien placé ! …ou le relayeur ukrainien s’est foiré et a tiré plein centre aussi… bon…

Niveau occas’, les Verts en ont, malgré leur qualité de jeu. Hamouma est contré deux fois, d’abord sur une action individuelle (40e) puis sur un service habile de Beric (53e).

70e minute, sur un centre lointain de La Bûche, Abi s’élève plus haut que tout le monde, mais sa course d’élan n’est pas idéale et sa tête n’est pas assez puissante pour gêner Pankiv, qui se détend bien.

Il faut ensuite attendre la toute fin de match pour que les Verts se montrent dangereux. On croit au Puel time, donc ça pousse. Entré en jeu un peu plus tôt, Bouanga centre rentrant depuis de l’aile gauche. Hamouma arrive lancé sur la ligne des 5.5m mais sa tête puissante passe au-dessus ! (89e)

Ca continue de pousser dans les arrêts de jeu, dans les tribunes comme sur le terrain. Saliba, ce bel homme, est monté sur l’aile droite. Il se défait de son adversaire et centre impeccablement à l’entrée de la surface pour Boudebouz, qui reprend de volée du plat du pied… ! Mais Pankiv détourne le ballon, qui part sur l’aile (90+4e). C’aurait été un superbe but et ce fut l’ultime occas’ dans un match où les Verts ont manqué de beaucoup d’ingrédients, laissant passer leur chance.

Rien n’est encore joué dans ce groupe, mais les Verts ont obligation de l’emporter en Ukraine et de se rebiffer contre les co-leaders belges et allemands.

Les images du mâche

Point stats

13 tirs pour l’ASSE contre 4 pour Olexandriya

66.8% de possession pour les Verts

85% de passes réussies pour Sainté, contre 69% pour les ukrainiens

792 ballons touchés pour les Verts contre 488 pour Olexandriya

Joueurs avec le plus de ballons touchés : M’Vila 107, Debuchy 91, Youssouf 89

.

Les notes

Ruffier 3/5 : peu sollicité, il a toujours été bien placé. Il est à terre lors du csc de Silva, vu qu’il a anticipé la reprise de Sitalo. Il réconforte immédiatement le brésilien.

Debuchy 3/5 : il est fautif sur le but ukrainien lorsqu’il laisse l’ailier partir. Mais son activité a été impressionnante pendant le match. Il a beaucoup tenté et soutenu son milieu de terrain.

Saliba 3/5 : il a été actif, a couvert une grande zone et n’a pas hésité à monter. J’allais lui mettre 4 mais sur le but ukrainien, il aurait dû redescendre plus vite.

Kolodziejzalk 3/5 : en deçà de La Bûche et Saliba, il n’a pas fait un mauvais match pour autant.

Silva 3/5 : il marque un beau but et il est malchanceux sur son csc. Il a fait un match sérieux. S’il n’a pas été très actif, il faut noter son retour de blessure et le fait que le jeu stéphanois a beaucoup penché à droite.

M’Vila 2/5 : il a touché énormément de ballons mais il n’a insufflé ni énergie ni caractère. Dans l’ensemble, c’est une copie sans grosse tâche mais on attend plus de lui.

Aholou 1/5 : il a récupéré pas mal de ballon, très bien. Pour le reste… C’était indigeste. Il a raté tellement de transmission, et ce sans tenter de choses très intéressantes. Retour raté pour sa part. Puel ne s’y trompe pas : Aholou est remplacé par Boudebouz (46e, 3/5) qui a eu le mérite de mettre le pied dans le ballon dans la moitié de terrain adverse.

Youssouf 3/5 : il a récupéré quelques ballons, il a surtout tenté de jouer le catalyseur du milieu. Il a essayé de donner de bons ballons, notamment à Hamouma et Nordin sur leurs nombreux appels. Il n’a pas toujours été couronné de succès, loin de là, mais il ne s’est jamais découragé.

Hamouma 4/5 : le plus dangereux stéphanois mais il a manqué de maîtrise parfois, ou de réussite. Il contrôle superbement sur le but avant de décaler Silva avec intelligence, dans le tempo. Il a alterné les moments dynamiques et ceux où il disparaissait un peu. Sa tête à la 89e aurait dû être cadré, c’est rageant.

Beric 2/5 : il a tenté mais il manquait d’énergie et de soutien. Curieusement, sur un match où on aurait dû le voir dans la surface, on ne l’a pas assez vu. Il a souvent dû dézoner sur la droite du terrain pour aider l’équipe a remonter le terrain. Remplacé par Bouanga (73e non noté), qui a travaillé sur le côté gauche. Son centre pour Hamouma à la 89e aurait pu faire but.

Nordin 3/5 : il a été très actif et a beaucoup couru. Il a bouffé la craie aussi : le jeu penchant à droite, il a tenté de combiner avec Debuchy et d’écarter le jeu au maximum. Puel le sacrifie un peu pour faire rentrer Abi (rentré à la 63e, non noté) et avoir plus de présence et de vitesse dans l’axe. Il aurait pu marquer de la tête, mais Pavkin se détend bien (70e).

En face : Sitalo a été un bon pivot, Grechysshkin un excellent récupérateur – il est peut-être l’homme du match. En défense, Bukhal nous a posé pas mal de soucis. Et bien sûr, Pavkin a sauvé son équipe par deux fois. Au retour, ce seront les mêmes qu’il faudra battre, chez eux, en Ukraine.

.

Gruger Rocher

.

HorsJeu recrute donc si le cœur t’en dit, lance toi en cliquant sur le bouton plus bas! Et si tu veux juste nous aider un peu à produire des contenus de qualité, alors tu peux faire un don, en cliquant juste à côté.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk et sur Touitoui, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Gruger Rocher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.