Bordeaux – Valenciennes (2-0), la Scapulaire Académie livre ses notes

Claude essaye de se réconcilier avec les Valenciennois

Mais quel week-end sympathique ! Si on excepte les rugbymen français qui passent pour des guignols face à l’Italie ce week-end est presque parfait : Bordeaux gagne, Lyon perd, Marseille est ridicule et Valbuena permet à Pierre Ménès de faire une vanne drôle. Revenons un peu sur le match des Bordelais, à commencer par leur adversaire qui était Valenciennes.

Au match aller ma description de la ville avait provoqué un début de fatwa chez des Valenciennois offusqués qu’on dise autant de mal de leur ville. Du coup je me suis dit qu’il fallait être plus sympa avec eux, déjà qu’il fait moche là-bas faudrait pas en rajouter en se foutant de leur gueule. Et j’ai cherché, cherché, Valenciennes, pour être aimable… Et mis à part dire que Toyota c’est bien j’ai rien trouvé de sympa. Sauf que, Valenciennes a vu naître en son sein deux acteurs que j’apprécie : Pierre Richard (La chèvre, Le grand blond avec une chaussure noire) et Jean Lefevre parce que Les Tontons Flingueurs et Ne nous fâchons pas. Alors oui, ça ne rattrape pas les outrages que la région fait subir à la France (Du genre « Les Ch’tis à Mykonos » et autres saloperies du genre) mais ça permet à la ville de remonter dans mon estime, genre juste devant Maubeuge ou Roubaix. Enfin bref, passons à des choses intéressantes, à savoir les Girondins de Bordeaux.

Commençons par un rappel : Jussie est parti faire découvrir l’existence des fantômes à Dubaï, Chalmé est parti trouver du temps de jeu en Corse et Gouffran est parti rejoindre Newcastle pour voir si les anglaises sont si moches que ça (dans le Nord de l’Angleterre, élevées au fish&chips, il risque de pas être déçu). En échange, Diego Rolan, qui n’est pas une contrefaçon de Diego Forlan, est arrivé, enfin pas encore vu qu’il a une compétition en Amérique du Sud et que c’est compliqué, enfin bref il est pas là. Par contre Julien Faubert est bien là, lui qui revient au club pour 6 mois histoire qu’on le retape un peu et qu’éventuellement on relance sa carrière. Il paraît que Triaud l’a fait signer uniquement pour dire au PSG : « Nous aussi on peut faire signer des anciens du Real ».

Du coup pour la réception de Valenciennes, Gillot convoque Faubert mais pas N’Guémo qui est blessé, ni Chevalier, Poundjé et Traoré qui vont renforcer la CFA qui joue son maintien. A ça on ajoute Diabaté qui mine de rien arrive en demi-finale de la CAN avec le Mali. Au dernier moment il doit aussi se passer de Sertic qui est blessé ce qui mine de rien rend triste 45% des spectatrices féminines qui se consolent avec Obraniak voire Henrique pour les plus audacieuses.

Pour la compo, Francis aime ses classiques :

  • Cédric Carrasso, le rose lui va si mal.
  • Mariano à droite
  • Trémoulinas à gauche, lui qui doit verser une larme quand il voit la gueule des latéraux sélectionnés en Equipe de France
  • Henrique – Planus dans l’axe avec Marco qui fait son retour pour montrer qu’il n’a rien perdu de son sens du tacle
  • Sané à la récupération comme un grand, Plasil pour remonter les ballons, Obraniak pour les faire briller.
  • Saivet à droite pour casser du rein
  • Maurice-Belay à gauche lui qui fait aussi son grand retour
  • Bellion en pointe parce qu’on n’a pas le choix mais qui reste sur une prestation convaincante à Nice.

En gros on a ça :

tactique_bordeaux_valenciennes

Passons vite au match.

La première période qui te prouve que Dieu existe, les miracles aussi :

8ème : Coup-franc côté gauche pour Plasil qui tente sa chance directement. Penneteau, bien qu’adepte de la cagade, ne se troue pas et boxe la balle.

12ème : Carlos Sanchez tente sa chance de loin et casse une fenêtre de l’hôpital Pellegrin.

15ème : Bellion se défait de son défenseur côté gauche et centre en retrait pour Obraniak qui frappe. Le ballon file dans la tronche d’Isimat-Marin qui s’est sacrifié pour l’équipe. A vitesse réelle on dirait que c’est le bras qui contre mais au ralenti on voit que Kalt a pris la bonne décision en ne sifflant pas péno.

19ème : Petite balle par-dessus la défense qui a regardé Plasil partir dans son dos sans broncher. Le Tchèque tente une frappe du gauche molle comme un suisse qui n’inquiète pas Penneteau qui se dit qu’il faudrait tout de même arrêter de le prendre pour un con.

25ème : Côté gauche, Dossevi adresse un centre parfait à Sankharé qui se jette pour placer une tête piquée. Face à 99% des gardiens cette tête aurait fait but mais Cédric Carrasso n’est pas ce genre de gardien. D’une détente magistrale il repousse la tête de l’ex-Dijonnais qui ne s’en remettra jamais.

28ème : Maurice-Belay tente sa chance d’une frappe toute douce qui a le don d’énerver Penneteau qui hurle : « Je ne suis pas une chèvre, je ne suis pas un animal, je suis un gardien, je suis un gardien de Ligue 1 ! »

32ème : Corner en faveur des Bordelais. Obraniak dépose la balle sur la tête de Henrique (que personne n’ose prendre au marquage de peur d’être mangé) qui place une tête puissante qui oblige Penneteau à un arrêt réflexe. Manque de bol pour lui le ballon revient sur Bellion qui tacle du gauche et pousse la balle au fond des filets. Bordeaux mène 1-0, Bellion a marqué. Bellion a marqué. Bellion a marqué (oui je l’écris trois fois pour m’en persuader). Du coup ma réaction ne se fait pas attendre.

tumblr_m6x67iaocx1qmbxhno1_250

38ème : Les Valenciennois tiennent à montrer qu’ils savent jouer au football et sur un superbe mouvement, Nguette se retrouve seul face à Carrasso, il a la balle du 1-1 dans ses pieds. Impressionné par Dieu il tente un ballon piqué que le gardien bordelais arrête parfaitement.0

44ème : Dossevi tente sa chance de loin mais Carrasso est une nouvelle fois dessus et claque la balle en corner. Ce qui ne donnera rien pour les Valenciennois.

A la mi-temps Bordeaux mène grâce à un but de David Bellion (son premier en L1 depuis Décembre 2009) mais surtout grâce à un Carrasso décisif.

La deuxième mi-temps qui fait plaisir :

A la mi-temps Maurice-Belay sort, touché à une cuisse, remplacé par Poko.

46ème : Tentative de volée de Saivet totalement dévissée.

48ème : Lindsay Rose (qui a un nom digne d’une actrice de X) retombe sur Plasil après avoir loupé sa tête. Le Tchèque est solide et finit par se relever, c’est solide un tchèque.

49ème : Sankharé va finir par avoir des emmerdes : une de ses frappes vient de péter une fenêtre au commissariat central de Bordeaux.

51ème : Plasil prend un jaune pour avoir retenu Dossevi par la main en fredonnant du Yves Duteil.

53ème : Frappe de loin d’Obraniak qui est loin d’être cadrée.

62ème : Trémoulinas sauve la nation devant Nguette

66ème : Côté gauche, Saivet accélère et repique plein axe, profitant de l’appel de Trémoulinas qui perturbe la défense nordiste. Sa frappe enroulée est une merveille mais termine sa course à côté du but de Penneteau.

67ème : Bellion sort sous les applaudissements et est remplacé par Ben Khalfallah. C’est vachement émotionnant comme truc.

69ème : Carlos Sanchez est remplacé par Melikson, tout juste arrivé du Wisla Cracovie. C’est United Colors of Bennetton à VA.

70ème : Un but qu’il fait des guillis dans le slip : touche de Trémoulinas vers Plasil qui lui remet en une touche, le réunionnais remet en une touche vers Ben Khalfallah qui lui remet lui aussi en une touche, Tresh s’infiltre dans la défense valenciennoise, lève la tête et sert en retrait Obraniak qui ajuste parfaitement Penneteau. C’est beau, c’est propre et ça fait 2-0.

80ème : Dossevi, le Valenciennois le plus dangereux du match, est remplacé par Aboubakar.

81ème : Côté gauche, Ben Khalfallah met le feu avant de frapper et obliger Penneteau à la parade.

87ème : Ben Khalfallah accélère une nouvelle fois côté gauche et repique dans l’axe. Rudy Mater n’a d’autre solution que de le plaquer. Jaune pour le Nordiste et coup-franc pour les Bordelais. C’est Saivet qui s’en charge mais sa frappe puis sa volée sont contrées par le mur.

91ème : Gillot sort Plasil et fait rentrer Faubert qui fait son grand retour sur les terrains de L1.

92ème : Grosse frappe de Nguette depuis le côté gauche de la surface. Cédric Carrasso fait péter une nouvelle parade histoire de mettre tout le monde d’accord.

Fin du match : 2-0 pour des Bordelais propre voire même sexy. En attendant le déplacement à Ajaccio, place à l’analyse :

Les mecs qui séduisent :

Carrasso (5/5) : A la question : peut-on être bon avec un maillot moche, Cédric répond oui. Du grand Cédric.

Mariano (3/5) : Discret offensivement, la faute à un Nguette remuant. Néanmoins solide en défense.

Henrique (4/5) : « Faut r’connaître… c’est du brutal » aurait certainement dit Raoul Volfoni à propos de Carlos. C’est simple : Le Tallec ? Pas vu. Ah si, une fois, pour un hors-jeu.

Planus (4/5) : Bien moulé dans son short XXL (Marc est charpenté, pas gros), Marco a profité du travail d’Henrique pour faire péter une ligne de stat’ digne de son meilleur niveau : 16 ballons récupérés, seulement 8 perdus en lançant des parpaings, 0 faute commise. Je valide.

Trémoulinas (4/5) :  Dossevi l’a plus qu’emmerdé défensivement ce qui le prive du 5. Par contre offensivement… quel régal, Mater en fait encore des cauchemars. Une passe décisive pleine d’intelligence.

Sané (5/5) : Monstrueux.

Plasil (3/5) : Libéré par un Sané tentaculaire, Jaro a beaucoup tenté, sans toutefois être dangereux. Mais il y a du mieux. Remplacé par Faubert à la 91ème.

Obraniak (4/5) : Il n’est pas encore au top de sa forme mais son but permet aux supporters de passer une fin de match tranquille.

Saivet (3/5) : Enormément de déchet dans son jeu (presque 1 ballon sur 2 de perdu) mais des dribbles qui cassent les reins et des prises de risques dans les frappes qui font plaisir à voir.

Maurice-Belay (2/5) : Il manquait de jus et ça s’est vu. Emprunté, peu tranchant il doit en plus sortir à la mi-temps, touché à la cuisse. Remplacé par Poko à la 45ème.

Bellion (4/5) : Après « l’amour dure 3 ans », découvrez « l’abstinence dure 3 ans » une œuvre émouvante sur la vie de David Bellion. Remplacé par Ben Khalfallah à la 67ème.

Les entrants :

Poko (non noté) : Eclipsé par la prestation de Sané je n’ai rien trouvé à dire sur son entrée. Elle a du sûrement être bonne vu qu’on n’a pas pris de buts et qu’on a maîtrisé les Valenciennois.

Ben Khalfallah (non noté) : Une entrée satisfaisante (il est impliqué sur le 2ème but) et remuante (demandez à Mater). Propre.

Faubert (non noté) : Gillot a fait rentrer le sosie de Vin Diesel pour satisfaire les fans de tuning en tribunes. Re-bienvenue à lui.

Les remarques à la con :

  • Bellion a passé 41 matchs de L1 sans marquer. Une fois j’ai passé 20 minutes en L1 sans boire, les 20 minutes les plus longues de ma vie. Bravo à lui pour ne rien avoir lâché.
  • 78,6% de tirs arrêtés pour Cédric. Saloperie de mec surcoté.
  • Attention ce clip a été fait par des Valenciennois
  • Bordeaux a Carrasso, Valenciennes a son Superman. (Merci à Luissette pour ces deux trésors)
  • La réserve est allée l’emporter aux Herbiers 2-1 et remonte à la 13ème place en CFA.
  • Jussie a marqué avec Al-Wasl pour son 1er match. Pas con il cherche à faire lever l’option d’achat.
  • « Heureusement que je ne suis pas dépressif sans quoi je me serais mis une balle dans la tête lors des dernières conférences de presse » Francis Gillot, au top du hip hop.
  • Je serai de passage au Haillan dans la semaine, n’hésitez pas à venir.
  • Prochain match à Ajaccio qui vient de battre Lyon, il faudra être solide.

 

Claude Pèze

Vous aimez la Scapulaire Académie ? Vous voulez qu’elle continue ? Alors soutenez horsjeu.net en vous abonnant ici. Il y en a pour tous les goûts, de 2€ par mois jusqu’à 16€ par mois pour les riches. Et puis on vous promet de détourner le pognon, on est pas comme les autres qui disent qu’ils vont vraiment l’utiliser. 

Ils soutiennent l’activité du Claude : Marine et Blanc Ile-de-FranceGirondins33WebgirondinsChez les GirondinsGirondins AnalyseSupporters Virage Sud Centre HautLa Légende des GirondinsMade in Girondins,Girondins de Bordeaux.net et Marines et Blancs Franche-Comté et Handi Fan Club FCGB.

Pour les suivre, vous avez aussi leur page Facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net, de la Scapulaire Académie ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés mais surtout de l’Editeur, ce si bel Homme, si beau et si intelligent (et je ne parle pas de son potentiel attractif mesdames). Le Claude est aussi sur Twitter pour des leçons sur l’alcoolisme, la vie, un peu tout et même sur Google+ même si c’est plus désert que le cerveau à Ribéry.

13 thoughts on “Bordeaux – Valenciennes (2-0), la Scapulaire Académie livre ses notes

  1. « A vitesse réelle on dirait que c’est le bras qui contre mais au ralenti on voit que Kalt a pris la bonne décision en ne sifflant pas péno. » t’as fumé ou quoi? si la y a pas peno il y aura jamais peno. le gars se jette le bras en avant et contre le ballon du coude

  2. Ah de la grande Académie comme on aime. J’aime bien les p’tites références que seuls les Borelais peuvent totalement saisir (oui, faut connaitre la disposition du stade, de la ville, tout ça tout ça).

    Sané sur ce match, 85 ballons joués, 15 ballons gagnés pour seulement 5 perdus, 95% de passes réussies. Pas mal…

  3. Sans avoir vu de résumé bien consistant, il me semble que la défense est notée généreusement compte tenu du boulot qu’a eu Carrasso et d’un alignement de hors-jeu vidéogagesque aperçu sur une action…

    Dur de dire quelle est la fin de saison que nous réserve cette équipe. Telle une strip-teaseuse elle s’y entend pour nous maintenir tout dur mais aussi pour nous doucher quand on devient trop ambitieux… mais on en redemande !

  4. @ciani broyeur SFA: elle sont bonnes mais cela manque de Charles Perrens, il y a pourtant matière à…
    Aurais tu honte de notre superbe HP, Claude?

  5. NON mathias il a bien toucher du visage il avait d’ailleurs l’oeil tout gonfler a la mi-temps !!!

  6. Obraniak a été jussiesque quand même, il a joué plus haut que Bellion sans jamais défendre, et quelle charrette il se traîne! mais bon son but sauve son match

  7. Bon travail Claude.
    A voir sur le reste de la saison ce que ça va donner cette équipe. Après pour la première fois depuis longtemps j’ai entendu des commentaire plutôt dithyrambique sur les Girondin à « Luiz attaque », ça fais bien plaisir!

  8. « Le Tchèque est solide et finit par se relever, c’est solide un tchèque. »
    Tu croyais quoi, que Plasil est un tchèque en bois??
    Ouch! Laurent Ruquier sort de mon corps vite!! (ce n’est pas sale…)

  9. @Pafflelou
    C’est surtout à force de récupérer son courrier dans des boites aux lettres si élevées que Jaro a un tel phyique.

    Car oui, les tchèques postent haut.

    bien à vous.

  10. Ahhhhhhhg le physique de Jaro…! Quoi? Ok je me tais!
    Merci Claude pour cette académie encore excellente!

  11. Bon alors Claude, tu roupilles ? On attend tous avec impatience l’acad d’Ajaccio – Bordeaux : c’est pour quand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.