La Scapulaire Académie remet son titulaire pour un match entre remplaçants et note Bordeaux – Newcastle (2-0)

He’s back

I’m back.

Je trouve que ça claque comme intro (en fait j’avais rien d’autre comme idée). Après un intermède qui a vu l’Ours à Collier et Bruno Bistro se succéder pour me remplacer (avec talent soit dit en passant), je reprends en main la Scapulaire Académie, excité comme un Nordiste/Picard/Belge/Marseille (rayez les mentions/régions inutiles) à un casting de Confessions Intimes ou tout autre émission sur la TNT où on envoie une bande de décérébrés écorner l’image de la France un peu partout dans le monde. Bref, passons.

Pour cette reprise j’ai droit à un match sans enjeu qui voit nos Bordelais déjà qualifiés affronter Newcastle qui est aussi déjà qualifié. Du coup c’est détendu du slibard que je m’apprête à académiser et on va faire honneur à nos invités du jour en parlant un peu de leur bled, parce que Newcastle, c’est quoi, c’est où ?

Newcastle upon Tyne veut dire : « Nouveau Château sur le Thym » selon Nelson Monfort et se trouve dans le Tyneside (« Côté du Thym » toujours selon Nelson) donc pas loin de l’Ecosse, cette terre remplie d’écossais qui estiment que les anglais sont des tantes puisqu’ils ont pas été foutus de les envahir en bonne et due forme. Je ne peux en dire plus sur la ville de Newcastle si ce n’est qu’elle est jumelée avec Nancy. Déduisez-en ce que vous voulez.

Mis à part le club de foot que certains ont appris à situer depuis que Cabaye y est (merci Telefoot), y’a qui de connu dans ce bled ?

En vrac je vous donne Rowan Atkinson alias Mr Bean, Peter Higgs qui a un boson à son nom, Sting qui écrit des chansons où il surveille les gens et Cheryl Cole, une nana qui a gagné une sorte de Popstar anglais mais qui est surtout connue pour sa plastique, sa tendance à être prise en photo en sous-vêtements et accessoirement avoir été la femme d’Ashley Cole, le mec qui a envoyé des photos de son sexe à la moitié des femmes d’Angleterre. Mais intéressons-nous à Bordeaux.

Pour ce match, Gillot décide de faire tourner avec l’argument recevable que la priorité c’est le championnat. Du coup certains s’emportent contre lui, l’accusant de manquer de respect aux supporters venant voir le match. Si Bordeaux avait aligné son équipe type hier et perdu à Reims dimanche, ces mêmes personnes l’auraient sûrement accusé d’avoir voulu privilégier la Coupe d’Europe au Championnat…

On a donc une composition inédite pour ce match avec :

  • Kévin Olimpa dans les buts, la coupe de Barracuda sur le corps d’un étudiant en informatique.
  • Mathieu Chalmé à droite, le roux de secours
  • Maxime Poundjé à gauche, sorte de Trémoulinas qui boit moins
  • Planus – Marange dans l’axe, pour défoncer la pelouse à l’approche des 16 mètres.
  • Sertic en capitaine de soirée
  • Poko, le mec qui est là au club depuis un an et qu’on a toujours pas vu à l’œuvre, qui a enfin sa chance
  • Ben Khalfallah parce qu’il y a une place à prendre à droite
  • Saivet à gauche pour casser du rein
  • Diabaté qui veut avoir le niveau de Drogba et Eto’o
  • Bellion parce qu’il faut être onze et qu’il a déjà marqué en Europa.

En gros ça donne le onze suivant :

Par contre, pour un match de reprise, se taper W9 avec Balbir et Ferreri, c’est dur.

 

La première mi-temps qui fait plaisir :

1ère : Après une séquence de possession bordelaise de 60 secondes, Chalmé obtient un corner. Si t’as bien suivi, comme on est à la 1ère, Newcastle a toujours pas touché un crayon. Sur le corner, Saivet enchaîne du droit puis allume le gardien du gauche à bout portant. Ce dernier nous sort une belle parade et dévie la balle en corner. Ce match commence bien.

11ème : Ben Khalfallah, plein axe, envoie une mine directement sur Elliott qui repousse. Balbir trouve ça « exceptionnel », Madame le trouve exceptionnellement con. Elle a pas peur d’un procès à Metz.

14ème : Suite à une faute (inexistante) de Poko, Newcastle obtient un coup-franc à 30m plein axe. Le ballon est envoyé vers Marveaux qui rappelle à tout le monde que 1. Il joue toujours au foot et 2. Pourquoi Rennes l’a pas retenu en envoyant une frappe toute pourrave en 6m.

17ème : Saivet lance Bellion dans la surface qui frappe fort du gauche. Une nouvelle fois Elliott est décisif et repousse la balle. Diabaté tente de reprendre mais nous fait une Diabaté en loupant la balle et en se cassant la gueule. Pendant que je traite Diabaté de pitre, Madame a l’index tendu vers moi et me fait : « Elliott, maaaaaaiiiisooooonnn ».

28ème : Après une séquence collective d’un fort beau gabarit, Ben Khalfallah se prend pour un autre et envoie un centre parfait du gauche (oui Monsieur) vers Diabaté qui plutôt que de louper la balle ou rater sa tête décide de la coller dans le petit filet du gardien de Newcastle qui peut accuser sa défense de MarcPlanussisme sur le coup (je suis mal placé et je m’en branle). Bordeaux mène et cette action me met en joie.

42ème : Perch prend un jaune pour avoir chaussé Bellion. On sent la frustration du mec mené. Ou alors juste il est en retard parce que comme toute son équipe il est à la ramasse.

 

La deuxième mi-temps où tu te fais une frayeur ou deux mais qui finit bien, comme un symbole de navet américain (ou allemand) :

45ème : Vurnon Anita remplace Sammy Ameobi. En plus de la pelouse, des maillots, des commentateurs et des coupes de cheveux on a aussi des prénoms pourraves dans ce match.

52ème : Première occasion de Newcastle ! Il y a tellement longtemps qu’on les a pas vu en attaque que j’ai zappé les noms des joueurs offensifs. Toujours est-il que Bigirimana envoie un long centre vers Ameobi (l’autre) qui profite d’un placement hasardeux de Planus pour frapper du gauche vers un Olimpa qui avait hésiter à sortir mais qui se rattrape en repoussant la frappe en corner. Sur le corner, Bordeaux part en contre et se retrouve 6 secondes plus tard dans la surface anglaise mais le centre de Poko ne trouve personne.

53ème : Dernière occasion de Newcastle ! Perte de balle de Poko à 30 mètres du but, Abeid s’approche, voit Olimpa avancé et tente la frappe. Le goal bordelais a vu qu’elle passait à côté. Mon slip moins. Prends ça Dim.

55ème : Dans son camp, Sertic récupère un ballon (Balbir voit Poko, il le voit partout) et sert Saivet qui perfore dans l’axe avant de servir Diabaté qui dévisse sa frappe.

57ème : Sertic se fait plaisir et tente la demi-volée des 20m. Le ballon frôle le poteau d’Elliott qui était sur l’affaire.

67ème : Vilaine faute de Tavernier sur Saivet et jaune logique pour l’homonyme du réalisateur.

72ème : Poko envoie une ouverture de 35 mètres du gauche et parfaite vers Diabaté qui profite d’un alignement BrunoBastesque de la défense anglaise pour aller défier le gardien et scorer du gauche, oui du gauche ! 2-0 pour les Girondins, doublé du malien, deux raisons de célébrer ça d’un ti-punch (c’est le 8ème du match, Madame trouve que je célèbre beaucoup trop de choses).

77ème : Bon travail de Saivet côté gauche qui sert Ben Khalfallah qui frappe en glissant, Elliott se couche bien sur le ballon.

87ème : Diabaté sort sous l’ovation du public, c’est beau à voir. Sauf pour Anthony Modeste qui, chez lui, maudit le public bordelais. Entrée d’Hadi Sacko.

91ème : Dernière occasion du match, bordelaise, avec Bellion qui déborde côté droit et centre vers Ben Khalfallah qui voit sa frappe contrée par Coloccini (prononcé « Colokini » par Balbir qui a appris l’espagnol avec une méthode assimil allemande).

Fin du match et victoire 2-0 de Bordelais motivés face à des anglais qui auraient préféré rester chez eux et regarder « Top Gear » sur BBC3. Du coup Gillot est un génie et certains « supporters » retournent leur veste après l’avoir allumé à l’annonce du groupe. En attendant le match à Reims, place à l’analyse :

 

Les mecs qui en voulaient :

Olimpa (3/5) : « Quand je vois tes yeux, je suis amoureux, quand je vois tes sorties, je salis mes slips. » Voilà ce qu’aurait dit Dany Brillant en voyant le match de Kévin. Peu de boulot mais une parade essentielle à la 52ème. Evite ainsi que le juge Desmure lance une nouvelle investigation sur les emplois fictifs. Prends ça le RPR.

Chalmé (3/5) : Sur son premier débordement réussi j’ai versé une larme… de rhum dans un verre et j’ai fêté ça. Bien que donnant l’impression d’être cramé comme un allemand à Djerba au bout de 10 minutes de jeu il a été bon, profitant de l’apathie anglaise.

Poundjé (3/5) : Pendant que Balbir s’extasiait sur la prestation du jeune bordelais (avec notamment un : « il est inépuisable » au quart d’heure de jeu), Maxime multipliait les allers-retours sur son côté gauche avec une facilité déconcertante, mettant ainsi en danger Newcastle à chaque fois. Attention parfois au placement défensif, une belle pointe de vitesse ne rattrape pas tout.

Planus (Sénateur/5) : Marc Planus, tout un style résumé par des crampons de 16. Dans un match où le danger principal de Newcastle était à la buvette, il a pris le dessus sur tout ce qui passait à portée. Et s’est autorisé quelques tacles pouvant figurer dans un best-of de la Premier League. A enfin trouvé quelqu’un de plus gras que lui : la pelouse.

Marange (3/5) : A chaque échange de passes entre lui et Marc j’ai perdu 6 mois d’espérance de vie. Par contre dans ses interventions c’était propre tout comme dans ses relances où il s’est bien appliqué. Elève moyen mais travailleur. Prends ça l’intello qui en fout pas une.

Sertic (Like a boss/5) : Le mec tu lui colles le brassard autour du bras et hop il devient un général 5 étoiles avec une paire de burnes grosses comme la Sibérie. A dicté le tempo, a géré le jeu, a défendu, a frappé, a taclé, a encadré ses coéquipiers, il a tout fait. Prends ça Jaro Plasil.

Poko (4/5) : Au bout de 20 minutes de jeu, André avait montré plus sur le terrain que Traoré sur les deux dernières saisons. Une grosse activité malgré quelques absences et une passe décisive en bonus. Pour une première on a vu pire. Francis, si tu me lis, gardes-le dans le groupe.

Ben Khalfallah (4/5) : Sa passe décisive à Diabaté lui a permis de se lâcher et de livrer une prestation plus qu’encourageante sur son côté. Plaisant.

Saivet (3/5) : Des dribbles qui cassent les reins mais rarement suivis d’une bonne passe, ce qui est dommage car il transpire le talent. Par contre son entente avec Poundjé est remarquable, on sent qu’ils prennent plaisir à jouer ensembles. Prends ça l’UMP.

Bellion (2/5) : Une grosse occasion en début de match puis petit à petit il s’est éloigné du but pour se retrouver régulièrement en position de centreur. Il devait avoir envie d’être ailier mais sa mère préférait qu’il soit avant-centre.

Diabaté (5/5) : Quand tu fais des déclarations pareilles avant un match, t’as intérêt à assurer derrière. Malgré un deux ratés dont un énorme en début de match, il s’est fendu d’un doublé, avec un but de la tête tout en application et un but du gauche tout en maîtrise. Sympa, Gillot le fait sortir pour qu’il obtienne une ovation méritée. Maintenant il va falloir confirmer en championnat. Remplacé à la 87ème par Sacko entré pour la forme.

 

Les remarques à la con

  • Selon Balbir, Rohr a ramené Poko à Bordeaux qui il était coach de l’équipe. Sachant que Poko est né en 93 et que le dernier passage de Gernot comme coach de Bordeaux était en 96, que faut-il en déduire ?
  1. Rohr est le père de Poko ?
  2. Poko n’a pas vraiment 19ans ?
  • La mode de la coupe de cheveux de merde a atteint les Girondins de Bordeaux. Le plus touché ? Olimpa avec son pass Navigo sur le crâne.
  • Diabaté, Jussie, Bellion qui marquent dans cette première phase. L’Europa League, cette cour des miracles permanente.
  • Monsieur Balbir, qui est cet « Alane Pardiou » dont vous nous avez parlé pendant le match ? Et ce « Colokini » ? Envoyez vos réponses au Balto. Les demandes de procès aussi.
  • Un maillot bleu et rose, un maillot à la couleur incertaine (jaune ? vert ?) et un maillot rouge avec un espèce de damier jaune… l’Europa League c’est un kamoulox visuel.
  • Ferreri et Balbir qui répètent que Bordeaux a un gros effectif. C’est bon les gars, on a compris le message de M6, on aura personne au mercato.
  • Premier du groupe. Normal.

 

Bonus

Claude Pèze

Vous aimez la Scapulaire Académie ? Vous voulez qu’elle continue ? Alors soutenez horsjeu.net en vous abonnant ici. Il y en a pour tous les goûts, de 2€ par mois jusqu’à 16€ par mois pour les riches. Et puis on vous promet de détourner le pognon, on est pas comme les autres qui disent qu’ils vont vraiment l’utiliser.

 

Ils soutiennent l’activité du Claude : 

Marine et Blanc Ile-de-FranceGirondins33WebgirondinsChez les GirondinsGirondins AnalyseSupporters Virage Sud Centre HautLa Légende des GirondinsMade in Girondins,Girondins de Bordeaux.net et Marines et Blancs Franche-Comté et le petit nouveau Handi Fan Club FCGB.

Pour les suivre, vous avez aussi leur page Facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net, de la Scapulaire Académie ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés mais surtout de l’Editeur, ce si bel Homme, si beau et si intelligent (et je ne parle pas de son potentiel attractif mesdames). Le Claude est aussi sur Twitter pour des leçons sur l’alcoolisme, la vie, un peu tout et même sur Google+ même si c’est plus désert que le cerveau à Ribéry.

18 thoughts on “La Scapulaire Académie remet son titulaire pour un match entre remplaçants et note Bordeaux – Newcastle (2-0)

  1. Welcome back home ! Par contre c’est salaud de nous foutre la tronche de l’autre bobet en gros dans l’acad », j’ai failli vomir.

  2. le retour du mythe
    je pense que m6 prendra ta question pour son prochain match (1 rohr est le pere de poko…..)
    pour le reste oscar à diabète le grand pinceau qui voulait être roi

  3. Yeah! Enfin de retour!
    Bienvenu chez toi Claude!
    Je prends (peut être à tort) les notes de Planus+Sertic et le bonus comme un petit clin d’oeil aux intérimaires…(cool)
    J’espère que Francis Robin des bois Gillot te lit, car j’aimerais bien revoir POKO…juste pour être sûr.
    Au fait, je crois que Rohr a bien amené POKO au girondins, enfin presque: il était selectionneur nationale du…du…bon enfin vous voyez quoi ; et il a insisté pour que les girondins prennent son petit protégé. (si j’ai faux vous pouvez allumer…)

  4. C’est bien ça. Aurais-je eu une hallucination auditive en début de match ? Parce qu’il m’a semblé entendre un « Girondins de Nice » de fort belle facture de la part de Ferreri.

  5. Un bien beau match de nos joueurs maison (9 sur 11 formés au club) et nul doute que le beau Gillot va redonner une chance au petit Poko bien qu’il en est pris pour son grade après le match..

    Sinon détrompe toi au mercato nous aurons une recrue : Vada (sous réserve de réponse positive du tas)
    Et puis c’est quand même une spécialité Triaulesque d’annoncer les retour de prêt, blessure, garde à vue, etc comme des recrues

  6. Superbe retour du Claude ! Pour y avoir passé quelques temps, Newcastle est une magnifique ville de poivrots et de filles plus chaudes que belles. la meilleure année de ma vie.

  7. bienvenu chez toi claude

    mais dis moi, tu serais pas en plein décalage horaire ?

    une académie (et une belle) le lendemain du match !!
    je rêve éveillé :D

  8. -5 au challenge de la publication tardive
    +10 pour un retour en bon et due forme

    Et toujours aussi agréable à lire!

    pour être original vilcome barh comme dirait Balbir

  9.  » […] un général 5 étoiles avec une paire de burnes grosses comme la Sibérie. »

    Jean d’Ormessale aurait déjà sélectionné ce morceau de bravoure textuel pour sa prochaine anthologie poétiquanal. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.