La revanche du coup-de-boulé

Pour une fois, la suite est mieux.

Suite de l’épisode précédent, les Mexicains ont égalisé à deux partout sur corner, et le danger revient sur le but germanique. Et comme un symbole, c’est Gomez qui s’en va marquer le but décisif d’une magnifique reprise acrobatique. Le Mexique se qualifie donc pour la final, où ils affronteront des Uruguayens survoltés, vainqueurs d’un pâle Brésil 3/0.

9 thoughts on “La revanche du coup-de-boulé

  1. Dommage, il a le talent pour le Barça, mais il n’a pas su faire expulser son vis à vis sur le corner précédent. Il devra se contenter d’Arsenal le gamin.

  2. ça va c’est que la coupe du monde U17. Parce que vu le monde que y’a dans les tribunes on pourrait croire le contraire. Mais bon c’est génial pour les gamins.

  3. Le mec fracasse un mec, perd 18 litres de sang, et enchaine une reprise acrobatique décisive pour une finale de coupe de monde.
    Y’a pas à chier, le numéro 8 Gomez de la fajitas est mon héros.

  4. En 82, on avait un Battiston comateux et une équipe de France qui se fait rattrapée comme pas possible. Les Mexicains eux ont une bande de guerriers…

  5. La réactivité de la défense allemande sur le deuxième corner est à gerber.

    Sinon c’est bieng cette coupe du monde, ça tripote du ballon en U17.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.