And the winner is… Régis. Mais après plusieurs rebondissements.

6 thoughts on “Régis contre Régis, en ligue des champions

  1. Tout de même, celui de Plzen est un cran au dessus. Son arrêt à 1:50 a dû souiller bien des slips Tchèques.

  2. Mention spéciale pour le défenseur de Pizen qui couvre les deux attaquants sans en marquer aucun sur le deuxième but du CSKA.

  3. Putain mais c’est quoi ce sommet de régissade, ça n’arrête pas, des vraies machines ces Régis…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.