« Je n’ai pas besoin de fleurs, ni d’un bisou de sa part. »

Le comité du 9 janvier

Le comité vous restera fidèle

 

LES DECLARATIONS DU JOUR

« Son chouchou, c’est Thauvin ! »
Imbula balance sur Bielsa et ses goûts bizarres.

« Alors qu’ils touchent des salaires de misère, les Ukrainiens sont serviables, souriants et pas casse-pieds. »
Younes Belhanda vit des moments de grâce à Kiev grâce aux pauvres… Qui l’eut crû ?

« Certains me jugent sur le peu qu’ils entendent ou voient de moi. Je les invite à venir discuter un jour avec moi pour aller au-delà de cette image. »
C’est un piège, non, Gianelli ?

« Quand je vois ce que vous êtes capable de faire pendant 3 jours sur l’arrivée de Sissoko au PSG, je me dis que vous êtes capable de beaucoup de choses. »
Sans doute la sortie la plus juste de Laurent Blanc depuis un bout de temps.

« C’est bien d’être à Barcelone, mais la situation est difficile. Je mentirais si je disais que je n’y prêtais pas attention, ce n’est pas facile d’être spectateur. »
Si Marc-André Ter Stegen veut nous émouvoir avec son emploi fictif, il perd son temps. Mais on veut bien échanger avec nos RSA s’il insiste.

«J’ai commis une erreur. J’espère que je n’en referai plus. Mais on n’est à l’abri de rien, même avec l’âge. Je me rappelle Nasri au dernier Euro quand il a insulté des journalistes, il n’avait pas vingt ans. »
Gianelli Imbula a juste du mal à contenir les gros mots, comme tout le monde.

« L’an dernier, on est descendu en deuxième division. J’avais pour souhait de monter en première division et ça n’a pas été le cas. On a raté la montée de 1 point. J’ai donc décidé de ne pas poursuivre l’aventure là-bas. Le challenge ne me « plaisait » plus. »
Jacques Faty démissionne !

« Il ne m’a pas appelé et ne m’a pas dit au revoir. Je n’ai pas besoin de fleurs, ni d’un bisou de sa part. Mais de respect, il aurait pu me dire au moins au revoir.»
On verra si Lukas Podolski aura plus de classe quand Arsène démissionnera.

 

 

LES GRANDES NOUVELLES DU JOUR

« Si, à aucun moment, ils n’ont fait ressentir à leur entourage leur frustration, les compagnes des deux joueurs ont bien compris qu’il s’agissait d’une période charnière dans la carrière des deux Parisiens. La fiancée de Lavezzi, par exemple, a annulé ses vacances prévues avec sa mère en Argentine pour rentrer à Paris et être au côté du finaliste de la dernière Coupe du monde. De son côté, celle de Cavani, qui habite à Montevideo, est également arrivée en France avec ses parents pour éviter au « Matador » de se sentir seul. »
C’est toujours un plaisir de lire Damien Closer Degorre.

« L’équipe type 2014 de l’UEFA : Neuer – Lahm, Ramos, Godin, Alaba – Robben, Kroos, Di Maria – Messi, Ibrahimovic, Ronaldo »
Un peu compliqué quand même le schéma tactique à adopter avec Robben au milieu, 2 ailiers et une fiat punto en défense centrale.

« A noter que les lecteurs de Maxifoot avaient préféré opter pour un 4-4-2 avec Hummels à la place de Godin, et Pogba dans l’entrejeu, Ibrahimovic ne faisant pas partie de votre sélection. »
A noter donc que les lecteurs de Maxifoot sont plus cohérents que l’UEFA.

 

 

LES QUESTIONS QUE PERSONNE NE SE POSE

… Sauf L’Equipe à Gianelli Imbula :
« Vous n’aviez envie de jouer la Coupe de France ? »
Parce qu’on peut évidemment imaginer qu’il vous réponde oui. Evidemment.

… Sauf Antoine Kombouaré à propos de Yoann Touzghar :
« Là, il n’a qu’une envie : partir. Il va donc trouver tous les problèmes de la terre. Je ne pose qu’une question : à la fin, quelles sont ses vraies intentions ? »
Ben, partir, Antoine. Voire même quitter le club. Ou obtenir son transfert.

…sauf Bernard Morlino
« Quand on parle de l’actuel président de l’UEFA qui rappelle l’épisode de la caisse noire des Verts ? »

 

 

LES ANALYSES DU JOUR

« Il n’était pas encore l’entraîneur de l’OM. Il n’avait même pas encore donné sa réponse au président Vincent Labrune. Et nous titrions « Déjà l’effet Bielsa »après la victoire des Marseillais de José Anigo à Montpellier (3-2). Depuis, le souffle n’est pas retombé, au contraire, il a tout emporté sur son passage. »
L’Equipe en avance sur son temps, joue les modestes.

« Évidemment, depuis que ces sanctions ont été prises, les spéculations sur l’avenir des deux joueurs vont bon train. Mais ni Cavani ni Lavezzi n’ont émis le souhait de quitter le PSG en janvier, et aucun des deux ne partira. »
Damien Degorre n’est pas responsable des agissements en terme de rumeurs mercatesques, de la part de son journal.

« Y reste encore un otage qui attends sa libération … Libérez Christian Eriksen #FreeMyDaneChristian »
90minutes.fr avait un correspondant surplace pour live-tweeter la prise d’otage du 77. Pas ‘dépéché’ non. Il habite juste à quelques mètres de l’entrepôt.

« Ces deux joueurs ont fait quelque chose d’inacceptable. (…) C’est normal que la décision de les sanctionner soit unanime. Dans ce genre de situation, ça me parait difficile d’avoir des avis différents. La direction a été très surprise et très déçue par leur attitude. Je m’en serais bien passé, tout le club s’en serait bien passé, mais si ça permet de retrouver de l’unité, ça peut être positif. »
Laurent Blanc parle du retard des 2 ex-Napolitains. Pas de le Charlie Hebdo.

« Humilié pour son entrée dans l’année 2015, Marseille devra garder la forme ou la retrouver, pour tenir le plus possible ses rivaux à distance. »
Merci pour cet avis tranché Denis Balbir.

« A Paris, on désigne Lens et St-Etienne comme étant les meilleurs publics de France. Nice vient d’illustrer que ces désignations ne sont que des images d’Epinal. Les journaleux bobos fantasment sur Lens et St Etienne car il s’agit de bassins miniers alors que Nice est jalousée par sa situation géographique et sa météo. Je ne connais pas un seul touriste au monde qui choisisse Lens ou St Etienne pour aller en vacances !»
Bernard Morlino a une bonne explication quant au taux de remplissage de l’Allianz Riviera. Attendez les prochaines vacances, et vous verrez !

 

 

LES COMPARAISONS FOIREUSES DU JOUR

« Sans être un lecteur de Charlie Hebdo, les noms qui se sont transformés en tombe ravivent les souvenirs d’une jeunesse révoltée, quand la révolte était en pavé, une pâquerette à la bouche et un bandana dans des cheveux longs. »
Il est super bizarre votre pavé, Denis Balbir.

« A Paris, ils sont pour Lens et St Etienne comme ils sont pour le Barça- associé aux Républicains- et non pas pour le Real Madrid- le club préféré de Franco. Tout cela n’est que caricature, cliché, quincaillerie journalistique.»
Si l’on en suit le raisonnement de Bernard Morlino, Nice est le 2e club préféré de Franco.

« Vous avez-vu ? Dans les yeux de Ben Arfa il y a tout le soleil méditerranéen. Plus fait pour jouer à Nice c’est difficile !
On a vu l’intensité de son âme. Son sourire est à la hauteur de sa rage de vaincre.»
Heureusement que ce n’est pas l’inverse, sinon on aurait compris qu’il avait les dents méchamment jaunes.

« On perçoit aussi dans ses yeux, la mélancolie des fauves solitaires.»
Bernard Morlino. Là, pour le coup, le comité n’a pas essayé de comprendre. Il s’y connaît trop peu en fauve solitaire mélancolique.

« A Nice, il y a la gare Thiers.
A Nice, il y a désormais le chef aiguilleur Ben Arfa.
Il va distribuer le jeu comme jadis Leif Ericksson éclairait celui du Gym des années 1970.»
Purée, le comité craint quand même que Bernard soit vite déçu.

 

 

LES PROSES DU JOUR

« Le football aujourd’hui a-t-il encore un sens? Il faut pourtant qu’il en est un. »
On va mettre ça sur le coup de l’émotion, Denis Balbir.

« Ben Arfa est un joueur charismatique car lorsqu’il est sur le terrain, on ne voit plus que lui, qu’il est ou pas le ballon. »
ça en revanche, c’est du Bernard Morlino. Donc, c’est de la poésie.

« La France est debout, mais en écrivant ces lignes, comme dans un avenir qui aura changé un 7 janvier, l’écœurement prévaut et le goût du vomi n’est pas prêt de quitter notre gorge. »
Attention toutefois à ne pas pousser, Denis

« Cabu et Wolinski auraient pu rester chez eux, mais non, ils travaillé encore et toujours.»
Bernard, encore et toujours. Morlino limit.

 

 

LES RECTIFICATIFS DU JOUR

« Les Niçois amoureux de l’OGCNice se sont déplacés en grand nombre pour voir Ben Arfa à la boutique du club, place Masséna. »
C’est pas pour vous fâcher, Bernard Morlino,mais on voit mal une recrue lensoise ou stéphanoise présentée à la boutique du club. Enfin, si c’est un nouveau caissier, là, peut-être, oui. Mais, un joueur, non.

« Nice est la ville française qui accueille sans cesse les étrangers depuis son annexion à la France en 1860: Anglais, Russes, Arméniens, Italiens, Nord-Africains, Tchéchènes… »
On va quand même dire que l’accueil n’est pas toujours le même, Bernard Morlino.

« Post dédié au Professeur Choron et à Cavanna »
Votre post d’hommage aux victimes du 7 janvier était superbe Bernard, mais vous auriez dû savoir que le professeur Choron était en froid avec tout ce beau monde.

 

 

LES AUTO-RECTIFICATIFS DU JOUR

« L’histoire devait être un conte de fées. Malheureusement pour Marc-André Ter Stegen, son aventure au FC Barcelone est loin d’être un roman à l’eau de rose. »
Footmercato.net, perdu avec tous ces livres plein de pages.

« Les victimes du janvier 2015 sont des martyrs de la République. Cabu et Wolinski étaient contre tous les pouvoirs. »
Mais contre le pouvoir de la République du coup ou pas, Bernard Morlino ?

 

 

LE COMMENTAIRE DU JOUR

Bravo à Lord Bendtner

 

 

PRIX D’ORIGINALITE

« Arsenal : Wenger fait le tri sur les pistes du mercato »
Footmercato.net Oui. Non. Oui. Oui. Non. Oui.

« PSG : Laurent Blanc tacle Lavezzi et Cavani »
Footmercato.net 15h24

« PSG : Laurent Blanc encense Yohan Cabaye »
Footmercato.net 15h54

« Bordeaux : une offre pour un attaquant suédois »
Ah ? Un joueur de profil nordique. Voilà qui devrait faire plaisir à Willy.

« Lens : Kombouaré répond à Touzghar »
« Lens : Lorient se renseigne pour Thouzgar »
Maxifoot.fr. Le comité attendant un troisième articule sur le sujet dans l’espoir de lire un Tougzarh ou un Rougthaz.

 

 

LES TITRES DU JOUR

« Cavani-Lavezzi, les punis ont des fourmis  »
L’Equipe C’est leur punition ?

« Newcastle : ça discute pour Garde ! »
Très bonne idée, maxifoot.fr. Il ne doit pas y avoir de problème dû à la barrière de la langue.

« Nice aime déjà Ben Arfa. Le cri du coeur des fans du Gym: « J’Hatem, moi aussi ! »
Bernard Morlino plut. Et plaie encore.

 

 

BONUS BONNE IDEE

On n’a pas d’amis, mais on ne désespère pas de pouvoir s’en faire.

 

 

BONUS HALTE AUX ANALGAMES

Réponds à ça, Marcelin Albert.

 

 

BONUS OUI A LA SODOMIE

Il y a un moment, il faut bien comprendre que ce n’est plus possible.

 

 

BONUS C’ETAIT MIEUX AVANT

On lui avait déjà dit au revoir de toute façon.

 

 

Le comité revient lundi, à une heure qu’il ne connaît pas lui même.

Si vous voulez faire comme Gaha, notre première abonnée membrée, rendez-vous ici, y a des avantages et pas d’obligation, on n’est pas des voleurs ni des violeurs.

Sinon, vous pouvez plussoyer (le comité ne sait pas si ça existe, il fait comme lequipe.fr) cet article pour le mettre en avant sur un moteur de recherche de référence.

Si vous voyez ou entendez quelque chose qui devrait figurer dans cette colonne, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante:lecomite@horsjeu.net

 

 

7 thoughts on “« Je n’ai pas besoin de fleurs, ni d’un bisou de sa part. »

  1. Le comité a raison, on se prépare à de belles semaines du côté de notre chroniqueur niçois préféré.

  2. Bernard devrait demander à Dassier le numéro d’Hatem.
    Par contre il se reveil tard pour le Van Nobel

  3. Morlino est quand même complètement à la rue. Il a l’air tellement persuadé de ce qu’il dit en plus… Et les tags sur son article de Ben Arfa « Grand hommme ». On saura lui ressortir au bon moment.

    Sinon, il est tout pourri son nouveau blog : le design de l’ancien était moche, mais beaucoup plus original.

    @Gwen : ils se sont trompés, c’est le Fiat Multipla qui est une salope.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.