PARIONS BOURRES – DESARMANT, IL GAGNE UN POGNON DE DINGUE MEME DANS L’URGENCE GRACE A UNE METHODE QUI VA VOUS SURPRENDRE…

Il parie bourré

Je comptais revenir début 2019, avec de jolies photos de mes voyages, mais vu la situation du pays, il y a urgence.

Oui Noël approche, vous avez besoin de thunes.

Et avec la révolution des Gilets Jaunes, qui sait si nous serons encore là demain ? Jusqu’où le chaos et la barbarie ? La Tour Eiffel sera-t-elle encore debout ? Quel monument de Paris sera illuminé en hommage à la Tour Eiffel en cas de destruction de celle-ci ? Et surtout, pourrons-nous encore parier bourré en 2019 ?

 

Alors on vit chaque pari bourré comme le dernier
Et vous feriez pareil si seulement vous saviez
Combien de fois la fin du monde nous a frôlé, oh oh
Alors on vit chaque pari bourré comme le dernier
Parce qu’on vient de loin.

 

Je chantonne, et raconte des conneries, mais sous ces airs légers, je porte une inquiétude grave, sauce Gicquel : « La France (qui a des sous) a peur ». Face à la colère de ces gens qui ne sont rien, n’aiment pas la réussite et veulent laisser en héritage à nos enfants de la dette et une planète polluée, que faire ?

Je préconise la prudence. Et la sagesse. Celle de parier bourré un maximum avant la fin d’année, pour se constituer un petit bas de laine et affronter cette situation coton plus sereinement. A l’heure où j’écris, déjà quatre rencontres de Ligue 1 sont reportées. Il y a les autres championnats oui, mais la Ligue 1 est notre doudou, avec un rendement par pari bourré très intéressant. C’est la valeur refuge pour amasser de la caillasse. Alors quand je vois les Gilets Jaunes en lancer, de la caillasse, sur les forces de l’ordre, c’est autant de pronos ligue 1 que je vois partir en fumée. Et ça fait mal.

Ca me tourmente à m’en filer des gaz. Et ça fait mal.

Heureusement au milieu de la tempête, la volupté. Ou plutôt le velouté. De poireaux. C’est parfait pour se refaire une petite santé et fluidifier le transit avant d’attaquer les paris.

#foodista #healthyfood #foodporn #bukkakealimentaire

Oui à peu de choses près, c’est l’intérieur de la panse d’un ruminant. Alors je disrupte mon velouté avec des petits bouts de pains pour plus de gourmand ! Trois heures passent, ça va mieux, le plein de vitamines d’un côté, le vide des intestins de l’autre, on peut attaquer la bibine !

La méthode, vous commencez à la connaître. Sortez n’importe quel alcool du placard, mettez-vous une bonne taule dans la gueule et… PARIEZ BOURRE !

 

La grille de la semaine, nous emmène au pays du poireau :

Le Pays de Galles ? Non, il n’y a pas de match ce week-end.

Mais plutôt en Turquie et en Belgique, parmi les plus gros producteurs de poireaux au monde. Mais pas que, parce que j’aimerais vous y voir vous, bourré, à chercher des équipes qui ont un rapport avec le poireau.

West Ham – Crystal Poireau, ça vous fait rire ? Et Newcastle – Wolverpoireau peut-être ? Hoffenheim – Borussia Monchenpoireau ? C’est plus que tiré par les fanes.

39 000 € !!! Alors, qui va acheter une petite voiture électrique pour les enfants et une grosse voiture électrique pour Madame (ou Monsieur) à Noël ?

Vous pouvez même en donner les 7 et 8 décembre au Téléthon, et suivre les conseils paris bourrés distillés sur Radiohorsjeu.

https://soutenir.afm-telethon.fr/horsjeu-net

Max Vinasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.