PARIONS BOURRES – MOTIVANT, IL LEVE LE COUDE POUR NE PAS BAISSER LES BRAS GRACE UNE METHODE GENIALE…

Il parie bourré

Mille balles,


J’avais posé mille balles sur un 2-2 lors d’Ajax-Tottenham. Autant vous dire que je commençais à feuilleter « Yacht Magazine » à la 95e… Et patatra. Ma montagne de biff’ s’est écroulée. Du caca entre les doigts au lieu de l’or promis. La désillusion.

Je partageais la détresse des supporters, qui, vu leur gueule, avaient probablement parié gros.


Mais c’est le jeu, les risques du métier. L’ivresse du pari bourré, des joies et des peines, comme celle de voir Lucas Moura défoncer ton pari de feu. Ce sont après tout ces émotions fortes qui nous font tant aimer le foot.


Lorsque vous rencontrez une telle déconvenue, la meilleure solution est de boire, et de parier à nouveau, plus fort, plus loin, plus bourré.

Vous craignez une fuite en avant ? Si vous avez 80 ans, la question peut se poser. Si non, arrêtez d’être faible et de vous considérer comme une victime.

En avant la bibine, et jouez plusieurs grilles à dix euros, comme celle que je vous propose, pour vous, en exclusivité !

148 000 euros !

Et tout sera pardonné.

Max Vinasse

3 commentaires

  1. Allez je mets 1 euro ! Balec’, je m’emballe les couilles dans la sauce comme disent les jeunes.

  2. Blackburn qui a marqué hier pour le clásico paceño quoi que c’était la côte?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.