La PL Academy vous présente la quatorzième journée

qu’ils retournent en Championship

La PL Academy n’en a pas marre, elle se prépare même à se retrouver autour d’un verre, verre qu’elle se jettera derrière la cravate plutôt qu’à la figure.


Manchester United 1 – 0 West Ham

Les Raides et Vils ont galéré face à des Moyes’ boys accrocheurs et ont fini par l’emporter aux forceps, en partie grâce à un David De Gea inspiré. Sa défense ne s’y est pas trompée et l’a acclamé d’un commun accord avec le stade comme il se doit au coup de sifflet final, sa seconde période ayant été ponctuée par une série d’arrêts fantastiques.

Le seul but de la rencontre est l’œuvre de Marcus Rashford, d’une tête rageuse. C’est son centième pour Manchester United, ce qui tend à rappeler que le jeune homme n’est pas là que pour la charité.

United reste au contact du top 4 tandis que West Ham végète à la 13e place.


Liverpool 1 – 2 Leeds


Leicester 0 – 1 Manchester City

Dans l’anonymat le plus complet sauf si vous êtes un pisse-froid, Manchester City continue son chemin en PL en s’apprêtant à poignarder Arsenal dans le dos à la première occasion pour récupérer sa première place. La victime du jour est Leicester, à peine capable d’opposer une résistance de façade histoire de montrer que non, ils ne sont pas encore en Championship.

Bon, ça ne veut pas rentrer, Haaland n’est pas là pour planter un triplé alors on s’en remet à De Bruyne qui place un coup-franc parfait en lucarne. Mission accomplie pour Pep qui peut désormais retourner cultiver des organes d’enfants kurdes en toute tranquillité. Les Foxes sont 18e.


Newcastle 4 – 0 Aston Villa

On n’arrête plus Newcastle : ça fait bien longtemps qu’ils ne perdent plus de matchs. Pire, ils en gagnent beaucoup. Du coup, de trois points en trois points, ils sont quatrièmes et éclatent les mal classés comme un gros du Big Four le faisait dans l’ancien temps. Dominateurs de bout en bout, les Magpies ont ouvert le score dans le temps additionnel de la première période sur péno par Callum Wilson. Le même a doublé la mise sur corner avant l’heure de jeu. Trois minutes plus tard, Joelinton a marqué en contre, profitant d’une défense très Villains. Et le but du match sans conteste a été inscrit par Miguel Almiron.


Bournemouth 2 – 3 Spurs

Match fou entre les Cherries et les Spurs avec un scénario qui remue à nouveau cette question : pourquoi avoir viré Mourinho pour recruter quelqu’un qui joue pareil que lui ? Bref, Bournemouth marque tôt dans le match et double son avantage en début de seconde période (doublé de Kieffer Moore) avant que Conte fonde un plomb et se mette à agonir ses joueurs à un volume encore plus assourdissant que d’habitude.

Ryan Sessegnon, qui a les oreilles sensibles, prend ses responsabilités pour réduire la marque avant que Ben Davies arrache l’égalisation suite à une belle toile de Travers (interdit de rire). Le jeune gardien irlandais se rattrape quelques instants plus tard en sortant magnifiquement une frappe de Son mais cela ne suffit pas : le dernier corner des Spurs est cafouillé et personne ne parvient à contrer la frappe de Bentancur.

Victoire à l’arrachée qui maintient Tottenham dans le trio de tête de justesse tandis que les Cherries enchaînent une troisième défaite. Attention…


Brighton 4 – 1 Chelsea

On finissait par se demander si Brighton allait enfin avoir de la réussite contre un gros et ce que ça pourrait donner. On en a enfin eu un aperçu, et ce fut beau. Leandro Trossard ouvre le score au bout de cinq minutes, après avoir mis Kepa sur les fesses. Dix minutes plus tard, Ruben Loftus-Cheek double la mise en déviant dans ses propres filets un corner de Solly March. Juste avant la pause, Chelsea continue de se présenter comme un hôte civilisé en offrant un nouveau but aux Seagulls, par Trevoh Chalobah, en tentant de dévier un centre de Pervis Estupinian.

Au retour des vestiaires, Chelsea réduit l’écart par Kai Havertz, qui catapulte de la tête un centre de Conor Gallagher. Mais dans les arrêts de jeu, Pascal Gross met de fin aux débats en trompant Édouard Mendy. Une jolie claque pour dire à Graham Potter qu’il aurait mieux fait de rester.


Crystal Palace 1 – 0 Southampton

Un duel de mal classés qui a profité aux Eagles, lesquels prennent un petit bol d’air au classement. Bien remis de leur défaite de la semaine passée face aux Toffees, les coéquipiers de Wilfried Zaha ont logiquement battu des Saints pourtant un peu moins mauvais ces derniers temps. Les coupables ? Un très bon Eberechi Eze (comme) et un ancien Parisien inspiré en la personne d’Odsonne Edouard, le buteur du jour. A noter deux poteaux touchés par So’ton tout de même, et une action de classe de Jordan Ayew pour se rappeler au bon vieux temps.


Brentford 1 – 1 Wolves

Le club le plus portugais d’Angleterre a décroché ce qu’il est coutume d’appeler “un bon point” sur la pelouse du modeste Brentford. Après une première période sans intérêt, le palot Ben Mee a inscrit sans doute (?) le but de cette journée (votre serviteur ne se cassant déjà pas les fesses à regarder le match qu’il académise, ne doutez pas qu’il se les casse encore moins pour voir les buts des autres matchs). C’est Ruben Neves qui a permis à Jorge Mendes de refourguer trente-huit nouveaux joueurs aux Wolves grâce à son égalisation d’une frappe lointaine. A noter l’expulsion de Diego Costa pour un jeu de tête contre tête : on ne perd pas les bonnes vieilles habitudes.


Fulham 0 – 0 Everton

On veut bien admettre que Fulham joue étonnamment bien pour un promu mais on ne ratera pas en revanche le manque d’ambition criant de Lampard, qui n’est venu à Craven Cottage que pour défendre. Ceci étant, objectif atteint pour Frankie puisque ses Toffees n’ont pas encaissé de but en dépit de nombreuses occasions en faveur de leurs hôtes.

Les Cottagers s’accrochent au top 10 tandis qu’Everton souffle un peu après une vilaine série de défaites. Faudra quand même essayer de se mettre à jouer à un moment. Avec un tel groupe, ce serait pas honteux.


Arsenal 5 – 0 Nottingham Forest

Après une performance somme toute piteuse en Ligue Europa, les Gunners étaient attendus au tournant, face à des Reds auteurs de l’exploit de la semaine dernière contre les… Reds (que voulez-vous, les clubs de PL ne brillent pas par leur originalité).

Heureusement pour la confiance des Arteta Boys, ils ont réussi à balayer Forest comme le Shérif de Nottingham l’a été par Kevin Costner (ou nos oreilles par la chanson de Bryan Adams). Martinelli ouvre le score d’entrée après un centre parfait de Saka, mais une domination stérile tout du long du premier acte laisse craindre un nul à la Soton.

Sauf que la causerie d’Arteta a fait son effet et Arsenal déroule lors du deuxième acte. Reiss Nelson double la mise au bout de trois minutes, à la conclusion d’un contre mené tambour battant par Granit Xhaka et Gabriel Jesus. Dans la foulée, on retrouve Jesus pour un centre au cordeau et Nelson pour pousser la balle au fond. Deux LOURDES de Presumey Innocent et Martin Ødegaard pour finir et Arsenal reprend… mince, rappelez-moi le classement déjà ? J’en profite, c’est peut-être la dernière fois.


The table : enfin on y voit clair : Arsenal va s’écrouler en mars, City va encore gagner, Newcastle bénéficie déjà de l’effet pétrole Eddie Howe, Jorge Mendes est un escroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.