Manchester United – Liverpool (2-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Luke n’a jamais eu le foie. Ou la foi. Il ne sait plus trop.

Avant-Match :

Certains se plaignent d’enchaîner les matchs tous les trois jours. Alors que dire quand tu enchaînes deux soirées Ligue des Foies de Champion en deux soir ? T’as une réponse René Girard ? Et je te parle pas des Pink Floyd du Lycée que tu sèches au Martini. Non je te parle vraie valeur. Un déplacement face à Numéro 1, Numéro3 et Barnabé la Plume. Des vrais, pas forcément tatoués, mais des sacrés costauds.

L’inconvénient d’être immortel, c’est que ton corps ne remplit pas une fonction pourtant cruciale : sonner l’alarme et te faire comprendre que l’humain lambda serait déjà mort état à l’heure qu’il est. Et s’il y a bien un truc avec lequel l’Enfer se met à égalité avec le monde terrestre, c’est la gueule de bois. Alors se mettre « claudepèze » comme on dit dans les coins les plus reculés de l’Europe de l’Est, là où l’eau n’existe pas, t’exposes aux mêmes soucis que les autres le lendemain matin. Oui, tu l’auras compris, au moment d’écrire cette académie, je suis au plus mal. (Et tu comprendras aussi que si ce papier arrive si tard, c’est aussi parce qu’il m’a fallu du temps pour reprendre mes premières notes et me rappeler de ce foutu match.)

Pourtant, il faut rassembler les forces, car voilà à nos portes l’ennemi juré. Le seul club qui peut étaler son palmarès sans honte devant le notre : Liverpool. Et on connaît le contexte : Luis Suarez toujours, encore, tout le temps et la victoire à l’aller qui a déchainé les adeptes du « yapéno-yapapéno« … Il faut gagner pour l’honneur, le classement et pour ne pas avoir à subir les taquets de l’armée de la Reds Academy. Oui il faut gagner.

 

La Composition Infernale :

Sir Alex a le goût du risque et en l’absence de Wayne Rooney déballe le 4-2-3-1 (qui évoluera au fil du match en 4-4-2) tant craint chez les supporters parce qu’il n’est pas, en général, le plan de bataille qui nous réussit le plus. Quand Danny Welbeck de surcroît est titularisé dans l’axe, laissant étrangement le côté gauche à Shinji Kagawa, on tremble un peu plus. Et que dire de la défense centrale, Ferdinand-Vidic autrefois si insurmontable et aujourd’hui simplement sujette à des questionnements du genre : « Est-ce qu’on va pouvoir tenir avec eux, vraiment ? »

En tout cas la compo, ça donne ça :

compo

Le banc : Ben Amos / Smalling / Jones / Anderson / Giggs / Valencia / Hernandez

 

Le match live en différé avec deux de tension :

2′ : Fait intéressant souligné par un commentateur : 37 miles entre les deux villes, 37 titres à elles deux. Geoffroy Garétier en a explosé son caleçon.

10′ : Sale dégagement de Reina. Young récupère haut, Welbeck se retrouve avec le ballon à l’entrée de la surface. Au lieu de tenter sa chance, il hésite et remet finalement à van Persie en retrait qui se retrouve à frapper dans un mur liverpuldien. Attention Danny, ma patience aura vite des limites ce soir.

11′ : Coup franc de Gerrard envoyé dans la surface. United ressort la balle de la tête sans se faire peur. Tout peut désormais arriver.

13′ : Faute d’Evra sur Suarez. Je vomis. Mais Rafael est là pour dégager de la tête et proprement, ce nouveau coup-franc de Gerrard. Sans doute les restes de rhum qui me jouent des tours.

19′ : Le collectif en mouvement c’est beau. Kagawa, Welbeck, Cleverley s’agitent aux portes de la surface avant que le dernier ne décale Evra pour un centre qui trouve van Persie au point de penalty. Sans contrôle le Néerlandais colle la balle au fond. Oh Robin van Persie. 1-0. J’aurais bien dansé, si je n’avais pas perdu tout sens de l’équilibre.

27′ : Bien aidé par un appel de Cleverley, Young peut servir van Persie en profondeur, mais la balle à rebonds est mal frappée par le néerlandais qui envoie la gonfle au-dessus.

33′ : Allen donne en retrait à… Welbeck qui file au but, crochète un premier défenseur, mais voit sa frappe être déviée par un tacle de la dernière chance d’Agger. C’est proprement scandaleux d’enlever un but à Danny avec ce genre de sauvetages. Va falloir attendre deux trois mois pour revoir pareille chance.

35′ : Cleverley sert Welbeck entre deux défenseurs. Danny s’enfonce dans la surface, frappe et ne cadre pas. Mais alors pas du tout. Oulala non. J’ai eu peur de prendre la balle dans la tronche.

37′ : Première frappe de Suarez qui a joué l’otarie face à Ferdinand. Son ballon a dû atterrir à Anfield.

41′ : Centre de Young. Côté Liverpool on essaie de dégager de la tête, mais c’est Cleverley qui peut tenter sa chance d’une reprise excentrée, pour un ballon qui ne passe pas loin du poteau opposé.

45′ : Merveilleuse ouverture de Carrick pour Rafael, qui s’infiltre dans les 16 mètres adverse, trébuche mais parvient à centrer pour van Persie qui tente de rabattre la balle d’une talonnade. Pas de pot Reina, au prix d’une blessure parvient à détourner le ballon. Le portier souffre, à genoux, mais Liverpool joue le contre et perd le ballon. C’est le moment que choisit Webb pour siffler et interrompre le jeu pour laisser le gardien se faire soigner. Scandaleux. Webb est clairement un arbitre pro Liverpool. Ah ça m’énerve ça ces mecs qui flinguent des matchs par des décisions orientées! Mais que fait la ligue ?

Mi-temps : A défaut d’avoir pu faire le break, United a eu la main mise sur la première mi-temps et si l’on regrette le manque d’occasions dangereuses on salue tout de même une solidité défensive franchement inédite cette saison de la part de Red Devils. S’agirait de creuser l’écart rapidement histoire d’éviter toute mauvais surprise…

46′ : Valencia remplace Young qui ne s’est sans doute pas vraiment remis d’un choc avec Agger en première période.

47′ : Ah Danny, n’a pas réglé la mire pour la seconde période. Sa frappe à l’entrée des 16 mètres file loin à côté. Dommage, car encore une fois, il avait passé en revue la défense adverse en glissant de la droite vers la gauche.

49′ : Coup franc à 25 mètres pour van Persie suite à une faute d’Allen sur Kagawa. C’est largement au-dessus pour ne pas trop déprimer Danny.

52′ : Suarez, ayant attiré la plupart des défenseurs sur lui, il en profite pour servir Wisdom qui s’enfonçait dans la surface par la droite… Et se pète la gueule au moment de tirer…

54′ : Welbeck se fait descendre par Skrtel qui prend un jaune. Sur le coup-franc qui suit, van Persie enroule au second poteau pour la tête d’Evra qui envoie la balle en plein dans la tronche de Vidic qui marque. Mais c’est Patrice qui fête le but, comme un symbole. 2-0

57′ : On peine à se dégager côté United et Gerrard en profite pour contourner Ferdinand et frapper. De Gea se déploie et détourne… Dans les pieds de Sturridge lancé qui n’a plus qu’à mettre la balle au fond. On a déjà vu ce but contre Newcastle… Purée on peut pas être tranquille un peu ? 2-1

61′ : Encore un bon coup franc pour RvP mais cette fois-ci la balle a beau transpercer le mur, elle ne va guère plus loin.

62′ : Il y a des fumigènes qui se propagent sur le terrain. Le modèle anglais de Thiriez s’effondre.

64′ : Saloperie de Reina. Le portier de Liverpool détourne assez magnifiquement une frapp enroulée de Kagawa qui semblait plutôt bien partie.

68′ : Johnson tente la frappe vicieuse-a-ras-de-terre-de-loin-excentré: à côté.

69′ : Dîtes moi si je suis Rolland Courbis et si je me trompe, mais United commence à reculer un peu bêtement là…

70′ : Bien lancé par Suarez, Sturridge fait danser Ferdinand avant de frapper à côté.

72′ : Mauvaise passe en retrait d’Evra qui profite à Sturridge qui sert Borini dont la demie-volée file à côté. Et ben…

77′ : Kagawa est remplacé par Jones. C’est officiel on flippe un peu.

80′ : Smalling remplace Vidic. Bon là du coup on flippe beaucoup.

81′ : Fracasser le côté droit, mettre la défense adverse à l’envers et finir par se casser la gueule. Ça c’est vraiment Welbeck.

85′ : Suarez fait sa spéciale, « non je lâcherai pas le ballon j’aurai tous les contres putain je suis insupportable » et s’enfonce dans la surface. Rafael parvient à subtiliser le ballon mais son dégagement heurte Jones et offre à Sturridge une chance inespérée à l’entrée des 6 mètres, fort heureusement l’ex blues tire au-dessus. On ne passe pas loin du tout de la fessée divine là.

90′ : Un nouvelle fois Sturridge se retrouve en position de frappe excentrée et envoie la balle à côté.

90+1 : Centre de Valencia, madjer de van Persie, gants de Reina. Putain.

Fin du match : Bon. La dernière demie-heure aura été plus que moyenne, on n’est même pas passé loin de se faire punir, mais globalement on a vu un bon match de United. Une heure de sérénité, avant de baisser de rythme, c’est quand même assez inédit cette saison, encore plus contre un adversaire des plus coriaces. Enfin qui l’est toujours face à nous du moins. Ca fait toujours un derby de plus dans la poche et sept points d’avance conservés.

Les images du match sont ici.

 

Les Diables :

De Gea (3/5) : Le but c’est pas sa faute. Non, non, non et non. Il ne voit la frappe de Gerrard qu’au dernier moment et repousse franchement comme il peut. C’est surtout les cagades en série de la défense à ce moment précis qui sont responsables. A part ça il n’a totalement rien eu à foutre. Une honte.

Evra (5/5) : Haters gonna hate. Une passe ratée, c’est tout ce que je peux lui reprocher. Et avec le boulevard qu’il a eu devant lui, il a pu montrer tout son impact offensif. J’ai prédis que 2013 serait son année.

Vidic (4/5) : Impérial et puis s’en va. Les rumeurs les plus affreuses ont circulé concernant un genou à nouveau vrillé, mais il semblerait que ce soit de l’intox. J’ai dis semblerait…

Ferdinand (3/5) : Les deux trois petits trous d’air étaient pour lui. Rien de préjudiciable, ou presque à l’arrivée. En tout cas on l’a senti serein. Peut-être parce qu’il était à nouveau avec son grand copain derrière. Reste à voir si ce genre d’association va se reproduire plus de trois fois d’ici la fin de la saison…

Rafael (4/5) : Il ne suit pas Sturridge, ce qui nous coûte vraiment le but. Mais à côté de ça, ce mec c’est quand même la fête. Il a fait énormément de mal devant, parce qu’il déboule toujours au bon moment.

Cleverley & Cleverley association (4/5) : Contrôle passe. Contrôle passe… Tacle… Contrôle passe. Contrôle passe… interception… Contrôle passe. etc. etc. etc. Simplicité, efficacité, génialité.

Welbeck (3/5) : Homme du match pour la télé anglaise. Bon. Non. Mais quand même. S’il y a toujours cette brillante capacité à ne pas inscrire de but en bouffant la feuille, on notera quand même qu’il a posé beaucoup de problèmes aux mecs d’en face, ses grandes enjambées, son physique plutôt balèze et une certaine élasticité le rendant plutôt difficile à appréhender. En fait ce mec est tellement enthousiaste qu’il en devient inévitablement sympathique et l’on en vient à souhaiter qu’il ait le temps de progresser.

Kagawa (3/5) : Une première mi-temps parfaite, se posant en poison du côté droit de Liverpool, grattant même des ballons hauts, comme sur l’ouverture du score. Et puis comme un peu trop souvent, il a fini par s’effacer en seconde période, le manque de rythme et d’automatismes n’aidant sûrement pas.

Young (2 ou 3/5) : Bof. Glen Johnson l’a un peu trop tenu en respect pour qu’on puisse le féliciter. Heureusement qu’il avait Rafael en soutien.

van Persie (3/5) : Bizarre. Oui, il est directement impliqué sur les deux buts. Mais à côté de ça, c’est le désert. Reste qu’on s’en fout : OH ROBIN VAN PERSIE!

Les suppôts de Satan :

Valencia pour Young 46eme (2/5) : Très peu d’impact à l’arrivée. A se demander s’il n’a pas fini par jouer plus bas que Rafael. Enfin sur la fin du match, c’était plutôt utile.

Jones pour Kagawa, 78eme (non noté) : Au mauvais endroit, au mauvais moment, mais Stirridge par esprit de justice a saboté son occasion.

Smalling pour Vidic, 80eme (non noté) : RAS.

Prochain match pour les Red Devils, ce soir en rematch de FA Cuo face à West Ham. L’infernal Wayne Boulet sera aux manettes.

 

Bonus :

 

Nos régions ont du talent : Orléans. 

 

Inferanal Kisses,

Luke Seafer

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que tes académiciens préférés puissent être fournis régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook (mais pas Wayne) et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. 

Et tiens, il est aussi sur Twitter (mais toujours pas Wayne) et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou.

 

3 thoughts on “Manchester United – Liverpool (2-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

  1. Putain que ça fait de bien de gagner ce derby en jouant pas trop mal en plus de ça!

    D’accord avec tes notes, même si j’aurais mis 4 au petit Dany mais comme c’est mon protégé je ne peux être impartial avec lui (ah si seulement il apprenait à planter…).

    Et la volée de Cleverley…je l’avais vu dedans, j’étais déjà parti pour faire l’hélicoptère, plus la passe de Carrick 2mn après, plaisir.

    Maintenant, faut fesser les spurs dimanche histoire d’oublier l’affront de l’aller!

  2. Grosse grosse intensité en première mi-temps, du coup la seconde était clairement en dessous. Avec en effet quelques palpitations dans le slip, surtout avec l’entrée de Smalling. Mais en ce moment, quand je vois Rafael et la paire Cleverick sur la feuille de match, j’ai envie de faire des coeurs avec les doigts. Kagawa m’a bien plu sur ce match, mais à mon sens, il manque plus de condition physique (et de physique tout court, d’ailleurs) que d’automatismes avec ses partenaires.

    Et je veux voir Jones titulaire ce soir en cup, bordel !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.