Les Dé-Managers répondent au questionnaire Proustballe (1ère partie)

Quoi ! Encore de la promo ? Et oh, ça va, c’est pas si souvent qu’on met des gens en avant. Et puis vous êtes jamais content, on vous soumet le premier proustballe depuis au moins un an, alors arrêtez de faire les fines bouches, merci.

Bref. Auteurs donc, au cas où vous ne le sauriez pas encore, du livre « Comment regarder un match de foot » les Dé-Managers se serrent sur le canaproust pour nous répondre. Les Dé-Managers, ce sont des hommes, mais c’est un blog attenant aux Cahiers du Foot, fondé en 2013 (en tout cas les archives remontent jusque là), un blog « pour parler tactique, pas pour meubler » comme ils le disent si bien. 

1.Le principal trait de votre caractère dans votre travail ?
Gilles Juan: Laborieux
Christophe Kuchly : Intermittent
Raphaël Cosmidis : L’absence de fierté
Julien Momont : Un mec qui répond par une lapalissade et deux faux modestes qui se dénigrent. Ils sont beaux les auteurs. Moi je dirais intense. Facile.

2. La qualité que vous souhaitez voir chez un journaliste sportif et celle que vous
préférez chez une journaliste sportive ?
GJ: De la nuance / Cette question est sexiste (tout à fait ndlr) (la capacité à avoir des regards qui en disent
plus long que les questions)
CK : Être meilleur que moi
RC : Savoir écrire
JM : La précision, pour les deux. J’ai horreur des approximations et des erreurs. Faut connaître son sujet, merde !

3. Votre principal défaut dans l’exercice de votre métier ?
GJ: Je me disperse
CK : J’ai envie de mettre des références au saut à ski dans des articles de foot
RC : La paresse
JM : Je me plante à peu près dans toutes mes prédictions (oui, j’avais assuré que Tejeda avait un meilleur potentiel que N’Golo Kanté dans notre top 15 des espoirs de la Ligue 1 de l’an dernier)

4. Votre rêve de bonheur footballistique ?
GJ: Puisque c’est un rêve il me concerne directement : je fais souvent le rêve qu’un corner est mal relancé par la défense, le ballon arrive en cloche je mets une patate qui ne part pas en tribune, mais en lucarne, à la 92e. En prolong’ j’obtiens une faute dans la surface et me fais justice moi-même : je frappe fort dans le petit filet, à droite. Le doublé! Et puis, je me réveille.
CK : La République Tchèque gagne l’Euro 2004
RC : Liverpool redevient une équipe importante en Europe.
JM : Donc si je récapitule, l’un veut devenir un petit milieu de terrain roux, les deux autres rêvent de gloire pour des étrangers. Elle est belle, la France. Mon rêve a déjà été exaucé, j’ai vu jouer Mathieu Bodmer dans ses plus belles années.

5. Quel serait votre plus grand malheur de journaliste/blogueur sportif ?
CK : Être retweeté par Pierre Menès
GJ: Il te suit? De mon côté le plus grand malheur serait de me blesser salement et de ne plus pouvoir jouer du tout. Est?ce que ça ne me fera pas trop mal de seulement écrire et de ne plus jouer? Je crois que si.
CK : Non il m’a contrebloqué mais on sait jamais…
RC : Que la situation du journalisme sportif en France n’ait pas changé dans 20 ans.
JM : De devoir renoncer à ce métier par lassitude à l’issue de mon 789e sujet télé sur le PSG.

6. Quel serait votre plus grand malheur de supporter ?
CK : Pavel Nedved se blesse en demi-finale de l’Euro et prend un jaune en demie de
Ligue des champions
GJ: Il est arrivé en 2006. Je ne me remettrai jamais de cette défaite en finale.
RC : Que le Parc des Princes ne m’émerveille plus. Ah.
JM : Que Lille se fasse mener 3-0 à domicile en Ligue des champions contre un club
biélorusse, en une mi-temps. Eh merde.

7 Le pays où vous désireriez évoluer ?
CK : Les Bahamas. Choix sportif
GJ: Chine (j’espère secrètement avoir le niveau et pouvoir réaliser mon rêve)
RC : L’Italie.
JM : L’Espagne. Ou l’Argentine. Futbol passion.

8. Peut-on supporter plus d’un club ?
CK : Si on est fan de Jorge Mendes pourquoi pas
GJ: Plus d’un club c’est trop lourd.
RC : Il y en a toujours un qui prend le pas sur l’autre (deux étant le maximum acceptable), souvent le plus nul d’ailleurs.
JM : Més que un club, pourquoi pas. Mais dans le même championnat, je suis contre. On peut aimer d’autres clubs, mais pas les supporter. Ce serait contradictoire.

9. Le plongeur/simulateur que vous aimez quand même ?
CK : Jack Kachkar
GJ: Le FC Barcelone. Non, je trolle. Valbuena.
RC : Jean-Luc Lahaye
JM : Aaron Hunt, parce qu’il s’est dénoncé dans la foulée.

10. Vos journalistes sportifs favoris ?
CK : Zach Lowe, Sid Lowe, Markus Kaufmann, Guillaume Gautier, Raphaël Cosmidis, Jonathan Wilson
GJ: Si j’exclus les Dé-managers : Di Meco.
RC : Brian Phillips, Zach Lowe, Sid Lowe, Jonathan Wilson, Marti Perarnau, toute l’équipe d’Ecosdelbalon.com, Markus Kaufmann, Robin Delorme.
JM : Un peu les mêmes que mes copains hipsters. Jonathan Wilson, Sid Lowe, James Horncastle, Raphael Honigstein… La troupe du Guardian, quoi. Ah, et Tancredi Palmeri. Non, je déconne.

11. Vos poètes préférés ? Dans le foot bien sûr.
CK : Tomas Repka, Victor Hugo Montano, Khalid Boulahrouz
GJ: Paul Gascoigne
RC : Mamadou Sakho et Omar Da Fonseca.
JM : Stathis Tavlaridis, Jorge Valdano et Markus Kaufmann.

12. Vos héros de fiction footballistique favoris ?
CK : Sebluelion
GJ: Didier
RC : Sotiris Ninis et David Odonkor.
JM : Moi aussi je suis fan de Didier. Mais pour varier, je dirais Espinas, Miranda et Castolo.

13. Votre (joueur) artiste favori ?
CK : Jorge Valdivia
GJ: Chris Magic Waddle
RC : Guti. Ou Bodmer.
JM : Messi est trop inhumain. J’insiste avec le soyeux Mathieu Bodmer.

14. Vos héros footballistiques actuels ?
CK : Sergio Busquets et Juan Carlos Valeron
GJ: Je ne vois pas pourquoi je ne continuerais pas à citer Iniesta.
RC : Totti, Verratti, Pastore, Busquets, Modric, Mesloub.
JM : Vincent Enyeama, Djibril Sidibé et Amadou Soumaoro. On se console comme on peut.
CK : Il s’appelle Adama, Amadou c’est un autre joueur. Et le mec de Mariam.
JM : Je tentais juste un hommage discret à Riad Hammadou…

15. L’erreur d’arbitrage qui vous a fait sourire ?
GJ: Toutes celles qui ne nuisent pas à mon club ou à la France
CK : Adam Johnson horsjeu de trois ans
RC : L’arbitre qui oublie que lorsque le gardien est dépassé par le ballon et qu’il n’y a
plus qu’un défenseur, il y a hors-jeu. C’est arrivé récemment à Anfield. Benteke a tiré sur
le défenseur.
JM :L’Italie entubée par les Sud-Coréens.

16. Vos noms favoris de joueurs ?
CK : Judikael Magique Goualy, Marcus Mokaké, Stijn Stijnen
GJ: Dib, Rabesandratana, Cândido Filho Valdo, Julian Ross
RC : Jean-Jacques Pierre, Zargo Touré (pour le prénom), Kakha Kaladze, Costacurta, Libor Kozak et Igor Tudor.
JM : Pape Paye, Raheriharimanana et Rafetraniaina (à une ou deux syllabes près), Stéphane Robinet.

17. Ce que vous détestez par-dessus tout dans le foot ?
CK : Les équipes qui ne jouent jamais les corners à deux
GJ: Les fautes des brutasses qui blessent des mecs très longtemps
RC : Les gens payés pour en parler sans aimer le jeu en lui?même.
JM : La réalisation des matchs quand les gros plans et ralentis empêchent de voir le jeu.

18. Le cas de dopage qui vous fascine / intéresse le plus ?
CK : Zinédine Zidane. Et Gareth Bale
GJ: Tiens je me demande soudain si des choix de dopage ne pourraient pas être solidaires de mises en place tactiques. Genre, si on ne pourrait pas attribuer à tel ou tel entraîneur le dopage adéquat pour améliorer son système.
RC : Jeremy Lin.
JM : Ceux que l’on découvrira quand Puerto lâchera enfin le morceau.

19. La réforme que vous admirez le plus dans le foot ?
GJ: La passe en retrait que le gardien ne peut prendre à la main.
CK : L’autorisation de faire jouer Jaouad Zaïri au milieu de vrais joueurs de foot
RC : La Dream Football League
JM : La disparition du carton vert.

20. Où et comment aimeriez vous exercer votre métier pour la dernière fois ?
CK : Chez Juan Roman, à boire des coups en finissant d’écrire sa biographie
RC : La même chose avec Busquets. Est-ce que Busquets boit ?
GJ: Seul, loin. J’veux écrire malheureux pour ne rien regretter.
JM : Allez, une finale de Coupe du monde, quand même.

21. État présent de votre esprit professionnel ?
CK : Végétatif satisfait
GJ: Je suis très enthousiaste.
RC : Indécis.
JM : Attente anxieuse.

22. Votre statistique préférée ?
CK : Les matches gagnés sans tirs cadrés
GJ: Celle que le score final contredit.
RC : Elle n’existe pas encore : les passes en une touche de balle.
JM : Le nombre de centres “réussis”. Le plus souvent, il n’y en a qu’un sur vingt qui trouve preneur.

23. Faute qui vous inspire le plus d’indulgence ?
CK : Faute de pied (toujours un super moment quand les juges de lignes gueulent ça à Roland Garros)
GJ: Main pas très volontaire dans la surface sur un centre anodin. Il faut qu’elle soit sanctionnée au max d’un coup-franc indirect.
RC : La touche ratée.
JM : La faute tactique.

24. Votre devise et votre devise de club préférées ?
CK : Where the fuck is Wallace ? (D’Angelo Jardim), qui n’est malheureusement pas encore la devise de l’ASM
GJ: Deviens qui tu es / You’ll never walk alone
RC : “On se console des femmes vertueuses avec les autres”, d’un personnage de Flaubert dans “L’Éducation Sentimentale”, même si elle est totalement fausse, comme pas mal de choses que Flaubert disait sur les femmes / You’ll never walk alone, presque par défaut.
JM : Raphaël m’a donné mal à la tête avec tant de culture. Personne n’a cité “Pour parler tactique, pas pour meubler”, la devise des Dé?Managers. Y a des progrès à faire en personal brand(l)ing. Pour le club, “Qui s’y frotte s’y pique” de l’AS Nancy Lorraine. Comme inventé exprès pour Pablo Correa.

25.Si votre média était une équipe, quel poste occuperiez-vous ?
CK : Souleymane Camara, supersub à cinq buts par an depuis vingt ans
GJ: Le gaucher milieu droit
RC : False 6
JM : Porteur d’eau

26.Quelle est votre célébration de but préférée ?
GJ: Je hais les célébrations qui ne sont pas des réactions à peu près naturelles (je souffre beaucoup)
CK : Le hara kiri
RC : Celle de Luis Suarez, un soir à Liverpool il y a quelques années, quand il court sur cinquante mètres après avoir marqué un but, qu’il se retourne, et que personne ne l’a accompagné. Après une seconde décontenancé, il décide de s’en foutre. Impossible de me souvenir de l’adversaire.
JM : Celle d’Adebayor contre Arsenal.

27.Quel est votre stade préféré ?
CK : Stade 2
GJ: Si je me limite à ceux que j’ai fréquentés: le Vélodrome. Celui sur lequel j’ai préféré jouer est le stade du Fort Carré à Antibes.
RC : Le Stade Lénine de Malakoff, à l’époque où le terrain était un stabilisé et les coachs nous disaient “d’attendre le rebond” au lieu de jouer les duels aériens.
JM : Grimonprez-Jooris.

28.Votre occupation préférée en dehors du foot ?
CK : Boire beaucoup d’eau et espérer que ça ira mieux demain matin
GJ: La procrastination. Pas au sens “rien faire”, au sens “faire autre chose que ce que j’ai à faire”.
RC : Procrastiner ou lire, ce qui se confond souvent.
JM : Les jeux vidéo. Et la guitare, comme ce bon Guillaume Hoarau.

29. Votre CSC préféré ?
CK : Jakob Piil
RC : Tous ceux de Ronald Zubar.
GJ: Le mec qui a mis une praline dans sa lucarne après le penalty repoussé par son gardien
JM : Franck Queudrue avec Lens à Bastia. Ce qui me fait penser que je l’ai oublié dans mes noms de joueurs préférés.

30. Si vous n’étiez pas journaliste (d’ailleurs vous ne l’êtes pas tous) , dans quel corps
officieriez vous ?
CK : Le cor de chasse
GJ: Je suis prof et coordinateur pédagogique, ça me plaît beaucoup.
RC : Celui de Jessica Chastain, avec un peu de chance.
JM : Comment voulez-vous que je passe après une telle réponse ? (Aucune idée, en vrai, je voulais faire ça depuis la 3e).

TO BE A SUIVRE….

Luke Seafer

Fils de Satan, fils du metal, fils de la haine, fils de Cobra.

16 commentaires

  1. Je soutiens l’avis de Kimberly, ce n’est pas Julien Momont qui s’est planté, mais les recruteurs européens.

  2. Question #26: c’est contre Chelsea la célébration de Suarez.
    Voilà voilà.

  3. J’aimerais que dans la 2eme partie Monsieur Cosmidis nous narre sa première cuite avec horsjeu et son trajet de métro avec Claude Peze.
    Je précise que nous ne savions pas qu’il était mineur.

  4. Et Pablo qui en prend encore pour son grade. Ça va chier pour vos gueules.

  5. Je ne saisis pas le second degré.

    Ce sont les Italiens qui se sont fait entuber par les Sud-Coréens.

    Merci pour ce moment, c’est bieng. Mais moins que votre livre.

  6. 1.Le principal trait de votre caractère dans votre travail ?
    Raphaël Cosmidis : L’absence de fierté

    Meilleure vanne ever.

  7. Je connaissais pas Julien Momont, j’avais juste vu sa photo de « pseudo » beau gosse sur Tweeter au hasard de un ou deux RT mais de savoir que c’est un supporter lillois désenchanté m’à bien fait marrer ! Tavlaridis, Grimonprez Jooris, Riad Hammadou, les belles années de Bodmer …. que de petites pastilles de mélancolie douce !

    Bon par contre, je suis chômeur et sans un sous donc compté pas sur moi pour acheter votre livre hein !

  8. C’est bien plus intéressant que beaucoup de proustballes insipides (comme celui du gros). Vivement la seconde partie.

  9. Ils ont craqué sur la #28 et pompé la réponse du gros gras tout mou qui dit que de la merde de l’équipe (comme tous les mecs de l’équipe peut être)
    Alors pour la procrastination, balancer du FIFA ou du PES sur les consoles les mecs
    Et bravo pour le nom du stade d’Antibes

  10. J’ai une salle de bain Louis XVI à transporter sur Villeurbanne. Ils sont chauds?

  11. Non mais Franck Queudrue quand même…
    Sinon un vote au « Bon gout awards » pour Monsieur RC et son évocation de Jessica Chastain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.