Florent Toniutti (panenka.fr) répond au questionnaire proustballe

Comme un symbole, ce sont Vincent Duluc et Daniel Riolo qui inauguraient cette nouvelle rubrique suivis de Philippe Auclair du Professeur B(u)RP, de Bernard Lions,de Thibault Lécuyer des Cahiers du football puis de Francis Van, notre consultant vedette à Horsjeu.net suivi de David Astorga, de Nicolas Puiravau (football365), de chezlesgirondins.com de Stéphane Kohler, de Thomas Pitrel (sofoot), d’Arnaud Ramsay (france soir) d’Alexis Bernard (le10sport.com), de Pierre Orlac’h (chronofoot.com), de Romain Canuti (sofoot), de Chistophe Hutteau, des académiciens, des gros membres, de vous, lecteurs, de Grégoire Margotton ,de Patrick Montel, et de René Malleville et Gilbert Brisbois, mardi dernier, c’est au tour de Florent Toniutti de panenka fr de s’allonger dans le canaproust.

Malheureusement, Florent n’a pas encore sa page wikipedia. Les gros membres à qui on ne la fait pas non plus ont donc profité de son profil facebook pour en apprendre un peu plus.

Florent a 20 ans et demi. C’est important. Il a fait des études de communication à Bordeaux. Il aime le football, la musique (notamment les Beastie Boys, Amon Tobin, ODB mais aussi Rihanna, le comité ne juge pas) et la déconne (c’est écrit sur son profil). Florent aime apparemment beaucoup les séries également, ainsi que les Mac Donalds, So Foot et les Dinosaurus (liste non-exhaustive). Signalons enfin que Florent semble avoir un faible pour « Leo Messi » et plus particulièrement Christian Jean-Pierre.

Merci facebio. C’était passionnant, voyons maintenant le questionnaire en lui-même.

1. Le principal trait de votre caractère dans votre travail ?
Assez désorganisé.

2. La qualité que vous souhaitez voir chez un journaliste sportif et celle que vous préférez chez une journaliste sportive ?
La connaissance de son sport, qu’elle soit historique ou du jeu. Mais les deux, c’est mieux. Sinon, concernant les journalistes sportives, qu’elle ne fasse pas de télé, c’est peut-être le  gage de crédibilité ultime les concernant.

3. Votre principal défaut dans l’exercice de votre métier ?
Le manque d’organisation, on en revient à la question 1.

dans l’écriture ?
Le manque de style, un peu comme Mourinho avec ses équipes… Ou Robert Nouzaret, je ne sais plus.

4. votre rêve de bonheur footballistique ?
Revivre un moment aussi fort que le coup de tête de Carlos « Un Briquet ! » en finale de la Moustacup contre Lyon. Jamais vu des Bordelais aussi tarés que ça depuis, même le soir du titre de 2009. Bon évidemment, il y a aussi le fait d’assister à une finale de grande compétition ou d’aller faire un tour dans certains stades sud-américains.

5. Quel serait votre plus grand malheur de journaliste sportif ?
Bosser à la réalisation de « la grande surface. »

6. Quel serait votre plus grand malheur de supporter ?
Voir Laurent Blanc réussir un sans-faute dans sa carrière d’entraîneur/sélectionneur.

7. Le pays où vous désireriez évoluer ?
Florent n’a pas souhaité répondre à cette question, peut-être vexé qu’on la lui pose… A moins qu’il déteste la géographie ou qu’il s’en foute. Nous traduirons donc sa réponse à la manière de René Malleville :

!!! ???

8. Peut-on supporter plus d’un club ?
Non, ne serait-ce que pour l’argument débile : « et quand les deux clubs s’affrontent, t’es pour qui ? » Il y a toujours une préférence. Après rien n’empêche d’avoir de la tendresse pour certains clubs, mais il y en a qu’un seul qui peut vraiment aller jusqu’à te rendre heureux ou malheureux.

9. Le plongeur/simulateur que vous aimez quand même ?
Tous. Pour citer des Bordelais, l’association Wendel-Jurietti était rare mais magnifique au niveau de la fourberie.

10. Vos journalistes sportifs favoris en prose?
Les sujets sports de France 2, avec toujours la même voix off insupportable, me font marrer autant qu’ils m’énervent. Oui, ça n’a rien à voir mais je voulais le placer et comme je ne lis par la presse en général, je n’ai rien d’autre à placer.

11. Vos poètes préférés ? Dans le foot bien sûr.
Robbie Savage, Jimmy Bullard etc…

12. Vos héros de fiction footballistique favoris ?
Je n’étais pas dans ma période foot lorsque Olive et Tom cartonnait en France. Par contre, il m’est arrivé d’imiter Didier en jouant au foot.

13. Votre (joueur) artiste favori ?
Johan Micoud. Joueur et « artiste » en plus (vous noterez les guillemets quand même), il rentre parfaitement. That’s what she said.

14. Vos héros footballistiques actuels ?
Ils sont plus entraîneurs que joueurs. J’aime beaucoup Unai Emery en Espagne, Ferguson et Holloway en Angleterre, Klopp en Allemagne (ouais lui c’est la hype du moment de toute façon), Bielsa et Aguirre sur le dernier Mondial…. En France, Tigana pour son dernier rôle de démissionnaire parfaitement joué tout au long de la semaine. Une belle quenelle pour ceux qui n’attendaient que ça. J’ai failli oublier Gazzaev et son Dinamo Kiev 2009, le match retour face au PSG était merveilleux sur le plan du jeu (3-0).

15. L’erreur d’arbitrage qui vous a fait sourire ?
Entre fourberie et erreur d’arbitrage, la prise de judo de Micoud sur Malonga. Sinon, elles me font souvent sourire parce que j’imagine les potentiels discours d’après-match ensuite. Par contre, quand je les entends, ça me gonfle vite.

16. Vos noms favoris de joueurs ?
Pompon Ruzizi.

17. Ce que vous détestez par-dessus tout dans le foot ?
Les discours de rageux d’après-match. Christian Gourcuff est parfait dans le rôle depuis quelques jours.

18. Le cas de dopage qui vous fascine / intéresse le plus ?
Zidane cafté par Johnny Hallyday, c’était quand même quelque chose. Mais, il ne faut pas en parler.

19. La réforme que vous admirez le plus dans le foot ?
On s’en moque beaucoup mais en attendant que le fair-play financier existe, la réforme de la Ligue Europa a abouti sur un résultat plutôt sympathique sur le plan de la qualité de jeu. Oui, j’ai dit Ligue Europa. Villarreal-Leverkusen quand même.

20. Où et comment aimeriez vous exercer votre métier pour la dernière fois ?
D’ici une quinzaine d’années, lors d’une conférence de presse où Triaud annoncera son départ pour la République Dominicaine et m’intronisera comme son successeur. Comme ça, je pourrai aller crâner sur les plateaux télés et faire un boulot de consultant plutôt que de se taper le sale travail qu’est le journalisme (que je n’exerce pas encore vraiment).

21. État présent de votre esprit professionnel ?
J’ai faim.

22. Votre statistique préférée ?
Récemment, je crois avoir vu passer une stat qui disait que Messi avait fait un sans-faute dans ses passes à l’Emirates contre Arsenal. Assez marrant puisqu’on retient, et à raison, ses croquages monstrueux devant le but.

22. Faute qui vous inspire le plus d’indulgence ?
La faute d’arbitrage, vu ce que les autres leur mettent dans la gueule, on en devient plus indulgent. Sinon, pour un joueur, c’est peut-être la main sur la ligne de but. Luis Suarez, merci pour ce moment.

23. Votre devise et votre devise de club préférées ?
La phrase de je ne sais qui reprise pas Denoueix : « Le succès, ce n’est pas l’objectif, c’est la conséquence. » Ça s’applique à tout et c’est un bon credo. Sinon, les Girondins n’ont pas de devise donc… Mais le « No one likes us, we don’t care » de Millwall est plutôt efficace.

24. Si votre média était une équipe, quel poste occuperiez-vous ?
Le milieu axial qui est un peu partout à la fois… Et fait parfois pas grand chose au final.

25. Quelle est votre célébration de but préférée ?
L’aigle des Açores, c’était quelque chose. Mais c’est peut-être la répétition des choses qui en a fait ma préférée. Le genre de conditionnement à la Pavlov : but = joie ; but + aigle des açores = toujours joie ; aigle des açores = joie. Par contre, ça ne marche pas quand ce n’est pas Pauleta qui le fait.

26. Quel est votre stade préféré ?
Je n’en ai pas fait beaucoup mais je me souviens avoir particulièrement apprécié La Beaujoire. Le Parc des Princes aussi, et Chaban-Delmas bien sur.

27. Votre occupation préférée en dehors du foot ?
Boire des Long Island ou des Adios Motherfucker (une variante découverte il y a peu).

28. Votre CSC préféré ?
Les lobs de 40 mètres (Queudrue, Materazzi aussi je crois).

29. Si vous n’étiez pas journaliste, dans quel corps officieriez-vous ?
Pourquoi pas éducateur… Si ça marche, je pourrai devenir consultant après en plus.

Conclusion…

à qui voudriez-vous que ce questionnaire soit posé ?
A Fabien Levèque, pour que je puisse imiter sa voix de Laurent Batlles en le lisant.

Roazh Takouer

24 Comments

  1. Hristo apprécie.
    Quand on aime Emery, Bielsa, les Beastie Boys et boire des Adios Motherfucker, on ne peut-être qu’épicurien. Qui plus est quand on place un taquet gratuit au Mou.

  2. Il a pris le temps de faire des réponses détaillées et pas mal. Sympa. Mais bon ça reste un bordelais…

    « Jamais vu des Bordelais aussi tarés que ça depuis, même le soir du titre de 2009. » Y a des photos dispo ?

  3. Incroyable comme ce mec à l’air « normal », sans doute parce qu’il est encore étudiant. Cela voudrait-il dire qu’on aurait des chances d’avoir plus tard un(des) journaliste(s) sportif(s) normal(aux) ? Incroyable.

    Ça nous changerait des Praud, Roustan, Ménès et cie. In-cro-ya-ble.

    J’ai bien aimé, et le petit taquet qui va bien pour José, j’aime aussi.

  4. Je trouve qu’il joue bien mieux le jeu que les derniers. Par contre 20 ans et demi et étudiant en comm à Bordeaux… Moi aussi j’étais étudiant en comm’ à Bordeaux à cet âge là, c’était il y a 2 ans et personne ne m’a proposé de devenir pigiste. Monde de merde !

  5. Aimer les Beastie Boys et Rihanna? Rien que pour ça et sa coupe de cheveux il ne mérite que mon mépris.

  6. Zidane cafté par Johnny??? Il est sûr que Johnny ne parlait pas plutôt de Zazie? (qui, elle aussi, devait forcément prendre des trucs).

  7. La dernière est excellente. A quand un bouton sur la télécommande pour désactiver les commentaires de F. Leveque et garder ceux de Gravelaine pour commenter le match avec lui depuis son canapé en imitant la voix du fan de Zara ?
    Oui quand?

  8. Les discours de rageux d’après-match de Gourcuff ces derniers jours? Il a répondu au questionnaire il y a combien de temps?

  9. Nettement mon préféré pour ma part. Je trouve les « y a eu pire » très sévères.

  10. putain des bordelais euphoriques, ça n’ existe pas , c’est comme les lyonnais des 2 de tensions!

  11. Pas inintéressant mais on peine a croire que tous ces gens sont journalistes, même si lui est en passe de le devenir …

    Un leçon de prosodie s’impose.

  12. C’est pas le Florent du site « e-foot.eu »?? (site à découvrir pour tous ceux qui veulent des analyses footbalistiques poussées et intéressantes) et un historique de « chezlesgirondins.com »? Qu’un étudiant en com de 20 ans soit déjà plus journaliste que tous les psuedos vrais journalistes, moi je dis bravo!! et qu’il soit bordelais n’enlève rien…

  13. -Supporte un équipe de merde
    -a une coupe de cheveux de merde
    -fait de la comm’ de merde
    -écoute de la musique de merde

    Et pourtant il arrive à être sympathique et à avoir une sagacité certaine et fort louable. Cette histoire ne tiens pas la route, sent le complot sardino-sionniste, et je pense que le questionnaire proustballe nous manipule. CUS d’une société sans repère ni valeurs.

  14. T’as oublié un truc Toufik: l’utilisation du mot « rageux »…Putain mais qu’est-ce qu’on a fait à la race humaine pour que certains utilisent une expression aussi conne…
    Le mec est plutôt bon, bonne répartie, quelques vannes sympathiques et là, paf, « rageux ». Mais quel blaireau, mes aïeux, quel blaireau…

  15. Pas mal, par contre l’équation avec Pauleta est incompréhensible.

  16. Tiens c’est vrai ça, « rageux »… Déjà il se rend pas compte le mec quand il écrit que le correcteur orthographique lui conseille de changer de tactique. Ensuite, rageux, ça doit vouloir dire « si vous êtes pas d’accord avec moi c’est à cause de la colère qui vous habite à cause de ce que la vie vous a infligé. » Donc c’est de la merde.

    @Atomic : tu ne connais pas l’expérience de Pavlov sur le conditionnement à partir des stimulus négatifs et positifs, parce que son « équation » utilise le même schéma. Donc celle-là est pour toi.

  17. oh les gars!!!!!!! vos commentaires mesquins ont permis à ma sobriété de retrouver de sa superbe (elle fait trop sa maline maintenant… moi qui jubilais(/t?) à l’idée de m’endormir bourré)!!! je l’ai trouvé hyper marrant… peut être est ce une conséquence de ce trop long weekend?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *