La Croix-de-Savoie Académie note Valenciennes-ETG (0-3)

Il revient victoire en poche mais il l’a paumé dans la neige.

Déjà la 32e journée… Il semblerait que j’ai hiberné plus que de raison, telle la marmotte de mes chères montagnes. Bien que les échos des résultats, plutôt bons, des Croix de Savoie aient résonnés jusqu’à mon exil breton, je n’ai pu de mes yeux voir les derniers matchs, mais je vais vous faire un rapide résumé, aidé de mes confrères académiciens, de ces 8 matchs manquants.

 

25e journée : ETG – Nancy (2-0) : les retrouvailles de Pablo avec son ancien club se solde par sa première victoire avec son nouveau club.

26e journée : ASSE – ETG (0-2) : passez voir Roland Gromerdier pour le résumé, première victoire à l’extérieur de la saison.

23e journée match en retard : ETG – OM (2-0): revanche sur les sardines qui boivent la tasse au début de leur mauvaise période et qui n’ont sorti la tête de l’eau que ce w.e.

27e journée : ETG – Sochaux (2-3) : l’ETG se prend l’électrochoc du changement d’entraineur sochalien. Bernard Lionceaux vous en parlera.

28e journée : AJA – ETG (0-2) : pour une équipe qui bétonne, les Croix de Savoie enchaînent leur 5e match à deux buts marqués. 2e victoire consécutive à l’extérieur.

29e journée : ETG – Lille (0-3) : Lille, en verve, nous fout la fessée au parc des sports. Le sergent était content.

30e journée : Lorient – ETG (0-1) : le génial génie encaisse la 3e victoire consécutive à l’extérieur des évianais, au grand dam de Tristan Bourrepif.

31e journée : ETG – Rennes (1-3) : 3e défaite consécutive à domicile, comme un symbole de schizophrénie, contre Rennes qui réussit le grand chelem : 3 rencontres, 3 victoires.

Pendant ce temps, Pablo s’est enfin rendu compte de l’usurpation Rippert et l’a replacé à sa place, en CFA, le remplaçant poste pour poste par Wass (tiens, tiens…). Govou, blessé contre Sochaux jusqu’à la fin de la saison alors qu’il était en pleine bourre, laisse sa place à Bérigaud ou Barbosa. Kahlenberg fait son trou et apporte une touche technique supplémentaire au milieu de terrain.

Le schéma tactique varie entre le 4 – 5 – 1 et le 4 – 4 – 2, avec des incontournables au milieu et en attaque : Poulsen, Sorlin, Barbosa, Khlifa et Sagbo, Kahlenberg et Bérigaud prenant les postes restants en fonction des schémas, des blessures et des suspensions.

En défense, c’est plus compliqué. La charnière centrale, notamment, n’est plus systématiquement Angoula – Cambon, Mongongu prenant régulièrement une place de titulaire. Wass s’est donc installé à gauche, Andersen est indéboulonnable aussi bien en raison de la blessure de Laquait que de ses performances, et Dja Djedje n’a pas de concurrence (doux Jésus…).

Contre Valenciennes, contre qui on n’avait pas eu trop de difficultés au match aller mais qui marche bien à domicile, Pablo nous sort donc ce schéma :

 

Le Match :

Un début de match qui va me muscler les sphincters plusieurs fois, la pression était valenciennoise, ce qui ne m’étonne pas de la part d’une équipe si proche de la Belgique. La deuxième fois où je voyais un but des gars du Nord et que le ballon finissait sur le toit du stade, je me suis dit que le match était pour nous. De fait, l’ETG finira la mi-temps avec 3 buts d’avance, tous consécutifs à des phases offensives adverses et des contres éclairs des haut-savoyards. Le quatuor Kahlenberg – Khlifa – Sagbo – Bérigaud, s’il n’est pas très rapide, combine bien et offre des solutions intéressantes par des courses intelligentes. Aurais-je cru écrire un jour cela ?

Toujours est-il que la mi-temps nous permet d’être serein, et de gérer tranquillement notre avance en deuxième.

Et c’est ce qui va se passer, Valenciennes poussant plus fort pour finalement se chier dessus au moment de la conclusion. Le ratio tir/tir cadré de V.A. est aussi bon que Sarkozy est humaniste, et les rares frappes cadrées trouvent un Andersen attentif sur leur trajectoire. Malgré quelques frayeurs, comme cette intervention d’Angoula à la limite de la régularité en pleine surface, le score en restera là, même si Rabiu aurait pu aggraver la marque s’il avait remporté son duel avec Penneteau, mais la matrice n’a pas que des bugs, faut pas déconner.

Au final, on repart de Valenciennes avec autant de points que de buts marqués, ce qui porte notre total à … 42 points ! Théoriquement, le seuil de rentabilité est atteint, mais Pablo, tout comme moi, n’est pas sûr que ce soit suffisant, et peut-être qu’Alter gauchiste de droite nous éclairera sur le sujet. Toujours est-il que si le maintien n’est pas assuré, il pointe autant que Lucy Thai.

Comme quoi, même après avoir noirci son calebar, ça peut sentir bon.

 

Les Gars :

Andersen : 5/5 : de bons arrêts, de bonnes relances, dont 2 décisives, de la chance : un match à sa hauteur.

D.D.D. : 3/5 : Brice a progressé défensivement, même si c’est un peu au détriment de son apport offensif. Sûrement le double effet Pablo.

Angoula : 2/5 : fébrile, on a parfois eu l’impression qu’il allait repeindre son caleçon façon gros membre avant de demander une augmentation. A failli provoquer un pénalty qui aurait peut-être faire douter l’équipe, mais difficile de mettre moins, vu la clean-sheet.

Mongongu : 2/5 : comme Angoula, profite de la clean-sheet pour en pas avoir moins, mais sa volonté – louable – de relancer proprement a parfois mis l’équipe en danger.

Wass : 3/5 : plus à l’aise en phase offensive que défensive, mais ce sera toujours mieux que Rippert.

Poulsen : 2/5 : pas mal de déchet dans la transmission, même s’il a ratissé pas mal de ballon.

Sorlin : 2/5 : comme Poulsen.

Kahlenberg : 3/5 : assez discret à gauche, plus à l’aise en position axiale, il réussit une passe décisive géniale pour le premier but.

Bérigaud : 4/5 : du mouvement et du soutien sur les contre-attaques, et un but consécutif à une inspiration géniale que si Messi a la même, on verra le but 14 fois par jour pendant une semaine.

Khlifa : 4/5 : du mouvement et du soutien sur les contre-attaques, et un but consécutif à une inspiration géniale de Kahlenberg que si Xavi a la même, ben il aura toujours pas le ballon d’or.

Sagbo : 3/5 : du mouvement et du soutien sur les contre-attaques, et un but (sur pénalty) consécutif à une main de Ducourtioux qu’il sera allé provoquer avec sa détermination habituelle.

 

Les remplaçants :

Rabiu (pour Kahlenberg, 74e) : aura surtout manqué un duel face à Penneteau.

M’Madi (pour Sagbo, 79e) : de la percussion, mais pas beaucoup de ballons à négocier.

Tié Bi (pour Sorlin, 90e) : pour le fun.

 

Le coach : 3/5 :

Le 4 – 4 – 2 était osé à l’extérieur, surtout pour jouer le contre, mais ça a été efficace. La défense a tenu plus par chance que par talent ou complémentarité, mais elle a tenu. Propose une équipe efficace si ce n’est offensive, et finira peut-être par casser son image de bétonneur, même s’il profite bien du travail de Casoni.

 

Les ch’tis :

Beaucoup d’envie, une défense pas super sereine, une attaque qui rate autant qu’elle tente (spéciale cassedédi à Samassa), un gardien pas si top qui prend deux buts qui passent pas très loin de lui quand même.

 

Bonus Malus :

  • Les Croix de Savoie ont la 5e attaque et la 15e défense de Ligue 1.

  • On reste sur 4 victoires consécutives à l’extérieur, meilleure série de Ligue 1 cette année.

  • Kévin Bérigaud cette année, c’est 7 tirs cadrés et 5 buts.

  • Avec Toulouse, Lyon et Montpellier au programme, l’ETG a intérêt à être aussi costaud que Hulk.

 

Amicanalement.

Franck Ripoux.

Dans son terrier, Franck Ripoux se repasse les images du match.

2 thoughts on “La Croix-de-Savoie Académie note Valenciennes-ETG (0-3)

  1. Non mais vous etes bien en forme en ce moment! C’est cool ca.
    Sympa le resume des journees precedentes. A ce rythme la l’an prochain vous visez la Ligue Europa ou alors une finale de coupe contre Carquefou.

  2. Vraiment super cool vos résumé joueur par joueur , journées par journées .. Je me suis mis à rigoler tout seul dans le train , vraiment original, poursuivre ainsi car c’est très réussi , merci beaucouo et allez les croix !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.