La Croix de Savoie Académie fait ses adieux.

Plus d’eTG, plus de match. Plus de match, plus d’académie. Plus d’académie…

Eh bien si, une dernière pour la route. Depuis la mort de notre Croix de Savoie, Pascal Diot-Maid et moi-même voulions rendre hommage à ce club qui, tel un shoot d’héroïne plus sûrement qu’un shoot de Gianni Bruno, nous a procuré tant de plaisir. Malheureusement, notre flemme vie trépidante nous tenait loin d’un passage à l’acte. Et il nous fallait faire notre deuil.

Heureusement, nous pouvions compter sur Bichon, le meilleur de nos lecteurs dont vous avez pu apprécier l’esprit dans notre précédent récit. Après nous avoir offert pitance et breuvage, le bougre nous a aiguillés (ce n’est pas sale) vers la lumière, allant même jusqu’à nous donner un coup de main (ce n’est toujours pas sale) pour finaliser l’œuvre.

View post on imgur.com

Quelques bières et heures de boulot plus tard, le bébé était là. L’accouchement avait été aussi hasardeux qu’un placement défensif Mensah-Mongongu, mais globalement le résultat est là. Et comme en Yaute, on aime partager, on a voulu faire quelque chose dont vous puissiez profiter. Et, que diable ! nous sommes modernes, ceci est une académie participative, concept cher à notre époque, de son écriture à sa lecture.

Ce premier novembre est donc l’occasion de rendre hommage à notre club disparu, et d’avoir une pensée pour Moké.

Arvi’pa, on espère que vous avez pris plus de plaisir à nous lire que nous à vous écrire, ce qui voudrait dire que dans les meilleurs moments vous aurez vraiment pris votre pied, et que dans les pires vous aurez au moins eu un sourire. Parce qu’on ne va pas se le cacher, supporter les Croix de Savoie n’aura pas toujours été une promenade de santé. Mais quand bien même, sachez qu’on serait reparti avec plaisir pour une autre saison. Mais baste ! La Croix de Savoie Académie tire sa révérence et espère que pour l’occasion, elle n’aura pas manqué le cadre.

Photo du profil de Franck Ripoux

Franck Ripoux

Fondu de l’eTG, je porte ma Croix de Savoie académie dont je suis le papa, en relation ambiguë avec Pascal Diot-Maid avec qui j’ai trouvé la Tomme crochue. Je suis adepte du pragmatisme, et même Dupraz tique.

10 Comments

  1. Merci pour tout vous deux. Supporter les feus Croix de Savoie n’était pas toujours simple. Ne gardons souvenir que des bons moments.
    De toute façon, mécréants et chèvres tomberont bien assez vite dans l’oubli, surtout ceux qui vont s’enterrer dans un obscur club russe…

  2. Les images du clip depassent l’entendement. Ils ont vraiment marqué des buts comme ça l’ETG ?

  3. Trop de Bakhtiar et Fernández sur la vidéo et pas assez de nichons. Ca gâche cette vidéo comme votre club. Rest In Genepi ETG.

  4. Et bon vent comme dit le grand Georges !
    Enfin à la prochaine en fait, on ira chercher des champignons en forêt à défaut de croiserde savoie le fer en football.

  5. « De toutes façons en Haute-Savoie à part le ski… »

    Le plus triste dans cette histoire c’est que vous ayez même pas eu le droit à une renaissance dans le formidable championnat de France amateur.
    Ou alors il faut se mettre à suivre Annecy, c’est au moins l’occasion de voir réunis deux légendes alpines: Akrour et Barbosa.

    Allez la Yaute!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *