La Lens académie s’est frottée au chardon et a aimé ça

- Lens -
Récapitulons ces dernières aventures lensoises. 5 points en 4 matches. Des buts marqués, des encaissés et des faits divers

Les Artésiens ont tout d’abord visité la belle ville de Bourg-en-Bresse en claquant 6 buts à l’hôte du jour.  La première victoire à l’extérieur aura été flamboyante, mais l’ampleur du score cache mal une demi -heure de flou où Nicolas Douchez aura été enfin décisif en préservant un avantage certain. Nul doute que si les Burgiens avaient réduit le score rapidement, les culs lensois auraient été particulièrement serrés.

Cette œuvre était à l’origine destinée à glorifier les arrêts de Nicolas Douchez après le match de Bourg en Bresse.. C’est loupé.

Fort de ce succès, Bollaert accueillait Reims, leader. L’affaire aura été entendu en deux minutes puisque Diego, libre de tout marquage (et dans sa tête) crucifiait Douchez.  Le reste du match se résumait à un attaque /défense chiant comme la mort. Résumé qui convenait particulièrement bien aussi au match qui avait par la suite opposé les hommes de Siko à Châteauroux. Au moins, ça n’aura pas été Germinal dans le Berry (vous l’avez ?), les Lensois rentrants avec un point précieux. Et ce samedi, l’équipe affrontait les Nancéens de Marcel Picon, dans un maillot grenat du plus bel effet.

L’équipe était donc composée de :

Vachoux

Duplus Dankler Cveti Hafez

Chantome

Bellegarde Diarra

Zoubir                         Bayala

Lopez

 

Le môtch :

3e : frappe lointaine de Zoubir qui passe loin du but.

10e : beaucoup avaient prédit un but de Yahia. Il n’est pas loin de donner raison aux Cassandre en détournant un retourné de Dembélé.

18e : Sur un duel, Diarra et Duplus se percutent. L’arrière droit est au sol. Duplus part se faire soigner sur la touche et Lens joue à 10. Alors que Siko tente de donner les consignes  pour boucher les trous au mieux, une passe en profondeur traverse la défense comme du beurre.  Hafez couvre, Diarra se met en opposition mais pousse le ballon dans le sens de la marche nancéenne et tout ce joyeux bordel permet à Nancy d’ouvrir la marque par Dembélé.

27e : instant #Weinstein de Cuffault qui salit Hafez puis Chantôme. Par chance, Dembélé se loupe.

31e : Bayala travaille sur le coté. Il réussit à passer en retrait pour Lopez qui frappe au dessus.

Le dernier ¼ d’heure est anecdotique On s’emmerde. 0-1 à la mi-temps.

Bostock entre sur le terrain lors de la seconde mi-temps à la place de Bellegarde. Quitte à perdre, autant reposer les éléments qui ont donné satisfaction.

Gros temps fort aux alentours de la 50e minute pour les visiteurs. Bayala réussit à croquer deux actions coup sur coup. Les débats s’équilibrent.

A la 70e, Vachoux évite le naufrage en sortant un arrêt venu de nulle part. Il est à ce moment du match le seul à avoir un sursaut d’orgueil.

A la 84e, Lens pousse et c’est Hafez, d’une lourde sous la barre qui délivre le peuple sang et or. Match nul à l’extérieur face à un concurrent direct, il faudra s’en contenter.

 

Les notes :

Vachoux : 2+1 un joueur aux deux visages. Le premier quart d’heure a été fébrile, bousculé dans les duels ou gênés par des ballons contrés. Mais il sort l’arrêt du match qui finalement apporte un point précieux

Duplus : 1/5 : toujours avec le totem d’immunité, on ne sait pas ce qu’il fout là. Mais au moins le but n’est pas de sa faute.

Dankler -Cvetinovic : 2/5 le message à Duverne était clair. « Sors-toi les doigts ». Pas catastrophiques, les deux compères de la défense ont quand même été très gênés par le remuant Dembelé.

Hafez : 2/5 en défense, 4 en attaque. Il va falloir un jour le débarrasser de toute tache défensive dans le dispositif, tant il est aspiré par l’attaque. Il a livré un match parfait pour un ailier, catastrophique pour un arrière latéral

Bellegarde : 3/5 il a été moins tranchant que d’habitude. Remplacé parBostock (3) qui a montré par intermittence qu’il pourrait être efficace en forme.

Diarra : 1/5 perdu sur le terrain, à contre temps, nerveux, il pète Duplus et est fautif sur le but. Match à oublier.

Chantôme : 2/5 un rôle dans l’ombre parfaitement exécuté. Peut être trop…

Zoubir : 1, Un match aussi raté que sa frappe à la 3e minute. Rien après. Remplacé par Maazou à la 75e qui a essayé dans les limites de ses possibilités d’antilope ayant fait une série d’AVC.

Bayala : 2-1 Moyen, il aurait pu permettre à Lopez de marquer. Mais son raté à la 51e est une honte.

Lopez : 1 : absent, oublié par ses partenaires. A oublier aussi. Remplacé par Fortuné qui n’a pas eu le temps de faire la différence.

Prochain match, vendredi contre Noeux les mines en coupe de France.

 

Tu peux lire l’avis du gars d’en face, le beau Marcelici.

 

Bos Dast

 

 

Bos Dast

Caution "sabots/tulipe/beuh" de la Oranje akademie . (avec Rhinit) Frison de Heerenveen. Lensois consanguin

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *