OL – ASSE (2-0) : la Forez Académie ne sort pas la poubelle

Fin de la semaine de malade avec le derby en point d’orgue. Le problème c’est qu’on se présente avec 8 blessés et des joueurs qui tirent la langue. Mais putain, on va pas se laisser marcher sur les pieds neuon ?

Le match résumé en 1 phrase : « Et pourtant, on est pas dégoûtés… »

Une défaite sèche, 2-0, mais qui ne reflète pas forcément le mâche. Les Lyonnais ouvrent le score sur un contre douteux, alors qu’ils sont passés à 2 doigts de pied de Beric d’en prendre un. Les Verts touchent le poteau, queutent une occasion qui semblait bien facile à mettre et prendront ensuite la marée dans les dernières minutes pour finir par encaisser un but d’un mec que le public et Aulas conchiaient régulièrement depuis le début de la saison. Ah oui, et Clément Turpin a encore été bien naze.

 

La compo :

Même si Selnaes et Beric sont de retour, ça sent encore le bricolage du côté de Sainté. Selnaes joue défenseur central, Monnet-Paquet arrière gauche, et on lance le jeune Nordin dans le bain après une première convaincante face à Lille dimanche dernier. Dabo retrouve son poste de sentinelle, et Robert va retrouver Ferri en espérant que ça se passe mieux que la dernière fois.

 

Le mâche :

Et ça commence mal pour les Verts qui concèdent la 1e occasion : Fekir s’échappe côté droit et frappe croisé, mais la Ruff veille et détourne en corner (3e). Pajot est définitivement un poissard. Alors que KMP a réussi un superbe déboulé sur son aile gauche (après un joli dribble au milieu de terrain), son centre en retrait trouve le Pierre Richard stéphanois qui s’applique pour frapper de l’intérieur du pied mais Beric contre malencontreusement la balle sur laquelle Lopes était pris à contre-pied (14e). Dans la foulée, joli mouvement Hamouma-Beric qui talonne pour Pajot dont la frappe un peu molle n’inquiète pas Lopes (17e). Des nouvelles de l’infirmerie ? Elle va bien, merci et accueille un nouveau pensionnaire : Hamouma se tient la cuisse et doit sortir, remplacé par Tannane (25e). Le bilan : claquage, 6 semaines d’absence. Combien de temps Galtier va-t-il encore défendre son staff médical ? Les Verts sont beaucoup mieux dans ce match et Dabo nous fait un petit festival à base d’amorti poitrine et de sombrero dans la surface… pour finir sur une frappe toute pétée qui passe largement à côté (35e). Puis c’est Veretout qui chauffe les gants de Lopes sur un super service de Tannane (qui a fait perdre son slip à Morel), mais ça ne rentre toujours pas (37e). Le tournant du mâche arrive : Morel découpe littéralement Tannane et ne prend qu’un jaune alors que le rouge s’imposait.

Dans la foulée, le côté droit de Sainté prend l’eau avec Monnet-Paquet qui monte sur le porteur du ballon, et laisse Fekir s’échapper dans son dos. Selnaes ne peut pas le stopper, centre au 2e poteau où Darder, le sosie de Calogero, reprend en tête plongeante (malgré les retours de cotorep de Pajot et Malcuit) et marque contre le cours du jeu (1-0, 40e). La mi-temps sera sifflée sur ce score, fait chier.

Tiens, et si on prenait des nouvelles de l’infirmerie ? Elle va toujours aussi bien puisque c’est Beric qui vient la rejoindre cette fois, remplacé à la pause par Søderlund. Les Verts ont pris un coup sur la tête mais pourtant ce sont encore eux qui vont avoir les meilleurs occasions. On vient à peine de reprendre que Monnet-Paquet fait trembler le poteau de Lopes sur une belle frappe du droit (48e). 1 minute plus tard, Søderlund dévie magnifiquement de la poitrine pour Pajot dans la surface qui prend son temps pour ouvrir son pied, mais tire sur Lopes (49e). Bordel, cette action m’a énervé : Lopes est déjà couché, il a juste à piquer la balle pour que ça rentre, et il tire mollement, comme s’il était à l’entraînement. La différence entre le haut niveau et toi, Vincent, c’est qu’un bon joueur aurait tiré pour marquer, pas pour faire un joli geste pour la photo. Les quenelles ont laissé passer l’orage, maintenant elles vont se remettre à jouer. Tolisso (73e et 77e) puis Fekir (79e) butent sur un Ruffier héroïque, mais notre CRS ne pourra rien sur la frappe sèche de Ghezzal qui heurte son poteau gauche avant de rentrer (2-0, 88e). Terminé pour les Verts et c’est cruel.

Voilà, la défaite a un peu un goût amer mais bon, sur ce mâche là, les Verts se sont plutôt bien battus. Surtout vu le 11 aligné et les 2 blessés qu’on a encore récupéré. En étant un peu plus tueurs (n’est-ce pas, Vincent ?), les Stéphanois auraient même pu ramener au moins 1 point de la banlieue. Après, il faut dire qu’ils n’ont pas non plus été aidés par le beau Clément. J’ai mis le tacle de Morel plus haut, entre ici Nicolas N’Koudlacordalinge, le nouveau catcheur camerounais, spécialiste de la cravate en pleine surface.

Même si ça n’explique pas tout, on peut quand même dire que le meilleur ami de Gwen Tagrenmer a encore été bien à chier ce dimanche. Après Delerue contre Nantes, c’est déjà la 2e fois qu’on a un peu l’impression de se faire pilonner le fondement par les hommes en jaune. Et ça n’est pas très agréable…

Et ça, c’est le poing que je viens de vous foutre dans le fion.

 

Les buts :

 

Les notes :

Ruffier (retardateur, 3/5) : il prend 2 pions et pourtant, sans un gros match de sa part, on aurait en prendre facilement 2 de plus. Le capitaine d’un soir s’est montré encore une fois à la hauteur de l’évènement, mais il a été trop souvent abandonné par sa défense, surtout dans le dernier quart d’heure.

Malcuit (bof bof, 2/5) : il se fait avoir par Darder sur le but, dommage. Après, il n’a pas autant été en vue que sur ses dernières sorties. Match quelconque.

Lacroix (pas évident, 3/5) : il a sorti quelques belles interventions, mais il a pris l’eau en fin de match comme toute la défense. Il reste malgré tout une bonne surprise car lancé dans le grand bain dans des conditions particulières. J’aimerai bien le voir plus décisif sur des balles arrêtées offensives par contre.

Selnaes (rayonne moins, 2/5) : ce n’est pas son poste, il dépanne plus qu’autre chose. Même s’il a dans l’ensemble fait le taf, il n’a clairement pas la même influence que lorsqu’il joue au milieu. La trêve internationale arrive à point nommé, en espérant qu’il ne joue pas avec les A, les Espoirs et l’équipe des mecs qui ont comme 2e prénom « Kristian » en Norvège.

Monnet-Paquet (quelle santé !, 4/5) : il n’arrête jamais de courir, il récupère des ballons, donne des caviars, et tape le poteau. Il ne manque pas grand chose pour KMP soit le grand bonhomme de ce match.

Dabo (inconstant, 2/5) : capable de porter le danger devant, il a lui aussi sombré avec l’équipe dans ce dernier quart d’heure, sans doute cramé par les matches à répétition et cette blessure qu’il a traîné.

Veretout (le grand gagnant, 3/5) : les blessures en pagaille l’ont propulsé titulaire au milieu. Alors qu’il était arrivé avec une condition physique de petit gros qui a bouffé trop de « fish and chips ». Plus affûté, il donne enfin la pleine mesure de son talent et on sent qu’il en a encore sous la pédale.

Pajot (inhabituel, 3/5) : il a fait son meilleur match sous le maillot vert, de loin. Et pourtant, je lui colle un -1 parce que son duel raté face à Lopes coûte cher au final. Sinon, il a abattu un gros boulot à la récupération, donnant du fil à retordre à tout le milieu lyonnais. Et il a su se projeter intelligemment devant, chose rare.

Hamouma (tête à claquage, non noté) : quand c’est pas le mollet, c’est la cuisse. 25 minutes et puis s’en va, Romain n’a pas eu le temps d’aller chercher son penalty, qu’il n’aurait jamais obtenu avec Turpin de toute façon.

==> remplacé à la 25e par Tannane (découpé, 1/5) qui aurait dû obtenir l’expulsion de Morel sur son tacle de boucher. Sinon, il a donné une bonne balle à Veretout et… c’est tout. Il a pris une cartouche par Galtier en conférence de presse, et je crois qu’on est tout d’accord avec lui sur ce coup.

Beric (il n’a pas marqué…, 2/5) : … on n’a pas gagné. Quelques bonnes remises de la tête, mais surtout cette balle enlevée malencontreusement à Pajot alors qu’elle prenait le chemin du but. Et en plus, il sort sur blessure. Sale soirée.

==> remplacé à la 45e par Søderlund (pas à chaque fois, 2/5) qui n’aura pas marqué cette fois-ci, mais il aurait pu faire marquer sur une déviation géniale. Assez discret sinon.

Nordin (belle expérience, 3/5) : il a joué son 1er derby chez les quenelles, et n’a pas eu froid aux yeux. C’est lui qui centre pour Søderlund sur la grosse occase de Pajot, mais ça sera son seul fait d’arme. C’est le métier qui rentre comme on dit.

==> remplacé à la 75e par Roux (non noté) qu’on a pas vraiment vu. Faut dire qu’il est rentré pile au moment où Lyon s’est remis à pousser.

 

Les adversaires : qu’ils aillent se faire enculer.

 

La question minitel : la question est revenue quelques années en arrière.

Grosse déception que cette défaite dans le derby. Alors qu’on pensait tenir le bon bout, un but qui fait mal et un relâchement en fin de match laissent les Lyonnais penser qu’ils sont bons. Mais on en retient quoi de ce mâche ?

Apparemment, ce qui vous a marqué, c’est l’infirmerie qui se remplit encore une fois. 2 nouveaux joueurs blessés, Hamouma en a déjà pour 6 semaines, on ne sait pas trop pour Beric. Espérons que ça ne soit pas trop grave. En tout cas, cette trêve arrive au bon moment. 2e pour ce sentiment amer : les Verts ont bien joué, mais n’ont pas su marquer. L’impression de revenir 3 ou 4 ans en arrière. La frappe de Pajot arrive en 3e place, pas la place du con et pourtant c’est bien celle qu’elle mériterait le plus. Autant de conviction dans ce tir que de charisme dans sa vie. Dernière place pour le dernier rampart, Ruffier. Il aura tout essayé, comme Ruquier, mais ne va pas lui dire qu’il est homo, il le prendrait mal.

 

Roland Gromerdier

 

L’avis d’en face, on pourrait bien en avoir un vu qu’ils ont gagné. La Gones Académie est de celle qui ne revienne que pour te cracher sa joie à la gueule.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, viens donc le saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

7 commentaires

  1. Je suis d’accord sur les notes. Pajot, tu as tellement envie qu’il soit moins gentil et un plus tueur. Il a raté l’occasion d’être le héros.

  2. Et sinon Tannane, c’est pas le mec pour qui l’ASSE devait juste être une étape ? Une étape avant la D2 Grecque à mon avis.

  3. Bonsoir, belle acad’ et Turpin c’est censé être notre meilleur arbitre français ou celui qui pompe le mieux Jean Mich? Jamais vu un type avec si peu d’autorité, il se chiait dessus tout le long du match. Bref… Sinon dur avec malcuit je trouve, car pour moi le but c’est plus pour pajot: c’est lui qui est au marquage de darder, qui se fait bouffer de vitesse et qui met le pied au lieu de la tête, et de saelnes, qui a l’excuse de pas être defenseur mais quand même, fekir lui la met trop a sec…Meme Ruffier est pas impec.. Bref malcuit à 2 et kmp à 4 alors que niveau retour en defense il fut moyen… je trouve ça dur… beaucoup trop de suspension dans ce com…

  4. Moi j’pense surtout que Morel qui se prend rouge, tu serais encore en train de te remettre d’une cuite de victoire derbo-dominicale, mon pauvre roro. Quel chèvre ce Turpin. Allez, force et honneur.

  5. Morel à l’OM aurait pris rouge. On a pas le même maillot mais on se fait sodomiser de la même façon.

  6. @justwide: Pajot m’a tellement énervé sur ce tir. Quand j’ai revu le ralenti, sa décontraction sur le geste m’a vraiment fait chier. Bref… Et Tannane, ça fait 6 mois qu’il en branle pas une, il serait temps qu’il se sorte les doigts s’il veut pas retourner aux Pays-Bas plus vite que prévu.

    @ Rémi : sur le but, c’est Malcuit qui doit tenir Darder derrière lui, pas Pajot. Et il se fait avoir. KMP a pour moi été le meilleur joueur de Sainté, même s’il a baissé de pied à la fin.

    @marcelin : j’aurai tellement aimé être saoul pendant 3 jours…

    @Spado : quand on voit Morel jouer aujourd’hui, c’est là qu’on comprend que Bielsa était un magicien.

  7. pour moi, la vedette de la soirée est turpin. personne ne parle du penalty sur notre inspécteur Derrick et sur Soderlund en 2ème mi-temps. Pour moi, , on a été un peu trop gentil avec les gnomes et je pense que les sal…pes ont dû être surpris de notre domination et inversement. quand tu as le ballon, tu te dis que ça va finir par rentrer mais il n’est jamais rentré et on l’a dans le cul, ça fait mal….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.