Brest – Red Star (0-1) : La Jules Rimet Académie veut le troisième

Salut les homosexuels refoulés,

Et puis les autres bien sûr.

Notez que je n’ai rien contre les refoulés qui découvrent leur homosexualité sur le tard, tenez, je connais même un Stéphanois qui m’a avoué vouloir faire des choses aux culs des Lyonnais. Et bien, je lui laisse toujours me payer des bières.

Le Porthos sort de sa retraite dorée pour vous parler de la Bretagnie, elle est pas belle la vie ? Faut dire que depuis mon escapade alsacienne, je me suis spécialisé dans le régional fier de lui, cet espèce de sous­français encore plus chanteur que le chanteur sur son tout petit tas de fumier (de varech dans le cas présent).

Hop hop hop, je vous arrête tout de suite, je vois où vous venez m’emmener. Le Porthos, c’est un putaclic, il te dérouille le monde et après ça vient s’insulter dans les commentaires, habile.

Oui, c’est vrai.

Mais là, je vais faire mon sympa vis à­ vis des bresteuois. Parce que putaiong, si y’en a bien un qui mérite d’être appelé Bretonneg, c’est le bresteuois, fier sur son menhir, les embruns dans la gueule et le mauvais whisky (breton, évidemment) dans le sang, il envoie au lit les Naonedant hipsters de mes couilles, les Roazhon Boston Celtic parkingophiles fans ou la compagnie des Indes Lorientaises (je dis rien contre Guingamp, parce je tiens à garder mon canapé en l’état la prochaine fois que Tagrenmer viendra poutrer dans mon salon). LE STADE BRESTOIS, ça sonne aussi bien qu’un club de rugby au nord de la Loire, mais c’est du foot, enfin il paraît.

Donc, non, vous ne me vayrrez pas dire du mal de ce club. Vous crouayez quand même pas que j’allais m’abaisser à ça, vous crouayez pas, hein ?! Enculé de fils de putes, moi qui ait grandi dans les terres nobles et riches (en métaux lourds principalement) du 9­3 pendant 5 ans, moi qui a tayté au sein le soupe tiède et fadasse de la pollution aux particules tellement Nord­e­paris ?! On ne me la fait pas à moi ! Quand un gauchiste vient me parler, je lui demande d’abord de quelle section il est, moi. (Oui parce que le jeune communiste de nos jours est une petite pute égocentrée et merdeuse de poseur à la con qui vient te faire chier la morale avant de retourner dans son 2 ­pièces place des Vosges finir de trier ses photos de yachting à la Baule).

Pas facile de suivre l’Étoile Rouge cette année, hein ?! Non, je parle pas de Beauvert, j’y suis allé… Mais comme dirait l’autre ça mérite le détour mais ça vaut pas de l’prix du billet.

Non, je parle de mon exil. Baueuheur me manque, bâtard. C’est tristesse. Et je m’étais dit que je laisserais la main à plus pervers et moins talentueux que moi pour la JR Académie, que je n’y reviendrais plus. Mais c’était sans compter sur la nouvelle mouture du site, couplée au fait que cet esclave de JC Pied n’a pas la téloche, alors je m’y colle, bravo.

Le match :

Les Brestois à la grève (vous l’avez ?), du coup, nos 15 green boyz se sont fait entendre du bout à l’autre du FLB stadium.

Sur le terrain, après les soumissions d’usage dans le cas de déplacements lointains, on a déroulé notre beau football léché comme un anus de chien dans un jeu de quille. On marque à la 60ème, et on ferme pas boutique, la classe. On aurait pu claquer la misère, c’est vrai, que ce soit par Guacamole, Sliti ou tous nos grantattaquants. Mais gentilshommes, nous partons avec les trois points sans humilier plus notre adversaire du soir.

Nous sommes troisième, à 7 points du dijonois. Le titre (le troisième) sinon rien.

Les notes :

Balijones (4/5) : Bien protégé par ses poteaux carrés.

Hergault (5/5) : C’est retour comme en 14, il a plus de bras à péter maintenant, alors espérons que ça tienne jusqu’à la fin de saison.

Cross (5/5) : Mais c’est qu’il marque maintenant. Et de la tête en plus. Reste plus qu’à la raser et il sera définitivement bel homme.

Fournier (4/5) : Central.

Amieux (5/5) : Ouateu gayme, ouateu gayme. Ameneur de danger et centreur fou. A l’origine du but.

Da Crouche (5/5) : Lui c’est 5 d’office de toute façon.

Boe­-Kane (3/5) : Léger, mais bon par rapport à Da Crouche, y’a juste pas photo. S’est fait carton-jauné en fin de match.

Chavalerin (3/5) : Globalement OK.

Sliti (6/5) : Pourquoi qu’il serait allé signer à Reims pour jouer en Ligue 2 alors qu’il pourra jouer en Ligue 1 au Red Star ? Remplacé par Makhedjouf histoire de temporiser.

Bouazzzza (4/5) : Entre cette année et la précédente, un monde. Remplacé par Aristide­DavidGuetta en fin de match.

Guacamole (5/5) : Il a tout fait et tout tenté. En vaing, mais c’est bieng.

Voilà, ça c’est torché.

Ça fait 6 mois que je dois pondre un Onze Mondial de Natianal. Bah, on est plus à quelques mois près.

Messieurs-Dame je vous dis à l’année prochaine.

Cordianalement,

Porthos Molise.

Porthos Molise

Supporter historique du Red Star depuis 1897, Père fondateur de la Jules Rimet Académie avant que l’Etoile Rouge ne redevienne tendance auprès des hipsters d’HorsJeu (les horjpsters). Ethnographe de comptoir et amateur d’excès lipidiques, j’ai contemplé le visage de Dieu. Il est gros et il s’appelle Jean-Jacques. En exil depuis que le Red Star est une équipe professionnelle qui gagne.

10 commentaires

  1. Les Stéphanois font dans le cul des Lyonnais, et pas l’inverse. Ce sont un peu les Nîmois de Rhône-Alpes. Et Cros est un Stéphanois pur souche, t’as quelque chose à dire sur lui, Molise ?

    Et le 3e larron, le professeur Lapoutre, on en parle pas ? Belle solidarité. On voit bien que t’es un mec de droite…

  2. Les mots en gras c’est parce que Porthos utilise des textes à trous pour écrire ses résumés ?
    Mr Molise, vos fréquentations stéphanoises ont une très mauvaise influence sur vous comme en témoigne votre phrasé. Alors, finie l’époque du chandail Lacoste sur les épaules ? Les temps changent comme se plaisait à rapper le truculent MC Solaar à son époque. Mais l’histoire est un éternel recommencement et c’est pour cette raison que le Red Star montera en ligue 1 en fin de saison, puis redescendra en ligue 2 avant d’être rétrogradé administrativement dans les bas-fonds des divisions régionales.

  3. Il n’a jamais été question de chandail, et encore moins de Lacoste. Ceci dit, le gras c’est la vie et j’en use comme bon me semble, dehun. Et dedeuh, oui, que le Red Star monte en Ligue 1 et redescende aussi sec, pourquoi pas. Si c’est pour obtenir le record de titres de D2, je dis oui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.