AJ Auxerre-AC Ajaccio (3-1) : du Ricard et de l’andouillette, le vrai déplacement du beauf

On n’a pas vu Guy Roux.

Tout a commencé avec une semaine de canicule et un petit oubli. Il a suffi de quelques heures pour que ma carte bancaire, égarée sur le tableau de bord de ma voiture en plein soleil, ne fonde, littéralement. On a connu mieux pour un début de déplacement.

Mais finalement, la route vers Auxerre a été tranquille et rapide. Sur place, dans la cité de Guy Roux, plusieurs supporters de l’ACA se sont retrouvés… dans un bar, non loin du stade de l’Abbé-Deschamps. Là-bas, des vieux qui boivent du Chablis en faisant des blagues sur Henri IV côtoient Marco, venu tout droit de Belgique pour supporter l’ACA, Vince Per Noi, venu en co-voiturage de Paris et Adri, venu de Lyon. Après plusieurs bières et un Perroquet (un Ricard et du sirop de menthe, pas l’animal), nous voici partis en direction du parcage visiteurs.

Mais avant ça, il y a un arrêt obligatoire : celui à la camionnette « Chez Fred », pour prendre un petit Américain andouillette, habituel à Auxerre et à Troyes. Des oignons frais légèrement grillés, un sandwich conséquent et copieusement garni avec une andouillette qui a du goût, des frites croustillantes, un peu de sauce bien grasse et le tour est joué. Voici le meilleur casse-croûte d’avant-match au monde.

19h30, après avoir payé notre place 5 euros, nous voici à la fouille. L’accueil des stadiers est agréable et souriant, ce qui n’a pas toujours été le cas à Auxerre. Les fouilles sont assez tranquilles et nous pouvons entrer en parcage après avoir laissé le rouleau de scotch aux stadiers à l’entrée. Nous sommes une dizaine en parcage visiteurs du stade de l’Abbé-Deschamps : mon frère, moi, Vince Per Noi, Marco, Adrien, Simon, 8Clem, Valentin, Mathis et son père.

Avant que vous ne demandiez pourquoi il y a un drapeau du PSV Eindhoven dans notre parcage, je vais vous donner l’explication : Marco, notre membre qui habite en Belgique, est un grand fan du PSV depuis des décennies et des décennies. Également suiveur assidu de l’ACA, il a décidé d’unir ses deux clubs préférés sur un drapeau.

Maintenant que tout ce beau monde est installé, direction les toilettes du parcage. Attention, certaines images peuvent choquer.

Les toilettes du parcage visiteurs du stade de l’Abbé-Deschamps sont dégueulasses. C’est la forte odeur de pisse qui te reçoit en entrant dans les chiottes, où des stickers sont collés (et décollés) un peu partout. La peinture est jaune passée, le sol est vraiment très sale. Quant au confort, il est pratiquement inexistant : il y a bien de l’eau et du savon mais pas de PQ ni de torchons. Il y a seulement quelques serviettes en papier posées sur la tuyauterie pleine de poussière et de toiles d’araignée. Les cabinets d’Auxerre entrent en bonne position pour être les pires de la saison en Ligue 2. Note : 1/5.

Le coup d’envoi de la rencontre est donné. 8Clem, plus timide que d’habitude, s’empare du mégaphone pour lancer quelques insultes bien senties (ou pas). À une fille qui porte un tee-shirt estampillé « Nasa », il demande : « tu fais partie de la Nouvelle Association du Sexe Anal ? ». Au joueur auxerrois Jean Marcelin, il balance : « Oh Marcelin, tu pues le fromage ! ». Mais c’est le gardien Mathieu Michel qui récoltera le plus de brimades. C’est un peu trop violent, donc on évitera de tout répéter ici. Et Ji Xiaoxuan ? Il en prendra aussi pour son grade de la part de 8Clem : « Oh Ji, oh gilet jaune, va manifester oh ** » et beaucoup d’autres.

Entre tout ça, il y a eu le passage à la buvette. C’EST L’HEURE DU CASSE-CROÛTE !

Les + :

  • Il y avait du choix au niveau des boissons
  • On pouvait choisir un sandwich au fromage, c’est rare. Et c’est ce que j’ai choisi.
  • Le sandwich était bien chargé en fromage et le tout était moelleux.

Les – :

  • J’ai beau aimer le pain blanc, celui-ci était particulièrement industriel
  • Le mélange sandwich au fromage/Tropico n’était peut-être pas la meilleure idée du monde
  • Il n’y avait pas assez de bouffe pour tout le monde

Note sur le guide Michelin/Perfettu des buvettes de Ligue 2 : 2,5/5. Les buvettes du stade de l’Abbé Deschamps ont changé de propriétaires, et ça se voit. Plus de Coca périmé depuis 6 mois, plus de sandwich étouffant et caoutchouteux. À la place, du fromage, du choix dans les boissons. Bon, c’est pas le top du top, c’est le minimum en matière de qualité et de quantité, mais la buvette a le mérite de s’améliorer avec le temps.

On est déjà assez en retard comme ça pour publier ce compte-rendu, donc on ne va pas trop s’attarder sur le sosie retardé mental de Régis Laspalès, en pleine paranoïa après le match. On vous laisse ici et on se retrouve le 20 septembre au Mans.

Perfettu

Perfettu Erignacci De l'Aiacciu

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.