Angleterre – Belgique (0-1) : la Jup’Académie note

Si « football is coming home », alors « home » se dit « Belgium »

Salut les filles !

Ça va les Frousses ? Vous vous amusez bien avec vos matches tous pétés et des résultats façon Portugal version 2016 ? Oui, je sais ce que vous allez me dire : « Ouais mais au moins le Portugal il a gagné en 2016 #InLaChatteADédéWeTrust ». Certes, certes, mais il y a un détail que vous omettez… omettrez… Omeyer…

Enfin bref, nos Diap’ montrent – eux – qu’ils sont bien présents, avec des victoires virevoltantes face à l’ogre panaméen et le monstre des dunes, la Tunisie, et que rien ne peut arrêter les hommes de Robert « BaldFraud2 » Martinez. Alors que tous les gros sont en galère, nos gars se baladent sur les prés avec autant de sérénité que Marc Dutroux dans une colonie de vacances.

Sauf que, la Perfide Albion qui porte bien son nom a décidé de faire de même, de pilonner des « erreurs de casting » du Tiers-Monde, comme au temps béni des colonies. Résultat, les performances belges sont sous-estimées. Mais rira bien qui rira comme Gérard Depardieu, car ce match sera l’occasion de démontrer la supériorité de la Belgique sur l’Angleterre, des Saxe-Coburg sur les Windsor, du waterzooï sur le corned beef, de Bruxelles sur le Brexit, du Grand Jojo sur les Monty Python.

Il y a toutefois des pisse-vinaigres en ce plat pays qui pensent qu’il serait plus judicieux de laisser la deuxième place aux Three Lions, afin d’accéder à la partie « abordable » de la compétition. Ainsi donc, l’objectif serait de jouer le nul, pour rester à égalité de points, l’Angleterre dépassant la Belgique par un petit carton jaune en moins. Mais, comme disait mon beauf : « Si tu lui fais le petit pendant son sommeil, ça reste sympa mais c’est pas glorieux… », alors aucun calcul n’est admis, il faudra battre ces buveurs d’eau chaude (avec un nuage de lait) au nom du Roi, de la Loi et la Liberté !

 

LES DIAP’

Les coiffeurs sont de sortie. Seuls Courtois et Boyata (sûrement parce que Kompany n’est pas encore frais et dispo) auront enchaîné les deux matches.

LE MATCH

1° : Passe hazardeuse (vous avez compris ? lol) en arrière, Rashford récupère côté droit et envoie un centre fuyant qu’intercepte Courtois.

6° : Alors que les Belges gardent le contrôle du ballon sans toutefois se montrer dangereux, Tielemans décoche une lourde. Bonne intervention du David Seaman blanc.

9° : Januzaj met le ballon dans la boîte, direction Fellaini. La Touffe remet sur Batsuhayi, mais un cafouillage façon Ring de Bruxelles en heure de pointe se créé dans les six mètres. On croit qu’à un moment le ballon franchit la ligne, mais non.

16° : Premier carton jaune de la partie, c’est pour Tielemans. A l’heure actuelle, l’Angleterre et la Belgique sont à égalité de points, de différence de buts, de buts marqués, mais l’Albion est devant pour deux jaunes en moins. Il va être long, ce jeu de la biscotte…

29° : Corner belge. La Touffe s’impose dans les airs et s’empare du ballon. Sa frappe est détournée par un Anglais sur sa ligne.

34° : Il ne se passe plus grand’chose dans ce match, le moment est propice pour jouer au Grand (Hors)Jeu et gagner le calendrier « les Dieux du stade anal ». Pour cela, envoyez Sergio Ramos au 8 14 14. Je répète, Sergio Ramos, « S-A-L-O-P-E » au 8 14 14 et un tirage au sort sera organisé par Max Vinasse, notre expert en pari bourré. Bonne chance à tous !

49° : Ce diable © de Rashford s’agite côté gauche et enroule sa frappe. A côté…

51° : LE BUUUUUUUUUUUUUUUUUT pour la Belgique !!!!!!! Januzaj fait danser le jerk à Rose puis enroule somptueusement sa frappe, dans la lulu. Magnifique !

On peut dire que Rose était dans les choux

66° : Superbe ouverture de Vardy pour Rashford, lancé dans le dos de la défense. Face à Courtois, le Mancunien perd son duel (à moins que ce ne soit Courtois qui gagne le sien. Allez savoir…)

80° : Coup-franc pour l’Angleterre. La frappe de Rashford passe le mur, flotte, flotte bien même, mais c’est large au-dessus.

82° : Alors c’est l’histoire d’un corner pour l’Angleterre, et puis y’a un mec il a le ballon, c’est un anglais le mec hein, et puis le mec il tire. Mais attention, il tire bien et tout hein, genre ça va vers le but. Et puis en fait non ! Non, parce que là il y a un grand palmier qui se met devant le but et il dégage. Fort hein, le palmier. Voilà…

Elle est bien mon histoire, hein ?

 

LES NOTES

 

COURTOIS (4/5) : Très tranquille en première mi-temps, il s’est montré autoritaire en deuxième. Propre, patron.

VERMAELEN (remplacé par Vince the Prince, 74°) (2/5) : Ça fait toujours plaisir de le revoir, et si il a mis du temps à trouver le tempo, il n’a pas eu peur d’aller au charbon.

BOYATA (2+/5) : Comme ses précédents matches, de la sérénité sans trop être imposant. En même temps, seul Rashford s’est montré du côté des avants anglais.

DENDONCKER (1/5) : Pour ceux qui ne le connaissent pas, Leander Dendoncker est un joueur d’Anderlecht. Premier handicap. Le second handicap, c’est qu’il n’est pas défenseur central, mais milieu sentinelle. Alors pas étonnant que les rares incursions anglaises se soient produites sur son côté.

FELLAINI (4/5) : Premier presseur aux côtés de Michy, notre Touffe natianale a joué son rôle de pivot intelligemment (ce qui était rare ces derniers temps) et a montré de la combativité (ce qui était TRES rare ces derniers temps)

DEMBELE (2/5) : Merci d’être passé, on vous rappellera

HAZARD (2+/5) : Numéro 2 avait l’occasion de sortir de l’ombre de son grand frère. Ben c’est raté… Pas vraiment en confiance dans les premières minutes avec des passes approximatives et des pertes de balle, il était plus en mouvement en seconde période.

CHADLI (2+/5) : Le problème avec lui, c’est qu’il est là, mais c’est tout.

JANUZAJ (4+/5) (remplacé par Mertens, 85°) : Forget vodka, bring your Jupi, Januzaj is having a party !

TIELEMANS (4/5) : Métronome, Youri retrouve un rôle qu’il jouait à merveille lors de son éclosion à Anderlecht. Très actif au milieu, il a souvent cherchait ses ailiers pour combiner.

BATSUHAYI (1+/5) : N’a même pas su cadrer sur la célébration de but…

 

Les Belches sont donc qualifiés pour la suite de la compétition. La suite : les bouffeurs de riz, les faces de quetsche, les tranches de pamplemousse, les têtes de prune, les cœurs d’ananas, les rondelles de citron, les bananes flambées – avant qu’elles soient flambées, les bananes quoi.

François Jeanpierre

2 commentaires

  1. Tellement hâte que les deux équipes sautent. Aucune joie de voir les Belges jouer malgré les talents sur le terrain, je vibre davantage pour l’Uruguay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.