Pontivy-PSG (0-4) – La Porte de Saint-Cloud couvre les matchs de prépa’

Salam les chômeurs !

Bon, on passera sur les « Bonne Année » dont on vous inondera jusqu’à Pâques.

Place à la digestion, et à la remise en forme, Thomas décide de varier les plaisirs en proposant la grosse équipe, avec un soupçon de jeunes et de revenants pour pimenter le match, ou pas.

Histoire de préparer au mieux la seconde partie de saison fallait un adversaire qui pense L1, et surtout joue L1, avec les limites propres au physique de toi, cher lecteur, adepte de bonne bouffe, et pas fan de footing. Mais je t’en veux pas, je juge pas, parce que je profite de l’hiver pour être aussi productif que Lass, et aussi gourmand qu’Hatem.

Donc le scenario est bien connu, 11 mecs défendent en attendant un long ballon, un loupé, une sortie hasardeuse pour faire le hold-up. Manque de pot la différence de niveau est trop grande pour espérer quoique ce soit pour le petit poucet (hehe, c’est pas l’OM ici, même si nos DG doivent être cousins).

Reste qu’en face y en a un qui cracherait pas sur un petit emploi fictif pour accompagner les Jesé, Rabiot, Lass… alors il décide de faire son Cavani en taclant le ballon chez lui. 1-0, le match est fini, on peut gérer sans accélérer, sauf quand Neymar veut s’amuser, Mbappé perdre le ballon, ou Meunier espérer une passe.

Le reste est une longue conservation de balle, entrecoupée par une couille de Laywin, des contrôles ratés de Laywin, des passes en touche de Laywin, putain tu m’as manqué mon con !

Vu qu’on breake pas, Thomas envoie Moussa finir la bête, et il lui faut 8 minutes pour offrir un but à Neymar (69e), Mbappé réussit enfin à cadrer, sur penalty (76e), tandis que Draxler nous rappelle qu’il est le plus beau joueur du monde (86e).

Le décrassage est fait, la victoire est là, Kurzawa est de retour, Rabiot est parti, place à l’ex de Kombouaré ce mercredi pour continuer notre idylle avec les Coupes (ouais nationales, en bons gaulois réfractaires).

Les notes :

AREOLA (2/5) : Présent quand il fallait se bouger un peu le cul. Aurait pu se lancer un défi de jouer avec une main dans le dos, le résultat n’aurait pas beaucoup changé.

KEHRER (2/5) : Je sous-note un peu, en raison de l’adversité, mais Thilo a fait le boulot sérieusement lui aussi, trop sérieusement même. 

THIAGO (3/5) : Un peu comme l’Allemand, en un peu mieux parce qu’il a eu son lot d’actions marquantes, et parce qu’il couvrait un Stanley un peu dans le dur.

NSOKI (2/5) : Il est pas sous-noté lui, il en a juste chié sur certains duels.

MEUNIER (3/5) : Beaucoup de courses, le pur sang est revenu avec ses jambes et son envie de labourer du couloir. Manque de pot, il reçoit pas beaucoup de munitions.   

NKUNKU (2/5) : 5 pour le joueur. 2 pour son match. Un peu de mal à le/se situer tactiquement. On cherche encore quel était son poste. A merdé dans les derniers gestes.   

DRAXLER (3/5) : Le joueur que Pirlo aurait rêvé d’être.    

KURZAWA (2/5) : Pas en rythme, des choix bizarres, un presque cadeau aux autres, Layvin is back ! Ca me fait plaisir de le revoir quand même, je fais partie des illuminés qui croient que Tuchel peut en faire quelque chose.  

DANI (2/5) : Pas con, vu qu’il peut plus défendre, on le fout au milieu pour qu’il s’amuse. Et comme il n’est pas con non plus, il sait s’adapter. Par contre faudrait faire des passes à d’autres que Neymar.    

NEYMAR (3+/5) : Plus de meuf, nouvelle coupe, une reprise face aux U13 du club, tout roule pour Neymar en 2019, profite mon gars, on va pas te louper dans un mois !

MBAPPE (1/5) : Ben oui t’as raison mon gars, une équipe d’amateurs en face, fais pas de passes on te dira rien.

RIMANE (NN) : Bon, y avait pas Lass, et Rabiot hors jeu, fallait bien que Thomas nous surprenne.

DIABY (NN) : J’espérais le voir titulaire, même pas besoin pour être décisif.

BERNAT (NN) : Carton jaune débile pour le hobbit.

Papus Camarade

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.