La Jup’ : Belgique-Côte d’Ivoire (2-2)

Salut les filles !

Le retour des Diables Rouges. La Belgique reste sur deux revers en amical (Colombie et Japon). Il y avait eu auparavant un match nul face au Pays de Galles, dans un match qualificatif sans enjeu. Même si Wilmots fait régulièrement tourner en amical pour que les 23 sélectionnés se sentent concernés, on pouvait tirer quelques enseignements de ces derniers matchs. Bart soulignait ainsi en novembre dernier que les Diables savaient comment s’y prendre offensivement (même si l’efficacité laisse souvent à désirer), mais qu’il y avait un problème de gestion des temps faibles. Ce match face à la Côte d’Ivoire (dont le hashtag est d’ailleurs #BELIVO, commun saint bol de surprise sur prise) sera donc un mélange de confirmations de certaines séquences de jeu (Wilmots a évoqué « le bloc qui défend en avançant » en conférence de presse) de nouveaux essais et de travail des défauts.

La sélection choisie par le sélectionneur marque le retour de Kompany, absent des 5 derniers rendez-vous avec les Diables. Naingollan revient également dans le groupe après quelques temps d’absence, tandis que Defour et Vermaelen sont blessés. Au poste d’arrière droit, après avoir testé Thomas Meunier en novembre, Wilmots relance Anthony Vanden Borre.

 Les gardiens : Thibaut Courtois (Atlético Madrid), Simon Mignolet (Liverpool), Koen Casteels (Hoffenheim).

 Les défenseurs : Toby Alderweireld (Atlético Madrid), Laurent Ciman (Standard), Vincent Kompany (Manchester City), Nicolas Lombaerts (Zenit Saint-Pétersbourg), Sébastien Pocognoli (Hanovre), Daniel Van Buyten (Bayern Munich), Anthony Vanden Borre (Anderlecht), Jan Vertonghen (Tottenham).

 Les milieux : Nacer Chadli (Tottenham), Moussa Dembélé (Tottenham), Marouane Fellaini (Manchester United), Radja Nainggolan (AS Roma), Timmy Simons (FC Bruges), Axel Witsel (Zenit Saint-Pétersbourg).

 Les attaquants : Christian Benteke (Aston Villa), Eden Hazard (Chelsea), Kevin De Bruyne (Wolfsburg), Romelu Lukaku (Everton), Dries Mertens (Naples), Kevin Mirallas (Everton).

Les compos :

  BELIVO0

Côté belge, on est proche de la meilleure équipe alignable possible. Hazard est sur le banc pour cause de fatigue. En balance avec Lombaerts, Van Buyten est titularisé.

BELIVO1Côté ivoirien, Drogba n’est pas titulaire. Quelques joueurs sont passés par la Belgique : Beveren pour Gervinho, Yaya Touré, Copa ou encore Boka, Anderlecht pour Tioté, Genk pour Zokora, Bâle pour Sio (coucou Vieira, tu as compris mon hommage ?). A leur arrivée au stade, je demande donc à chacun « Toi content être retour en Belgique ? ». La sécurité me refoule. Dans la foulée, Gerolf Annemans, président du Vlaams Belang, me propose un poste au sein de son parti.

Le match :

-7’ Wilmots entre sur le terrain avant les joueurs. Ovation.

-  Eh Sabri ! -  Oui Marc ? -  CHAT-BITE !

– Eh Sabri !
– Oui Marc ?
– CHAT-BITE !

 

-3’ LE ROI, LA LOI, LA LIBERTÉÉÉÉÉÉ !

Les nouveaux maillots ont une sale teinte orangée sur cette photo. Faudrait pas nous confondre avec ces bâtards de Bataves.

Les nouveaux maillots ont une sale teinte orangée sur cette photo. Faudrait pas nous confondre avec ces bâtards de Bataves. Heureusement, pour bien se démarquer, les Belges sont beaux hommes.

6’ Les Ivoiriens monopolisent le ballon lors des premières minutes. Ca circule vite et plutôt bien.

10’ Grâce au pressing belge, De Bruyne récupère le ballon et lance Mirallas, qui profite de son latéral monté très haut. Kolo Touré préfère marquer Benteke et laisse le champ libre à Kéké, qui préfère quand même centrer. C’est repoussé. C’est assez mal joué.

13′ Gervinho dépose Alderweireld. Comme quoi, on court plus vite en s’entraînant dans la savane avec les girafes qu’au domaines des grottes du Han autour de mouflons ou boeufs d’Ecosse.

16’ Mertens est insaisissable sur son côté gauche. Son appel est parfait. Son centre fort est repoussé par Boka un peu comme il peut. Le ballon revient sur Fellaini, seul face au but. Il choisit le plat du pied, mais Zokora se sacrifie et détourne en corner. Très très grosse occasion.

17’ BUT POUR LA BELGIQUE ! Après deux corners consécutifs suite à la précédente action, Mertens trouve la tête de Fellaini. Le touffu n’a quasiment pas sauté. Et merci d’avoir mis un mec d’1m76 au marquage hein ! 1-0 !

22’ Nouvelle grosse occasion pour les Diables. Lancé par Benteke, Mertens résiste comme il peut au duel physique imposé par Kolo Touré, puis profite de l’appel de De Bruyne pour éliminer avec une facilité déconcertante les deux centraux. Sa frappe est détournée en corner par Mandé, là.

25’ Premier ballon touché par les mains de Courtois. Witsel prolonge un coup-franc ivoirien. Le grand Thibaut est vigilant.

30’ C’est vraiment très très bien depuis la 10’.

33′ Pour que nos amis ivoiriens (lui non plus) nous comprennent bien : depuis le début du match, si Yaya Touré était une antilope, Axel Witsel serait un hyène. Le premier se fait bouffer par le second devant les caméras du monde entier. France 5 staïle.

34′ Ah ben justement, Yaya Touré se tient le gnou.

37’ C’est même très très très bien.

40’ Rolala qu’on est bons.

45’ On a échappé au but gag. Sur une remise en retrait tardive et un peu molle de Fellaini, Kompany dégage dans la tête de Tioté. Le ballon frôle la lucarne de Courtois, battu.

Mi-temps ! La Belgique est logiquement devant après 45 très belles premières minutes. Les premières minutes furent compliquées mais ont été plutôt bien gérées. Devant, on retrouve un grand Mertens en sélection. Néanmoins, il n’est pas normal de n’avoir qu’un but d’avance à la pause.

49’ Kompany-Vanden Borre-Fellaini-De Bruyne-Mirallas-Benteke : une action de grande classe pour le grand retour du QCM.

BELIVO6

Je suis ci-dessus idéalement servi par Kevin Mirallas.

A)     Je conclus facilement, plat du pied-sécurité. Après tout, je suis capable de mettre des retournés contre Norwich.

B)      J’ai déjà raté une action similaire contre la Serbie en juin dernier. Cette fois-ci, je fais un petit contrôle rapide, et hop, plat du pied-sécurité.

C)      JE ME PRÉCIPITE, JE LA REPRENDS DU TIBIA, CA PASSE AU-DESSUS, JE REGARDE LE TERRAIN, JE RIS, MIRALLAS VIENT ME FELICITER ET JE LAISSE PENSER AU TÉLÉSPECTATEUR QUI VIENT DE ZAPPER SUR LE MATCH QU’ON VIENT DE MARQUER.

 BELIVO7
BELIVO8

51’ BUT POUR LA BELGIQUE ! Côté gauche, Naingollan veut s’appliquer pour centrer. Il se rate, son plat du pied à ras de terre surprend le gardien au premier poteau. 2-0 !

52’ C’est le premier but du Romain en sélection.

61’ Entrée d’Hazard. Il remplace Mirallas.

62’ Sur son premier dribble, Hazard se fait écraser la cheville par Tioté.

74’ BUT POUR LA CÔTE D’IVOIRE ! Dans un cafouillage, Drogba profite d’un contre favorable pour passer entre les deux centraux et tromper Courtois. 2-1 !

78’ Les Ivoiriens finissent fort, ce qui semble prouver la théorie d’une meilleure endurance en courant avec les animaux. Et qu’on ne m’accuse pas de racisme hein, il faut de tout pour faire un monde. La fatigue se fait sentir côté belge.

82’ Vertonghen est remplacé par Pocognoli.

85′ Le saviez-vous ? Il parait que le deuxième nom de famille de Wilfried Bony (parce qu’ils en ont plein, là-bas) est N’Klayde.

90’ Kompany manque sa relance et Bony part au but. Lombaerts revient au dernier moment et concède le corner.

90’+2 BUT POUR LA CÔTE D’IVOIRE !  Sur un dernier coup-franc, Lukaku renvoie mal du pied.  Gradel est à l’affût et trompe Courtois dans une forêt de jambes. 2-2 !

Terminé. La physionomie du match laisse évidemment beaucoup de déception. Largement supérieurs à leurs adversaires durant 1h, les Belges ne repartent pas avec la victoire. Surtout, ce match amical n’a pas permis  de corriger ce qu’on peut reprocher à cette équipe. L’efficacité n’a pas été bonne (3 grosses occasions auraient dû finir au fond) et les Belges ont concédé deux buts lors d’un long temps faible. On pourra toujours dire que ces manquements n’arrivent qu’en match amical (la défense fut excellente lors des éliminatoires), que la solution se trouve peut-être donc simplement dans la motivation, que les buts encaissés interviennent après 6 changements. Mais les trois derniers matchs auraient justement dû permettre aux Diables de se situer face à des équipes présentes au prochain Mondial, plutôt que de dominer la Macédoine, l’Ecosse ou la Serbie. C’est justement pour cette raison que je regrette un peu de ne pas avoir un « vrai gros » dans le groupe des éliminatoires de l’Euro 2016 (sans sous-estimer la Bosnie). Dommage.

Quant à Wilmots, il est également déçu, mais se satisfait de la grosse prestation pendant 1h de sa quasi équipe-type. Sa réaction ici au micro de RTL, fortement intéressante au demeurant.

Le résumé vidéo.

 

 Les notes :

Courtois (3/5) : RAS pendant tout le match.

Vertonghen (3/5) : Très sobre dans son jeu, sans montée rageuse habituelle. Remplacé par Pocognoli en fin de match.

Kompany (2/5) : on a parfois vu du très bon Kompany, mais il y a eu beaucoup de petites erreurs assez inhabituelles chez lui.

Van Buyten (4/5) : 45 minutes satisfaisantes, il a gagné tous ses duels. Remplacé par Lombaerts (3/5) auteur d’un bon retour sur l’erreur de Kompany dans les arrêts de jeu, mais un peu trop passif (comme un symbole anal) sur le but de Drogba.

Alderweireld (2/5) : en difficulté face à Gervinho, très peu de montées. Remplacé à la pause par Vanden Borre (3/5), parfois intéressant, mais limité défensivement. Meunier m’avait beaucoup plus convaincu contre la Colombie.

Witsel (4/5) : il s’est contenté des responsabilités défensives de son poste. Avec Yaya Touré dans sa zone, et quelques fois Gervinho ou Kalou, il a eu du travail et l’a bien fait. Il n’a pas hésité à mettre le pied, en témoigne son carton jaune. Pour tirage de maillot, mais l’idée est là.

Fellaini (4/5) : Omniprésent, buteur, plutôt rapide dans ses décisions. Une excellente mi-temps. Remplacé à la pause par Naingollan (3/5), lui aussi buteur, qui a montré de belles choses mais qui, de son aveu même, est capable de mieux faire. Sa place n’est pas du tout assurée dans les 23 de la Coupe du Monde, il va falloir être très convaincant en club.

De Bruyne (3/5) : vraiment bien en 1ère mi-temps, il fut la plaque tournant lors du principal temps fort. Il s’est éteint en deuxième. Encore trop tendre physiquement.

Mertens (5/5) : Excellentissime. Il aurait mérité un petit but. Décevant lors de ses dernières sorties avec les Diables, on a retrouvé l’excellent Mertens de 2012.

Mirallas (3/5) : Il a tenté, il s’est trop précipité. Remplacé par Hazard (61’) qui s’est fait défoncer au bout de 15 secondes et n’a plus osé tenter après. Très bon travail défensif en revanche.

Benteke (2/5) : Sans être mauvais, il pouvait peser plus. Mais son raté, bordel de merde… Si le terrain te fait peur, tu assures avec un contrôle… Remplacé par Lukaku à la 70’. Entrée moyenne pour ce dernier, mais il est en phase de reprise après une blessure.

Chères lectrices, chers lecteurs, je vous aime bien. Si l’intérêt anal est réciproque, vous pouvez me retrouver sur Facebook et Twitter. Notre ami Bart Van den Van Krrr a aussi Facebook et Twitter.

Pour finir, si vous ne l’avez pas encore fait, likez la Jup’ Académie !

Jean-Marie Pfouff.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.