Lille-Lorient (5-0): La Merlus Académie livre ses notes de la déroute

ça arrive même aux génies les plus géniaux

Voilà, ça calme. Niveau crédibilité de l’ambition, on n’a plus qu’à fermer nos gueules. Surtout qu’on avait quand même l’équipe au complet, à l’exception peut-être de Mareque, mais bon, c’est pas comme s’il avait vraiment commencé sa saison… Non, les joueurs alignés étaient les plus aptes selon Gourcuff a contrarier les Lillois, le match avait été bossé toute la semaine… pour rien. Les Merlus ressemblaient à… ben à toi, là, derrière ton écran, qui joue au foot le dimanche avec tes potes. Tu sais, ce moment où, après deux heures de jeu, ton placement, déjà laborieux précédemment, devient invraisemblable, où tu ne fais plus que trottiner, où tu ne mets aucune conviction dans l’approche de tes duels… Ce moment où la faiblesse s’empare inéluctablement de toi. Pas de chance pour les mecs de Lorient, cela leur est arrivé devant les caméras de Canal. On pourra peut-être dire que tous les 3 ans, Lille nous met une grosse branlée pour se venger des braquages qu’on leur fait subir les autres saisons. On pourra dire pas mal de trucs d’ailleurs. Que les gars du nord ont fait un excellent match, appliquant un pressing constant, affichant une maîtrise totale, sans oublier la réussite. Que c’était contre Lille qu’on avait stoppé le naufrage de l’automne, et qu’on avait ensuite enchaîner de meilleures performances (en espérant ne pas se prendre le retour du bâton dans la gueule). Que c’était un jour, qu’on s’en fout, qu’il faut se reconcentrer, finir honorablement la saison, et tout donner en coupe de France.

Les titulaires :

Audard (2/5) : C’est con qu’il n’ait pas fait sa boulette cette semaine, cela serait placé plus inaperçu. Bombardé de tous les côtés, je ne pense pas s’il soit vraiment à incriminer sur les buts. En tout cas, il empêche superbement le titre « Lille met un set à Lorient » dans tous les médias sportifs grâce à sa parade sur la frappe de Payet.

Gassama (1/5) : Ah Lamine, parfois, je ne vois que la rime avec pine. Complètement largué, sauf par moment, mais dans ce cas-là, on s’en fout. Va encore falloir bosser, en espérant que ce soit prêt pour la saison prochaine.

Koné (2/5) : Et Koné ça rime avec mauvais ? Eh ben oui aujourd’hui. Rien n’allait, mais c’est comme un symbole de match de merde.

Ecuele-Manga (1/5) : Putain Capitaine BEM, on n’était pas habitué à ça… Vraiment pas cool ce match, implication sur tous les buts je pense, et ça, ça craint, ça craint, ça craint. Je ne veux pas voir de tergiversation, et gros défonçage de Bastiais la semaine prochaine.

Barthelmé (1/5) : Son intervention était bonne… Mais pas de chance, il nous fait une Morel à L’OM, relance directement sur un Lillois, passe, but, 1-0. La déroute était lancée, et il n’a rien pu faire pour l’éviter. Les mauvaises langues diront qu’il n’a même rien fait du tout, et que son passage en ailier n’a rien changé.

Lautoa (1/5) : Une percée… qui échoue… à la 1e minute. Sur la remontée tambour battante du ballon, je me dis « j’espère pas que les Lillois vont nous en mettre un en début de match, ils ont l’air chaud ». Putain de prémonition, putain de match pourri pour Lautoa. Et ça, c’est très décevant pour ma libido.

Abu (2/5) : J’ai envie d’être plus indulgent avec lui, peut-être à tort. On voit qu’il est motivé, qu’il veut apporter quelque chose. Parfois, il me fait penser à Verrati. Pas de chance, il est quand même moins précis.

Corgnet (1/5) : Lui aussi nous sort une belle prestation scatophile. Sur l’aile non, en soutien de l’attaquant non. C’est vrai que ça a marché, mais je me demande s’il serait quand même pas mieux au milieu du terrain…

Monnet-Paquet (1/5) : Deux ans plus tôt, cela n’aurait été qu’une prestation médiocre parmi d’autres pour KMP. Maintenant qu’il nous a montré de quoi il était capable, il est temps de se responsabiliser, et d’arrêter ces trous d’air insupportables.

Traoré (1/5) : C’est simple en première mi-temps on l’a pas vu à part pour les CPA mal tirés, et en seconde il était sur le banc. Alors maintenant, on espère juste qu’il pourra vite trouver une position de tir pour mettre une minasse, et retrouver la confiance.

Aliadière (3/5) : Le seul au niveau, il s’est créé toutes les occasions de l’équipe. Il aurait peut-être pu, et il aurait même certainement dû mieux faire, mais je ne lui en veux même pas pour ses occasions foirées à 2-0, je pense que les Lillois étaient tellement supérieurs que la branlée aurait quand même eu lieu.

Les remplaçants :

45e – Traoré par Baca (NN) : Le match était déjà un peu mort quand il est rentré… Je ne l’ai pas trop vu et j’ai pas particulièrement envie d’aller fouiller pour en parler plus.

62e – Lautoa par Lemina (NN) : Il était au niveau de l’équipe, et son entrée n’a évidemment rien changé.

74e – Barthelmé par Autret (NN) : Pas plus que celle d’Autret

Quelques liens: mon Facebook, mes onze mondial et anal de Lorient, ou de l’aide à Horsjeu. Merci.

Tristan Bourrepif

3 thoughts on “Lille-Lorient (5-0): La Merlus Académie livre ses notes de la déroute

  1. Les lignes sur notre condition de footballeur du dimanche sont brillantes. Tellement vraies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.