MHSC – ASSE (2-1) : la Forez Académie se prépare

Faudrait expliquer aux Verts qu’un mâche de Ligain, c’est pas une prolongation en but en or : le 1er qui marque n’a pas gagné.

Le match résumé en 1 phrase : « On a que ce qu’on mérite »

Sainté débute bien. Sainté marque un superbe but grâce à Monnet-Paquet. Puis Sainté disparait, aspiré dans les tréfonds de la médiocrité d’où seuls Malcuit et le buteur du soir auront un peu émergés. Gneu gneu gneu la fatigue… Mes couilles ! On a vu des joueurs peu ou pas sollicités jeudi être complètement à côté de leur sujet. « Oui, mais il faut que les joueurs jouent pour être performants ». Ouais ben désolé, mais le foot ne se joue pas encore à 15, faut passer au rugby sinon.

 

La compo :

Bon, Perrin encore sonné de sa rencontre avec Smalling est forfait, du coup on retrouve Lacroix en défense centrale. Espérons qu’il n’a pas trop pris la poussière. Au milieu, on retrouve Selnæs et Veretout : pas forcément convaincu par cette association, on a vu que le Norvégien n’était pas du tout à l’aise dans un milieu à 2. Ensuite, ligne de trois avec KMP-Saivet-Jorginho : indiscutable, très discuté et pas convaincu. Franchement, Saivet pense qu’il a pris de l’épaisseur dans le jeu, moi je l’ai juste vu prendre le melon. Et le petit Georges bénéficie d’une concurrence aux abonnés absents (pendant que Bamba claque à Angers…) pour enchaîner les titularisations. Devant, le néant a un nom, et il s’appelle Nolan.

 

Le mâche :

Les Verts avaient pourtant démarré de la meilleure des manières. Quelques escarmouches pour se chauffer avant le coup parfait : long coup-franc de Théophile-Catherine qui trouve l’appel idéal de Monnet-Paquet dans la surface. Reprise en extension qui trompe un Pionnier complètement amorphe (0-1, 10e). Ensuite ? Sainté a changé de sport et s’est transformé en Green Warriors, l’équipe de football australien née ce jour-ci à Montpellier. Chandelles à foison, tirs au-dessus de la barre, la totale. Les Verts ont complètement déjoué et prennent 1 but (superbe) qui sanctionne cette (Jean-Michel) apathie (Lasne, 1-1, 49e), puis se font niquer sur un corner rejoué et une chandelle en retourné qui tombe au seul endroit où un pied montpelliérain traîne (Mounié, 2-1, 69e). Avant ça, Jorginho se sera fait expulser pour un 2e jaune inexistant (53e), mais le prépubère servant d’arbitre ce soir là était si pressé de sortir son 1er rouge qu’il a en laissé une trace collante sur le devant de son short. Et il sifflera une faute inexistante de Pajot sur Hilton alors qu’Hamouma marque derrière (90e+3). La semaine de l’arbitrage à Sainté, on la prend cul sec avec du gravier. Maintenant, faut aussi voir les choses en face : 1 seule véritable occasion pour Sainté en 2e mi-temps avec ce coup-franc dans la boîte d’Hamouma que Pajot ne peut pas reprendre alors qu’il était seul au 2e poteau (86e).

Voilà, les Verts enchaînent une 2e défaite cette semaine, mais les 2 mâches n’ont rien à voir. Contre United, Sainté avait été séduisant pendant plus d’une mi-temps, pêchant dans la finition ce qui au final a coûté cher. Contre Montpellier, les Verts ne seront sortis du bois que sur ce joli but de Monnet-Paquet. Le reste du temps, ils ont couru après la balle et tapé dedans très fort sans jamais trop savoir où ça allait atterrir. Un non-match qui fait mal et qui nous rappelle les insuffisances criantes de cette équipe : on a tout simplement pas d’attaquant de pointe. En attendant un hypothétique retour de Beric à son meilleur niveau, on doit se contenter de Roux en pointe, ou de bricoler avec Hamouma. Le 4-0 contre une (très) faible équipe de Lorient a agit en trompe-l’œil, et Sainté a énormément de mal à marquer. Pas forcément rassurant avant de jouer Manchester pour la qualif, sachant que celle-ci devra passer par au moins 4 buts. Après, c’est clairement pas en étant aussi mous et inoffensifs que les Verts vont créer l’exploit, et certainement pas avec des poids morts comme Roux, Lacroix ou Selnæs que ça va se produire. On va dire que vous aviez la tête ailleurs, mais moi j’ai la tête dans le cul là.

Malgré cela, haut les cœurs les b’lets ! L’exploit est à portée de main et je vous explique ici pourquoi et comment Sainté va brexiter Maniou mercredi soir.

Le mâche de Roux et Selnæs.

 

Le résumé du mâche :


Montpellier 2-1 ASSE: le résumé par ASSE

 

Les notes :

Ruffier (capi-flemme, 2/5) : après le 1er but, il s’est mis en veille, refusant de sortir sur la chandelle du 2e but. Va falloir bouger la souris d’ici mercredi, pas envie de voir les fenêtres Windows voler dans son regard.

Malcuit (Thunder Malcuit, 3/5) : Nolan Roux a vomi en le voyant plus courir en 2e mi-temps que lui depuis le début de la saison.

Théophile-Catherine (pyromane, 1/5) : il a tellement allumé de chandelles que mon cul a pris feu. Une relance aussi défaillante qu’une excuse de Fillon.

Lacroix (little big man, 1/5) : 1m95 pour ne pas toucher une balle de la tête, ça touche au génie. En progrès car il n’a pas pris de jaune.

Pogba (futur blessé, 1/5) : ça y est, on commence à le voir tirer la langue. Et c’est pas parce qu’il essaie de lancer une danse à la con avec son frangin.

Selnæs (désossé, 1/5) : Ole s’est fait cambrioler récemment. Visiblement, ils ne lui ont pas tiré que sa télé, mais aussi son talent.

Veretout (jaune pisse, 2/5) : un match de mammouth jeudi, un match de Lidl ce dimanche. Du Jordan hard discount.

Saivet (indispensable selon lui, 1/5) : il se sent mieux dans le jeu. Moi, je le sens mieux sur le banc en ce moment. Et à Newcastle en fin de saison.

==> remplacé à la 80e par Pajot (non noté), parce qu’il fallait le mettre en jambes pour dérouiller du rosbif ce mercredi.

Jorginho (par défaut, 1/5) : pas du tout convaincu par le petit Georges qui bénéficie des blessures et des absences à son poste. 1e fois que je le note, et 1e expulsion. Bamba triste.

Roux (casse toi, 0/5) : tu boudes, et t’es nul, tu veux qu’on te dise quoi ? T’as écrit ta légende à Brest, retournes-y. Présence due uniquement à nos attaquants en cristal.

==> remplacé à la 74e par Hamouma (non noté), parce qu’il fallait le mettre en jambes pour concasser du rosbif ce mercredi.

Monnet-Paquet (so lonely, 4/5) : son but est superbe, il a été l’offensif le plus dangereux côté Sainté. Confirme qu’il est bien l’un des meilleurs Verts en ce moment.

==> remplacé à la 74e par Beric (non noté), parce qu’il fallait le mettre en jambes pour son triplé de mercredi.

 

Les adversaires : on a été tellement nuls que c’est difficile de juger les autres. Lasne a un bon coup de moule sur son but quand même parce que ses tirs suivants ressemblaient plus à ceux de Bakayoko. Hilton simule comme Zlatan, c’est moche. Boudebouz a un carré de pelouse non entretenu sur la tête.

 

La question minitel : la question n’attend que mercredi.

Bon. Alors que dire… Ben, on a été nuls. Enfin pas tout le temps, mais une bonne partie du mâche. Mais vous en avez retenu quoi au final ?

 

Victoire écrasante de Nolan Roux pour cette question. Son attitude de starlette commence sérieusement à me gaver, et s’il a eu son importance dans les résultats du début de saison, faudrait pas qu’il pense que ça lui donne l’immunité non plus. Il a juste de la chance d’avoir comme concurrents des mecs qui squattent plus l’infirmerie que le terrain. Mais la saison prochaine, s’il ne change pas d’attitude, ça dégage, merci. 2e place pour le « Festina » de l’équipe, Kevin Malcuit. Sans ses sprints, on repartait avec une défaite plus lourde, assurément. Au coude à coude enfin, KTC, qui a été supervisé par le MHR sur ce mâche, et Pajot, en hommage à la SNCF : en avance quand t’es en retard, en retard quand t’es en avance.

 

Roland Gromerdier

 

L’avis d’en face, c’est la Paillade Académie qui vous le livre. Il est plus chantant que le mien. Et n’oublions pas justice pour Casti. 

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.