Nancy-Lille (2-2), la Losc Académie livre ses notes

Doguy Bakari pourrait presque utiliser des notes décimales

Salut les grandes folles. Alors. Le match du jour: Nancy-Lille. Bon. Pourquoi pas. Moi je veux bien. Mais avant, faut qu’on parle. Parce que comme quoi il parait que j’ai un regard trop distancié. Ca ferait pas assez supporter, comme qui dirait. Bon. Pourquoi pas. Pour faire court et simple: rien à branler. Pour faire dans le lyrique: je m’en badigeonne les roulettes avec le pinceau de l’indifférence.

 

FORMATION:

._Soccer_Field_Transparant.svg Soccer_Field_Transparant.svg

 

Oui, oui, j’ai oublié Elana. Mais de la merde. Plus besoin de préciser. Vous êtes au courant maintenant.

 

LE MATCH:

1. Dès le début boum but. Putain ça déconne pas. Nolan Roux. Bon. Je vais pas râler. Cafouillage d’une défense nancéienne à cinq. On bourrine à bout portant. Ca c’est fait. 1-0 pour Lille. Fallait pas être en retard.

3. Boum Rodelin par terre. Il s’est tronché la gueule contre un adversaire. L’arbitre ne siffle pas pénalty.

C’est un début de match assez curieux pour le moment. Se passe pas grand chose, on n’attaque pas vraiment, on combine joyeusement au milieu de terrain. Et dès qu’on avance un chouïa dans l’autre moitié de terrain, les nancéiens paniquent, quelque chose d’assez terrible. Je viens de voir ça sur un centre de Digne -douzième minute- repoussé des poings par le goal. Vraiment curieux.

15. Rozenhal décroche, se prend pour un attaquant. Original.

16. Offensive de Nancy. Centre depuis la gauche, une tête de Bakar tout en puissance qui passe à côté. Contre Lillois qui combine bien mais ne donne rien. Le rythme s’accélère.

17. Après un passage un peu chiant dans lequel il ne s’est rien passé, on entre soudainement dans une dynamique d’attaque-défense, qui va perdurer deux trois minutes avant de s’achever sur un carton jaune pour Marvin Martin pour un tacle qui poc un genou adverse.

19. Tir lointain d’un joueur nancéien qui rebondit juste devant le but. Elana dévie en corner.

20. But de Nancy. Centre depuis la gauche, à ras terre. Récupéré par Grange hors de la surface, qui la dépose en pleine lucarne, sans qu’Elana ne réagisse.. Joli, très joli. 1-1.

22. Nancy se sent pousser des couilles bien bien velues et attaque comme des géraldines qui ont leurs règles le premier jour des soldes. On a eu deux frappes hors de la surface, coup sur coup, toutes les deux cadrées. Elana était là. Heureusement, pour le coup.

25. Comment font les nancéiens pour attaquer autant, alors qu’ils jouent à cinq derrière? Là, coup franc indirect pour eux. Dévié par la défense lilloise, et encore une frappe bien puissante qui, cette fois, n’est pas cadrée.

26. Encore. Devinez. Frappe, hors surface. Mais celle là est trèèèès loin du cadre. Tendance non-euclidienne tueuse de pigeons en plein vol.

27. Frappe lointaine; Mais c’est lillois cette fois. Balmont qui tire. Le goal détourne. C’est pas un match, c’est le Chemin des Dames. Et j’aime ça.

29. Contre de Nancy. Une passe lobée chelou qui fait une trentaine de mètres pour trouver un ailier sur la gauche, qui passe en retrait à un coéquipier au vingt-cinq mètres. Vous connaissez la suite. C’est pas cadré.

31. GOAL! Une frappe lointaine! Encore! Verdun dans ton calbute! Payet frappe transversale rentrante. Ce match est complètement taré. Ca tire dans tous les coins, ça n’arrête pas. Rien n’est construit, rien n’est rationnel. Du football cour de récré. Je vous avoue que je trouve ça très très marrant. 2-1 pour Lille.

37. Les joueurs gambadent partout sans réellement aller au but, mais qu’est ce que ça va vite. Ils ont du mettre de l’herbe à chat à la place de la pelouse du stade, pas possible autrement.

39. Débordement sur la gauche de Haidara -pas sûr- qui rebondit contre Rozenhal. Réclame une faute. Non. Cherche pas, non.

43. Lucas Digne cherche à faire la même chose, mais en tombant dans la surface. Sérieusement, les mecs. Je crois que c’est un des trucs pour lequel j’ai le moins d’indulgence.

45. Prise de ninjutsu serre de l’aigle astral sur Roux. Coup franc pour Lille, sur la gauche. Cafouille dans la surface, Chedjou tente un tir du gauche, au-dessus.

 

Mi-temps. Alors là, je peux vous dire: quel bordel. Un but au bout d’une vingtaine de secondes, qui a précédé une période d’une dizaine de minutes pendant laquelle il ne s’est pas passé des masses de choses. Et puis d’un coup c’est parti façon shrapnel, un truc terrible. Ca a pas arrêté. Je crois que tout le monde est bien content de la pause, là.

 

2e mi-temps. En espérant que ça reparte sur le même rythme.

46. Coup franc pour Nancy, rebondit dans la surface, pas de contact. Ne donne rien.

52. Belle phase de jeu des nancéiens qui construisent bien. Passe en profondeur. Heureusement que Digne est là pour la dégager en corner, sinon on était cuits.

55. Centre dangereux de Nancy dans la surface lilloise. L’attaquant fait une air-volée. Soupir de soulagement.

56. Beau mouvement collectif de Lille, avec une passe en profondeur de l’extérieur du pied -whaaat ?- pour Roux. Qui la met à approximativement vingt mètres du cadre.

57. Un nancéien fait poum par terre dans la surface lilloise. Rien à foutre, on contre! Mais ça donne que dalle.

58. Chedjou reste trois heures à essayer de trouver quelqu’un à qui faire la passe au lieu de dégager, tout simplement. Résultat, interception d’un Nancéien qui passe en profondeur sur la gauche. Frappe en première intention bien détournée par Elana.

60. Offensive nancéienne interrompue pour une faute sur Roux. Pas content, ils sont. Sinon, Idrissa Gueye remplace Marvin Martin.

63. Gros bordel de chez gros bordel. Nancy attaque façon Angry Birds. Plusieurs fois des attaquants se sont retrouvés démarqués, mais des contrôles foireux les auront empêché de conclure.

65. Longue balle pour Rodelin, sur la gauche, qui repique et arme une frappe enroulée, sans difficulté pour le gardien.

67. Vraiment, les mecs. Heureusement qu’Elana est là.

69. Balmont sort, remplacé par Pedretti. Deux joueurs pour qui j’ai une grande estime.

70. Alors, là, ça a ramé méchant. Mais j’ai vu Gueye tenter une demi-volée du gauche, qui est passée au-dessus.

74. Mouvement offensif lillois. Roux au final ne cadre pas. Dommage, Payet avait bien lancé le schmilblik.

75. Alors là, un nancéien s’est permis de placer une roulette sur Pedretti. Je suis pas d’accord, mec, je suis pas d’accord. En plus ils en diffusent un ralenti. Pas cool, vraiment pas cool.

76. Tentative de demi-volée d’un joueur de chez Nancy qui roulroulroule sans problème dans les bras protecteurs virils et musclés de Steeve Elana.

78. Faute sur Roux, carton jaune pour Sané. Rien d’autre qu’un petit choc. Bon. Pourquoi pas.

80. On a eu un petit numéro technique de la part de Moukandjo sur le côté gauche de la défense lilloise, heureusement bien couvert par Digne qui dégage en touche.

81. Le truc vraiment con, c’est que cette même touche aboutit à un but d’Ayasse. On va être plus précis. La touche est dégagée, Ayasse tire à l’entrée de la surface, un lillois dévie sur la route, et ça rentre. 2-2.

82. Corner pour Nancy, dégagé plus ou moins. Il serait bon que nos chers Lillois se sortent les doigts de l’oigne.

85. On a eu une double faute, sur Roux puis sur Digne. A moins que cela n’ait été Pedretti à la place de Roux. Non, c’était Roux. Ou Pedretti. Sinon, attaque de Lille stoppée net par le gardien de Nancy. C’était une tête de Pedretti sur un centre de Roux. A moins que ce ne soit l’inverse. Carton jaune pour Lotiès, aussi.

86. Bruno entre à la place de Roux.

88. Ca pousse chez Nancy. Ils les veulent, ces trois points. Et dans un sens les méritent peut-être.

90. Trois minutes de temps additionnel.

90+1. Carton jaune pour Béria. Pas compris. Il est tombé tout seul, l’autre. Il peut pas tirer le maillot ni rien, y’est tout plâtré.

90+2. Les nancéiens jouent le coup-franc consécutif à cette faute. Tête, au-dessus.

90+3. Remplacement d’André Luiz, qui sort en larmes, remplacé par Sami. Tout le stade l’ovationne.

90+4. Dernier coup franc. Dégagé par la défense. Contre lillois stoppé. Du coup contre-contre. Dégagé aussi. Et ça siffle.

 

Une fin de match qui laisse un goût amer. Le pire, c’est que je commence déjà à avoir l’impression de radoter en écrivant ces articles. C’est le gimmick habituel: les Dogues font une bonne première mi-temps, puis essaient uniquement de gérer le reste du match par la suite. Pas de bol, ça rate. Et match nul. Un peu comme d’hab quoi.

 

LES NOTES:

Je vais être honnête sur ce coup avec vous. La notation des joueurs sur ce match m’a vraiment cassé les couilles. Parce que d’un côté ça attaquait de partout. Ca tentait de loin. Ca combinait bien. Mais juste après on a une défense un peu molle, qui laisse passer une erreur de marquage, puis deux, avant de se reprendre dans un gros mouvement offensif général. C’était un peu du courant alternatif par moments, vraiment dur à juger. Donc: vous risquez de ne pas être d’accord avec mes notes. Blablabla trop généreuses, sans doute. Mais ça aussi, j’en ai rien à branler.

Elana: 3-/5. J’ai hésité avec un 2+. Si, si, y’a une nuance pour moi. Mais je me suis dit que s’il n’avait pas été là, on n’aurait sans doute pas été foutus de ramener le point du nul.

Digne: 3/5. Sera un titulaire indiscutable la saison prochaine, je pense. Il a plutôt bien fait son boulot, que ce soit dans le domaine offensif ou défensif. Pareil, j’ai hésité à lui mettre un 3+. En fait de la merde. Je vois pas pourquoi je lui mettrais pas un 3+. Donc, Digne: 3+/5.

Rozenhal: 3-/5. Je vais vous faire une confidence. Rose Anale, je l’aime bien. Dans le genre honnête et dur à la tache. Et là, il a montré qu’il avait de beaux restes. Mais. Mais il s’est tapé une montée de quarante mètres, balle au pied, alors qu’il est défenseur central. Je désapprouve. Il est assez représentatif de ce match et de son équipe dans son ensemble, tout du moins lors de la première mi-temps. Ils ont mis leurs couilles sur la table, joué avec le coeur, tout ça, pendant quarante-cinq minutes. Mais je préfère de loin la discipline. Le jeu intelligent, bien pensé, réfléchi. Les offensives permanentes de Nancy auront fini par en annihiler toute possibilité pour les Dogues. Faudra qu’on leur explique ensuite que « jouer intelligent » ne veut pas dire essayer de gérer le match tant bien que mal en deuxième mi-temps.

Chedjou: 3-/5. Meh.

Béria: 3+/5. Pour un joueur qui se dirige lentement mais sûrement vers le banc des remplaçants, il en a encore à revendre. A plutôt bien traversé ce match.

Mavuba: 3/5. RAS.

Martin: 3/5. Auteur de quelques bonnes passes de temps à autre. Ne s’est pas fait remarquer plus que ça le reste du temps. Remplacé par Gueye.

Balmont: 3+/5. Egal à lui-même. Très engagé dans les débats. Méritait sans doute mieux. Remplacé par Pedretti.

Payet: 4/5.  Comme d’hab.

Roux: 4-/5. Un but en une vingtaine de secondes, c’est plutôt pas mal comme perf’. Vous croyez pas?

Rodelin: 3-/5. Ne s’est pas assez fait remarquer. Gagnerait à être plus percutant, moins timide.

 

SINON, A PART CA:

– Les Dogues nous ont fourni une sacrée plâtrée de matches schizophrènes cette saison, et ça commence à devenir sévèrement irritant.

– Intuition brutale: à chaque fois qu’un joueur nous a porté pendant une saison, on l’a vendu l’année suivante. Ciao Payet?

– Le cocktail du jour est un chef d’oeuvre. Il tient en une seule image. Préparez vous ça va faire très très mal.

tumblr_mb30wbxiW71rf36cqo1_500

 Oui, oui, vous avez bien vu. De la vodka au bacon. Merci au revoir.

– Sinon, à part ça, avec des potes on fait des matches de foot sur un petit terrain en béton, le Samedi matin. On fait ça toutes les semaines, c’est très macho viril sensual, et y’a un sauna gay juste à côté. Si y’a des gens qui veulent nous rejoindre, qu’ils le fassent savoir dans les commentaires.

– Le prochain compte-rendu de match risque d’être différent des autres. En effet, j’irai probablement le voir au stade, en direct live en vrai t’as vu. Du coup, il est évident que je vais pas transbahuter mon matos pour prendre des notes à la minute près. Voilà, z’êtes prévenus. Allez, ciao les couilles molles!

3 thoughts on “Nancy-Lille (2-2), la Losc Académie livre ses notes

  1. J’aime bien ces matchs où l’on passe vraiment pour des cons. Il serait peut-être temps que notre milieu de terrain se reprenne sans quoi je ne vois pas trop ce que l’on peut espérer cette année…

  2. Je te trouve bien gentil avec le côté « match fou-fou-ça-va-dans-tous-les-sens ». J’ai trouvé ce match d’un chiant… Pas de construction, raaa que c’est triste et moche. Heureusement que j’avais de bonnes bières.

  3. Pas totalement d’accord avec blafafoire. Je crois que c’est plus un problème d’ensemble qu’un problème de bloc. Surtout qu’on a un milieu de terrain plutôt pas mal, à l’exception peut-être de Marvin Martin qui, s’il est un bon joueur, certes, n’est pas pour le moment le transfert de l’année. Pour vous parler franchement, je crois même qu’il aurait été plus avantageux de laisser la place à des remplaçants comme Idrissa Gueye qui se révèle être un joueur plutôt convaincant; comme ça, des réservistes auraient pu monter de grade, et tout le monde aurait été ravi. Ensuite, peut-être qu’il y a un souci de tactique, comme je l’ai dit dans l’article; tenter de gérer un match, contre une équipe de bas de tableau -qui n’aura pas grand chose à perdre donc- qui plus est, alors qu’on n’a qu’un seul but d’avance, n’était ici pas le meilleur choix.

    Concernant Jo Privat: avec le recul je me dis que vous avez sans doute raison. Et puis, comme je l’ai déjà dit, je préfère de loin une discipline bien huilée et efficace qu’un match sur-rythmé mais bordélique. Pour ma défense: un pote est passé avant le match, il avait du rhum. Et la chaine que je regardais en streaming, me proposait un commentateur arabe. Et, je sais pas, mais cet homme avait un tel enthousiasme dans son travail… J’ai eu un coup de foudre. Avec lui, la CFA devient au moins aussi balaise que la finale de la Ligue des Champions. Je vous recommande vraiment d’essayer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.