Nîmes-Angers (3-0) : La Croco Académie livre ses notes (avec du retard)

Et pourquoi pas?

Vendredi soir, les angevins ont emmené avec eux le mauvais temps sur la plus belle ville de France. Le temps est gris, lourd, quelques averses viennent mouiller les virages des Costières malheureusement pas assez remplis. Connerie de temps. En affrontant le SCO Angers, c’est un seizième de finale qui se joue. Si Nîmes l’emporte, les Crocos continueront de rêver. Pas mal pour un promu à cinq journées de la fin du championnat.

Le match

La partie débute sur un rythme assez enlevé. L’enjeu est grand, les acteurs sont tendus, les supporters sont sous pression. Pas grand chose à se mettre sous la dent à part un bon tir de Gragnic bien repoussé par Malicki (itw de Greg assez sympa sur #LeFootballVrai). En seconde période, il faudra attendre un accrochage avec le latéral gauche (Diallo) pour chauffer les tribunes. Le stade se met à gueuler, à pousser. Les joueurs ne s’y trompent pas : il faut lâcher les chevaux, tout donner pour ne pas regretter. Sur un coup-franc de Bouby, Boche pense ouvrir le score de la tête mais l’arbitre de touche indique que le cuir n’a pas franchi la ligne de but ; les Costières braillent de plus belle. Les occasions nettes défilent pour les Crocos mais toujours pas de but…

C’est alors que Mister Bouby frappe magistralement un énième corner, Nouri reprend victorieusement la gonfle sous la barre du SCO. 1-0. Le stade exulte, soulagé. Mais alors qu’on croyait que l’affaire était pliée et que les rouges allaient se contenter de tenir l’excellent résultat, contre toute attente, ils reculent. Tant est si bien que les visiteurs vont frôler l’égalisation. Par deux fois, Doré trouvera la barre de Merville. Piqués comme Gerard, les Crocos se ressaisissent et, comme souvent, s’en remettent à la forme de Gragninho pour inscrire le but du break. Nîmes a eu chaud sur les deux occasions angevines mais ce deuxième pion du meilleur buteur (parfaitement servi par Ogounbiyi) n’est que justice, tant les locaux ont dominés cette deuxième mi-temps. La victoire est acquise, le stade jubile, et peut fêter dignement le troisième but inscrit par Ogounbiyi dans le temps additionnel.

Ce week-end, les rouges se déplacent à Châteauroux alors que l’En Avant (3ème) jouera en Avignon face à l’ACA qui aurait une très bonne idée d’aider son voisin en l’emportant contre ces cons de Bretons. De son côté, Caen (4ème) va se rendre chez le leader monégasque qui voudra à tout prix l’emporter pour valider son ticket pour la montée… Putain de fin de championnat !

20130426_212828-Copier

 

Les notes

MERVILLE (3/5)
On a retrouvé son slip tout mouillé de Cyril après le match. Ça santait la peur derrière et la joie devant.

POULAIN (4/5)
Il a vite calmé le jeune El Jadeyaoui quand il faisait le chaud.

BOCHE (3/5)
« C’est bien, c’est beau c’est b… » Monté aux avant-postes, il se procure la première véritable occas’ du match. On ne sait toujours pas si la gonfle avait dépassé la ligne…

ROBAIL (3/5)
Victor a décidément eu le nez creux en repositionnant cet avant-centre en arrière gauche. À ce poste au moins, on ne lui reprochera pas de ne pas en cadrer une.

HADDOU (2/5)
Infoutu d’adresser un bon centre en première période, il s’est toutefois bien ressaisi en seconde. À l’image de l’équipe.

HSISSANE (3/5)
Match solide du jeune milieu défensif qui confirme de plus en plus. Remplacé par BALDÉ en fin de match.

BOUBY (3/5)
Passe décisive de Pierrot ; il offre le premier but à Nouri sur corner. Sa première était déjà sur coup de pied arrêté contre Dijon (2-1) lors de la 14ème journée. Remplacé par BENYAHIA (/5) qui n’a pas mis les gants cette fois.

OGUNBIYI (5/5)
L’homme du match. Encore un match plein pour Mouri qui a inscrit le troisième but et délivré une passe décisive ; sa neuvième de la saison. Il devient ainsi le deuxième meilleur passeur de Ligue 2 à égalité avec son comparse Nico Bénézet.

BÉNÉZET (4/5)
Sa nouvelle coupe d’Hipster ne l’empêche pas de briller.

GRAGNIC (4/5)
17, c’est le nombre de buts que Vincent à inscrit puis le début de sa saison nîmoise. Il est le deuxième meilleur buteur du championnat à égalité avec Keserü (blessé ce soir) et Djordjevic (FCNA), à seulement une longueur du guingampais Yatabaré. Des nouvelles de Mandrichi ?

NOURI (4/5)
Il bouge, dézone quand il le faut, presse quand c’est nécessaire, sait se positionner, dribble, affole les défenses. Et en plus il marque des buts importants ! Quelqu’un sait pourquoi Mombaerts n’a pas voulu le garder cet hiver ?

image

Romain.p de What’s The Foot pour @LaCrocoAcadémie

Retrouvez la Croco Académie sur What’s The FootFacebook et Twitter.

3 thoughts on “Nîmes-Angers (3-0) : La Croco Académie livre ses notes (avec du retard)

  1. Gragnic, c’est le Féret de ligue 2 non? Le n°10 trop fort mais toujours dans l’ombre, qui se révèle vers ses 30 ans.

Répondre à Troudeballologue Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.