Nîmes-Rennes (3-1) : La Breizhou Académie accuse le coup

Le fameux « sprint final » est lancé et on a la possibilité de rendre notre saison encore plus belle avec une finale de coupe de France et une place européenne à aller chercher en Ligue 1. Sauf que depuis l’élimination en Ligue Europa, on sent que nos joueurs sont dans le dur : hormis la qualif’ en coupe de France, on reste sur une défaite et deux matchs nuls, dont le dernier contre Angers avec un but encaissé à la 92e. Les boules. Ce match en retard contre Nîmes est l’occasion de rester dans la course à l’Europe.

La composition :

Entre les blessés et les menacés de suspension pour la finale en CDF, Stéphan bricole et transforme le banc en garderie avec Camavinga (16 ans), Boey (18 ans) et Nkada (19 ans).

Koubek – Doumbia, Mexer, Nyamsi, Traoré – Gélin, André – Del Castillo, Ben Arfa, Bourigeaud – Hunou

Le match :

Côté rennais, pas grand chose à tirer de ce match : on est rincés physiquement, les remplaçants ne sont pas au niveau pour aller chercher l’Europe et tout le monde doit avoir la tête à la coupe de France. Les Nîmois, eux, ont fait un match solide, ont mis des taquets quand il fallait, de même que des buts.

Résultat, une défaite méritée et une cinquième place qui s’éloigne. Plus inquiétant, un Stéphan qui fait la gueule au bord du terrain et en interviews, on sent qu’il est à court de solutions avec un effectif sur la corde duquel il a beaucoup tiré.

Au-delà de ça, l’euphorie de l’aventure européenne nous fait craindre une non-qualification : ne nous enflammons pas, avant cette année on n’avait pas connu ça depuis longtemps et ne pas faire le back to back ne serait pas un drame, on a déjà beaucoup grandi cette année. Et ça n’entamerait en rien la magnifique saison que l’on a d’ores et déjà vécue.

Les joueurs :

Koubek : 3/5. Illisible. Capable d’être plus lent que Mandanda sur le premier but autant que de sortir des arrêts de dingue quatre ou cinq fois dans la partie.

Doumbia : 1/5. On se demandait pourquoi on le voyait pas plus souvent, maintenant on sait. Remplacé par Camavinga (non noté), il a du ballon, le gamin.

Mexer : 4/5. Heureusement qu’il était là, et pourtant on en a pris 3.

Nyamsi : 2/5. Y a du muscle mais ça n’a pas beaucoup servi.

Traoré : 3/5. Même blessé il a été un des plus tranchants, c’est dire.

Gélin : 2/5. Casperec, le gentil fantôme de Quimper.

André : 1/5 ou 5/5. Soit c’est un génie qui a pris son rouge pour être peinard en coupe de France, soit c’est un abruti qui fait n’importe quoi alors qu’on était à 11 contre 10. Je vous laisse choisir.

Del Castillo : 2/5. J’ai envie de le tarter quand il s’entête à vouloir faire son Sarr en prenant de vitesse ses adversaires alors qu’il a la vitesse d’un Rantanplan bourré. Quand il mise sur son jeu de passes, c’est bien mieux.

Ben Arfa : 2/5. C’est sûr que quand ça marche, comme contre Angers, ça fait le tour du monde sur YouTube. Le problème, c’est que les 500 autres fois par match, c’est dangereux et ça flingue des bonnes situations.

Bourigeaud : 3/5. On peut toujours compter sur lui.

Hunou : 3/5. Tellement la hargne que même quand il ne touche pas la balle, ça fait but.

ALLEZ RENNES

Marco Grossi

Marco Grossi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.