OL – ASSE (1-0) : la Forez Académie perd le derby

Derby apaisé mes couilles, Rafael enfant de putain !

Le match résumé en 1 phrase : « Pas assez tueurs »

On aura vu une belle 1e mi-temps des Verts, qui ont dominé l’OL et auraient pu marquer sur au moins 2 occasions. Seulement voilà, le conditionnel ne fait pas bouger le tableau d’affichage, et c’est sur un corner que Denayer viendra mettre le seul but du mâche. Des regrets, on peut en avoir, surtout après avoir joué pendant 20 minutes en supériorité numérique après l’expulsion de ce gros tocard de Rafael. Les Lyonnais empochent les 3 points, mais sur ce que j’ai vu vendredi soir, ils sont largement prenables et le rendez-vous est déjà pris pour le mâche retour. Faudra pas louper les occases cette fois.

 

La compo :

Gasset innove et répond à Pep Génésio en lui opposant le même système, un 3-4-3. A la différence qu’ici, nous sommes plus proche d’un 3-4-1-2 avec Cabella en meneur de jeu. Je reste dubitatif (pour ne pas dire plus) sur ce genre d’expérience qu’on tente sur un mâche comme le derby. L’équipe a besoin d’avoir un cadre solide pour pouvoir ensuite mettre ses couilles sur le terrain et ne pas se disperser. Là, on risque surtout de bousculer leurs repères et on est pas à l’abri d’une grosse connerie. J’ai encore en tête les 20 minutes catastrophiques de Baysse en tant que 3e central dans un 3-5-2, et sa sortie prématurée décidée par Galtier pour arrêter le massacre.

 

Le mâche :

Les Verts ont vraiment bien entamé ce mâche. Accrocheurs au milieu, percutants devant, les Stéphanois se procurent les meilleures occasions. Khazri tire très bien ses coups francs, notamment sur cette balle qui navigue dans surface sans que personne ne la touche malheureusement (19e). Le premier frisson sera sur un contre stéphanois, avec Cabella qui est décalé à gauche et centre pour Diony dont la tête puissante mais trop centrale est claquée en corner par Lopes (22e). Nouvelle alerte sur le but lyonnais avec encore un très bon coup franc de Khazri déposé sur la tête de Debuchy et Lopes qui détourne une nouvelle fois (30e). On notera la belle illustration de l’école lyonnaise des put… des gardiens, avec la sortie les genoux en avant dont on reparlera un peu plus tard. Encore quelques situations dangereuses pour les Verts mais rien de notable, on arrive à la pause sur ce score de 0-0.

On s’attend à prendre le bouillon en début de 2e période, les quenelles ayant dû se faire remonter les bretelles par Pep. Et c’est le cas. Depay frappe à l’entrée de la surface mais M’Vila dévie de juste en corner (61e). Et c’est sur ce corner que Denayer lâché par Kolo au marquage et placera sa tête pour ouvrir le score (1-0, 62e). Les Verts sont punis pour ne pas avoir su marquer dans leur temps fort, il va falloir cravacher pour revenir au score. Et pourtant, les Lyonnais y ont mis du leur, surtout un. Un mec dont la boîte crânienne est sans doute remplie d’air, vu l’espèce d’attentat qu’il a posé sur M’Vila. Pour info, il est persuadé qu’il n’a pas fait faute et qu’il a joué le ballon. OK mec, j’espère qu’un jour un mec viendra jouer le ballon de la même façon sur toi, on verra si tu vas pas faire des roulades à te retrouver sur le parking pour réclamer la faute. Rouge complètement logique pour Rafael donc (72e), puisqu’il s’agit de lui, les Verts vont jouer en supériorité numérique pendant 20 minutes environ. Malgré cet avantage, peu d’occasions au final à part cette demi-volée de Cabella qui passe à côté (85e) ou cette frappe trop écrasée du même Cabella que Lopes bloque sans souci (88e). Ah si, on a quand même Salibur qui se fait attraper la jambe dans la surface avant de tirer, mais Gauthier ne bronche pas et ne demande même pas la vidéo (84e). Classique « pas de penalty contre Lyon », ça ne bouge pas. Les Verts auraient même pu prendre un 2e pion sur un contre avec une frappe ratée d’Aouar qui a failli se transformer en centre au 2e poteau pour Cornet (82e).

Beaucoup de déception au final après ce mâche parce que les Verts auraient pu ramener beaucoup mieux de ce déplacement à GuignOL Land. Une première mi-temps convaincante mais ratée puisque la faille n’a pas été trouvée, et au final les Lyonnais marquent sur une de leurs deux seules occasions de la rencontre. Diony n’a jamais été vraiment trouvé devant, et Khazri, s’il a bien tiré ses coups francs, n’a jamais été en position de marquer lui non plus. La rentrée de Beric a été transparente et Salibur n’apporte toujours pas autant que je l’espérais. Hamouma a été lui plus en vue mais ça n’a pas suffit. Bref, tout ça pour dire qu’il manque vraiment un mec capable de la foutre au fond en plus de Khazri, un véritable 9 sur lequel l’attaque pourrait un peu se reposer parce que les occasions existent. En attendant, même si cette défaite n’est pas catastrophique, ça fait toujours chier de perdre contre les quenelles. Mais les Verts n’auront pas trop le temps de gamberger, mâche dès mardi en Coupe de la Ligue à Nîmes et vendredi, Nantes en Ligain à domicile. Une qualif et une victoire, ça serait pas mal pour faire passer un peu la pilule.

A Lyon, on aime bien tendre le bras droit et sortir les genoux en avant.

 

Le résumé du mâche :

 

Les notes :

Ruffier (au chômage, 3/5) :

Rien de bien particulier à ressortir de son mâche, ni en bien, ni en mauvais. Pas d’exploit sur la tête de Denayer, pas de cagade non plus. Le capitaine de soirée a été sobre, normal.

Debuchy (tout terrain, 3/5) :

Il a failli de nouveau marquer en terres ennemies, ce qui l’aurait fait entrer dans la légende. Un mâche complet, dans un poste de 3e arrière central inhabituel pour lui, mais qu’il a géré avec talent, comme d’habitude.

Subotic (strict minimum, 3/5) :

On a pas trop vu Dembélé, et il n’a jamais été pris de vitesse ou à la rue complet. Toujours un peu faiblard dans la relance, il a fait le boulot sans fioriture, mais sans jamais non plus dépasser sa fonction. On aimerait par exemple le voir un peu plus dangereux sur les coups de pied arrêtés offensifs.

Kolodziejczak (en retard, 1/5) :

Des grandes déclarations avant le mâche pour se faire déposer par un rasta rocket tout juste sorti de son bobsleigh. Gneu gneu gneu un derby c’est comme une finale gneu gneu gneu. Ouais, ben heureusement qu’on t’avait pas en 2013 du coup, le mec aurait été capable de faire gagner un trophée au Stade Rennais.

Silva (pas mal, 3/5) :

D’habitude, on met plus en avant son apport offensif. Dans ce système qui aurait dû lui permettre de justement apporter régulièrement le surnombre devant, il a été au contraire assez discret. Défensivement, il a bien fait son taf par contre, Fekir n’a pas existé du mâche, et il est même sorti à la mi-temps.

Monnet-Paquet (ben.. Euh…, 2/5) :

Je suis un peu emmerdé au moment de le noter, mon Kevin. Pas attaquant, pas défenseur comme le dit la chanson, et c’était justement son poste vendredi : entre les deux. Il n’a pas apporté grand chose, mais il a quand même bien tenu Depute quand celui-ci venait jouer sur son côté.

==> remplacé à la 68e par Hamouma (non noté), qui a été plutôt bon sur la vingtaine de minutes qu’il a joué. Percutant à droite comme à gauche, c’est notamment lui qui met la balle à Salibur en fin de mâche.

Selnæs (décevant, 2/5) :

Un peu décevant mon Ole, même si on l’a vu faire quelques bonnes sorties de balle en 1e mi-temps. Il a été plus effacé en 2e, mais comme l’ensemble de l’équipe. Il n’a pas pu bénéficier de la sortie de Rafael pour glisser quelques bonbons, c’est dommage

==> remplacé à la 77e par Beric (non noté), qui a été plus transparent que l’air qui garnit la tête de Rafael.

M’Vila (le roc, 3/5) :

Patron en 1e mi-temps, ouvrier en 2e. Il a été au charbon pour colmater les brèches, et maintenir le navire à flots quand ça commençait à tanguer sérieusement. Sans doute trop isolé après la sortie de Selnæs, surtout pour faire rentrer la menace fantôme Beric.

Cabella (objet perdu, 2/5) :

Il s’est montré sur ce centre pour Diony en début de rencontre, avant de disparaître pendant 60 minutes et de réapparaître dans les 10 dernières. Trop de touches de balle, pas assez de vitesse donnée à la balle, Rémy a fait du mauvais Cabella alors qu’il avait été plutôt bon lors des derniers mâches.

Diony (Diony fait ni à faire, 1/5) :

Va falloir arrêter avec ce positionnement de Diony en ailier gauche. Même s’il permute souvent avec Khazri, il est assez inutile dans ce rôle. Aucun impact, une seule véritable occasion et plus rien derrière, Loïs n’arrive pas à enchaîner les bonnes performances, et si on ne peut pas lui mettre tous les problèmes offensifs des Verts sur le dos, il est quand même forcément impliqué dedans.

==> remplacé à la 68e par Salibur (non noté), qui aurait dû obtenir un penalty. Et purée, cette frappe à la dernière minute, c’était ton moment Yannis. C’est sur cette action que je te voyais nous faire retourner la Divette…

Khazri (en pointillés, 2/5) :

Il a très bien tiré ses coups francs, mais il n’a jamais été en position de marquer. Aucun tir à son actif, Whabi a été plutôt discret sur ce mâche, et quand Whabi ne marque pas, c’est souvent toute l’attaque stéphanoise qui tousse.

 

Le bingo du derby :

Pas de question minitel cette semaine, on va plutôt faire le bilan du bingo que je vous avais proposé via les rézosocios pour la semaine du derby (si vous ne suivez pas la Forez Académie et ses acteurs sur les dits réseaux, les liens sont à la fin de chaque académie). Si la case « Lopes est une pute » était donnée, pour le reste, on a pas trop de réussite. Même si on peut considérer que le tifo des Bad Gones qui représentait Guignol peut valider la case « Le tifo des Bad Gones met une référence à un dessin animé ». Debuchy a failli marquer de la tête, le VAR n’a pas annulé de but pour Sainté mais aurait dû nous donner un penalty, Lopes n’a pas cherché la merde (étonnant), et Aulas ne s’est pas plaint de l’arbitrage puisqu’il lui a été favorable. Bref, ce bingo n’a pas été une grande réussite pour tous ceux qui y ont joué, un peu à l’image du mâche des Verts quoi.

 

Roland Gromerdier

 

HorsJeu recrute donc si le cœur vous en dit, lancez-vous !

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.