PSG – Nantes (1-0) : La Porte de Saint-Cloud vous donne rendez-vous.

Bonjour la famille!

Actuellement loin de tout réseau, je profite que Hamid décide d’ouvrir sa téléboutique, et pédale un peu pour avoir un peu d’électricité pour poster ça.

Si tu te demandes (ou te plains, mais je m’en fous) du retard, c’est parce que perdu au fin fond du Rif, t’es pas forcément raccordé à la fibre (forcément, plus difficile de repérer le champs de cannabis dans un coin où les gens s’éclairent encore au gaz.)

En gros, je viens à peine de terminer le visionnage du match à force de persuasion, et surtout au prix d’une batterie agricole bonne pour la casse. Mais pas grave, la vieille qui nous fournit sur son âne (au QI égal à celui de Kurzawa), accessoirement propriétaire du champs voisin, est pétée de fric.

On va faire simple, je vais noter les gens, puis je m’en vais chercher une bouteille de gaz histoire d’avoir de la lumière ce soir, en suivant de loin les aventures de Rabi Adri, et sa maman dorée.

BUFFON (NN) : Quel intérêt de l’aligner alors qu’il aurait pu encadrer Neymar pendant ses vacances ?

THIAGO (3/5) : Rythme de croisière atteint depuis sa plantade face au Napoli de Carlo. Il se fait tellement chier qu’il prend un jaune.

MARQUINHOS (3+/5) : Couteau suisse par excellence, il couvre autant d’espace qu’un député FN à la vue d’un repas casher. Tellement facile qu’il prend un jaune pour finir la soirée.

KIMPEMBE (3/5) : Solide et méchant. Il remonte la pente. Il avait juste besoin de se frotter à un beau morceau pour retrouver ses sensations.

MEUNIER (1/5) : Il a galéré au début, puis il a galéré au milieu, pour ne pas se rattraper sur la fin.

VERRATTI (2/5) : Un Verratti en mode préservatif. Jouissif comme d’habitude, mais manquait cette pulsion sexuelle qu’il dégage en amusant la foule.  

DRAXLER (2+/5) : Trop lisse, trop beau, trop fluide. Brille même dans l’ombre.

BERNAT (2/5) : Plus solide devant que derrière, surprenant venant de sa part, mais c’est ça l’esprit de Noël.

MBAPPE (2/5) : Quel match de merde, t’as de la chance d’avoir marqué. Salaud de talentueux.

CAVANI (1): Déjà pleinement concentré sur la prochaine partie de pêche ou de chasse qui l’attend au pays, il n’a rien pu faire face à la congestion made in Vahid. Et pour boucher le Parc, croyez-moi qu’il s’y connait.

DI MARIA (2/5) : J’ai instinctivement mis 1, avant de te trouver une circonstance atténuante. Et puis c’est la fin d’année, alors je vais être sympa.

KEHRER (NN) : R

CHOUPO (NN) : A

ALVES (NN) : SP

Papus Camarade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.