Rennes-Nantes (1-0) : La Breizhou Académie garde ses bonnes habitudes

Après une première victoire convaincante contre une faible équipe de Rosenborg, les Rouge et Noir avaient l’occasion d’enchaîner contre une autre équipe de piètre envergure : le FC Nantes. Même si les Canaris semblent avoir digéré la saison passée avec un nul et une victoire sur leurs deux premiers matchs, hors de question de les laisser dicter leur loi dans les derbys. Genesio et les joueurs l’ont bien compris, avec des discours et des attitudes conquérantes en avant-match. Le Roazhon Park est plein comme un oeuf et le RCK a sorti sa tenue de gala.

Le match :

Genesio opte pour un 4-2-3-1 avec Santamaria et Tait devant la défense, Bourigeaud sur une aile et Terrier en soutien de Guirassy, récompensé de ses deux buts par une titularisation. Sulemana se repose sur le banc.

Comme lors des matchs précédents, nos Rennais ont dominé la rencontre. Ils ont eu la maîtrise du ballon, sans pour autant savoir vraiment comment l’utiliser intelligemment. Il est frappant de voir que ce système ne convient pas aux qualités des joueurs présents sur la pelouse, notamment un Terrier qui, s’il a marqué le seul but du match, a eu un mal fou à exister à ce poste de meneur/attaquant reculé. Il est bien plus utile en 9, ce qui pose évidemment un souci de concurrence avec Guirassy. Celui-ci a fait un bon match en étant un point d’appui précieux dans la défense nantaise, en permettant de varier les relances avec du jeu long. Toutefois, il a été assez peu alimenté du fait de notre manque de créativité dans l’animation offensive – un mal récurrent – et a souvent dû décrocher pour toucher le cuir. L’arrivée annoncée de Majer pourrait notamment remédier à cela.

Points positifs : nous avons subi une seule (grosse) occasion, les hommes de Kombouaré se montrant globalement inoffensifs, nous enchaînons avant le barrage retour, nous lançons définitivement notre saison et nous foutons les glandes aux Nantais.

Points négatifs : toujours ce défaut d’animation offensive, les Rouge et Noir s’étant créé très peu d’occasions franches malgré le nombre de tirs. Et la blessure de Doku, touché aux ischio et vraisemblablement absent plusieurs semaines.

Les joueurs :

Gomis : 3/5. Il semble avoir trouvé son rythme de croisière et multiplie les prestations satisfaisantes.

Meling : 3/5. Il confirme tout le bien que la Breizhou pense de lui. Son entente avec Bourigeaud est prometteuse.

Aguerd : 3-/5. Encore quelques erreurs de relance et une fébrilité générale.

Badé : 3/5. Le type est là depuis quelques semaines et s’affirme déjà comme le patron de la défense, le tout à 21 ans. Quel plaisir de voir sa joie au moment de gérer le clapping. En même temps, son prénom le prédestinait.

Traoré : 2/5. Il doit vraiment s’appliquer, sa faiblesse technique nous coûte des mouvements offensifs intéressants.

Tait : 3/5. Moins dans la lumière que dans un milieu à trois, il n’en a pas été moins précieux à la récupération. Mention spéciale pour le fait d’avoir rameuté un à un ses partenaires après le match pour courir vers la tribune Mordelles. Remplacé par Abline (86e, non noté), histoire qu’il goûte à la joie d’une premier derby gagné à la maison.

Santamaria : 3+/5. Quelle intégration éclair. Moins d’une semaine après son arrivée, il semble déjà indispensable à l’équipe. Solide défensivement, il a cette capacité de percussion qui nous manquait en phase d’attaque, en témoigne sa percée sur le but de Terrier. La Breizhou est déjà fan, malgré ce bouc.

Bourigeaud : 3/5. Moins flamboyant que face à Rosenborg, il a tenu son rang et a insufflé sa hargne. Remplacé par Del Castillo (86e, non noté), car Baja ne peut pas finir tout rose à chaque fois.

Terrier : 3/5. +1 pour son but instinctif, bien aidé par la main en beurre (salé) de Lafont. Pour le reste, il a vécu un match compliqué, coincé entre les deux défensifs adverses et dans un rôle qui ne met pas en valeur ses qualités. Remplacé par Camavinga (76e, non noté). Sa joie post-match entretient la cruelle flamme de l’espoir dans nos coeurs.

Doku : non noté. Sorti sur blessure, notre diable rouge sera absent plusieurs semaines. Avant cela, il n’était pas dans un grand soir, très peu visible à l’exception d’une belle percée. Remplacé par Sulemana (43e, 2+/5), avec qui la Breizhou devra être patiente. Le comparer à Doku est dangereux car, même s’il a un profil et des qualités similaires, il n’en est pas au meme stade d’intégration dans le collectif. Il a besoin de temps pour monter en puissance et développer son jeu.

Guirassy : 3/5. Même s’il a pu parfois en faire trop balle au pied, il a permis à l’équipe de trouver un point d’appui au coeur de la défense nantaise, de varier les relances et de jouer en remises. Son profil est très intéressant pour sortir de notre jeu stéréotypé. Il mérite d’être plus souvent trouvé dans les trente mètres adverses, ce qui pose la question de son association avec Terrier, même s’il y a eu du mieux. Remplacé par Ugochukwu (86e, non noté), parce que là fallait pas déconner, on avait un but d’avance à défendre.

C’est encore largement perfectible, mais il y a du mieux et l’essentiel est là : on a pris trois points et on a plumé les Canaris. Rendez-vous dès jeudi pour se qualifier en coupe d’Europe.

ALLEZ RENNES

————————————————————-

Horsjeu.net a besoin de toi pour exister. Tu as envie d’aider ou de participer ? Alors clique sur les boutons ci-dessous pour que vive l’Alterfoot.

Tu te demandes ce que tu fous sur Twitter ? Moi aussi.

Marco Grossi

Marco Grossi

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.