Séville-Rennes (1-0) : la Breizhou Académie s’y attendait

Bon, on ne va pas épiloguer : on n’a pas vu le jour. On est tombés sur une équipe de Séville bien trop forte pour nous. Solidité défensive, pressing, technique, rapidité, on a pris une leçon. Seule faiblesse chez les Andalous : ils ont manqué de réalisme – en partie grâce à Gomis – et les Rouge et Noir ont toujours pu y croire jusqu’à la fin, même si les occasions n’ont pas suivi.

Déjà que la marche s’annonçait haute, avec deux milieux absents et deux blessures pendant le match, ça s’est avéré impossible.

Les seuls regrets que l’on peut avoir sont ceux de ne pas avoir su mettre plus de pression sur leurs relanceurs – et notamment Koundé qui a sorti un match monstrueux – par peur de se faire punir, avoir manqué de qualité technique pour se donner de l’air au milieu, et enfin d’avoir gâché nos très rares occasions de centres ou de coups francs. Pour le reste, on sait que les points sont à prendre contre Krasnodar et si par chance on accroche un nul contre les deux autres, ça sera du bonus.

Les joueurs :

Gomis : 4/5. Quel match. Rien qu’en première période, il a sortir cinq ou six arrêts de haut niveau. Il ne peut rien sur le but, mais il a maintenu l’espoir à lui seul.

Traoré : 2/5. Déjà en dedans actuellement, on savait qu’il ne ferait pas des étincelles en étant positionné à gauche. Alors quand en plus c’est Jesus Navas en face…

Rugani : non noté. C’est dommage, il avait bien débuté. Remplacé par Aguerd (17e, 2+/5). Je veux bien qu’on l’incrimine pour son retard sur De Jong sur le but, mais à force de laisser Koundé, Diego Carlos ou d’autres organiser le jeu à leur guise, les transversales et les centres allaient finir par faire mouche. Et il a malgré tout géré plusieurs situations chaudes.

Da Silva : 3/5. Malgré les vagues sévillanes, il n’a pas bu la tasse.

Soppy : 2-/5. Apprendre, ça passe aussi par des soirées de merde. Remplacé par Dalbert (77e, non noté), qui aura eu le mérite de faire replacer Hamari du bon côté.

Grenier : 2/5. Ca aurait pu être un match pour lui s’il n’était pas autant à court de rythme. Remplacé par Del Castillo (77e, non noté). Quand on n’est pas capable de foutre l’un de nos seuls coups francs dans la surface, on il est temps de se remettre en question, Romain.

Martin : 1/5. Ok, lui aussi manque de compétition, mais à ce niveau de transparence, même l’homme invisible est jaloux.

Bourigeaud : 3/5. C’est lui qui a montré le plus d’envie. C’est donc logiquement lui qui s’est blessé. Remplacé par Léa-Siliki (49e, non noté), qui a repris le flambeau avec une belle activité.

Terrier : 2-/5. Ca aurait été une bonne idée d’en sortir. De son terrier. Vous l’avez ?

Guirassy : 3/5. Abonné depuis quelque rencontres aux matchs ingrats, il n’a pas refusé le combat et a tenté de faire remonter le bloc dès qu’il pouvait. A fini logiquement cramé. Un retour de Niang serait une bonne chose pour le faire souffler un peu.

Doku : 2/5. Lui non plus n’a pas ménagé ses efforts et a réussi quelques belles percées avant d’être bien cadré par les Sévillans et de s’éteindre physiquement. Il laisse entrevoir de belles promesses contre des équipes moins solides.

On l’avait vu venir, même si on n’a pas pu s’empêcher de croire au miracle. Au moins n’a-t-on pas pris de dérouillée pour ne pas trop se démoraliser. Une victoire samedi contre Brest est impérative pour casser cette spirale de résultats à la con.

ALLEZ RENNES

————————————————————-

Horsjeu.net a besoin de toi pour vivre. Tu as envie d’aider horsjeu.net ou d’y participer ? Alors clique sur les boutons en dessous pour que vive l’Alterfoot.

Tu te demandes ce que tu fous sur Twitter ? Moi aussi.

Marco Grossi

1 thought on “Séville-Rennes (1-0) : la Breizhou Académie s’y attendait

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.